Comment photographier tous les sports ?

0

Faire des photos de sports attire de nombreux photographes. Certains souhaitent photographier leur progéniture dans une de leurs activités quand d’autres tentent d’immortaliser des sportifs prefessionnels en plein effort. Dans les 2 cas on retrouve les mêmes contraintes, les mêmes astuces et les mêmes réglages.

S’il semble peu probable qu’un photographe puisse faire des photos des Jeux Olympiques ou de la Coupe du Monde de foot sans avoir fait ses preuves avant, tous les photographes peuvent connaitre l’ivresse de photographier une compétition de haut niveau.

Comment faire des photos de sport ?
Comment prendre en photo des compétitions sportives ?

Quel matériel pour photographier le sport ?

Quel appareil photo choisir pour photographier du sport

Lorsque l’on parle des appareils photos pour photographier une activité sportive on pense le plus souvent aux boitiers professionnels destinés aux photographes d’agences. Cette réponse est presque instinctive. Cependant, si les évolutions techniques donnent à ses boitiers certains avantages, il ne s’agit jamais que d’options de confort.

Pour photographier des actions sportives, il suffit d’avoir un appareil qui dispose d’un lag-time, un temps de réaction le plus faible possible. Il apparait bien difficile de saisir une action quand il faut au boitier plusieurs secondes pour réagir. Heureusement les reflex et les hybrides disposent d’un faible temps de réaction.

Pour les bridges, les compacts et les smartphone cela apparait plus difficile. Mais on constate de réel amélioration de ce coté.

Suivant le sport photographié il peut être nécessaire de disposer d’une sensibilité ISO suffisamment importante pour compenser le manque de lumière de certaines salles de sports. Pour d’autres sports on va privilégier un boitier qui ne laisse pas passer la poussière. C’est notamment important pour les sports mécaniques.

Certains boitiers ont une rafales conséquente. Cependant, à part remplir des cartes mémoire plus rapidement les plus hautes rafales ne sont pas toujours indispensables. Une bonne anticipation permet d’obtenir la photo souhaitée. Lorsque les photographes utilisaient encore l’argentique ils étaient le plus souvent limités par le moteur chargé de faire avancer la pellicule de seulement 36 photos au maximum. Pourtant de cette époque il reste encore aujourd’hui de superbes photos de sport.

Quels objectifs utiliser pour photographier le sport

La photographie est une affaire de compromis. Cependant, pour photographier le sport, il convient de privilégier une grande ouverture. Cela permet de faire des photos dans des conditions de lumière difficile. Cela permet aussi de bien isoler un sujet, un sportif dans une image en jouant avec le flou d’arrière plan.

La stabilisation de l’objectif n’est pas indispensable. Nous verrons un peu plus loin que les vitesses d’obturation sont généralement suffisantes pour ne pas devoir s’en servir.

Les accessoires pour photographier les sports

Chaque sport étant différent et chaque photo ayant une approche différente il apparait difficile de lister tous les accessoires utiles pour photographier tous les sports. Pour certains photographes, il faudra prévoir une protection contre la pluie quand d’autres vont utiliser un caisson étanche pour leur appareil photo.

D’autres photographes auront besoin d’un trépied ou d’un monopod. Dans de rares situations certains photographes vont utiliser des flash. Certains vont même utiliser un studio photo (pour des portraits).

Commander son appareil à distance pour changer d’angle

Parfois les photographes pour obtenir un angle de prise de vue qui sort de l’ordinaire vont choisir de placer leur appareil dans une zone où les photographes ne peuvent stationner. Parfois des raisons de sécurité parfois pour ne pas gêner les sportifs les photographes ne peuvent pas se placer où ils le souhaitent. Dans ce cas, il est possible de placer l’appareil photo et de le commander à distance.

Pour le photographe du dimanche cela semble difficile à mettre en place. Cependant, connaitre cette technique peut permettre à tous les photographes de faire des photos exceptionnelles.

Quels réglages pour photographier du sport ?

Attention à la mesure de lumière !

Lorsque l’on photographie du sport on peut se faire piéger par la mesure de lumière. Je recommande de photographier en mesure manuelle. Cela évite que la cellule chargée de mesurer la lumière ne se fasse piéger. Elle se fait aisément piéger lorsque 2 équipe s’affrontent et que celles ci utilisent pour l’une des maillots de couleurs claires et l’autre des maillots de couleurs foncés.

On peut réaliser des mesure de lumière sur un élément identifié lors des temps calmes. Il peut s’agir de l’arbitre ou d’un élément hors champ. Certains photographes utilisent pour cela une charte de gris, cela permet de garder une forme d’unité tout au long de la compétition.

Quels réglages choisir pour photographier le sport ?

Il n’existe pas de réglages standards pour photographier tel ou tel sport. Chaque photographe fait ce qu’il veut et ce qu’il peut. Dans certains cas pour figer une actions, il faut choisir une vitesse très élevée quand dans d’autres situations une vitesse moindre peut suffire. Cela dépend de l’effet que souhaite le photographe. Le plus souvent on utilise une vitesse élevée qui permet de se passer de la stabilisation, mais permet de faire une photo parfaitement nette. Dans d’autres situations au contraire un photographe va choisir une vitesse faible pour faire un filé et donner du mouvement à ses photos.

Ailleurs le choix de l’ouverture du diaphragme connait la même contrainte.

Le choix de le sensibilité dépend souvent des 2 premiers réglages. On essayera d’avoir la sensibilité la plus faible, toutefois il vaut mieux une photo avec du bruit qu’aucune photo.

Comment faire la mise au point lors d’une compétition sportive ?

Aujourd’hui nous disposons d’appareil avec un autofocus de plus en plus performant. On peut choisir de le laisser faire en utilisant un groupe de collimateur voir un seul collimateur. C’est la solution la plus simple surtout quand l’action est particulièrement rapide.

De fait du mouvement permanent des sportifs il reste préférable d’utiliser le mode AF-C ou AI Servo qui permet de faire la mise au point de manière continue.

Dans certains sports on peut aussi utiliser la mise au point manuelle. Dans ce cas, il suffit de faire la mise au point sur un élément identifié. Par exemple en Concours de Saut d’Obstacles (CSO) le photographe peut faire la mise au point sur l’obstacle que doit sauter le cheval.

Attention à la balance de blanc notamment pour les sport en salle

Les salles de sports ne disposent pas toujours d’un éclairage très performant. Dans certaines salles le photographes risque de manquer de lumière, mais surtout il risque de rencontrer des problèmes de balance de blanc.

Suivant les salles l’éclairage peut donner une dominante de couleur qui tire vers l’orange, le bleu ou parfois même vers le vert. Le photographe peut ajuster sa balance de blanc avant de commencer ces photos ou faire la correction lors du post-traitement.

Certains gymnases peuvent avoir un éclairage qui scintille. Les ampoules clignotent au rythme de 50Hz. A l’oeil nu cela ne se voit pas mais sur les photos on peut avoir de mauvaises surprises, notamment lors des prises de vue en rafale. Dans certains cas il peut y avoir des variations de teintes quand dans d’autres il ya des variations d’éclairage. On parle alors de Flickering, ce n’est pas génant il suffit juste de corriger les problèmes que cela soulève.

Comment photographier du sport, obtenir une accréditation ?

Ne jamais commencer par le haut niveau !

“Rien ne sert de courir il faut partir à point” disait la fable de De La Fontaine. Pour photographier du sport, c’est la même chose. Avant de photographier les Jeux Olympiques les photographes ont d’abord appris la photographie puis ont pratiqué la photographie lors de compétitions modestes.

Dans le sport de haut niveau notamment les sports les plus populaires, les places pour les photographes sont souvent rares. Les organisateurs de complétions ne vont pas donner la possibilité à des photographes qui n’ont pas fait leurs preuves de venir faire des photos depuis le bord du terrain. De plus en plus les organisateurs de grosses compétitions souhaitent que les photographes travaillent pour une agence ou pour un journal. La carte de presse est dans ce cas un précieux sésame.

Les compétitions plus modestes accueillent plus facilement les photographes. Les catégories jeunes sont aussi plus ouvertes et permettent aux photographes de gagner en expérience. Le monde du handisport se montre aussi moins fermé.

Pourquoi connaitre le sport que l’on photographie ?

Connaitre le sport que l’on photographie permet d’anticiper les actions à saisir. Cela permet aussi de se placer avec plus d’efficacité. Enfin cela permet aux photographes de ne pas se placer sur des zones dangereuses. Combien de vidéos montrent des photographes dans des zones dangereuses pour eux ou pour les sportifs ?

Demander une accréditation pour photographier une compétition

Lorsque l’on est suffisamment expérimenté un photographe peut demander une accréditation à l’organisateur d’une compétition. Cette accréditation donne au photographe le droit de faire des photos depuis des zones réservées. Dans ces zones, il y a des règles à respecter. Il faut parfois porter un badge voir un chasuble de couleur.

L’accréditation nécessite que le photographe ait un comportement exemplaire. Elle peut être retirée en cas de mauvais comportement ou de non-respect des règles de la part du photographe. Dans certains sports les spectateurs jouent avec les photographes, mais la situation peut parfois rapidement dégénérer.

Pour obtenir une accréditation, il suffit d’un mail ou d’un échange téléphonique avec l’organisateur. Cela permet de se présenter, de présenter son expérience et de présenter son projet. Un projet construit permet d’ouvrir plus facilement des portes au photographe.

Certaines fédérations demandent que les photographes (sans carte de presse) aient une licence, cela permet d’avoir une assurance notamment en cas d’accident sur le bord du terrain. Lorsque le photographe est présent régulièrement les clubs offrent parfois cette licence au photographe.

Attention à l’échange accréditation contre photo !

Cependant, il faut faire attention aux organisateurs qui essayent d’extorquer des photos contre une accréditation. Un photographe honnête doit refuser ce genre de comportement qui profite des photographes. Ce genre de pratique détruit des emplois dans le monde la photographie. Cela contribue au dumping des photographes qui voient chaque année les budgets alloués à la photographie diminuer.

En effet, pourquoi payer un photographe quand un autre fait le travail gratuitement ?

Comment réussir ses photos sportives ?

Prévoir la logistique pour suivre la compétition

Toutes les compétitions ne se déroulent pas dans un stade. Certaines se déroulent en pleine nature. Que ce soit un marathon, un trail, un rallye, une course cycliste ou toute autre course hors stade, il convient de prévoir ses déplacements.

Dans certains cas, il sera difficile de faire multiplier les points de vue lors d’une seule journée. Pour d’autres avec un peu de préparation, il est possible de se déplacer pendant la course ou entre les différentes étapes.

Pour cela connaitre les lieux, les possibilités et l’organisation de ce type d’épreuve aide grandement le photographe. Cependant, il faut TOUJOURS faire attention au chronomètre. On peut rapidement rater une étape si on ne fait pas attention.

Faire des photos durant toute une journée se rapproche du marathon. Il faut prévoir de quoi tenir toute la journée. Il faut penser au batteries et cartes mémoires, mais il faut aussi penser au photographe. Une tenue adaptée semble indispensable. Il faut aussi prévoir les conditions météorologiques lorsque la compétition se déroule en extérieur.

Anticiper les actions sportives

Lorsque l’on photographie du sport on est avant tout photographe, les supporters ont leur place dans les tribunes. Même si notre sportif ou notre équipe remporte la victoire, il convient de garder une attitude neutre. Faire preuve de concentration et rester calme permet aussi de ne pas passer à côté de certaines photos.

En effet, lors des prises de vue, il faut anticiper chaque action. Rien ne sert de déclencher à l’aveugle. Les photos doivent raconter une histoire. La connaissance d’un sport et d’un sportif permet d’anticiper les actions donc les photos. Pour les courses hors stade il peut être utile de repérer le parcours, les difficultés et les endroits intéressants et de prévoir la lumière que l’on aura.

Arriver tôt partir tard lors d’une compétition sportive

Arriver tôt permet au photographe de s’installer, de se préparer et de se concentrer. Mais cela permet aussi d’obtenir des consignes de l’organisateur ou des arbitres, d’assister à l’échauffement et donc d’obtenir parfois quelques informations utiles pour la suite de la compétition. Cela permet de tester certains angles certaines places.

Évidemment cela offre au photographe l’occasion de faire des photos des sportifs et des entraîneurs lors de l’échauffement. Dans certains sports on peut se placer différement lors de l’échauffement. Si les coachs le permettent les photographes peuvent aussi faire des photos lors du briefing dans les vestiaires.

Enfin cela permet de rencontrer les supporters, parfois les partenaires. Ils apprécient les photos et donc les photographes. Mais attention certains supporters veulent parfois jouer et la situation peut rapidement devenir désagréable voir incontrôlable.

Après la compétition on peut aussi faire des photos. Il y a les scènes de liesse après une victoire ou au contraire les échanges parfois houleux. Ça peut être la bonne occasion pour faire quelques portraits pour compléter un reportage et d’échanger avec les participants lors de la troisième mi-temps quand il y en a une.

Faire des portraits de sportifs, des coachs et des supporters

Les supporters viennent soutenir leur(s) favoris, mais viennent aussi vivre des émotions. Il ne faut pas hésiter à les photographier lors des différents moments d’une compétions. Les drapeaux et autres bannières apportent toujours un peu de couleurs à un reportage sportif, tout comme les sourires ou les larmes.

En fonction du sport photographié il peut être pertinent de réaliser des portraits des sportifs. En effet, dans certains sports une fois équipés les sportifs deviennent méconnaissable. Pour cela il faut trouver les bons moments pour faire des portraits. Ce peut être avant la compétition, pendant un temps mort ou lors d’une pause ou après la compétition. Ces portraits seront tous différents ils permettent d’illustrer différents moments d’une compétitions.

On peut photographier les coachs à tous les moments de la compétitions quand ils veulent bien se montrer. Certains entraîneurs se cachent ou sont moins visibles pour les photographes.

Lors de certaines compétitions le photographes peut installer un studio afin de faire des portraits. Parfois les organisateurs proposent même un photocall. Un espace ou passent les sportifs et leur encadrement et où les médias peuvent faire des portraits et ou les interviewer. Les sponsors sont généralement mis en valeur dans ces moment. Avec une ouverture suffisante un photographe peut facilement rendre les logos des sponsors moins présents. Cependant, il ne faut pas oublier que ces sponsors permettent aux clubs de vivre.

Changer de point de vue

Changer de point de vue permet de faire des photos qui sortent de l’ordinaire. Cela permet au photographe de proposer des photos différentes. Il peut s’agir parfois d’un changement de focale ou d’un changement de place. Dans tous les cas, il faut que ces changements garantissent la sécurité de tout le monde.

Cela montre toute la créativité d’un photographe. Malheureusement parfois les contraintes sont telles que certains changements ne pourront avoir lieu qu’avec de lourds investissements. Les agences dépensent parfois des millions pour élaborer des robots commandés à distance pour faire des photos depuis des endroit dangereux ou inaccessibles pendant les compétitions.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.