Le Grand Carnaval 2014 de Toulouse

6

L’an passé le Grand Carnaval de Toulouse avait accueilli 40 000 participants, cette année avec une météo printanière, le record est battu. Quelques minutes avant d’incendier Mr Carnaval, les organisateurs parlent de 80 000 personnes peut être 100 000. Parti depuis le Pont Neuf le cortège 2014 du Grand Carnaval de Toulouse a amené les participants vers les allées Jean Jaurès où fut jugé Monsieur Carnaval.

Après une longue absence, le Grand Carnaval de Toulouse est à nouveau organisé en 2012 puis en 2013 par le COCU Comité d’Organisation du Carnaval Unifié. C’est à nouveau le cas ce 5 avril 2014 et la mobilisation d’environ 90 000 personnes montre l’intérêt des toulousains pour cet événement festif.

Au delà des 24 chars et des 24 groupes qui composent le cortège de nombreux carnavaliers se sont joints au cortège derrière l’un des nombreux chars souvent en fonction de leurs gouts musicaux.

L’un des changements important de cette édition 2014 du Carnaval de Toulouse et le moment choisi pour organiser le défilé exit le vendredi soir après le travail, bonjour le samedi soir permettant à tous les toulousains à se joindre à cette grande fête populaire. De la rue de la République dans le quartier de Saint Cyprien aux allées Jean Jaurès les rues sont noirs de monde à la grande surprise de certains qui vivent pour la première fois le Carnaval de l’intérieur.

Entouré par les carnavaliers, Mr Carnaval est condamné au bucher
Entouré par les carnavaliers, Mr Carnaval est condamné au bucher

Le Mr Carnaval de 2014 est réalisé par Émile Stoclin, Yann Yvinec (TH7) et Michaël Labat. Il représente un personnage aux allures Bling Bling trônant sur un WC et de nombreux détritus.

Sur les chars décorés, en bois ou en papier mâché, des nombreux personnages lancent dans la foule les 3 tonnes de confettis mis à disposition par l’organisateur. Les chars sont l’occasion de diffuser de la musique généralement en lien avec la thématique du char. Parfois c’est un groupe de musiciens qui tente de se faire entendre au milieu des vivas, parfois c’est un DJ qui envoie le son depuis le char devenu discothèque ambulante. Chaque char à une thèmatique qui lui est propre mais hélas le cortège est trop important pour tous les voir sans rester sur un point de passage.

Arrivée aux allées Jean Jaurès, Mr Carnaval est jugé, il est condamné à être bruler sous le regard des carnavaliers. La fête se prolonge dans la nuit autour des chars. Le métro est pris d’assaut par les personnages déguisés et de nombreux confettis jonchent le sol des stations et des rames.

Au petit matin il ne reste que quelques confettis dans les rues fréquentées par le Grand Carnaval 2014 de Toulouse, les services de nettoyages ont fait le nécessaire après la fin du cortège pour ne laisser aucunes traces des festivités de la nuit.

Pour en Savoir plus sur le Grand Carnaval de Toulouse

6 COMMENTAIRES

  1. Sympa ton reportage. On sait faire la fête à Toulouse visiblement ^^
    Mention spéciale pour la photo des joueurs de saxo et des danseuses orientales avec le coucher de soleil qui va bien 😉

    • @Seb
      On avait une superbe lumière mais le départ a pris du retard et tous les chars n’ont pu bénéficier de cette lumière, plus loin comme avec la tortue, il ne restait que l’éclairage public …
      Toulouse est une ville avec une importante population d’étudiants, ajouté à cela l’esprit rugby et tout ce qui fait le sud ouest et voila une belle démonstration de notre savoir faire en matière de fêtes.

  2. Ce que j’ai remarqué c’est qu’il fait frais et que les participant sont couvert par rapport au carnaval de Rio 😉
    Merci pour les photos et chapeau pour les services de nettoyages après chaque festivité et tous les jours d’ailleurs

LAISSER UNE RÉPONSE