Comment organiser son flux de production avec lightroom – sélection des photos

3

Une fois les photos importées dans Lightroom, il convient de faire le tri. Lorsque l’on fait des photos, il est assez difficile de garder 100% des photos réalisées. Nous devrions d’ailleurs plus parler de déclenchements que de photos. En effet, je considère qu’une photo n’existe que parce que nous nous préparons à la diffuser et donc que l’on a choisi de la garder et de la post traiter.

Souvent les photographes essaient, des réglages, des cadrages avant de réaliser LA bonne photo. Dans ce cas, il ne sert à rien de garder les brouillons.

Trier et sélectionner ses photos peut se révéler long et compliqué. Avec Lightroom, cela devient un jeu d’enfant. Le tri se fait dans le module Bibliothèque.

Le tri se fait dans le mode Bibliothèque
Le tri se fait dans le mode Bibliothèque

3 Méthodes pour trier les photos avec Lightroom :

Certains photographes peuvent être tentés de trier les photos depuis leur boitier. Si cela permet de gagner du temps, notamment lors des retours en transport en commun, il reste possible de faire une mauvaise manipulation. Dans ce cas, on prend le risque d’effacer la sélection, il faut alors recommencer l’opération. Mais il peut aussi arriver d’effacer la totalité des photos.

Lightroom offre aux photographes plusieurs possibilités pour trier les photos. Ces 3 méthodes peuvent s’associer pour assurer un tri rapide et efficace des photos.

Ces 3 méthodes sont enregistrées dans les EXIFs des photos, on peut donc les retrouver facilement lorsque l’on exporte les photos.

En fonction des photos, il est possible d’adapter la méthode de tri. Il appartient à chaque photographe de choisir sa manière de sélectionner les photos.

Le fonctionnement de Lightroom permet de ne pas effacer les photos au fur et à mesure du tri des photos. Cela permet de revenir en arrière, ou de refaire un tri parmi les photos qui auraient pu être rejetées.

Pour les photographes qui effectuent le tri des photo juste près le transfert des photos, cela permet d’avoir une double sauvegarde des photos et évite ainsi les problèmes de mauvaise manipulation ou de panne sur le disque dur.

Le tri binaire des photos dans Lightroom, le tri le plus rapide

Par défaut, les photos sont classées neutre. Je sélectionne grâce aux touches P et X les photos que je garde (photos marquées) ou celles que je jette (photos rejetées). Cela est d’autant plus rapide que j’ai activé le défilement automatique des photos, une fois la photos marquée on passe automatiquement à la suivante.

Une fois l’opération réalisée, on peut afficher les photos suivant leur marquage.

Le défillement automatique des photos permet de gagner du temps
Le défilement automatique des photos permet de gagner du temps

Des notes pour trier les photos dans Lightroom

D’autres préfèrent une notation de 1 à 5 (le système d’étoiles). Pour noter les photos, on peut utiliser le clavier et notamment le pavé numérique. Mais contrairement à la fonction précédente, une fois les photos marquées il faut manuellement passer à la photo suivante.

La notation des photos laisse planer le doute sur certaines photos. Au lieu d’avoir deux voir 3 groupes comme précédemment, on se retrouve avec 5 groupes de photos suivant la note qu’on leur a attribuée.

À titre personnel, j’utilise très rarement cette méthode. Mais certains photographes apprécient cette méthode. L’un d’eux m’a expliqué qu’il utilisait le notes de la manière suivante. Les photos qu’il garde passeront toutes par l’étape du post-traitement, mais elles sont classées suivant le type de post-traitement qu’il souhaite appliquer.

  • 5 étoiles : À garder
  • 4 étoiles : À garder, recadrage nécessaire
  • 3 étoiles : À garder, gros travail de retouches à prévoir
  • 2 étoiles : À revoir
  • 1 étoile : À jeter
Marquage binnaire ou avec des étoiles
Marquage binaire ou avec des étoiles

Des couleurs pour trier les photos dans Lightroom

Enfin, pour trier les photos, il est possible de leur attribuer un code couleurs. Si pour le tri initiale cela semble être la méthode la plus lente, cela peut donner au photographe la possibilité de rapidement retrouver une photo avec un outil visuel. Pour ajouter une couleur à une photo, il faut faire un clic droit sur la photo et définir un libellé de couleur.

J’utilise le système de couleurs par exemple lorsque je couvre plusieurs match en une journée pour repérer plus facilement les différents matchs, particulièrement en mode grille.

Le systeme de couleurs pour classer ses photos
Le système de couleurs pour classer ses photos

Utiliser les collections pour trier les photos

Pour trier et classer un peu plus ses photos, il existe les collections. Les collection ressemble à une organisation des photos en dossier. Toutefois, elles ne sont pas déplacées sur le disque dur. Cela évite d’avoir des copies de photos dans différents dossiers. De cette manière, on évite de saturer son disque dur de copies de photos. Lightroom offre la possibilité de créer deux types de collections :

La collection de photo dans Lightroom

Les collections simples sont alimentées manuellement. Il faut choisir les photos que l’on ajoute dans une collection. On peut ajouter autant de fichiers que l’on souhaite. Il n’y a pas de limite de date pour ajouter des photos dans une collection.

Créer de nouvelles collections
Le système de couleurs pour classer ses photos

Je les utilise pour classer les photos que je diffuse sur mon compte FlickR et pour garder les photos que je vais faire tirer sur papier.

Il existe un système de collection rapide qui permet de sélectionner des photos à la volée. Il faut penser à convertir la collection rapide en collection pour garder en mémoire la collection. Cela évite de mélanger différentes collections rapides, mais cela permet aussi de réutiliser ultérieurement une sélection de photos.

La collection dynamique, l’automatisation du regroupement de photo

Les collections dynamiques contiennent des photos avec des paramètres, des mots clés similaires ou tout autre paramètre reconnu par Lightroom. Les photos qui s’ajoutent dans les collections dynamiques le sont automatiquement. Il suffit au photographe de choisir quelles collections dynamiques il souhaite créer et Lightroom se charge de regrouper les photos.

Personnellement j’utilise les collections dynamiques pour regrouper les photos par mots-clés. Cela me permet de retrouver des photos sur un même thème sans devoir les chercher dans différents dossiers.

J’ai aussi plusieurs collections dynamiques qui m’indiquent les photos qui ne n’ont pas de mots clés ou qui n’ont pas été post-traitées. Cela me permet quand j’ai un peu de temps d’améliorer le tri de mes photos ou d’avancer dans certains travaux photographiques personnels et que j’aurais pu mettre de côté faute de temps.

Enfin, j’ai une collection dynamique qui me sert de corbeille et dans laquelle je retrouve toutes les photos que j’ai pu rejeter. Cela me permet de les passer en revue une dernière fois avant de me débarrasser des fichiers devenus inutiles.

Exemple de collections que j'utilise régulièrement
Exemple de collections que j’utilise régulièrement

Comment supprimer les photos rejetées ?

Une fois le tri des photos fait, il est possible de supprimer les fichiers des photos rejetées. On vient de voir que j’utilise un système de collection dynamique pour supprimer les fichiers de ces photos que je ne souhaite pas garder. Il est possible de sélectionner les photos dans le dossier en utilisant l’affichage des photos suivant le classement que l’on a choisi de mettre en place.

Il suffit ensuite de faire un clic droit sur les photos, sélectionner et de cliquer sur supprimer les photos. Un menu s’affiche et demande ce que l’on souhaite faire, il faut alors sélectionner une suppression disque pour libérer de la place.

Certains pourraient être tentés de supprimer les photos depuis le navigateur de fichiers, cependant dans ce cas, elles ne sont pas supprimées de Lightroom.

3 COMMENTAIRES

  1. Très intéressant cet article sur Lightroom. Je travaille avec Expression Media 2 pour cataloguer, trier, classer mes photos et Bridge CS3. Mais quand je vois la puissance de Lightroom et la simplicité d’utilisation, c’est très tentant.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.