J’ai ouvert un compte sur instagram

2

Au début de l’été 2018 sous l’impulsion de personnes de bons conseils, après avoir lu de nombreux articles j’ai ouvert un compte instagram. Pour être précis j’ai activé un compte que j’avais créé précédemment afin de protéger mon nom des usurpateurs.

Le réseau social racheté par Facebook est un réseau social parmi les plus actifs en ce moment. Il offre un engagement sans pareil par rapport à facebook ou twitter que j’utilise déjà. Mais on va voir que tout n’y est pas si rose.

J'ai ouvert un compte instagram : @photopyrros
J’ai ouvert un compte instagram : @photopyrros

Instagram en Chiffres

  • Entre 2017 et 2018 le nombre d’utilisateurs est passé de 800’000’000 à 1’000’000’000.
  • Plus de 45% des utilisateurs ont moins de 1’000 abonnés
  • 50,7% des utilisateurs sont des femmes
  • Les 18-24 ans représentent 250’000’000 des utilisateurs actifs
  • 21% de la population utilise Instagram
  • Aujourd’hui la plateforme vaudrait 100 fois son prix d’achat par Facebook en 2012

Instagram vend vos photos mais ce n’est pas le seul

Il y ‘a quelques années j’avais annoncé qu’instagram vendrait vos photos. C’est normal toutes les sociétés doivent faire de l’argent. C’est ainsi que sur instagram on vend aux annonceurs la possibilité de mettre en avant leurs publications.

Elles se retrouvent ainsi positionnées dans le fil des publication et il est parfois difficile de faire la différence avec une publication plus normale. Instagram garantie ainsi une certaine visibilité à ces publications.

De plus en plus aujourd’hui il faut payer pour etre vu. Il faut utiliser payer des publicités pour que les photos que l’on partage sur Instagram deviennent plus visibles.

Certains utilisateurs d’instagram monnayent leurs publications. Ils font de la pub sans toujours le préciser en échange d’un produit ou d’un chèque parfois élevé suivant la notoriété de l’utilisateur et de son nombre d’abonnés.

Un engagement important mais souvent robotisé

Le problème d’instagram et de son engagement légendaire réside dans les robots de growth hacking. Ceux ci ont pour mission de liker et parfois commenter les publications d’autres utilisateurs. Ainsi on pense obtenir de la visibilité mais celle ci est presque inexistante.

Pour ceux qui n’utilisent pas d’automatisme le dépôt de like peut quand mème se faire à la pelle sans même regarder les photos. Les photos deviennent jetables et pour nombre d’utilisateurs la photos que vous venez de publier sera oubliée dans quelques secondes.

Dans les 2 cas le but avoué et d’attirer de nouveaux abonnés. Ce qui permet à certains de flatter leur égo et à d’autres de faire du commerce via des publications sponsorisées.

Le growth hacking permet de rapidement développer son compte

Le growth hacking (ou piratage de croissance) est l’ensemble des techniques qui permettent de développer rapidement un compte ou plusieurs sur les réseaux sociaux. C’est une locution que l’on utilise souvent dans les start up afin de développer rapidement la clientèle et le chiffre d’affaire de la jeune pousse.

Sur instagram et les réseaux sociaux cela signifie que tout est mis en œuvre pour cibler et attirer un maximum de personnes afin d’obtenir un maximum d’engagement, c’est à dire des commentaires des likes voir des partages.

Ces techniques utilisent le plus souvent des outils (logiciels, sites, etc) permettant de cibler finement les utilisateurs qui peuvent correspondre aux profils souhaités. Il suffit ensuite de les harponner pour qu’ils s’abonnent et s’engagent.

Le but du jeu est d’obtenir des résultats rapides avec le moins de travail possible. Il est ainsi possible avec certains logiciel de s’abonner et se désabonner de plusieurs comptes. De liker une photo ou même de la commenter. Les logiciels connaissent les limites imposées par les réseaux sociaux et flirtent avec afin de ne pas faire pénaliser le compte. Mais la plateforme veille et sanctionne ces méthodes quand elle arrive à les détecter.

Instagram un réseau chronophage

Quand on débute sur instagram il faut prévoir du temps, beaucoup de temps. En effet il faut prendre le temps d’observer et de comprendre son fonctionnement. Mais il faut aussi « établir une stratégie ». Sans stratégie impossible d’être vue. Chercher des hashtags et sélectionner les photos avec soins peut attirer quelques personnes.

Il est aussi indispensable d’être actif sur instagram. Il faut laisser des commentaires, des likes, créer et partager des stories. De la même manière il faut aussi interagir dans les stories des autres, échanger des messages. Le tout doit permettre de montrer à de potentiels lecteurs que l’on existe.

Les algorithmes rendent les photos de moins en moins visible au profit de la publicité. Mais il faut aussi communiquer en dehors d’instagram pour informer votre entourage de votre présence. (C’est aussi à cela que peut servir cet article)

Clique ici pour me rejoindre sur instagram

Il faut aussi faire des photos. Et ici aussi cela se révèle rapidement très chronophage. Il faut trouver le bon sujet, la bonne lumière le bon cadrage pour obtenir le « wahou effect » et générer le plus de likes et commentaires possible. Il apparait de plus que des utilisateurs d’instagram choisissent leur trajets, leurs voyages en fonction des photos qu’ils pourront faire.

Des photos inspirantes et d’anciens blogueurs très actifs

Malgré ces problèmes j’ai retrouvé des photographes qui ont abandonné facebook et twitter. Ils sont souvent très actifs sur le réseau social spécialisé dans la diffusion des photos notamment de format carré.

De nombreux blogueurs ne publient plus sur leur blog.

Ils se concentrent désormais sur Instagram.

Il est possible de suivre des photographes renommés comme de parfaits anonymes. Tous les sujets sont abordés sauf le nu qui comme sur tous les réseaux sociaux est tabou.

Personnellement je rencontre à chaque ouverture de mon flux instagram des photos de qualité. Ce sont souvent des photos très soignées, très travaillées en post-production. Le plus souvent les galeries des utilisateurs présentent une forme d’harmonie.

Elles donnent des idées pour de prochaines séances photos, pour des reportages. Mais pour cela il faut trouver les comptes inspirants qui se retrouvent de plus en souvent masqués par des publications sponsorisées.

L’art du fake sur instagram

Si instagram a été pensé pour les photographes d’autres utilisateurs ont décidé d’en détourner la fonction première. Certains utilisateurs profitent d’instagram pour accroitre leur popularité. Pour certains c’est un jeu pour d’autre un travail.

Au cours de l’été 2019 Tiffany Mitchel a partagé des photos de son accident de moto, mais le traitement des photos interroge : Une étrange mise en scene sur Instagram à lire sur Kombini

Dans cette course à la popularité certaines photos manipulent la réalité. Il ne s’agit pas ici de simples retouches appuyées sur les photos.

Certains s’inventent un vie. Ils créent des situations pour avoir du contenu et ainsi alimenter leur compte plus régulièrement.

Ils n’hésitent pas à louer de belles voitures ou de belles maisons pour raconter une histoire. Avec un peu de préparation il est possible de raconter plusieurs histoires différentes en louant une voiture ou une maison quelques heures.

Certains utilisateurs ont dénoncé cette course à la popularité soulignant la pression qui pèse parfois sur leurs épaules quand ils commencent à devenir populaires.

Être payé pour devenir homme sandwich sur instagram

Certains utilisateurs reçoivent une rémunération pour partager des avis sur des produits. Suivant la taille de la communauté de l’influenceur ses revenus peuvent varier.

Les partenariat offrent des sources de revenus aux utilisateurs d’instagram.

Pour les marques c’est l’occasion de toucher un public différent que par de simples publicités.

Les marques font ainsi de la pub souvent déguisée. Certains utilisateurs oublient plus ou moins volontairement de mentionner que la présentation d’un produit est une mise en scène sponsorisée.

C’est parfois une demande des annonceurs de ne pas mentionner le partenariat.

Parce qu’ils sont rémunérés ils deviennent des hommes (ou des femmes) sandwich incapables de donner un avis libre et éclairé. Parfois ils ont un cahier des charges très précis pour leur publication.

Ainsi pour certaines publications il faut faire apparaitre en plus de produit des éléments un certain décors. Dans d’autres situations il faut utiliser certains mots, quand le texte n’est pas déjà entièrement rédigé.

Les abonnés les plus influençables ne voient parfois pas la différence entre une publication normale et ce genre de publication.

Faut il payer pour exister sur instagram ?

Pour gagner en visibilité, parfois décrocher des contrats avec des annonceurs, réaliser des ventes, il faut des abonnés qui likent et commentent les publications. Pour arriver à ce stade il faut parfois user de méthodes discutables voir interdites.

On peut presque dire qu’Instagram est responsable de l’utilisation de  méthodes alternatives, interdites

Si certains mettent ces méthodes en place c’est pour gagner de l’argent mais aussi pour faire tomber certaines barrières imposées par les algorithmes.

En interdisant le swipe up aux comptes ayant moins de 10’000 abonnés Instagram incite les nouveaux utilisateurs à acheter des abonnés. En mettant les photos dans l’explorer qui comptent le plus de likes instagram incite les utilisateurs a acheter des likes pour toucher une audience toujours plus grande.

Mais on verra plus loin que le réseau social limite voir pénalise ceux qui ont recours à certaines de ces méthodes.

La Publicité, seule méthode payante autorisée sur instagram

Instagram permet de partager avec une audience ciblée des publications. En résumé il faut payer pour être visible chez des personnes qui ne suivent pas encore le compte.

Comme Facebook, Instagram se révèle être une redoutable régie publicitaire.

Aujourd’hui de nombreux annonceurs considèrent que ces régies publicitaires sont devenues incontournables

Le réseau social permet de cibler avec précision des personnes, leur langue, leur localisation, leurs centres d’intérêts, etc

Cela permet d’accroitre en quelques clics son audience, mais ce service payant est concurrencé par d’autres méthodes payantes interdites. Cette méthode est la seule autorisée pour accroitre artificiellement son audience. Elle est utilisée par les entreprises qui vendent services et produits. Parfois des photographes tentent l’expérience mais sans une approche commerciale l’intérêt se révèle très limité.

Ceux qui ne paient pas se retrouvent masqués, noyés dans les publicités et les quelques autres publications que la plateforme veut bien afficher.

L’achat de likes et/ou d’abonnés pour instagram

Ce n’est un secret pour personne tout s’achète sur internet même des abonnés ou des likes. Pour lancer ou pour « entretenir » un compte Instagram, il peut être tentant d’utiliser cette méthode.

Mais si tout s’achète tout se sait aussi. Certains sites sont spécialisés dans l’analyse de comptes Instagram.

Ils peuvent montrer si un compte a usé de ces méthodes ou si au contraire sa réputation s’est construite peu à peu.

L’achat de likes, comme l’achat d’abonnés ne permet pas de faire vivre un compte sur la durée sauf à investir régulièrement. Au total il faut investir des sommes assez folles pour paraitre populaire.

Aujourd’hui instagram cherche à faire disparaitre les compteurs de likes pour éviter cette course. Mais tous les utilisateurs ne sont pas dupes. Les likes continueront de compter pour pouvoir avoir un gain de visibilité.

En théorie instagram peut sanctionner des comptes gonflés artificiellement. Mais dans la réalité rares sont ceux qui ont achetés des likes ou des abonnés qui se font pénaliser. Au pire ils recréent un compte et recommencent. Toutefois cela se fait au détriment des services que propose instagram j’ai nommé les publicités. Nul doute qu’instagram va se montrer de plus en plus tatillon sur le sujet.

Des outils de Growth Hacking dangereux sur instagram

Sur la toile il existe de très nombreux logiciels de growth hacking pour faire gonfler votre communauté. Certains permettent seulement de contourner les algorithmes en ciblant avec plus de précision des utilisateurs et leurs publications. D’autres sont de réels bulldozers capables de distribuer les likes et parfois les commentaires de manière automatique en ciblant certains utilisateurs suivant des critères précis.

Tous ces outils connaissent suivant les périodes des blocages. Afin de garantir un fonctionnement optimal de la plateforme, Instagram bloque le fonctionnement de ces logiciels. Parfois il sanctionne les utilisateurs de ces logiciels. Cela commence le plus souvent par un blocage de certaines fonctions.

Instagram bloque des fonctionnalités d'un compte, le sanctionne d'un shadowban voir suspend son fonctionnement avant de le supprimer
Instagram bloque des fonctionnalités d’un compte, le sanctionne d’un shadowban voir suspend son fonctionnement avant de le supprimer

Certains comptes subissent un shadowban, c’est à dire que la plateforme les rend moins visibles. Cette sanction pénalise fortement les comptes qui utilisent la plateforme pour faire du commerce. Par la suite si l’utilisateur utilise à nouveau des méthodes discutables le compte peut être supprimé.

Des méthodes « naturelles » pour grandir sur instagram

Afin de créer rapidement une communauté il peut être tentant de sponsoriser des publications (faire de la publicité). Il peut aussi être tentant d’utiliser des méthodes discutables. Toutefois d’autres moyens existent et peuvent se révéler tout aussi efficace.

Les experts d’instagram recommandent de publier au moins une photo par jour.

Ils recommandent de créer chaque jour des stories et de varier les interactions avec les abonnés.

En multipliant les interactions avec les autres utilisateurs il est possible de séduire de futurs abonnés. De la même manière en publiant régulièrement des photos, ou des stories on multiplie les chances de faire gonfler le nombre d’abonnés de son compte.

En taggant les bonnes personnes qui disposent d’une communauté proche de la sienne un utilisateur d’instagram peut espérer un gain de visibilité via un partage de publication. Attention toutefois à ce que la personne qui partage des photos de votre compte pense bien à vous créditer. Malheureusement sur Instagram aussi, certains ne connaissent ou ne respectent pas les droits d’auteur.

Comment utiliser Instagram sur PC

Instagram est prévu pour être utilisé sur un smartphone. On ne va pas se mentir ceci se révèle fort peu pratique. Il existe quelques outils qui permettent cependant d’utiliser instagram sur un PC et de publier du contenu comme on le ferrai depuis un smartphone.

Personnellement j’utilise actuellement le module Desktop pour Instagram. Ce module qui s’ajoute au navigateur Chrome permet d’utiliser instagram comme sur un smartphone. Il m’est possible de facilement publier des photos depuis mon PC sans avoir à faire de lourd et fastidieux transfert du pc vers le smartphone.

Malheureusement pour les utilisateurs de firefox, il n’y a qu’une vague alternative qui se révèle fort peu pratique.

2 COMMENTAIRES

  1. Article intéressant et complet. 😉
    Après on peut aussi se servir d’Instagram par plaisir en cherchant à faire gonfler sa communauté, mais sans artifice. J’ai testé de sponsoriser une photo il y a quelques mois pour voir et j’ai eu plein de likes mais quasi aucun nouvel abonné, du coup j’ai pigé que ça n’avait pas assez d’intérêt sauf à avoir une vraie stratégie comme tu l’explique.
    Perso j’aime bien ce réseau social, c’est de loin celui sur lequel j’ai le plus de plaisir à poster. Si ma communauté grandit (et c’est le cas) tant mieux et si ce n’est pas le cas, je ne vais pas non plus pleurer ou quitter Instagram. J’essaye de faire ce que j’aime bien et tant mieux si ça marche un peu. 😉
    Même si bien sûr j’aimerais avoir beaucoup plus d’abonnés, mais si c’est pour avoir des robots ou des comptes à la noix… je préfère en avoir très peu mais plutôt de vraies personnes. 🙂

    • @Mickaël Bonnami
      C’est mieux de le voir comme un jeu plutot que comme un investissement ou une obligation 😉
      Perso je ne me pose pas de question sur la nature de ceux qui s’abonnent à mon compte… J’ai assez de spam comme ça pour pas aller les traquer

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.