Comment photographier une éclipse de Lune ?

18

Après l’éclipse solaire du 20 Mars 2015 la France aura la chance d’observer une éclipse de Lune le 27 juillet 2018 après le couché du soleil.

Cette éclipse de lune ou Lune de Sang coïncide avec l’apogée de la Lune (plus grande distance entre la Terre et la Lune). Cette situation combinée avec la distance Terre Soleil va donner une longue éclipse lunaire (103 minutes d’éclipse totale). Au cours de cette éclipse la lune va passer au centre de la zone d’ombre de la Terre.

Certains observateurs en France métropolitaine risquent de rater le début de l’éclipse totale. En effet suivant la position de l’observateur le début de l’éclipse totale se produira avant que la lune ne soit visible. Mais cela ne sera pas gênant. Le maximum de l’éclipse est à 22h20. Tout le monde disposant d’un ciel claire pourra alors voir la lune devenir rousse. La lune sera obscurcie entre 21h19 et 0h19 (levée à 21h32 à Paris, 21h15 à Toulouse)

Pour profiter de cette éclipse il faut juste prévoir le bon spot, un spot dégagé de l’EST au SUD.
L’utilisation de jumelles est un plus pour observer tous les détails de la lune.

Horaire de l’éclipse du 27 juillet 2018 en France :

  • Entrée dans la zone de pénombre: 19h14 (non-visible)
  • Entrée dans la zone d’ombre : 20h24 (non-visible)
  • Début de l’éclipse totale : 21h30 (levée de lune à Paris)
  • maximum de l’éclipse totale : 22h20
  • Fin de l’éclipse totale : 23h13
  • Sortie de l’ombre : 00h19
  • Sortie de la pénombre :01h28

Durant une éclipse de Lune l’ombre de la Terre se projette sur son satellite naturel. La lune est alors éclairée de manière indirecte et se voit habillée d’une couleur rouge orangée inhabituelle. L’intensité de cette couleur dépend de la nébulosité du ciel terrestre, notamment à cause de la densité de poussières en suspension dans l’atmosphère terrestre. Ainsi la couleur que prend la lune durant une éclipse Totale peut varier du jaune orangé très clair au rouge très foncé, chaque éclipse totale de Lune est donc unique.

Photographier une éclipse de Lune est bien plus accessible que la photographie d’une éclipse solaire mais toutefois il faut au photographe anticiper les possibilités de réglages avant le début de l’éclipse lunaire.

Comment photographier une éclipse de Lune
Comment photographier une éclipse de Lune (Eclipse de lune du 15/6/2011 depuis Toulouse)

Quel matériel pour photographier une éclipse de Lune

Pour photographier la lune même lors d’une éclipse il faut prévoir un téléobjectif. Un 200mm permet de prendre la lune en photo dans de bonnes conditions mais une focale plus importante évitera de devoir recadrer la photo. Les experts recommandent une focale supérieure à 1000mm mais inférieure à 2700mm pour que la lune soit entièrement dans le cadre.

Personnellement je me contente du 100-400L de Canon à 400mm. Cela me permet de faire une photo de la Lune que je recadre légèrement.

Une grande ouverture permet de compenser la perte de luminosité durant une éclipse de lune, toutefois cela n’est pas indispensable si le boîtier peut monter en sensibilité sans faire apparaitre trop de bruit.

Un trépied est indispensable pour éviter le flou de bougé. Une télécommande est aussi préconisée.

Pour les plus équipés une monture équatoriale peut être utilisée pour suivre le mouvement de la lune et ainsi obtenir un temps de pose plus long permettant l’utilisation d’une sensibilité moindre.

Pour les photographes ne disposant pas d’une longue focale il est possible d’envisager de réaliser un chapelet de l’éclipse ou un filé d’éclipse.

Suivant la météo, il peut être utile au photographe de prévoir de quoi se tenir chaud.

Quels réglages pour photographier une éclipse de Lune

Du fait de la faible luminosité de la lune lors de la phase maximale d’une éclipse de Lune une sensibilité importante sera à utiliser.

Pour l’ouverture comme toujours en cas de faible luminosité on cherchera à avoir la plus grande ouverture possible.

Le temps de pose dépendra des paramètres de la sensibilité et de l’ouverture. Toutefois selon la focale utilisée il ne faudra pas avoir un temps de pose trop important

Une focale longue est à privilégier, elle sera comprise entre 200mm et 2700mm sur un capteur full frame.

A 200mm le mouvement de lune devient perceptible en 3 secondes, à 400mm celui ci devient visible en 0,75 secondes seulement.

Impossible de prévoir à l’avance la luminosité de Lune lors de la prochaine éclipse lunaire, impossible donc de donner des réglages complets il faudra donc faire des tests pour trouver le bon réglages.

Il existe toutefois les recommandations des spécialistes des éclipses qui suivent l’échelle de Danjon.
Ci dessous une partie du tableau de Fred Espenak qui travaille à la NASA.

sensibilitéOuverture
1600 iso2.845.6811
3200 iso45.681116
6400 iso5.68111622
Phase de la LuneVitesse
pleine lune1/80001/4000
Premier contact1/80001/40001/2000
ombre 25%1/80001/40001/20001/1000
ombre 50%1/80001/40001/20001/10001/500
ombre 75%1/40001/20001/10001/5001/250
L41/301/151/81/41/2
L31/81/41/21s2s
L21/21s2s4s8s
L12s4s8s15s30s
L08s15s30s1min2min

Pour utiliser ce tableau il faut choisir une sensibilité et une ouverture et trouver la vitesse dans la seconde partie du tableau correspondant à la phase de l’éclipse.
Les valeur comprise entre L4 et L0 correspondent à la luminosité de l’éclipse totale. L4 étant une éclipse particulièrement lumineuse et L0 une éclipse avec une très faible luminosité.

LDescription
0Éclipse très sombre. Lune presque invisible, particulièrement au milieu de la totalité.
1Éclipse sombre, et de couleur grise ou brunâtre. Les détails difficilement sont distinguables.
2Éclipse rouge sombre ou de couleur rouille. Ombre centrale très foncée, tandis que la zone extérieure de l'ombre est plus claire.
3Éclipse rouge brique. L'ombre est souvent bordée d'une zone jaune ou grise.
4Éclipse de couleur cuivre ou orange très brillant. La zone extérieure est bleuâtre et très brillante.

L’avantage d’une éclipse lunaire lorsque la lune est à son apogée comme ce sera le cas le 27 juillet 2018 c’est quelle est (théoriquement) plus lumineuse.

Comment photographier une éclipse lunaire ?
Comment photographier une éclipse lunaire ?

Photographier une éclipse lunaire avec un grand angle

Une photo de paysage

Il est possible avec un grand angle ou une focale moyenne d’intégrer l’éclipse de lune dans une photo de paysage. Le photographe veillera à équilibrer la luminosité de sa photo en fonction du rendu souhaité.

Seul ou en groupe de nombreux toulousains ont observé l'éclipse
Paysage d’éclipse (28 septembre 2015, Toulouse)

Un filé d’éclipse de Lune

C’est une photo à risque, le résultat peut en effet se révéler aléatoire. Le principe étant de laisser l’obturateur ouvert durant une partie ou la totalité de l’éclipse de lune, permettant ainsi de photographier la variation de luminosité de l’astre sélène. Comme pour les filés d’étoiles (circumpolaire) il est possible d’assembler plusieurs photos via un logiciel. Cela permet de réduire le temps de pose qui fait chauffer les capteurs numériques.

Faire un chapelet d’éclipse

Avec un intervallomètre et un grand angle il est possible de réaliser ce que les spécialistes nomment un chapelet. Pour réaliser ce genre de photos il faut identifier l’écart de temps entre chaque photo et le nombre de photos correspondant. Durant toute la durée de la réalisation le photographe devra suivre avec rigueur les réglages de son boitier pour les ajuster au fur et à mesure du déroulement de l’éclipse.

L'éclipse de Lune en Chapelet
Les différentes phase d’une éclipse de Lune montées en Chapelet (28 septembre 2015, Toulouse)

Prochaines éclipses de Lune visibles depuis l’Europe

  • 27 juillet 2018 : éclipse partielle
  • 21 janvier 2019 : éclipse totale
  • 16 juillet 2019 : éclipse partielle
  • 10 janvier 2020 : éclipse pénombrale
369 Partages

18 COMMENTAIRES

  1. tu as bien raison, il m’a bien plu ce tutoriel…
    malheureusement chez moi pas d’éclipse totale, entre 50 et 75% seulement… il y a moyen de voir quelque chose sur les photos ?

  2. Merci beaucoup pour ces conseils! Ici, elle sera totale aussi (Prague n’est pas si loin que ça de la France après tout). Ne reste plus qu’à croiser les doigts pour une météo clémente 🙂

    • @elPadawan
      En Astronomie la météo est très importante et comme tu dis il faut croiser les doigts 😉 J’espere ne pas assister cette année à une deuxième éclipse sous les nuages

  3. Hello,
    Bon apparemment si on suit les données de Calsky (ton tableau donne l’échelle de Danjon à première vue), ce serait une éclipse L2.8 prévue ce week-end.
    Sur un autre « plan » de calcul, la pleine lune est de Magnitude -12.6 et l’éclipse serait à -2 (ou +1.3 selon les sources). Si on se réfère à l’échelle de magnitude (et si je ne me trompe pas dans les calculs), ca devrait faire une différence de 5 EV/stops entre « avant l’éclipse » et au plus fort de l’éclipse.
    Soit pour les mêmes réglages Vitesse / Ouverture un passage de ISO 100 à 3200 ISO, par exemple.
    Ou x 30 sur la vitesse à ISO et ouverture constants.
    etc etc
    Ce sera sûrement à affiner « en vrai », mais ca permet déjà d’anticiper qq truc (notamment que je me contenterais d’une Mise en Station à l’arrache pour la monture équatoriale, ca devrait passer sur des temps de pose entre 2 et 10 sec. pour une focale équivalente de 900mm)
    A côté je tenterais bien un chapelet, mais j’hésite :
    – 50 (ou 85 mm.) de 3h55 à 5h40 – pour avoir juste un quart d’heure avant et après l’éclipse totale
    – ou 25mm (+DX mode) de 3h00 à 7h20 – pour avoir les phases plus complètes, mais j’ai peur que ce soit vraiment petit sur le capteur :/

    Après, effectivement, croisons les doigts pour la météo la prochaine éclipse avec super-lune c’est en 2033, ca va faire long à attendre 😉

    • @Seb F
      Ça sera sport mais pas impossible 😉
      même si il faut jongler pour certains réglages. de tout manière l’exposition de lune ne sera pas probablement pas uniforme.

      Pour le chapelet tu peux aussi faire un assemblage dans ton logiciel de traitement d’images.

    • @Nicolas
      Cela dépend de l’endroit où tu te trouves sur Toulouse. Cela dépend aussi si tu peux te déplacer.
      Le mieux est de trouver un spot dégagé à l’est et au sud, de mon point de vue je viserai un spot entre Balma et Labège. La cité de l’espace sera ouverte pour l’occasion mais des associations organisent aussi des rencontres dans la régions.
      Il risque d’y avoir des nuages vendredi soir.

    • @Dominique
      Aucun !

      @Dhaene
      Contrairement au soleil la lune ne produit pas sa propre lumière. Elle reflète la lumière qu’elle reçoit du soleil. Elle reflète la lumière comme cela se passe sur Terre.
      Lors de la pleine lune on peut être ébloui par la luminosité en regardant la lune le temps que la pupille adapte son ouverture. Mais cela ne risque pas d’engendrer de blessure à l’œil.

      Les rayons UV sont filtrés par notre atmosphère la lumière qui atteint la lune lors d’une éclipse de lune a traversé notre atmosphère une première fois et va la traverser en revenant de la lune il n’en restera pas beaucoup.

      Mais plus que les rayons UV c’est la lumière intense du soleil observé directement qui abime les cellules photosensibles (cônes et bâtonnets) situés au niveau de la cornée. Il se produit une réaction chimique au niveau de la cornée mais les rayons infrarouge (de l’autre coté du spectre apr rapport aux rayons UV) va produire un échauffement et faire mourir ces cellules. Les UV font réagir la rétine de l’oeil.

      Les rayons UV abiment plus la rétine…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.