Comment photographier un tableau ou une toile ?

0

Parfois il est nécessaire de photographier un tableau ou une toile. Mais les peintres ne sont pas toujours de bons photographes. Même si pour un travail de qualité il est préférable de faire appelle à un spécialiste, certaines astuces peuvent permettre aux peintres soucieux de partager rapidement leurs travaux tout en faisant des photos de qualité.

Que ce soit pour un affichage web ou pour des tirages il est important de ne pas saboter le travail du peintre. Dès lors il convient de tout mettre en place pour faire des photos justes. Cela va demander du matériel de la patience et parfois quelques retouches ou un peu de post-traitement.

Comment photographier un tableau
Comment photographier un tableau ou un toile ?

Si pour les œuvres de petite taille il est possible d’utiliser un scanner. Dans de nombreux cas cela est impossible. Ainsi le plus souvent à cause de la taille cette solution est inexploitable. sans devoir faire un montage long est parfois fastidieux. Tout le monde ne dispose pas d’un scanner de grande taille.

Choisir un éclairage stable et uniforme

Photographier une œuvre sans aucun matériel

L’éclairage permet de faire la photo. Si celui ci ne cesse de changer la photo et ou la série sera/seront plus difficile à post-traiter.

Si il est préférable d’investir dans kit de flash ou de torche pour celui ou celle qui à de nombreuses réalisations à photographier. Pour une photo d’une toile seule une grande fenêtre avec un voile blanc fera l’affaire.

Avec un peu de matériel simplifier la prise de vue d’une série

Des kit d’éclairage sont disponibles dans le commerce ou à la location. Ce sont le plus souvent des trépieds avec chacun un modeleur et une source de lumière. Pour les moins couteux il s’agit d’ampoules pour d’autres ce sont des flashs. Les flashs vont moins chauffer mais un éclairage continue permet de mieux voir l’effet de la lumière. C’est ici une question de budget et de pratique.

Les modeleurs sont indispensable pour adoucir l’éclairage de la toile et réduire les écarts de luminosité sur la peinture.

En cas de reflets l’utilisation d’un filtre polarisant peut aider à les faire disparaitre. Mais en positionnant correctement les sources de lumières cela ne devrait pas poser de problème.

Idéalement

Idéalement autour de la toile une boite à lumière permet un éclairage uniforme mais suivant les toiles à photographier ce n’est pas toujours possible.

Choisir un fond neutre pour photographier un tableau

A défaut d’une boite à lumière il faut entourer la toile d’un fond neutre. Il peut être blanc, gris ou noir. Le fond ne doit pas apporter de couleur à la toile. Il serait dommage d’avoir un problème de colorimétrie à cause de murs peint d’une autre couleur non neutre.

Il convient aussi de vérifier qu’aucune source de lumière parasite n’éclaire le tableau durant la prise de vue. Une ampoule d’une température différente de celles utilisées pour réaliser la photographie pourrait poser des problèmes. C’est pourquoi il est recommandé de faire les photos avec un éclairage contrôlé. Les lampes pilotes des flash ou l’éclairage en continue peuvent jouer ce rôle.

Utiliser un trépied et une télécommande

Pour avoir la bonne position être parfaitement parallèle à la toile il faut utiliser un trépied. Pour plus de confort une télécommande peut être utilisée. Elle sera indispensable si la vitesse de prise de vue est réduite.

Éviter les optiques qui déforment les perspectives

Dans le sac de tous les photographes des optiques déforment les perspectives. C’est à dire que les lignes sur une photo ne sont plus tout à fait droite. Les grands angles ont souvent ce défaut. Même si il se corrige en post-traitement certaines optiques imposent de longues corrections.

Les optiques plus longues 50mm et plus déforment moins les perspectives. Toutefois il est possible de vérifier si les lignes droites le reste en quadrillant le support du tableau à photographier.

De plus cela facilite la correction des perspectives en post-traitement si cela est nécessaire.

Avoir la bonne colorimétrie pour photographier le tableau

Afin de ne pas influer sur l’éclairage la balance des blanc doit être parfaite. Il existe dans le commerce des accessoires qui permettent d’avoir la bonne balance de blanc.

De la même manière dans les travaux les plus exigeant il faut que la colorimétrie soit parfaite. Il existe dans ce cas des mires de couleurs qui permettent de vérifier et ajuster la colorimétrie en cas de besoin.

Il est préférable dans la mesure du possible d’utiliser l’optique avec l’ouverture qui garantie le meilleur piqué, c’est à dire avec un rendu le plus net possible.

Le post-traitement indispensable mais invisible

Presque indispensable le post-traitement de ce type de photographie doit rester discret. Le plus souvent il consiste à corriger les petits défauts de la prise de vue. Parfois cela permet de redonner un peu de relief au tableau photographié.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.