Quelle formation choisir pour devenir photographe ?

0

Le métier de photographe peut faire rêver mais avant de vendre des prestations photographiques il faut devenir photographe. Pour cela il existe des formations diverses et variées dont le cout ne garanti pas toujours un bagage professionnel satisfaisant.

A l’heure d’un monde qui ne jure que par les diplômes regardons les formations qui existent. On trouve de très nombreuses formations, de très nombreuses écoles et il apparait impossible de toutes les lister. Cependant on trouve quelques points communs entre toutes les formations visant à préparer de nouveaux photographes.

Quelle formation choisir pour devenir photographe ?
Quelle formation pour devenir photographe ?

Avant de choisir une formation pour devenir photographe

Avant de choisir une formation il est indispensable de connaitre vos besoins. Un diplôme n’est à l’heure actuelle pas nécessaire pour être photographe. Pour ouvrir son entreprise de photographie il faut juste savoir appuyer sur un bouton, enfin c’est un peu plus compliqué.

L’obtention du seul BEP photographie me semble être une solution à risque. Il sera ensuite difficile de rebondir sur d’autres professions. Le niveau bac me semble être le minimum à obtenir. Il permet par la suite de s’orienter vers d’autres formations.

Je pense toutefois qu’une approche du monde de l’entreprise se révèle indispensable pour devenir photographe. Certains l’oublient trop rapidement un photographe à son compte fonctionne comme toutes les entreprises.

Il faut faire attention au contenu de la formation et aux formateurs. Il ne faut pas hésiter à prendre contact avec les personnes qui ont déjà suivi la formation qui vous intéresse. Certaines formations ont une réputation assez impressionnante mais en creusant un peu on se rend compte qu’il y a parfois de très gros manques. D’autres formations se montrent plus discrètes et se révèlent bien plus complètes.

Photographe est un métier manuel, avoir une solide culture photographique ne doit pas être la seule priorité. Elle peut s’acquérir sur le long terme. Par contre il faut se former en priorité sur la technique de prise de vue et pour cela rien ne remplace la pratique. Fuyez donc les formations qui ne comptent pas de module pratique. Ici aussi il faut se méfier de certains stages et vérifier qu’ils soient correctement encadrés.

Après la formation de photographe

La photographie est un art. Les codes et les besoins évoluent chaque jour. Il appartient donc au photographe de se remettre en question chaque jour et de continuer à se former. Regarder des photos sur un feed instagram ne suffit pas à se former …

Il est indispensable de montrer ses photos à d’autres photographes pour obtenir des retours critiques. Ces retours permettent de construire et développer le regard du photographe.

Dans la TRES grande majorité des formations présentées ci après on aborde que la question de la création photographique. Très peu de contenu préparent le photographe à devenir chef d’entreprise. Pourtant la grande majorité des photographes exerce en freelance.

Il peut donc être pertinent de se former à l’entreprenariat. Ceci permet au photographe de plus rapidement devenir autonome et de construire une entreprise viable sur le long terme.

2 éléments apparaissent indispensable pour se lancer dans de bonnes conditions dans l’activité de photographe. Il faut avoir des notions en droit et en comptabilité. Cela permet de plus facilement comprendre les conseils d’un juriste/avocat et d’un comptable. Cela peut aussi éviter des erreurs parfois couteuses.

Des livres pour faire des économies et éviter les problèmes

On trouve gratuitement de très nombreuses informations sur internet. Mais dans certains domaines il convient de choisir ses formateurs avec soins. C’est le cas avec le droit et la comptabilité des photographes. Internet regorge d’astuces et conseils discutables voir parfois complémentent dangereux.

Les auteurs des livres suivants sont des personnes reconnues dans le monde la photographie. Leurs conseils sont toujours justes. Ils disposent de page facebook voir de groupe d’échange ce qui permet de garder l’esprit vif et de rester informé sur les évolution et changement de notre profession.

Joelle Verbrugge est avocate, elle propose de nombreuses publication qui concerne le monde la photographie. En plus de Droit à l’image et droit de faire des images et Vendre ses photos elle propose d’autres livres thématiques qui permettent de se spécialiser dans divers univers.

De son coté Eric Delamarre propose des publications plus orientées comptabilités. Il donne dans ses publications des conseils et astuces sur les status, sur la réalisation de devis et de facture. C’est notamment le cas avec : Profession photographe indépendant: Droits d’auteur. Statuts sociaux et fiscaux. Devis. Facturation.

L’acquisition et SURTOUT la lecture de ces livres devrait être OBLIGATOIRE pour devenir photographe professionnel. Cela représente une certaine somme à investir mais cela vous évitera bien des déboires par la suite.

Différents niveaux de diplôme pour devenir photographe

Le BEP photographie

Première formation diplômante elle permet à la personne qui suit un BEP d’appréhender la partie technique de la photo. Pour avoir travailler sur des contenus de formation pour le BEP photo il est très proche des formations non diplômantes qui fleurissent partout. Dans ces formation on s’intéresse à la technique photographique. Certains contenus paraissent parfois dépassés ou obsolètes, toutefois ils peuvent donner quelques astuces aux futurs photographes.

Il est possible de suivre le BEP photo au Lycée, par correspondance ou en ligne.

Si à la fin de la formation le futur photographe a un diplôme celui ci me apparait très incomplet. Il ne semble pas y avoir de module de formation concernant la gestion d’une entreprise, ni de formation à la comptabilité ou aux aspects juridiques qui encadrent la profession de photographe. Certaines approchent paraissent dépassées, limitées par la révision des programmes et les moyens de l’Éducation Nationale.

Le Bac photographie

Du coté du Bac il existe le Bac Pro photographie. Il n’y a pas un centre de formation par région. Mais heureusement le CNED propose la formation à distance. Les élèves de ce bac pro se présentent obligatoirement aux épreuves du BEP Photographie.

Il est possible de suivre un apprentissage qui dispense des épreuves du BEP Photographie.

Le Bac Pro photographie permet de travailler au sein d’agences de presse ou d’illustration, de studios privés, de services photos de collectivités territoriales et d’institutions, de commerces de matériels et de photographies, ou comme indépendant. La formation se penche principalement sur la prise de vues et de traitement de l’image. Comme pour le BEP photo il manque tout un chapitre concernant la gestion d’une entreprise et plus particulièrement d’une entreprise photographique.

Les formations de photographes après le Bac

Après le bac il existent de très nombreuses formations. Certaines favorisent l’expression artistique d’autres forment de futurs journalistes. Les établissements privés ont généralement une communication très agressive lors des salons étudiants. Cela ne signifie que ces établissements proposent une formation complète.

Il existe un BTS photographie. En plus de former les élève à la prise de vue, à l’esthétisme la formation aborde des questions de gestion et communication d’entreprise. La formation contient des contenus scientifiques tel que la sensitométrie (étude des surfaces sensibles). Certains contenus semblent souvent inutiles pour devenir photographe, toutefois ils apportent une culture que n’auront pas d’autres photographes.

Il existe des formations plus orientées vers le journalisme et le reportage. Les écoles de journalismes ne sont pas les seules à aborder ces sujets il existe plusieurs Diplôme Universitaire.

Du coté de beaux arts la photographie occupe certains modules de formation. Il est même possible de se spécialiser à la pratique de la photo.

La formation non diplômante et les masterclass

Les formations non diplômantes, une vraie jungle pour les photographes

C’est un type de formation très visible. Il y en a des tonnes sur le web. A croire parfois que tous les photographes font ce genre d’activités pour compléter leur activité principal. Moi même je propose ce type de prestation.

Il faut faire attention au choix du formateur. Certains sont de mauvais formateurs et ne savent que réciter un cours appris par cœur, trouvé dans un bouquin ou dans une vidéo youtube. Certains copient le contenus de confrères. D’autres sont des photographes tout juste installés qui tentent d’élargir leurs sources de revenus et risquent d’avoir des approches incomplètes.

Les charlatant sont nombreux et il vaut mieux faire attention à leur site internet. Si ils ne proposent pas de photos qui sont les leur il vaut mieux passer votre chemin ou au moins demander des explications.

D’autres formations font preuve de plus de sérieux et accueille différents photographes experts dans leur domaine. Les explications sont limpides et le plus souvent pratique.

Ces formations peuvent se dérouler en présentiel ou en ligne. Leur durée varie suivant les contenus et la vitesse d’apprentissage du stagiaire. Certaines de ces formation ne donnent accès qu’à un nombre limité de module de formation chaque semaine ou chaque mois. L’idée est parfois d’allonger la durée de la formation pour prolonger son abonnement.

Les masterclass pour apprendre de nouvelles techniques photographiques

Les masterclass s’adressent à des photographes ayant un minimum d’expérience qui cherchent à développer leur regard et affiner leur technique. Le plus souvent elles se déroulent avec un photographes connu et reconnu. Dans la majorité des cas une masterclass aborde un sujet très précis (par exemple la photo de nu, le paysage ou autre). Le plus souvent ce sont des journées ou demi journée de formation. Parfois ce sont des formations en ligne.

Il existe aussi des masterclass avec des juristes ou avocats et avec des comptables. Cela permet au photographe d’améliorer ses savoirs. Les juristes/avocats et comptables qui proposent ce genre de masterclass proposent aussi des cours individuels, des livres et parfois des échanges en direct ou en visio-conférence.

Photographe autodidacte c’est possible

Dans bien des situations, en tant qu’auteur ou en tant qu’entrepreneur, il existe la possibilité d’être autodidacte. C’est à dire d’apprendre par soi même. Aujourd’hui un photographe n’a pas besoin de diplôme pour s’installer. Toutefois il convient de ne pas se dire en sortant d’une boutique que l’on peut se lancer. Il faut d’abord travailler son œil ce qui peut prendre plusieurs années.

Être autodidacte n’empêche pas de suivre une formation non diplômante, cela permet au photographe d’enrichir sa pratique et sa culture photographique. Cela permet d’aller plus loin que de bêtement regarder des vidéos sur Youtube même si certaines se montrent bien construites.

Cette situation peut permettre à certains en froid avec l’école de faire leurs armes avant de pourquoi pas compléter leur formation. Ca peut aussi répondre aux attentes de certaines personnes qui souhaitent changer de voie professionnelle. Dans tous les cas les photographes autodidactes devraient passer par une période de pratique de la photographie. On ne devient pas photographe en achetant un appareil photo. On devient photographe en apprenant la photographie, peut importe la méthode.

D’autres formations permettent de devenir photographe

Certaines formations n’ont de prime abord aucun lien avec la photographie cependant elles permettent de devenir photographe. On l’a vu il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme de photographe pour devenir photographe. Certains photographes ont donc suivi des formations sans lien apparent avec la photographie.

Certains suivent un master de droit, d’autres font Science-Po ou ont un doctorat en Histoire. Ces formation donnent aux futurs photographes une culture et approche qui peuvent faire leur force. Parmi eux certains changent de voie, quand d’autres suivent ces formations pour faire plaisir et rassurer leurs parents avant de devenir photographe. Bref les profils sont variés.

Attention au marché de la photographie

Se former est important pour évoluer dans tous les métiers. Comprendre le monde dans lequel on évolue reste cependant primordiale. Le monde la photographie évolue très rapidement notamment depuis l’arrivée du numérique. Si on trouve de plus en plus de photographes il apparait que certains connaissent d’importantes difficultés pour (sur)vivre.

Il apparait donc important aujourd’hui de toujours prévoir de possibles reconversions si la photographie venait à rejeter une personne qui souhaiterait en vivre pleinement. On oublie trop souvent qu’il y a une différence notable entre un loisir et vivre de sa passion.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.