Photographes comment faire de la publicité sur Facebook et Instagram sans se ruiner ?

0

Quotidiennement sur mes réseaux sociaux, sur Facebook ou sur Instagram, des publicités s’affichent. Régulièrement je peste, car ce sont des publications sponsorisées dont je ne devrais pas être la cible. Cela signifie que les annonceurs, des photographes, ne savent pas paramétrer leurs campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux.

De nombreux photographes essaient de faire de la publicité sur Facebook ou Instagram. Souvent ils ne renouvellent pas l’expérience faute de résultat probant. Ils oublient trop souvent d’apprendre à utiliser les régies publicitaires à leur avantage et engraissent les propriétaires de ces plateformes.

Les pubs qui s’affichent sur vos réseaux sociaux ne s’affichent que très rarement par hasard. Aujourd’hui, Facebook est l’une des plus importantes régies publicitaires. Elle peut montrer une publicité à de potentiels clients ciblés précisément. Mais pour que cela fonctionne, il faut choisir les bons paramètres.

Comment faire de la pub sur Facebook et Instagram ?

Pourquoi faire de la publicité sur les réseaux sociaux ?

Les entreprises qui font de la publicité sur les réseaux sociaux cherchent à atteindre 2 objectifs.

  • Certaines souhaitent remplir un objectif commercial en augmentant les ventes de leurs produits ou services, en faisant venir plus de possibles acheteurs dans leur boutiques ou magasin(s) physique(s).
  • D’autres souhaitent gagner en notoriété, ils souhaitent obtenir plus de fans et plus d’engagements (de likes, de commentaires, ou de partages) sur leur(s) publication(s). Ils cherchent parfois à augmenter la portée de leurs publications, limitées [volontairement] par les algorithmes.

Dans ce dernier cas, ils espèrent que le monde attirera le monde vers leurs autres publications ou offres commerciales.

Comment fonctionne la publicité en ligne ?

Il existe différents moyens de faire de la publicité en ligne. On peut décider de contacter le site sur lequel on souhaite voir apparaitre son annonce. L’accord de gré à gré n’est pas toujours simple à mettre en place. On peut passer par une plateforme de publicité qui va placer les publicités sur des sites disponibles sur son catalogue. Dans le meilleur des cas, les publicités s’affichent suivant les mots clés utilisés pour accéder à la page. Cela permet de mieux cibler les prospects. Enfin un peu essayer le marketing d’influence qui consiste à faire parler de ses produits ou ses services par des blogueurs ou des utilisateurs de réseaux sociaux.

La plateforme la plus connue dans ce domaine de la publicité en ligne est gérée par Google et se nomme AdSense. Google qui propose de nombreux services accumule de très multiples informations sur les utilisateurs, ce qui permet de cibler avec une très grande précision les prospects. Google sait de nombreuses choses à votre sujet comme votre localisation, la composition de votre foyer, mais aussi vos habitudes et centres d’intérêts. Il connait vos gouts et même votre bord politique.

Enfin, pour cibler très précisément les prospects, les réseaux sociaux accumulent, eux aussi, des données sur chaque profil. Cela permet aux annonceurs de cibler avec une très grande précision les prospects. Facebook et Instagram proposent sans doute la régie publicitaire la plus puissante.

Les réseaux sociaux et sites internet sont gratuits en apparence

En proposant des espaces publicitaires, les webmasters peuvent financer le fonctionnement de leur site internet. Les responsables des géants du web tel que Facebook, Instagram et même Google ont bien compris qu’eux aussi peuvent afficher ces publicités. N’avez-vous jamais remarqué toutes les publicités qu’i s’affichent autour et parfois à la place du contenu que vous souhaitez voir ?

Aujourd’hui, les sites avec une audience forte, totalement gratuits et sans pub sont rares. Pour payer leurs frais de fonctionnement, ils font des appels aux dont comme le fait régulièrement Wikipédia.

Qui peut faire de la publicité en ligne ?

Suivant les plateformes, il faut réunir différents critères pour devenir annonceur. Sur les réseaux sociaux ou AdSense il suffit de disposer d’un moyen de paiement. Les grosses entreprises comme les plus petites, les associations et même les particuliers peuvent faire de la publicité. Dans certains pays, les partis politiques et leurs soutiens usent et abusent parfois de la publicité, notamment à l’approche d’élections.

Certaines plateformes sont spécialisées, il ne sert à rien de chercher à faire des annonces par leur biais si on ne partage pas leur thématique. D’autres sont peu regardantes sur le contenu de la publicité. Cependant, dans la majorité des cas, les publicités doivent respecter quelques règles édictées par la plateforme. Suivant le pays d’origine de la plateforme, les curseurs peuvent être différents.

Les géants du web proposent un service automatisé. Les publicités sont peu contrôlées par des humains, mais de “puissants” algorithmes veillent. Parfois, lorsque la publicité est signalée par des utilisateurs, un modérateur humain décide de suspendre (ou pas) la campagne publicitaire. De ce fait, des publicités peuvent être publiées quelques heures avant de disparaitre soudainement à cause des produits ou services qu’elles proposent.

La publicité en ligne peut couter cher !

La publicité doit faire vivre les sites qui les diffusent. Cela signifie que la publicité est payante. Rien n’est malheureusement gratuit même sur Internet. Le tarif dépend de nombreux critères.

L’annonceur peut décider d’atteindre un certain nombre de personnes, mais plus les critères sont pointus plus le tarif augmente. De la même manière, sur AdSense, on peut choisir de n’apparaitre que pour certaines requêtes. Dans ce cas, le prix dépend de la requête. Certaines requêtes sont plus couteuses que d’autres. Le marché publicitaire est dirigé par les lois du marché, de l’offre et de la demande. Pour les mots clés les plus demandés il faut un budget plus conséquent que pour des mots clés moins populaires.

Si le cout donne l’impression d’être très élevé, il ne faut pas oublier le bénéfice. Le Retour Sur Investissement ou ROI doit être pris en compte lorsque l’on met en place une campagne publicitaire. Dans ce cas, il faut regarder le cout de la publicité et ce que la publicité rapporte à l’annonceur. Mais on va revenir un peu plus loin sur cette notion trop souvent oubliée.

Quelle plateforme de pub choisir ?

Chaque plateforme offre une visibilité différente. Elles n’offrent pas les mêmes garanties.

  • Vos clients vous cherchent (ou cherchent vos concurrents) sur Google alors il faut que votre publicité s’affiche sur le moteur de recherches.
  • Vous souhaitez prendre des part de marché à un concurrent, il faut passer par une régie publicitaire qui diffuse les publicités sur le site du concurrent et ceux fréquentés par ses clients.
  • Vous souhaitez informer le monde de l’existence de vos produits/services alors les réseaux sociaux vous tendent les bras.

Il n’est pas interdit d’utiliser plusieurs plateformes à la fois. Cependant, pour une première expérience. Il vaut mieux commencer modestement.

Comment faire de la publicité efficacement sur Instagram ou sur Facebook ?

De la publicité sur Facebook, Instagram ou sur les 2 plateformes

Facebook et Instagram limitent volontairement la visibilité de vos publications. Pour augmenter la visibilité de vos publications, il faut passer à la caisse. Faire de la pub vous assure une plus grande visibilité sur ces réseaux sociaux.

Avant de commencer votre campagne de publicité, il faut savoir où mettre vos publicités et sous quelle(s) forme(s). Les 2 plateformes ont chacune des offres différentes qui peuvent parfois se compléter. Il est possible de ne faire de publicité que sur une seule des 2 plateformes ou au contraire de multiplier les annonces sur les 2 plateformes. Le public et l’affichage des publicités est différent, ce sont des éléments à prendre en compte avant de vous lancer.

En général il ne sert à rien de faire de publicité sur une plateforme où l’on est très peu actif voir absent. Les prospects vont rapidement constater que la page ou le profil utilisé pour faire les publicités est vide, donc avec un faible intérêt.

Le publicité au-delà de trouver des clients permet de faire grossir sa communauté. Mais pour cela, il faut que les visiteurs de votre profil ou de votre page trouvent un intérêt à s’abonner et à surtout à rester. Par la suite, ces personnes pourront devenir des clients en utilisant la publicité ou via de simples publications.

Que doit contenir votre publicité ?

Les formats de publicités proposés par les plateformes varient. Chaque format offre un intérêt et parfois une visibilité différente en touchant de publics différents. Ils permettent de varier les interactions avec les prospects.

Un titre pour une publicité en ligne

Le titre doit interpeller le lecteur. La rédaction du titre relève d’une importance capitale ! Les jeux de mots peuvent attirer le regard et quelques likes. Ils donneront encore plus de portée à votre publicité.

Attention cependant à certaines formulations qui pourraient vous attirer des moqueries.

Du texte pour accompagner votre publicité

Lorsque l’on fait une publicité en ligne, il faut adapter le texte au support de la publicité. Il convient d’éviter de copier-coller un texte d’une plateforme de publicité à une autre. Le public est différent, l’affichage l’est aussi dans la majorité des cas.

Un texte à lire :

Rubrique “À propos” d’une photographe qui fait de la publicité sur Facebook. (Les images qui illustrent la publicité contiennent autant de fautes)

Jouez sur la mise en forme du texte ! Mais attention aux caractères spéciaux parfois utilisés, ils ne sont pas toujours correctement lisibles sur tous les supports. Les émojis permettent de formater le texte et de le rendre plus accrocheur. Attention toutefois aux émojis dont le sens premier est détourné.

Évitez les fautes dans les publicités. Aujourd’hui tout le monde fait des fautes, mais sur de tels outils, une faute, voir plusieurs, risquent de donner un image négative de vos services. Relisez-vous et faites vous relire ! Corrigez aussi les fautes sur les autres espaces de présentation de votre page Facebook et votre bio Instagram.

Un texte à écouter :

Il est possible de diffuser une vidéo. Dans ce cas, il n’est pas toujours possible d’associer une légende sous de forme de texte. Il faut alors dire son message. L’élocution doit être claire. Du texte peut s’afficher pour souligner vos propos. Les utilisateurs ne sont pas toujours dans des conditions parfaites pour écouter votre vidéo.

Un Call To Action indispensable peu importe le support :

Il ne faut pas hésiter à glisser un “Call To Action” (CTA) ou un appel à agir. Trop souvent des publicités ne comptent aucun CTA ce qui réduit considérablement le résultat d’une publicité.

Le choix de mots reste important dans ce cas. Il faut privilégier les verbes d’actions qui mettent en avant le bénéfice. L’emploi de l’impératif pour ces verbes augmente sensiblement le taux de clic.

Ainsi au lieu de mettre un bouton “Inscription”, il est préférable de faire apparaître : “Rejoindre le groupe” voir “Rejoignez le groupe”.

Des photos ou des vidéos

Régulièrement, je constate que des photographes utilisent les photos des autres. Ils prennent des photos à bas cout sur des plateformes que parfois ils dénoncent eux-mêmes. Au-delà de l’incohérence entre la parole et les actes, ces photos sont le plus souvent impersonnelles.

Il reste préférable pour le photographe de prendre le temps de faire ses propres photos pour communiquer sur ses produits. S’il est parfois difficile d’obtenir l’autorisation de droit de diffusion de photos de clients rien n’interdit au photographe de faire poser des modèles pour ses campagnes de publicité.

Ces photos ressembleront bien plus au photographe annonceur, à son état d’esprit et à sa vision que des photos pompées sur un microstock.

Afin de garantir le meilleur affichage, il ne faut pas hésiter à optimiser ses photos. Il ne sert à rien de partager des photos qui risquent de se faire recadrer ou compresser.

Pour ce qui concerne la vidéo, il faut respecter avec soin la durée permise par la plateforme. Trop souvent une partie du message se fait tronquer par la plateforme. Généralement, les informations disparaissent lors de cette étape.

Comme on l’a vu précédemment l’élocution qui présente le message doit être parfaite. La gestion du son reste une question essentielle.

Comment cibler avec précision de potentiels clients ?

Avant de se lancer dans la promotion de son activité, il faut définir à qui on s’adresse. On ne s’adresse pas de la même manière à des personnes jeunes qu’à des personnes plus âgées ou suivant leur lieu de résidence. Les régies publicitaires en ligne ont l’avantage de permettre de cibler avec précision les personnes à qui on s’adresse.

Les choix du photographe

Pour communiquer sur ses services et produits, il faut savoir sur quoi on veut communiquer. Il ne sert à rien de communiquer sur des services que l’on ne peut pas honorer, faute de temps, de savoir faire, de moyens, etc.

Une communication trop large risque de rendre votre pub peu intéressante. Les gens ont besoin qu’on leur offre une solution aux problèmes qu’ils rencontrent. S’ils cherchent un service A, ils n’iront pas voir si celui qui propose un service B via de la publicité même s’il propose aussi un service A.

Souvent il faut multiplier les publicités pour faire connaitre ses services et produits plutôt que de communiquer de manière trop large et donc trop vague.

Définir la cible de la publicité

Choisir l’audience de sa publicité revient à choisir qui va voir votre publicité

Pour définir la cible de la publicité, il faut se demander à qui le photographe propose ses services. Il ne sert à rien de communiquer sur un service que les prospects ne peuvent ou ne veulent pas s’offrir pour diverses raisons.

Il est possible de cibler l’âge, le sexe et même le centre d’intérêt, voir sur Facebook des personnes appartenant à un groupe ou abonnés à une page particulière.

J’ai eu l’idée de cet article en voyant passer une publicité pour un photographe de mariage alors que je suis célibataire. Outre le fait que je sais quels photographes solliciter pour les moments importants, il semble assez peu probable que je fasse appel à ce photographe dans un avenir proche.

La tranche d’âge des personnes cibles des services du photographes

Suivant le produit ou le service que l’on propose, on ne cible pas les mêmes personnes. Certains produits s’adressent à un public jeune quand d’autres s’adressent à un public plus mature avec des attentes différentes. Répondez aux besoins de vos prospects, pas aux autres, vous risquez de perdre du temps, voir de l’argent.

Les profils qui viennent voir le photographe

Pour définir sa cible, le photographe peut regarder quelles personnes viennent le voir. Cela permet de définir une base pour communiquer. Mais cela peut permettre au photographe de cibler d’autres profils, des personnes qui le sollicitent peu. Dans ce dernier cas, le photographe peut chercher des missions différentes ou de missions plus complètes.

Le territoire du photographe

La simplicité de mise en place d’une campagne de publicité fait régulièrement oublier à des photographes qu’il est préférable de communiquer de manière locale, particulièrement quand ils présentent leurs services. Il ne sert à rien de proposer une prestation à des gens qui se trouvent de l’autre côté de la France si d’autres photographes proposent les mêmes prestations.

Vos prix risquent d’exploser pour rentabiliser les frais de déplacements et l’hôtellerie-restauration qu’implique un tel déplacement. Les prospects risquent de vous faire perdre votre temps à vous demander des devis qui seront bien trop élevés par rapport à vos concurrents.

Seuls les photographes de niches qui ont des services ou produit très spécifiques, ou encore ceux qui vendent des tirages peuvent se permettre de communiquer aussi largement.

Un peu plus tôt je parlais du photographe qui venait me vendre une prestation de photographe de mariage. Il habitait à Strasbourg quand j’habite à Toulouse. Est-ce bien sérieux d’envisager une telle prestation pour un mariage ? Cela s’envisage sans doute pour un service haut de gamme, mais le photographe ne semblait pas en mesure de proposer ce genre de prestation.

Quand faire de la publicité sur Facebook et Instagram ?

Quand faire de la publicité sur Facebook et Instagram

Une fois les paramètre de l’audience sélectionnée, il convient de définir quand les publicité seront vues. Suivant le budget, on peut choisir de communiquer sur 1 ou plusieurs jours.

On considère qu’une campagne de pub nécessite plusieurs jours afin d’obtenir des résultats. Cela dépend cependant des moyens et des objectifs de la publicité.

Malheureusement, il ne semble pas possible de choisir à quel moment de la journée les publicités s’afficheront.

Par contre, on peut programmer à l’avance la publication de ses publicités. Cela permet d’anticiper sur certaines périodes.

Multiplier les publicités pour un ciblage précis et tester les publicités

Dans un soucis économique, de nombreux photographes communiquent sur l’intégralité de leurs services en une seule publication. Pour avoir des publicité plus performante, il convient de cibler les personnes avec soin. De ce ciblage, on peut décider qui doit voir la publicité.

Il ne sert à rien de communiquer sur des prestations photos de mariage et d’entreprise dans une même publicité.

Mais surtout, la multiplication des publicités permet de trouver le format, le texte et l’image qui fonctionnent le mieux. Cela permet d’optimiser au maximum ses publicités. Les experts parlent souvent de la méthode “A/B testing”. Chaque variante permet de tester un élément sur un petit groupe de prospects avant une campagne plus large.

Ne pas hésiter à faire de l’A/B Testing sur vos publicités pour ne garder que les formats, les textes et les photos les plus efficaces

Publicité sur Instagram et sur Facebook, combien ça coute ?

Faire de la publicité sur Facebook et sur Instagram peut représenter des sommes importantes. C’est pour cela qu’il convient de bien construire sa campagne de publicité. Il faut compter un minimum d’un euro par jour, mais il est possible de dépenser jusqu’à 200 € par jour.

Il faut adapter le budget aux besoins. Personnellement je recommande de commencer par un budget restreint puis de l’augmenter en fonction des besoins.

Comment surveiller l’efficacité de la campagne ?

Une fois lancée il faut surveiller les résultats d’une campagne publicitaire. Certains recommandent de tester plusieurs versions d’une même annonce. Suivant les résultats sur un petit échantillon de prospects le photographe choisi ensuite l’annonce qui fonctionne le mieux pour la diffuser à grande échelle.

Ici les outils statistiques sont INDISPENSABLES. Il faut les disséquer pour comprendre ce qui fonctionne dans l’annonce et comprendre ce qui attire dans la publicité. Cela permet de créer d’autres publicités ultérieurement, mais avant tout d’ajuster son budget sur la campagne en cours.

Le retour sur investissement le ROI, le secret de la maitrise de son budget publicitaire

Un des indicateurs qu’il faut absolument surveiller est souvent appelé ROI ou Retour Sur Investissement. Imaginons que l’annonceur dispose d’un budget de 100 € il souhaite obtenir 4 contrats pour rentrer dans ses frais. En effet, il inclut dans la facture de chaque prestation qu’il réalise une somme de 25 € pour assurer sa communication.

S’il atteint ou dépasse les 4 contrats avec sa campagne publicitaire alors il est gagnant, sinon il est perdant et pour la suite cela risque d’être difficile de pouvoir financer d’autres campagnes de publicité.

Il faut aussi prendre en compte les clients qui arriveront après la campagne publicitaire. Pour une première campagne, il est difficile d’évaluer combien de clients peuvent arriver parfois bien longtemps après avoir vu la publicité. Certains prospects s’abonnent à votre page lors de la campagne publicitaire jusqu’au jour où ils vous contactent et deviennent vos clients.

Certains proposent dans leurs publicités un code de réduction pour parfaitement détecter les personnes qui ont vu la publicité. Ici aussi il faut prévoir combien cela coute au photographe.

Ici, il s’agit de pouvoir évaluer comment le photographe souhaite rentabiliser sa campagne de publicité. Cela se prévoit en amont dans le calcul du tarif des prestations.

Après la publicité en ligne

Faire de la publicité, c’est top. Mais si vous faisiez travailler vos clients. Le bouche-à-oreille fonctionne très bien et il est possible d’augmenter le résultat de celui-ci. Il existe de nombreuses méthodes pour que vos clients deviennent vos meilleurs commerciaux. Cela permet de se passer de la publicité sur Facebook ou Instagram.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.