Comment organiser son flux de production avec lightroom – post-traitement

3

Le post traitement revient à faire ce que les photographes en argentiques faisaient dans leur chambre noire. Ce n’est pas de la retouche dans le sens où on va toucher aux éléments présents sur la photos, Le but ici est d’améliorer la photos en jouant sur les contrastes et divers élément qui donneront à la photos plus d’éclats.

Après avoir trié les photo, on passe donc à l’étape du post-traitement.

Inutile d’envisager sérieusement le post traitement avec des fichiers en JPEG, il est préférable de privilégier les fichiers RAW, TIFF ou DNG.

Pour le post-traitement des photos dans Lightroom, on utilise le module (ou mode) Développement.

En mode développement, pour post traiter ses photos
En mode développement, pour post traiter ses photos

Les corrections de base avant de commencer le post-traitement dans Lightroom

Introduites dans Lightroom 3 ces opérations que je considère comme basiques devrait être mises en première position du post-traitement. En effet, ces étapes peuvent conditionner la suite du processus.

Correction de l’objectif

La première consiste à corriger les défauts de l’objectif. Tous les objectifs ont des défauts. Certains déforment les lignes droites notamment les grands angles, d’autres peuvent avoir du vignetage, c’est-à-dire que les bord de l’image paraissent parfois plus sombre que le reste de l’image. Lightroom propose de corriger ces déformations depuis des profils créés. Dans certains cas, ils peuvent ne pas être parfaits et on peut en créer de nouveaux. Cela permet aussi de créer un profil pour les optiques qui ne seraient pas référencées.

Personnellement je laisse faire Lightroom pour corriger ces déformations automatiquement. Il faut juste sélectionner une correction automatique.

Réduction du Bruit

En photographie numérique le bruit numérique qui se crée lorsque l’on utilise une sensibilité élevée peu rendre la photo moins agréable à regarder. Heureusement de puissants algorithmes permettent de corriger ce bruit en lissant la photo. Au prix d’une perte de piqué un peu réduite voir éliminer le bruit des photos.

Lors de cette étape, on peut aussi augmenter la netteté de la photo. Cela ne rendra cependant pas une photo floue plus nette.

Réglage de la netteté et du bruit
Réglage de la netteté et du bruit

Couleur ou noir et blanc pour le traitement des photos :

On peut choisir de travailler ses photos en couleurs ou en noir et blanc. Ici, il s’agit d’une question de gout. Suivant le type de traitement que l’on applique, les choses changent peu. Si on décide de garder la photo en couleurs, on va pouvoir ajuster les couleurs via le menu TSL. En mode Noir et Blanc on va pouvoir modifier les niveau des gris.

Les différentes étapes du post-traitement :

Étape 1 : corriger la balance de blanc et la teinte dominante

La première étape consiste à corriger, si elle n’était pas bonne dès le départ, la balance de blanc. Il existe des options prédéfinies ou la possibilité de faire le réglage manuellement.

Le sélecteur de balance des blancs permet de faire le réglage grâce au repère de son choix sur la photo. Lorsque l’on travaille en lumière contrôlée, on peut aller piocher sur une photo qui contient notre charte de gris pour appliquer la même correction à toute une série de photos.

Corriger la balance des blancs si elle n'est pas bonne
Corriger la balance des blancs si elle n’est pas bonne

Étape 2 ajuster l’exposition de la photo et les différentes nuances

La tonalité permet de régler différentes options afin d’ajuster l’exposition de la photo, de rattraper les zones surexposées (hautes lumières) ou sous exposés (noirs). On peut aussi ajuster les tons clairs (blancs) et les tons foncés (ombres).

L’option tonalité automatique permet de faire ces réglages de manière automatique. Le résultat obtenu se révèle relativement perfectible sauf pour certaines photos spécifiques comme les photos de nuits. Dans ce cas, l’ajustement automatique de la tonalité se montre souvent à côté de la plaque. Dans tous les cas, l’automatisation de la tonalité nécessite un ajustement pour donner plus d’éclat aux photos.

Réglages de la tonalité
Réglages de la tonalité

Étape 3 : corriger les couleurs et la courbe de tonalité

Les curseurs de présence permettent de donner plus d’éclats à l’ensemble des couleurs.

Le curseur saturation applique un traitement linéaire aux couleurs tandis que le curseur vibrance traite les couleurs les moins saturées. Le curseur clarté permet d’ajuster les microcontrastes, il ne faut pas en abuser.

Réglage de la présence
Réglage de la présence

La courbe de tonalités permet d’ajuster les tons clairs et foncés et les teintes claires et foncées.

Réglage de la courbe de tonalité
Réglage de la courbe de tonalité

En suivant ces étapes, le post traitement devient rapide et productif. Il est possible de gagner encore plus de temps en utilisant des presets qui nécessiteront de légers ajustements après application.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.