Qu’est ce que le travail spéculatif ?

0

Les professions artistiques sont régulièrement confrontées à des demandes discutables. Le plus souvent ces demandes restent peu visibles mais il arrive que certaines fassent grand bruit. Que ce soit sous forme de concours ou d’appel à projet nous sommes régulièrement victimes de travail spéculatif.

Squeezie le célèbre youtubeur a été pointé du doigt après avoir demandé a ses fans de réaliser des décors 3D pour habiller sa chaine. Il est hélas l’arbre qui cache la foret, mais cela permet de parler du travail spéculatif. Si dans la cas du youtubeur on peut imaginer que c’est une erreur, des entreprises, des collectivités territoriales usent et abusent de cette méthode. Elles organisent le travail spéculatif pour faire des économies.

Coup de gueule contre le travail spéculatif, la faute a squeezie
Coup de gueule contre le travail spéculatif

Qu’est ce que le travail spéculatif ou crowdsourcing

Le travail spéculatif se cache le plus souvent derrière un concours bidon. L’organisateur propose de réaliser une photo, un texte, une illustration, une vidéo ou tout autre support.

Il y a parfois à la clé un petit (au regard du travail demandé) lot. Les organisateurs promettent aux gagnants de gagner un peu de visibilité.

Généralement le ou les lauréats du concours vont voir leur réalisation utilisée et rémunérée. Cette rémunération ne couvre souvent pas le cout réel de production. Les autres participants ont travaillé pour rien.

Le gagnant peut voir sa création utilisée telle qu’elle. Mais dans certaines situations on peut lui demander de faire quelques modifications. Parfois les productions obtenues peuvent être modifié par des personne qui risquent de dénaturer la création. Pour la photographie il peut s’agir de modifier le traitement de l’image ou de changer le cadrage de la photo.

Dans de plus rares situations les organisateurs de tels concours profitent de l’occasion pour obtenir à moindre cout de nombreuses idées. Ces idées sont alors utilisées pour d’autres projets. Elles sont mises en œuvre par d’autres personnes que celui ou ceux qui ont fait des propositions. Dans ce cas il n’y a généralement même plus de rémunération pour ceux qui ont proposé les idées.

Pourquoi le travail spéculatif pose problème ?

Le travail spéculatif permet de réduire les couts, de nombreuses entreprises font donc appel au travail spéculatif. Sur le papier cela permet à l’entreprise d’obtenir des très nombreuses idées et propositions. Mais il apparait parfois que de nombreux projets reprennent les même idées.

Les participants vont s’investir dans un projet. Certains vont passer énormément de temps sur un projet au lieu de se consacrer à d’autres activités plus rentables ou moins risqués. A la fin tous les candidats n’auront pas un salaire.

Dans le travail spéculatif la rémunération est souvent inférieure au prix du marché. Le lauréat ne peut pas proposer son propre tarif. Si il n’est pas pas content d’autres pourront facilement prendre sa place. Ainsi le travail spéculatif participe au dumping des professions touchées par ce phénomène.

Squeezie découvre le travail spéculatif

Le youtubeur Squeezie possède une imposante communauté. Il dispose de plus grand nombre d’abonnés sur Youtube. Toutes ses vidéos reçoivent des millions de vues. Mais le youtubeur propose aussi une marque de vêtement. Depuis peu son premier album est dans les bacs. Dans une vidéo publiée le 8 aout Squeezie explique qu’il change de studio. Il explique rapidement les raisons de ce changement et présente son nouveau studio où il va tourner ses prochaines vidéos.

Dans une nouvelle vidéo il installe son nouveau studio avec une amie. A la fin de la vidéo il explique qu’il enregistre ses vidéos sur un fond vert. L’enregistrement de ses vidéos permet d’intégrer un décors adapté à la situation en arrière plan. Il souhaite que sa communauté lui propose des décors réalisés en 3D qu’il utilisera ensuite dans ses vidéos. Il imagine plusieurs ambiances et donne quelques pistes pour différents décors.

Il précise dans un tweet que le projet (ou les projets) retenu serait rétribué.

Les étudiants et les amateurs ne voient pas le problème

Certaines écoles proposent à leurs étudiants de participer à ce genre de projet. Les étudiants au delà de gagner un peu de visibilité (dans le meilleur des cas) peuvent parfois décrocher un stage. Dans de très rares cas les plus chanceux reçoivent une offre d’emploi.

Dans l’esprit collectif les projets qui répondent à une demande réelle ont plus de poids au moment d’un recrutement. Si ils témoignent d’un savoir faire, certains de ces projets témoignent aussi de la rémunération du candidat. Il ne faut pas être dupe pour savoir dans quelles circonstances certaines créations sont réalisées.

Toutefois les participants oublient qu’il existe d’autres manières pour se faire connaitre. Ils peuvent décider de soutenir de petites associations, d’aider des amis, voir de réaliser leur propre portefolio en réalisant des projets plus ou moins fictifs comme ceux réalisé lors de leurs études.

Il est aussi possible de se concentrer sur des missions modestes, comme un footballeur qui avant de jouer la coupe du monde va devoir gravir les différents échelons qui vont le conduire jusqu’en équipe nationale.

D’autres trouvent que cela ne pose pas de problème sans voir que le travail spéculatif participe au dumping de certaines professions.

Les professionnels vent debout contre le travail spéculatif

Dans les milieux professionnels il y aura toujours des personnes pour accepter les propositions indécentes de travail spéculatif ou à des tarifs inférieurs aux prix du marché. Mais d’autres ne laissent rien passer. Plusieurs groupes facebook ou sur d’autres réseaux sociaux dénoncent régulièrement le travail spéculatif.

Les exemples sont nombreux mais effectivement qui aurait l’idée de faire le tour des restaurant en commandant un plat et en ne payant que celui qui plait le plus. Dans de nombreux milieux la proposition de ce type de situation ne pourrait avoir lieu. Il serait presque absurde d’y penser. Il existe pourtant des concours pour les cuisiniers mais les réalisations ne seront pas utilisées en dehors du concours.

https://twitter.com/Cannibanouk/status/1310571210942672904

D’autres voient dans la demande Squeezie une énième tentative pour décrédibiliser les artistes. Au yeux de certains les créations artistiques n’ont que peu de valeur pour ne pas dire aucune. Peut être imaginent ils que Squeezie ne sait pas les difficultés que l’on peut rencontrer lorsque l’on est à son compte et que les portes ne s’ouvrent pas toutes seules.

D’autres n’hésitent pas à souligner que Squeezie comme d’autres youtubeurs ont des revenus importants. C’est vrai que parfois certains influenceurs et autres producteurs de vidéos semblent habiter sur une autre planète.

Squeezie reconnait son erreur

Face au tollé provoqué par sa proposition Squeezie préfère revenir en arrière et annuler sa demande. Il semble ne pas connaitre le travail spéculatif et le découvrir suite à sa proposition. Il ne fait aucun doute que le youtubeur au 15 millions d’abonnés souhaitait créer un événement communautaire plus que nuire à des créateurs. On peut facilement imaginer que son intention n’est pas de participer au bashing que subissent certains créateurs quand ils présentent leur devis.

On peut cependant regretter que Squeezie ne soit pas plus pédagogue avec sa communauté. Il explique seulement qu’il s’est fait taper sur les doigts. A aucun moment il explique en quoi le travail spéculatif pose de sérieux problèmes. Il participe malgré lui au cercle vicieux qui laisse penser que la passion se rémunère en visibilité.

Certains ayant travaillés sur la demande de Squeezie n’hésitent pas à partager leur réalisation. On constate facilement que la visibilité apportée par une création remarquée par le youtubeur parait importante à très court terme. Cependant on peut facilement se demander sur sur le long terme elle sera bénéfique. Si les likes sont nombreux les abonnements restent faibles pour l’auteur de cette réalisation. (Dans les commentaires une personne rappelle cependant que ni les likes ni les abonnements n’ont de réelles valeurs)

D’autres propositions passent totalement inaperçue malgré le travail fournit par leurs auteurs…

D’autres ont aussi fait appel à du travail spéculatif

Squeezie n’est pas le seul a faire appel au travail spéculatif. D’autres avant lui ont essayé de mobiliser leur communauté. Ce n’est ici certainement pas une question d’argent. Il apparait que ce sont à chaque fois de vraies maladresses de la part de personnes qui ne connaissent pas le travail spéculatif. Ils font « comme tout le monde ». Mais ici la portée de leur demande est bien supérieure à celle d’un ado qui a 50 abonnés sur instagram.

Ainsi tout comme Squeezie, le streamer MisterMV s’est fait rappeler à l’ordre pour une situation similaire au printemps 2020. Ici aussi la réponse n’explique pas pourquoi cela pose un soucis. Pourtant Mister Mv et Squeezie peuvent en un tweet rapidement sensibiliser leurs fans à des problèmes qui touchent tous les artistes.

Le Ministère de la Culture fait appel au travail spéculatif

Si on peut comprendre que des vidéastes fassent ce genre d’erreur on peut se demander comment le Ministère de la Culture peut proposer ce genre de chose. Si il y a auprès de certaines personnes besoin de faire de la pédagogie on peut se demander comment une institution et plus particulièrement le Ministère de la Culture ne semble pas connaitre le problème. Cela fait pourtant de nombreuses années que les artistes dénoncent le travail spéculatif et le paiement en visibilité.

Il devient chaque jour un peu plus urgent d’avoir dans les métiers créatifs une attitude professionnelle. Pour avoir des clients qui nous considèrent comme des professionnels il faut savoir dire non et faire preuve de pédagogie. Comment peut on imaginer faire survivre nos boulots si des étudiants semblent ne rien connaitre du droit qui régie nos professions ?

Pour soutenir les créateurs de contenus cela peut prendre différentes formes. Il est possible de commander une ou plusieurs réalisations. De la même manière il est aussi possible de leur donner un peu plus de poids sur les réseaux sociaux. Pour cela il suffit de s’abonner, liker, commenter et partager leurs publications.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.