Comment photographier la pleine lune ?

27

La lune fascine de nombreuses personnes dont les photographes qui ne cessent de la photographier. En période de pleine lune, elle est particulièrement lumineuse pourtant il arrive encore que certains photographes éprouvent des difficultés à la photographier correctement.

La pleine lune n’a pas fini de hanter les nuits des photographes qui cherchent à réaliser la photo de la pleine lune, un sujet qui varie peu pour ne pas dire pas du tout que l’on soit en France ou de l’autre côté de la planète.

Quel matériel pour photographier la pleine lune ?

Pour réaliser des photos de la pleine lune, il ne faut pas un boitier bodybuildé. Un appareil photo qui gère correctement les forts contrastes est suffisant. Par contre, il faut prévoir une focale longue, un 200 mm est un minimum, l’idéal étant à mon avis un 400 mm voir plus long. Il n’y a pas de véritable contrainte concernant l’ouverture, la pleine lune est suffisamment lumineuse.

Comment photographier la pleine lune ?
Comment photographier la pleine lune ?

Certains photographes recommandent un trépied et une télécommande ou l’utilisation d’un optique stabilisée. Ce n’est pas indispensable, mais cela peut permettre d’avoir une meilleure qualité d’image notamment en diminuant la sensibilité ISO.

Attention : plus la focale est courte plus il peut être nécessaire de réaliser un recadrage pour donner plus d’importance à la lune. On parle alors de crop.

Quels réglages pour prendre en photo la pleine lune ?

Pour photographier la pleine lune, il existe deux écoles, ceux qui veulent une lune au blanc éclatant et ceux qui souhaitent obtenir la photo d’une lune rousse.

Rappel pour éviter le flou de bougé, il est recommandé d’utiliser une vitesse égale à 1/focale, c’est-à-dire qu’il est nécessaire d’avoir une vitesse minimum de 1/200 à 200 mm et 1/400 à 400 mm.

Dans un ciel clair, pour photographier la lune, il faut à f/8 une sensibilité qui égale la vitesse. Ainsi si on utilise une vitesse de 1/200ᵉ il faut une sensibilité de 200 ISO. A 1/400ᵉ il faudra une sensibilité de 400 ISO.

Avec une ouverture de f/9 la lune sera plus rousse, à f/5.6 la lune sera plus blanche, personnellement je préfère me situer dans un entre deux.

Photo de la pleine lune
Photographie de la pleine lune

L’utilisation du trépied permet de réduire la vitesse et donc la sensibilité ISO, cela évitera le bruit numérique. Il faut cependant faire attention pour ceux qui utilisent des objectifs stabilisés à bien désactiver la stabilisation. Pour éviter que les vibrations du déclenchement soient visibles sur la photo, il est recommandé d’utiliser le relevage du miroir.

Sans trépied, mais avec un objectif stabilisé il est aussi possible de diminuer la vitesse pour avoir une sensibilité ISO moindre.

Toutefois, il ne faut pas oublier que la lune est un astre mobile et qu’une vitesse trop lente fera baver la lune ce qui risque de fortement réduire la netteté de votre photo. Ainsi il n’est pas rare de voir des photographes échouer, car ils utilisent une faible sensibilité et une faible vitesse pour compenser une ouverture trop faible.

Quelles protections pour photographier la lune ?

Photographier la lune ne comporte pas vraiment de risque toutefois selon la période de prise de vue il peut être utile de prévoir des vêtements chauds. De même il est recommandé d’avoir une lampe de poche particulièrement utile si on fait tomber quelque chose sur le sol. Enfin pour ceux qui se rendent sur leur lieu de prise de vue en voiture, n’oubliez pas de signaler votre présence aux autres usagers de la route si vous stationnez votre véhicule dans une zone très sombre et pouvant gêner la circulation.

Comment reussir les photos de la pleine lune
Comment réussir les photos de la pleine lune ?

Quels logiciels et applications pour photographier la lune ?

Il existe de nombreuses applications pour smartphone, et de nombreux logiciels qui permettent de suivre la trajectoire de la lune, cela est très pratique pour prévoir une séance photo avec un premier plan tel qu’un bâtiment ou autre.

Personnellement pour suivre les phases de la lune, j’utilise mon calendrier ou une éphéméride lunaire.

Quel post-traitement pour les photos de pleine lune ?

L’étape du post-traitement des photos de pleine consiste le plus souvent à parfaire le cadrage en réalisant parfois un crop. Généralement avant de convertir le fichier RAW en JPG le photographe aura à cœur de rendre le ciel moins brumeux en jouant sur les contrastes notamment.

De la même manière le photographe va tenter d’équilibrer les tons clairs et les tons sombres ce qui peut donner un peu de relief à la lune. Cela permet de faire ressortir les mers, les lacs et les cratères à la surface du satellite naturel de la Terre. Les reliefs sont plus visibles lors des phases partielles de la Lune dans ce cas la lumière arrive par le côté (par rapport à l’observateur) et créer des ombres qui sont moins visibles lors de la pleine lune.

Les plus courageux essayent parfois de faire apparaître des étoiles dans l’arrière-plan de la Lune. Cependant d’un point de vue photographique cela se révèle très incohérent.

La pleine lune dans la presse et dans le monde

La Pleine Lune fascine tellement que l’on en parle tous les mois. Oui la Pleine Lune est accompagnée de croyances diverses et variées, mais surtout nombreuses. Mais d’un point de vue photographique cela reste la même technique. Hormis la Lune de Sang, si la lune porte le nom d’une couleur, elle ne se teintera jamais de cette couleur.

Les différents noms de la pleine Lune :

MoisNom de la pleine Lune
JanvierLune des loups
FévrierLune de neige
MarsLune de ver
AvrilLune rose
MaiLune de fleur
JuinLune des fraises
JuilletLune du cerf ou Lune de l’orage
AoutLune d’esturgeon
SeptembreLune des maïs*
OctobreLune du chasseur*
NovembreLune du castor
DécembreLune du froid
Le nom des lunaisons traduit en français

Inspiré de la culture des Indiens d’Amérique, aux États-Unis on donne un nom à chaque lunaison. Pour rappel une lunaison correspond à la période entre deux nouvelles lunes. Ce nom est repris dans l’almanach du vieux fermier.

La Nasa, la très sérieuse agence spatiale américaine reprend ces noms dans ses publications. Suivant les régions d’autres noms peuvent être utilisés.

En France ces noms sont traduits. Ils sont généralement utilisés pour vendre du papier dans la presse. Ça permet de remplir les journaux à moindre frais. Les charlatans (voyants, énergéticien, etc) essayent, eux aussi, de profiter des lunaisons pour vendre de la magie à ceux qui veulent bien croire.

Habituellement, en France on appelle Lune Rousse la Lune qui suit Pâques. Les agriculteurs l’appellent Lune Rousse, car lors des nuits sans nuages le gel peut faire roussir les jeunes pousses et bruler les bourgeons. La Lune Rousse n’apparait pas rousse, cependant, on la confond parfois avec la Lune lorsque qu’elle se lève voir parfois avec une éclipse de Lune.

*Selon la tradition, la Lune des moissons est toujours la pleine lune qui se produit au plus près de l’équinoxe de septembre. La plupart des années, elle tombe en Septembre, mais tous les trois ans, elle se déroule en Octobre.

D’autres noms sont parfois utilisés pour désigner la pleine lune :

Nom de la pleine LuneExplications
Super LuneLa Super Lune désigne une pleine lune lorsque celle ci passe au plus près de la Terre.
Lune BleueLa lune Bleue permet de nommer une seconde pleine lune dans le mois. Parfois on parle de la Lune Bleue quand une quatrième lunaison se déroule durant un trimestre.
Lune de SangLa Lune de Sang se produit lors d’une éclipse lunaire Elle porte ce nom à cause de la couleur cuivrée qui habille la Pleine lune lors de l’éclipse.

27 COMMENTAIRES

    • @ary
      Effectivement si on ne connait pas un réglage de référence on peut se faire avoir, mais je dois avouer que j’utilise de moins en moins la mesure d’expo dans des situations que je connais.

      Il existe par exemple « sunny rule » qui dit que lorsque l’on a le soleil dans le dos il faut appliquer un réglage du type 100iso 1/125eme f16. Quand tu connais ce réglage de base il suffit alors de le décliner pour qu’il corresponde aux besoins de la photo. De même pour certains endroits (place du Capitole de nuit, petit palais des sports en journée et en soirée) je sais quels réglages je dois utiliser.

      Pour la pleine lune il y a un réglage type, F8 100iso 1/100, il suffit alors de le décliner.

  1. La pleine lune est vraiment un moment splendide à immortaliser avec une belle prise de photo qui n’est pas une chose très facile. Je pense qu’on doit opter pour un trépied qui est nécessaire quand on utilise des longues focales, pour garder une vitesse proportionnelle à la focale utilisée.
    Merci pour l’article 🙂

    • @Monique
      Le trépied n’est pas indispensable avec les longues focales, pour photographier la pleine lune il reste optionnel si le boitier que l’on utilise permet de monter en iso sans perte de qualité

  2. […] Toulouse se réveille lentement. Au loin vers la Gare Matabiau, on entend des ouvriers déjà en train de s’activer sur un chantier. Le quartier est envahi d’une douce odeur de chocolatine et autres viennoiseries. Les premiers réveils font entendre leur sonnerie. Les oiseaux commencent eux aussi à chanter. Dans une heure il fera jour, pour le moment on aperçoit encore la pleine lune. […]

  3. Bonjour

    J´ai comme objectif un 18-55 avec un boîtier canon 1200D. J’ai fait une photo de la pleine lune avec un reflet de sa lumière sur la mer. Réglages 30″ f11. Ça m’a fait une photo comme en plein jour et comme si j’avais pris le soleil.

    Meegolo

    • @Meegolo
      Quelle est l’intention de la photo ? Quel est le sujet principal ?

      Si c’est la lune ça va être difficile. Pour photographier la lune il faut une focale longue, 200mm est un minimum, plus c’est mieux.
      Ensuite il faut parler de l’exposition. Si le sujet est la lune il faut trouver les réglages qui permettent de bien voir la lune. 30″ même à f11 c’est bien trop long. Cela va illuminer le paysage mais cela va laisser le temps à la lune de se déplacer. Pire le rendu de la lune sera cramé et on ne verra qu’un halo lumineux très puissant lié à une forte surexposition.
      A moins d’utiliser une monture motorisée pour suivre la lune ce temps de pose est incompatible.

      Je donne dans l’article ci dessus des réglages permettant de photographier la lune. Il faut juste les adapter à la situation et au rendu souhaité.

      Certains photographes aiment faire des photos de paysages quand la pleine lune illumine la terre on parle de Paysage FullMoon. La lumière est alors différente par rapport à l’éclairage du soleil.

  4. Merci Loïc de tes précisions.
    Face à mon logement de vacance j’ai la mer avec le soir la lune qui laisse un boulevard de lumière sur la mer. Et c’est ça que j’aimerai photographier le plus correctement possible.

    • @Meegolo
      je vois l’esprit de la photo malheureusement pour avoir une « belle » lune et son reflet sur l’eau il faut faire des compromis au niveau des réglages ou faire un assemblage avec 2 photos exposées différemment.

  5. Bonjour Merci pour cet article très clair et simple….c’est quoi, faire la mise au point sur l’infini ? ca sert à quoi ? Faut le faire pour prendre la lune ? Merci de votre retour Karine

    • @karine
      La mise au point sur l’infini se traduit sur les optiques par le symbole infini ∞ sur le matériel Nikon ou le L couché sur le matériel Canon. La mise au point se fait sur un sujet. La zone de netteté dépend de la distance entre le sujet et le boitier, de la focale et de l’ouverture du diaphragme.
      Faire la mise au point sur l’infini revient à choisir une distance sujet-boitier photo suffisamment grande pour qu’à une focale et une ouverture données la profondeur de champ soit infini.

      La lune se trouvant à une distance d’environ 384’400km la distance est suffisamment importante avec les optiques courante pour n’avoir à faire la mise au point à l’infini.
      Dans la pratique un boitier est capable de faire la mise au point sur la lune sans aucune difficulté.

  6. Merci pour l’article ! J’aurai une question !

    Je voudrais me mettre à la photo animalière, sportive et aussi pour la lune. Je voudrais donc trouver idéalement un seul objectif pour tout ça ! Je possède un hybride olympus donc capteur micro 4/3 et j’ai trouvé des objectifs tel que :
    1. Olympus 75-300mm f.4.8-6.7 (équivalent 150-600mm FF)
    2. Panasonic 100-300mm f.4-5.6 (equivalent 200-600mm FF)
    3. Olympus 45-150mm f.4-5.6 (equivalent 90-300mm FF)

    Est ce que le numéro 3 suffirait pour les photos ou la focale serait trop courte pour la lune ? Ou dois-je plutôt préféré le 1 ou 2 sachant que le 2 à un ouverture plus grande donc un avantage !

    Merci de vos réponses !

    • @Alexandre
      L’objectif parfait n’existe pas, c’est pour un amateur une affaire de compromis pour le professionnel une affaire de choix quand des 2 cotés les finances ne bloquent pas tout.
      Pour la lune et pour l’animalier une focale longue est à privilégier donc je recommanderai le second mais pour du sport il risque d’être un peu long. Ça sera particulièrement vrai pour les sports en salle (basket handball etc) Dans ce cas le troisième aurait ma préférence…
      En sport et en animalier l’ouverture à un rôle important… Ce qui élimine le premier par rapport aux deux suivants 😉

  7. Bonjour ! J’ai trouvé vos conseils très utiles. Cependant, j’ai plus de mal à la pleine lune car beaucoup plus brillante. J’obtiens moins de détails sur la lune ! (Sony a300, objectif f 5.6. 70-200)
    Alors voici mes questions :
    1) Dois je régler ma mise au point sur Manuel ? Sinon c’est le réglage pré clic.
    2) en réglage 200mm je rajoute le x 2. Est ce une bonne idée ou il vaut mieux le laisser sur 200mm ?
    3) En RAW je ne peux pas doubler x 2 donc je choisis JPEG. Qu’est-ce qui est mieux, le RAW je présume pour le piqué ?
    4) J’obtiens toujours plus cratères lorsqu’elle n’est pas pleine surtout sur les bords. Comment faire pour en avoir lorsqu’elle est pleine ?
    Merci infiniment pour vos précieux conseils !
    Sylvia

    • @Sylvia92
      1 : La mise au point peu se faire de manière automatique. Toutefois si l’autofocus patine il faut faire la mise au point manuellement. En plaçant le collimateur de mise au point sur la lune il ne devrait pas y avoir de problème.
      2 : l’utilisation du 400mm sera bien meilleure que l’utilisation d’un 200mm. Toutefois il faut faire attention à la perte de netteté que peut engendrer un doubleur. Je ne connais pas suffisamment ce matériel pour dire si il faut ou pas l’utiliser.
      3 : Lorsque la mise au point est bien faite, le RAW n’influe pas sur le piqué. Il permet de post-traiter la photoavec plus de possibilité que pour un jpg et donc d’ajuster plus facilement les micro-contrastes. C’est l’objectif qui est responsable du piqué.
      4 : Il est normal de mieux voir les reliefs sur la lune lorsqu’elle n’est pas pleine. En effet lors de la pleine lune la lumière écrase les ombres; dans ce cas la lumière arrive de face. Lorsque la lune est partielle la lumière arrive sur le coté de la lune les reliefs créent des ombres et les rend plus visibles. Il est possible de jouer avec les contrastes en post-traitement pour retrouver une peu de relief. Mais il sera impossible de voir les reliefs se dessiner comme lorsque l’on observe le terminateur (la limite entre la zone éclairé et la zone plongée dans l’ombre).
      Il se produit le même phénomène lors de la réalisation d’un portrait, c’est pour cela que l’on déporte la source de lumière par rapport à l’axe optique. Cela permet de donner du relief au visage photographié.

  8. Bel article j’ai une question pour prendre la lune mais pas en gros plan mais dans un paysage dans que cela fasse un gros rond blanc !? Une solution miracle ou on triche en faisant deux photos une pour la’lune mais paysage noir et une pour le paysage donc l’une cramée ? Et après merci les logiciels et on mélange le’meilleur des deux photos ?

    • @brigitte
      Malheureusement pour avoir un paysage nocturne correctement exposé et la pleine lune sur la même image il faut ruser. La lune est dans ce cas trop lumineuse. Il est possible d’utiliser un logiciel de retouches pour faire un assemblage, mais il est aussi possible d’utiliser une filtre gris dégradé pour atténuer la luminosité de la lune.

      Il existe une derniere solution celle de faire la photo en fin de journée quand la lune se lève. La luminosité est parfois suffisante pour équilibrer l’exposition du paysage et de la pleine lune.

  9. Si seulement j’avais pu lire ce papier avant hier soir cela m’aurait évité de me lever pour voir cette « fameuse » super lune rose. Quelle arnaque et surtout quelle désinformation.
    Par contre désormais je dois savoir prendre la pleine lune en photo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.