Comment photographier ses Lego ?

0

Les AFOLs (Adult Fan Of Lego) aiment partager leurs créations (MOC = My Own Création en français : Ma propre création) et leurs collections sur internet. Pour cela ils réalisent des photos qu’ils diffusent ensuite sur les réseaux sociaux ou sur des forums spécialisés. Pour que ces photos soient appréciées il faut respecter certaines règles qui permettent de mettre en valeur les éléments photographiés.

Certaines photos mettent en valeur les minifigurines et autres sets que souhaitent partager un AFOL, d’autres massacrent littéralement l’élément photographié. Mais avec les conseils et astuces qui suivent il ne devrait plus y avoir de faux pas.

Comment photographier un set Lego ?

Mettre en scène ses Lego pour les photographier

L’une des choses qui différencie une photo bien réalisée d’une photo réalisée sans réflexion réside dans la mise en scène du sujet photographié. Cette étape représente une part importante de la réussite d’une photo de Lego. On peut souhaiter réaliser la mise en scène en Lego, avec d’autres matériaux voir l’ajouter en post-traitement.

Afin de positionner correctement les éléments à photographier il peut être nécessaire de prévoir des briques en plus, du fil transparent même si on effacera les traces à l’aide d’un logiciel de retouches ou encore de la patafix.

Il faut parfois tester différents décors, le démonter pour le remonter. Il faut notamment porter une attention aux couleurs afin de faire ressortir les différents éléments que l’on souhaite mettre en valeur. Les sets Lego sont le plus souvent pensés pour jouer sur les contrastes et les couleurs. Il serait dommage de rater cette étape lors d’une prise de vue d’un set de LEGO.

Il est aussi possible de photographier un set, un MOC ou toutes autres constructions sur un fond uni. Dans cette situation, on applique le plus souvent un plan d’éclairage proche de celui que l’on utilise pour du pack-shot. Nombre d’AFOLs utilisent une boite à lumière pour leurs photographies sur un fond uni.

Pour réussir les photos de sets Lego il faut porter une attention particulière à la mise en scène. Il ne faut pas oublier de placer figurines. Des accessoires peuvent donner plus de présence aux figurines qui doivent être mise en situation dans les sets à photographier.

Photographier ses Lego à l’intérieur

Le plus souvent nous stockons ou exposons nos créations, nos constructions, nos collections sur des étagères. Parfois les éléments d’un set ou d’une autre construction débordent sur le set voisin. Dans ce cas lors de la prise de vue, on va avoir un élément qui va venir parasiter l’image.

Personnellement je recommande mettre en place un espace pour photographier ses Lego. Cela sera plus confortable même si cela demande parfois un peu d’aménagement même temporaire. Cela permet d’utiliser un fond neutre ou au contraire un fond de couleur pour contextualiser l’élément photographié.

Afin de photographier les minifigurines, je les dispose sur une plaque. Dans le fond je dispose une feuille blanche ou colorée, dans la mesure du possible je place des pièces en biseaux pour masquer la limites entre le fond et la plaque sur laquelle je fixe ma ou mes minifigurine(s). Certains photographes préfèrent ne pas fixer leurs minifigurines quand ils les photographient. Ils utilisent un sol blanc ou en mesure de réfléchir la minifigure ou la construction.

Photographier ses Lego à l’extérieur

Dans certains cas on peut souhaiter mettre en scène ses Lego à l’extérieur pour les photographier. Cela permet de jouer avec le décor en arrière-plan.

En dehors de quelques références, les Lego n’ont pas une flottaison satisfaisante. De par la forme de leur coque certains bateaux ont des voies d’eau importantes qui font couler la construction très rapidement. D’autres disposent d’une coque spéciale qui permet de mettre le navire dans son élément. Dans le premier cas pour une mise en scène dans l’eau il faut prévoir de quoi soutenir le navire et éviter qu’il ne coule. Il faut aussi faire attention au courant qui peut facilement emporter une construction. Il convient donc de choisir un plan d’eau calme.

Sur une plage les petites pièces qui constituent une construction en Lego risquent de facilement se perdre dans le sable. Pour éviter de perdre les éléments une bâche recouverte de sable permet d’isoler la construction du reste de la plage. À la fin de la séance photo s’il manque une ou plusieurs pièces il est alors possible de facilement tamiser le sable et les éléments contenus sur la bâche.

Attention à la poussière sur les Lego lors des prises de vue

La poussière constitue une véritable plaie pour tous les AFOLs encore plus lorsque l’on photographie des Lego. Afin d’éviter une fastidieuse séance de retouche tout le monde recommande de dépoussiérer les pièces à photographier. Certains utilisent un aspirateur, mais parfois quelques petits éléments peuvent être aspirés. D’autres préfèrent utiliser un pinceau afin de retirer les poussières, même les plus fines. Personnellement j’utilise les deux méthodes. Quand j’aspire une pièce, je peux facilement dans le bac à poussières de mon aspirateur.

Il reste toujours quelques poussières qui trainent. Dans ce cas avec l’aide d’un logiciel de retouches, il faut les retirer.

De la même manière que pour la poussière il peut y avoir des traces de doigts sur les briques. Malheureusement pour cette situation, il n’y pas de solution parfaite. Certains AFOLs portent des gants pour faire leurs constructions sans laisser de traces. On peut effacer ces traces avec un chiffon doux, le même que pour nettoyer les optiques des objectifs. Sinon il reste toujours l’option de la retouche.

Repasser les tissus des sets Lego

Certains sets ont des éléments en tissu. Afin de leur redonner un coup de jeune après une longue période passé dans une caisse de vrac, il convient après un nettoyage à l’eau de bien les mettre à plat. Pour les “repasser” je place ces éléments entre 2 gros livres. Je n’utilise pas de savon pour les laver ni de source de chaleur pour les faire sécher.

Sur le marché de l’occasion ces pièces en tissu coutent généralement un fortune. Il vaut mieux ne pas devoir les changer.

Un blanc éclatant pour les briques Lego

Avec le temps les pièces blanches et les pièces les plus claires peuvent jaunir notamment à cause des UV. Hélas le savon ne suffit pas dans ce cas pour redonner un coup de jeune aux pièces qui ont subies les assauts du temps. Heureusement, il existe une solution qui permet de retrouver la couleur d’origine de ces pièces. Pour cela il faut jouer les chimistes et faire quelques tests avant de se lancer dans une grande opération de rafraichissement sur les briques jaunie de certains sets.

La méthode retrobrite nécessite de porter des protections (gants, lunettes et masque). Le mélange peut produire un dégagement toxique, il peut aussi bruler la peau. Il faut donc l’utiliser en extérieur. En aucun cas un enfant ne doit utiliser cette méthode sans l’aide d’un adulte.

La méthode se nomme “retro brite” ou “retrobrite“. Il s’agit de constituer une pâte composée de glycérine (ou autre épaississant) d’eau oxygénée (à 30%) et de poudre Vanish Oxy Action. Ce mélange permet de ne pas bruler les pièces en plastique tout en faisant blanchir les briques. Il est cependant indispensable de tester le produit de fabrication artisanale pour ne pas prendre de risque avec les métapièces ou avec tout un set.

Avec l’aide des rayons UV émis par le soleil ou par une lampe, les briques peuvent retrouver une seconde jeunesse.

Généralement, il faut 3-4 h d’exposition des pièces en plein soleil couvertes du mélange pour qu’elles retrouvent leur teinte d’origine. Attention, il faut faire attention à bien rincer les pièces après l’opération.

Choisir le bon angle pour photographier des Lego

Pour ne pas écraser le set à photographier il faut éviter un cadrage en plongée

Afin de donner vie aux Lego que l’on photographie, il faut soigner le cadrage. On rencontre exactement les même problèmes que lorsque l’on photographie des enfants. Pour éviter que le cadrage ne donnent l’impression d’écraser le sujet que l’on photographie, il faut se mettre à sa hauteur.

Cela sous entend qu’il faut parfois surélever l’élément que l’on photographie pour placer l’appareil photo à la bonne hauteur. À l’intérieur cela ne pose pas de soucis, il suffit de placer l’élément à photographier au bord d’une table. Mais à l’extérieur, il faut déployer parfois des trésors d’imaginations afin de placer le sujet ou l’appareil photo à la bonne hauteur.

En utilisant la contre plongée on peut facilement faire penser que les minifigurines et les constructions ont une taille plus importante. Cela permet parfois de jouer sur certaines perspectives.

Soigner la mise au point sur les Lego

Il n’existe rien de pire qu’une photo dont on n’a pas soigné la mise au point. Cela est encore plus vrai lorsque l’on photographie des LEGO.

Le choix de la longueur focale

Choisir un objectif et plus précisément un angle de champ ou une focale pour faire une photo peut parfois sembler difficile. Pour photographier des Lego on peut utiliser n’importe quelle longueur focale.

Cependant, il peut être utile de vérifier la distance minimale de mise au point. De très nombreux photographes de Lego apprécient les optiques macro pour cette raison. En effet, ces optiques permettent une distance de mise au point réduite.

Pour photographier un set, il faut utiliser un grand angle à moins de pouvoir prendre suffisamment de distance entre l’appareil et le set à photographier.

Une question de profondeur de champ

Du fait de la taille du sujet à photographier nous avons le plus souvent une faible profondeur de champ. En fonction de la longueur focale la zone de netteté risque d’être très courte.

Pour éviter les problèmes de profondeur de champs, il faut utiliser une petite ouverture. Toutefois, suivant les situations cela ne sera pas suffisant pour disposer d’une profondeur de champs suffisante. Il faudra alors faire des choix. Certains utiliseront la technique du focus-staking qui permet d’assembler plusieurs photos avec une zone de netteté différente dans le but d’accroitre la profondeur de champ.

Afin de réaliser des portraits des minifigurines de LEGO il peut être utile d’utiliser un objectif macro, des bagues allonges ou une bonnette. Il est possible d’associer ces dispositifs pour des photo avec un fort grossissement.

Travailler la lumière spécialement pour les Lego

2 écoles s’affrontent pour éclairer des LEGO lors de prise de vue : la lumière naturelle et l’éclairage contrôlé.

Éclairage des Lego en lumière naturelle

Comme son nom l’indique la lumière naturelle désigne la lumière qui provient du soleil. Cette source de lumière peut varier en fonction de l’heure de la journée, de sa position ou encore à cause de la nébulosité. Cette source de lumière répondra facilement aux attentes de ceux qui réalisent des mises en scène en extérieur. Par contre, cela risque de créer des écarts d’éclairage pour une série de photos.

Il reste possible de modeler un peu la lumière naturelle en utilisant un réflecteur par exemple. À l’intérieur de fins rideaux peuvent adoucir la lumière.

La lumière contrôlée pour éclairer les Lego

Pour éviter ce désagrément, il faut utiliser un éclairage contrôlé. On s’approche voir on reproduit dans ce cas un éclairage de studio. Le plus souvent le photographe utilise plusieurs sources lumineuses et les dispose de manière à obtenir une lumière harmonieuse. Il peut s’agir de flash comme de simples ampoules, mais pour un contrôle plus précis de la lumière le photographe peut utiliser des modeleurs de lumières.

Les photographes les plus équipée ou les plus bricoleurs utiliseront une boite à lumière. Cette boite blanche à l’intérieur permet de réfléchir la lumière dans toutes les directions. Cela évite les reflets disgracieux et assure une douce lumière partout sur la scène photographiée.

Des kits d’éclairage pour encore plus de vie dans les Sets de Lego

Afin de donner un peu plus de vie aux constructions certains utilisent des kits d’éclairages qui font briller les lanternes et autres bougies incluent dans la construction. Attention, certains de ces kits vont donner un côté Jacky Tuning à certaines constructions. D’autres assurent eux même la mise en place des leds qui apportent de la lumière de manière assez ciblée.

Ajouter du mouvement aux photos de Lego

Comment photographier ses Lego, ajouter du mouvement en postproduction
Donner du mouvement à ses Lego. Ici en ajoutant un flou de mouvement en postproduction

Afin de rendre encore plus vivant les constructions il est possible d’ajouter du mouvement aux photos. Pour cela une vitesse d’obturation va permettre de donner un peu de flou aux éléments mobiles.

Pour cela certains de ces éléments peuvent être motorisés. Dans d’autres situations une pichenette bien placée suffit à donner vie à certains éléments notamment aux hélices.

Les véhicules roulants peuvent facilement prendre vie en les faisant descendre une route. Dans ce cas l’inclinaison peut aisément se corriger en jouant sur le cadrage.

Lors de l’étape des retouches et du post traitement, il est possible avec un logiciel de post traitement d’ajouter du mouvement de manière virtuelle.

Faire la Météo ou simuler la pluie, la neige ou le brouillard

Lors d’une photo il est parfaitement possible de jouer à Monsieur Météo. On peut ajouter très facilement des éléments pour changer l’ambiance d’une photo.

Pour faire la pluie, il faut utiliser un spray et une vitesse d’obturation lente qui permet de créer des trainées. Pour le brouillard les photographes utilisent une machine à fumée, leur cigarette électronique voir des bâtons d’encens.

Enfin pour simuler la neige on peut utiliser de la farine que l’on fait tomber à travers un chinois. Attention dans ce cas à adapter le set pour lui donner une ambiance plus hivernale. L’hiver la végétation perd son vert éclatant et le givre se dépose un peu partout. Il faudra donc sans doute remplacer quelques pièces pour renforcer l’ambiance que l’on souhaite donner à la photo.

Post-traitement et retouches

Comment photographier ses Lego ? Allumer la lumière en post-traitement
Faire briller une bougie ou un feu de cheminée à l’aide du post-traitement

Lors de cette dernière étapes avant la diffusion des photos le photographe va effacer les derniers petits défauts qu’il n’a pas pu voir lors de la prise de vue. Après les ajustements d’usage, colorimétrie luminosité etc le photographe va s’attarder sur les défauts qui peuvent rester

Il va effacer les quelques poussières ou poils qui n’étaient pas visibles lors de l’installation et de la préparation de la photo. Certains vilains reflets pourront être corrigés. De la même manière la tampographie des éléments pourraient ne se montrer parfaite et quelques trous peuvent facilement être rebouchés.

Lors de cette dernière étape, il est possible d’ajouter un arrière-plan. Pour que l’opération fonctionne il faut soigner la prise de vue pour pouvoir réaliser un détourage et une incrustation du fond dans les meilleures conditions. Il est possible de simuler un éclairage par des lanternes, des bougies et autres sources d’éclairages.

Enfin il est possible d’ajouter un flou de mouvement virtuel afin de donner encore plus de vie aux photographies réalisées. Attention cependant à bien soigner cette étape qui peut rapidement gâcher la photo si elle n’est pas maitrisée.

Utiliser des brush pour ajouter des effets

Pour terminer de nombreux photographes utilisent des brush afin d’ajouter des effets. Cela peut être la fumée d’une tasse ou un éclair dans le ciel. Lors de l’utilisation de ces brush il faut faire attention à la cohérence de la scène. Une bonne intégration est invisible ! L’élément ajouté doit respecter le sens de la lumière, les reflets, les transparences, les ombres, etc.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.