Comment vendre son matériel d’occasion sans arnaque ?

0

Que ce soit pour faire de la place ou pour financer de nouveaux projets, il est parfois nécessaire de vendre un peu de matériel photo. Pour cela la vente de matériel est une solution, mais elle comporte parfois des risques.

Le photographe qui vend son matériel photographique d’occasion doit bien se préparer pour obtenir le prix juste et éviter certaines arnaques. Certaines de ces arnaques existent depuis la nuit des temps d’autres sont liées à nos modes de consommation.

Comment bien vendre son matériel d'occasion ?
Comment bien vendre son matériel d’occasion ?

Fixer le prix de revente de son matériel photo d’occasion

La première étape consiste à évaluer le prix de vente du matériel photographique d’occasion. Il faut prendre en compte le vécu du matériel, son utilisation, son état général et son ancienneté.

Pour vous aider à fixer le tarif de vente de votre matériel, il existe une cote du matériel photo. Cependant, il convient de pondérer cette cote qui reste une indication.

Il est aussi possible de faire le tour des annonces de revente de matériel photo d’occasion pour trouver le juste prix. Les forums de photographes peuvent aussi donner des avis pertinents sur le sujet.

En recoupant toutes ces sources d’informations, il est possible d’établir un prix juste pour le vendeur et pour l’acheteur. Avec un prix surévalué le matériel ne se vendra pas. Avec un prix trop faible la vente sera plus rapide, mais elle ne sera pas avantageuse pour le vendeur. Pire un prix trop faible peut paraitre suspect aux yeux des acheteurs.

Ou vendre son matériel photo d’occasion

Vendre de particulier à particulier

Les réseaux de reventes sont nombreux et les arnaques peuvent être différentes. La vente de particulier à particulier sans distinction de support comporte le plus de risques. Mais elle a aussi l’avantage de proposer une rémunération pleine (ou avec un commission relativement faible) pour le propriétaire.

Lors de la publication de l’annonce de vente, il est préférable d’être complet. De tout savoir sur le matériel. Ses qualités ses défauts, le nombre d’utilisations ou déclenchements. Le manque d’informations données dès le départ risque de vous faire perdre du temps. Il peut aussi vous faire rater une vente.

Il est possible de passer par des forums de photos, des sites d’annonces plus ou moins spécialisés, des sites d’enchères, par les clubs photo et même par certains magazines spécialisés. Pour cela il est préférable de faire des photos de qualité pour une annonce montrant tous les points forts et les points faibles du matériel mis en vente. Reprendre les photos commerciales pour illustrer une annonce ne sert à rien. Les potentiels acheteurs connaissent ces photos, mais ils veulent voir le produit d’occasion qu’ils convoitent.

Vendre dans une boutique

Passer par un magasin réduit les risques d’arnaques, mais le propriétaire verra son prix de vente amputé par la commission plus importante de l’intermédiaire. Celui peut aussi fixer un prix d’achat beaucoup plus faible que lors d’une vente de particulier à particulier. Suivant le magasin choisi la vente pourra prendre du temps, parfois beaucoup de temps.

Dans cette situation le vendeur se charge d’évaluer le matériel d’occasion. Sans préparation de votre part, il risque d’y avoir une sous évaluation du matériel photo. Certains vendeurs ne connaissent pas le matériel photo qu’ils évaluent. Avoir une idée du prix permet de mieux négocier. À moins d’être dans l’urgence, cela permet de faire demi-tour sans laisser son boitier on son optique à un prix trop faible.

Ne pas oublier les accessoires et les documents

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, il est préférable de proposer votre matériel complet. Il ne faut pas oublier le pare-soleil pour un objectif par exemple. La boite d’origine et la facture sont un gage de bonne foi montrant que la matériel n’a pas été volé.

Certains accessoires peuvent assurer la vente. Ce sont des ajouts du vendeur. Par exemple le sac photo peut dans certains cas être offert pour assurer une vente à un bon prix. Cela permet de faciliter l’acte d’achat.

Attention aux arnaques lors de la vente de votre matériel

Comment bien vendre son matériel d'occasion sans se faire arnaquer ?
Comment bien vendre son matériel d’occasion sans se faire arnaquer ?

Vérifier le profil de l’acheteur

Avant de vendre votre matériel au premier venu vous pouvez regarder que celui ci existe réellement. Cela commence par rechercher son identité dans Google, sur Facebook. Il est aussi possible de rechercher son adresse et son numéro de téléphone sur les pages blanches afin de vérifier tous les éléments à votre disposition.

Attention au moyen de paiement

Les voleurs sont partout ! Les arnaqueurs aussi ! Il vous faut donc faire très attention lors de la vente de votre matériel. Si les boutiques sont responsables (et assurées) pour ce genre problème, ce n’est pas le cas lors d’une vente entre particuliers.

Il faut donc choisir un mode de paiement fiable. Fuyez les paiements par chèque à cause des vols de chéquier. Fuyez également les transferts d’argent dont la fiabilité est plus que douteuse. Évitez aussi les chèques de banque dont l’authenticité n’est pas vérifiable.
Il existe même des arnaques au virement par RIB. Dans ce cas, il faut attendre d’être sûr d’avoir l’argent sur son compte ce qui prend un peu de temps (8 à 15 jours). Parfois les banques affichent l’argent comme étant disponible, mais retire la somme si le virement n’est pas provisionné. (voir les arnaques des entrepreneurs)

Privilégiez les modes de paiement sécurisé type Paypal, ou paiement en liquide. Et ne transmettez votre matériel qu’une fois que vous avez pu encaisser le paiement pas avant.

Le transport, toujours un risque pour le vendeur

Si le mode de paiement comporte des risques le mode de transport comporte lui aussi des risques. Casse, vols ou problèmes divers il faut être vigilant. Pour le transport, il vaut mieux privilégier un transporteur connu et prendre une assurance en option. Cela coute plus cher, mais en cas de problème cela évite les déconvenues.

Il ne faut pas hésiter à poser des questions aux livreurs et à regarder les avis sur internet pour choisir un livreur fiable. Certains facturent des assurances avec des clauses qui ne permettent pas un remboursement complet ou que sous certaines conditions.

N’oubliez pas que rien ne peut égaler la remise en main propre. Mais pour cela il vaut mieux choisir un endroit bien fréquenté qu’une ruelle sombre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.