La flamme olympique de Paris 2024 à Toulouse

22

Le compte à rebours pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 est lancé, et avec lui, une tradition qui symbolise l’esprit de solidarité et d’unité des Jeux : le passage de la flamme olympique. Cet événement emblématique marque le début des festivités et traverse différentes régions, reliant des communautés entières par le sport et la culture.

Le relais de la flamme olympique a une longue histoire qui remonte aux Jeux de l’Antiquité, et chaque nouvelle édition des Jeux modernes perpétue cette tradition. L’itinéraire de la flamme pour Paris 2024 prévoit un vaste parcours à travers la France, mettant en lumière le patrimoine culturel du pays et encourageant l’enthousiasme pour les Jeux à venir.

Dans cet article, nous nous concentrons sur le passage de la flamme olympique à Toulouse, une ville riche en histoire et en traditions sportives. Toulouse, souvent appelée la « Ville Rose » pour ses bâtiments de brique, est prête à accueillir la flamme et à partager cette expérience avec ses habitants, ses visiteurs, et ses communautés voisines. L’événement promet d’être un moment fort de célébration, de convivialité et de fierté locale, tout en renforçant les valeurs olympiques de respect, d’amitié et d’excellence.

Camilla le Net s’élance pour son relais qui se déroule en grande partie sur le pont Saint Pierre sans aucun spectateur
Au programme : masquer

Historique de la Flamme Olympique

La flamme olympique est l’un des symboles les plus reconnaissables des Jeux Olympiques. Elle trouve son origine dans la Grèce antique, où une flamme sacrée brûlait en permanence à Olympie, en hommage à Zeus, le roi des dieux. Lors des Jeux Olympiques antiques, la flamme représentait la pureté, la paix et la quête d’excellence, des valeurs toujours chères au mouvement olympique moderne.

Le concept du relais de la flamme, quant à lui, a été introduit lors des Jeux Olympiques de Berlin en 1936. Depuis lors, avant chaque édition des Jeux, la flamme olympique est allumée à Olympie, en Grèce, puis transportée vers le pays hôte à travers un relais qui peut s’étendre sur des milliers de kilomètres. Ce voyage symbolise le lien entre les Jeux anciens et modernes, ainsi que le passage de l’esprit olympique à travers le temps et l’espace.

Au cours des dernières décennies, le relais de la flamme olympique est devenu une célébration à part entière. Chaque pays hôte crée un itinéraire qui met en valeur ses paysages, ses monuments historiques, et ses communautés. C’est aussi une opportunité pour les citoyens de s’impliquer dans les Jeux et de ressentir la fierté de faire partie de cet événement mondial.

Le relais de la flamme pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 sera l’un des plus grands de l’histoire, avec un itinéraire traversant l’ensemble de la France. Il englobera des lieux emblématiques, des villes historiques, des montagnes et des côtes, reflétant la diversité du pays. Toulouse, avec son patrimoine unique et sa passion pour le sport, jouera un rôle clé dans ce parcours, offrant à ses habitants et visiteurs l’occasion de s’associer à l’esprit olympique.

Meilleure Vente n° 3 100 ans de Jeux 100 ans de Jeux 37,00 EUR

La Flamme Olympique déja à Toulouse à l’occasion des J.O. d’hivers d’Albertville

En 1992, la flamme olympique avait déja visité Toulouse. J’avais eu la chance de pouvoir assiter au passage de la flamme tot le matin. Soit disant ce devait etre mon instituteur qui portait la flamme. Mais personne n’a pu le reconnaitre. Peut etre participait il au relais avant ou après l’appartement que nous avions investi pour assister au passage de la flamme olympique à Toulouse. Ce samedi, tot le matin, il faisait un temps très hivernal. Il pleuvait et il faisait particulièrement froid. La neige ne devait pas etre bien loin ce matin.

Je ne me souviens pas qu’il nous ait par la suite parlé de sa participation au relais de la flamme olympique. Mais je garde un certain souvenir des compétitions que nous avons eu le plaisir de regarder en classe. A l’époque nous avions notamment pu assister à une compétition de ski de fond et à une de biathlon. L’instituteur pratiquait lui meme le ski de fond, personnelement j’aurais préféré pouvoir regarder les épreuves de bobsleigh.

Plus tard dans l’hiver nous avions eu une journée sur le plateau de beille l’occasion de faire gouter la glisse à un certain nombre de mes camarades. Si je pratiquais le ski alpin, l’instituteur nous a fait découvrir le ski de fond. Sur la neige je retrouvais alors des sensations proche du roller.

Itinéraire de la Flamme Olympique pour Paris 2024

Le passage de la flamme olympique à travers la France est une opération d’envergure, conçue pour mettre en lumière la richesse et la diversité des régions françaises tout en créant un sentiment de connexion entre les différentes communautés. L’itinéraire pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 suit ce principe, traversant de nombreuses villes et régions emblématiques, chacune apportant sa propre touche unique au relais.

Pour Toulouse, l’une des étapes importantes du parcours, le passage de la flamme olympique est prévu avec un itinéraire soigneusement planifié qui met en valeur les aspects les plus intéressants de la ville. L’événement attire non seulement les habitants mais aussi les visiteurs venus de toute la région pour célébrer cet instant unique.

Le relais de la flamme olympique passe en Haute-Garonne le 17 Mai 2024, quelques semaines avant le début des Jeux. Le relais de la flamme passe à Revel, à Villemur sur Tarn, Muret, Rieux-Volvestre, Colomiers, Bagnères de Luchon avant de faire étape à Toulouse. Le programme inclut plusieurs arrêts dans des lieux emblématiques de la ville, avec des activités organisées tout au long du parcours.

Le choix des relayeurs

Le choix de relayeurs se partage entre plusieurs entités. Le collectivités territoriales, le département et la commune d’accueille propose quelques noms aux organisateurs. Lecomité d’organisation des Jeux Olympiques proposent lui aussi des noms. Enfin les partenaires du relais de la flamme proposent eux aussi le nom de relayeurs.

Dans le lot des relayeurs on trouve de nombreux sportifs (Isabelle Strunc basketeuse au TMB, Alexia Richard joueuse de beach volley, Assia Touati nageuse aux Dauphins du TOEC, Guillaume Restes gardien au TFC), éducateurs, entraineurs (Claude Onesta selectionneur équipe de France de Handball de 2001 à 2016), bénévoles et dirigeants.

D’autres personnes semblent avoir gagné leur place dans le relais de la flamme. Dans la liste des relayeurs apparaissent aussi des personnalité du monde la culture BigFlo&Oli, les rappeurs toulousains ou encore Tibo Inshape le youtubeur sportif décrié pour certaines de ses vidéos ont aussi pu porter la flamme olympique à Toulouse.

A Toulouse, ville de rugby, de nombreux joueurs du Stade Toulousains ont ainsi eu la chance de porter la flamme olympique. ainsi les toulousains présents autour du stade des sept deniers ont pu voir Maxime Médard, David Berty, Vincent Clerc, Emile Ntamak, Romain Ntamak et Antoine Dupont porter la flamme olympique de Paris 2024.

C’est à Antoine Dupont qu’est revenu le privilège d’allumer le chaudron installé sur le terrain de rugby du Stade Toulousain. En raison de la météo les organisateurs du relais de la flamme ont préféré installer le chaudron dans le stade plutot que sur un des terrains d’entrainement.

Points de Passage Clés à Toulouse

L’itinéraire de la flamme olympique à Toulouse a marqué des arrêts dans certains des lieux les plus connus de la ville :

  • Quartier Saint Cyprien : Point de départ du relais de la Flamme Olympique à Toulouse
  • La Garonne : La flamme traverse la Garonne sur le Pont Saint Pierre, mettant en lumière l’importance de la Garonne dans l’histoire et la culture de Toulouse.
  • Le Capitole : Le centre névralgique de Toulouse et un symbole de la ville. Le passage de la flamme devant cet édifice historique sera l’un des moments forts de l’événement.
  • Saint Sernin : Emblématique Basilique de Toulouse, la flamme ne pouvait passer à Toulouse sans venir lui faire un clin d’œil.
  • Palais des Sports André Brouat : Lieux de sport acceuillant de nombreuses compétitions tout au long de l’année il n’était pas possible de ne saluer cet espace sportif.
  • Les Abords du Stade Toulousain : En hommage à la tradition sportive de la ville, l’itinéraire se termine dans l’enceinte du stade de rugby Ernest Wallon, un lieu emblématique pour les amateurs de sport.

Lors du relai de la Flamme Olympique, le Stadium qui accueille les matchs de poules des grandes compétitions organisées en France comme les Coupes du Monde de Foot et de Rugby, les compétitions européennes comme l’Euro 2016 a été oublié. Le Stadium de Toulouse, trop petit, mal desservi par le train, n’accueillera aucun match de foot des JO de Paris 2024.

Voir la flamme à Toulouse

Une caravanne publicitaire précède le relais avant le passage de la flamme, comme sur le Tour de France, des animateurs arranguent la foule et distribuent quelques chapeaux et boissons. Après le passage de la flamme des personnes sont chargées de collecter les déchets, mais cela n’empeche pas de retrouver des canettes abandonnées.

Des prévisions et des changements pour assiter au relais de la flamme

Afin de voir la flamme olympique de Paris 2024 j’ai prévu dès l’annonce du parcours où je pouvais me placer. Mais il y a souvent des changements entre le programme et la réalité. J’aivais ainsi prévu de me place à Saint Pierre afin de pouvoir rejoindre rapidement Saint Sernin. Puis j’envisageais de me rendre vers le port de l’embouchure pour voir passer la flamme une troisième fois.

Quelques jours avant le relais de la flamme à Toulouse, Jonathan Hivernat, le capitaine de l’équipe de France de Rugby Fauteuil partageait une publication sur sa participation au relais. Je sautais sur l’occasion pour obtenir quelques précieuses informations. Il devait porter le flambeau dans la rue du pont Saint Pierre de l’autre coté de la Garonne.

En regardant les journées précédentes du relais de la flamme de Paris j’ai pu me rendre compte de distance des relais. Seulement 200 m par relayeur. J’ai donc fait le choix de m’approcher du relais de Jonathan Hivernat qui si il connaissait son point de départ ne savait rien de son point d’arriver.

Après avoir assiter au passage de la Caravanne publicitaire je me pouvais apercevoir une relayeuse attendre, la torche à la main elle faisait des photos avec les toulousains. Rapidement et avec 20 minutes d’avances on a vu arriver le cortège encadré par des policiers et gendarmes. Un périmètre de sécurité était materielisé par des accomapgnateurs de la flamme. Devant le relayeur, derrière une voiture des triporteurs transportent des journalistes.

Jonathan Hivernat le Capitaine de l’équipe de France de Rugby Fauteuil porte la flamme olympique jusqu’à la relayeuse suivante

Le passage de relais

Finalement le relayeurs apparait au mileiu d’une foule de personnes chargées d’assurer la sécurité de la flamme olympique. Arrivée dans la zone du passage de relais, une personne guide les relayeurs. Jonathan transmet la flamme, il semble sous le coup de l’émotion. La personne qui recoit la flamme semble elle aussi sous le coup de l’émotion. Les deux relayeurs saluent les toulousains venus voir la flamme de Paris 2024. Puis le cortège reprend sa marche en avant dans une chorégraphie bien huilée.

Jonathan Hivernat transmet la flamme olympique à Camilla le Net

De son coté Jonathan est récuppéré par un membre de l’organisation du relais de la flamme.

Coincé sur le pont Saint Pierre par les forces de sécurité

J’avais prévu de me rendre à Saint Sernin, je savais que j’aurais le temps mais il ne fallait pas qu’un obstacle vienne se mettre en travers de ma route. Malheuresuement la prefecture a décider d’empecher les toulousains de suivre la flamme olympique de trop prés.

Déja qu’il était impossible d’assiter au passage de la flamme depuis le pont SAint Pierre voila qu’il était désormais impossible de le traverser. Il aura fallut attendre avec une foule de toulousains qui avait le meme projet que le mien que les policiers lèvent le barrage. Dans un dernier sursaut ils interdisaient cependant aux toulousains de marcher sur la chaussée et imposait de prendre les étroits trottoires.

C’est donc au pas de course que j’ai du me rendre à Saint Sernin. J’ai juste eu le temps de trouver une placer que la flamme arrivait, impossible pour moi de me placer correctement avec la foule aussi comptact. Je ne pouvais faire entrer la relayeuse Isabelle STRUNC joueuse de basket à Toulouse avec le TMB et la basilique dans la même photo.

Isabelle Strunc, joueuse de basket à Toulouse avec le TMB porte la flamme olympique dans la bulle de sécurité.

Devant la densité de toulousains présents sur le parcours j’ai préféré mettre fin à mon périple. Je savais qu’il me serait difficile voir impossible de rejoindre le port de l’embouchure avant les relayeurs.

De nombreux curieux assitent au relais de la flamme olympique de Paris 2024

Qu’ils habitent toulouse la proche banlieu, le département ou meme la région de nombreux curieux sont venus assiter au relais de la flamme olympique. On pouvait meme croiser des étrangers venus à Toulouse spécifiquement pour assister au passage de la flamme ou qui avaient pu se liberer suffisament tot. J’ai ainsi pu échanger un japonais venu chez Airbus et qui avait l’info à son hotel. Armé d’un plan de l’office du tourisme il souhaitait rejoindre le palais de sports. Il voyait la flamme olympiques pour la troisième fois, les 2 précédentes c’était au Japon. Lors des jeux de Nagano il avait pu accompagner le cortège de la flamme olympique.

Sur le début du parcours la foule pouvait sembler clairsemée mais avec le changement d’horaire de nombreux toulousains n’ont pu arriver à temps. Plus loin sur le bord de la route empruntée par les relayeurs ils étaient nombreux à jouer des coudes pour voir ou pour photographier la flamme olympique.

Célébrations et Événements Associés

Tout au long de l’itinéraire, des festivités et des événements sont organisés pour célébrer le passage de la flamme. Cela inclus des des démonstrations sportives, et des activités pour les enfants et les familles. L’objectif est de créer une atmosphère festive et accueillante, tout en encourageant la participation de tous les membres de la communauté.

Le passage de la flamme à Toulouse restera un moment inoubliable, alliant tradition et innovation, et réunissant des gens de tous horizons pour célébrer l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Il y avait à Toulouse des animations sportives sur la place du Capitole, sur le parvis du Palais des Sports de Toulouse et sur l’esplanade de l’espace JOB.

Christophe Deylaud demi d’ouverture du Stade Toulousain à la fin des années 80, devenu éducateur sportif, entraineur de rugby à XV et désormais nouveau manager du BSCR, initie de jeunes toulousains au rugby sur la place du Capitole.

Une incohérence dans le relais de la flamme olympique en Haute-Garonne

Avant de défiler à Toulouse la flamme Olympique défilait dans les rue de Bagnère de Luchon, tout au sud de la Haute-Garonne. Le relais de la flamme Olympique devait s’y terminer quelques minutes avant le départ du relais de la Flamme Olympique à Toulouse. Cependant il faut compter 1 h 45 de route entre les 2 villes.

Pour l’occasion les organisateurs ont utilisé 2 flammes, mais à aucun moment il n’y eu deux porteurs de la flamme simultanément.

Le cout important imposé par les organisateurs aux départements et aux communes

Pour accueillir la flamme sur son territoire un département doit débourser la coquette somme de 180’000€. Le montant est fixé par le comité d’organisation des Jeux olympiques (COJO). Du coté des ville cette somme varie suivant la taille de celles ci et de leur role. Un ville étape comme Toulouse doit plus débourser qu’une ville parcourue comme peut l’etre Rieux Volvestre par exemple. Dans certains départements, les communes qui accueillent la Flamme Olympique doivent participer aux frais du département.

Ces sommes doivent participer au financement partiel de ce que coûte chaque journée du passage de la flamme. Cela finance notamment la logistique, la signalétique etc. Les villes doivent aussi financer les animations qu’elles mettent en place et qui font grimper la facture.

La sécurisation du relais de la flamme est évalué en 2022 à 1 million d’euros pour les 68 jours que dure le relais. Mais ici aussi les communes mettent la main au portefeuille.

Renforcement du Sentiment de Fierté Locale

La visite de la flamme olympique crée un puissant sentiment de fierté parmi les habitants de Toulouse. Elle met en lumière la ville à l’échelle nationale et internationale, rappelant son patrimoine sportif, culturel et historique.

Oli de Bigflo&Oli disait sur la place du Capitole combien le relais de la flamme était important pour fédérer et rassembler les toulousains.

Dynamisation des Activités Sportives et Culturelles

Le passage de la flamme olympique sert de catalyseur pour promouvoir l’activité physique et les événements culturels. Des clubs sportifs locaux organisent des activités spéciales pour les toulousains, favorisant la pratique du sport et encourageant les habitudes de vie saines.

Sensibilisation aux Valeurs Olympiques

Le passage de la flamme olympique est une occasion de sensibiliser à l’esprit olympique et aux valeurs qui le sous-tendent : l’amitié, le respect, et l’excellence. Ces valeurs trouvent un écho auprès des jeunes générations, les inspirant à poursuivre leurs rêves et à adopter des comportements respectueux envers autrui.

Opposition aux Jeux Olympiques : Les Raisons des Détracteurs

Les Jeux Olympiques, avec leur aura de prestige et leur célébration du sport, suscitent souvent de grandes attentes. Cependant, ils sont aussi l’objet de critiques et d’oppositions de la part de différents groupes et individus. Ces voix dissidentes mettent en lumière des préoccupations légitimes sur les conséquences des Jeux, tant pour les villes hôtes que pour la société dans son ensemble. Voici un aperçu des principales raisons qui motivent les personnes opposées aux Jeux Olympiques.

Coûts Élevés et Impact Économique

L’une des principales préoccupations des opposants aux Jeux Olympiques concerne le coût élevé de l’organisation de ces événements. Les budgets peuvent atteindre des milliards d’euros, et les dépenses publiques nécessaires pour construire des infrastructures, des installations sportives, et des projets de transport peuvent entraîner des dettes importantes pour les villes hôtes. Ces coûts excessifs peuvent avoir des répercussions sur les finances publiques, réduisant les ressources disponibles pour les services essentiels comme la santé, l’éducation et les infrastructures locales.

Impact Environnemental

Les Jeux Olympiques nécessitent de vastes travaux de construction et de rénovation, ce qui a des conséquences environnementales significatives. La destruction d’habitats naturels, l’augmentation des émissions de carbone due à la construction et aux transports, et la production de déchets sont des préoccupations majeures pour les militants écologistes.

LEs militants écologistes regrettent notamment que l’in des principaux sponsors du relais de la Flamme Olympique soit Coca-Cola. Les militants reprochent à la firme américaine le cout écologique de ses boissons et plus particulièrement les déchets d’emballages générés. Ils reprochent avec d’autres organisation la haute teneur en sucre des boissons.

Gentrification et Déplacement des Communautés

Les Jeux Olympiques entraînent une gentrification dans les zones où se déroulent les événements. L’afflux de capitaux et l’augmentation des prix de l’immobilier forcent les résidents locaux à quitter leurs quartiers en raison de la hausse des loyers et du coût de la vie. Les opposants aux Jeux soulignent que ces déplacements affectent généralement les populations les plus vulnérables, créant des inégalités sociales et un sentiment d’injustice.

A Paris, ce sont les étudiants qui sont temporairement chassés pour laisser leur place au agents des forces de sécurité. Certains étudiants on du quitter leur résidence dès la mi-avril 2024 alors que les JO ne commence que le 28 juillet 2024.

Répression des Libertés Civiques

Les mesures de sécurité strictes mises en place pour les Jeux Olympiques peuvent avoir un impact négatif sur les libertés civiles. Les opposants craignent que la surveillance accrue, les contrôles de sécurité et la présence policière renforcée ne portent atteinte aux droits des citoyens. Des incidents de répression de manifestations pacifiques et de limitation de la liberté d’expression ont été signalés dans certaines villes hôtes.

A Toulouse lors du passage du relais de la Flamme Olympique le prefet à pris un arreté afin d’interdire toutes manifestations.

Inégalités dans la Répartition des Bénéfices

Bien que les Jeux Olympiques promettent des retombées économiques, les opposants soutiennent que ces bénéfices ne sont souvent pas équitablement répartis. Les grandes entreprises et les sponsors olympiques peuvent profiter de contrats lucratifs, tandis que les communautés locales ne voient que peu de retours financiers.

A la bourse du travail les syndicalistes de la CGT qui avaient interdiction de manifester à Toulouse ont sorti les drapeaux pour les passage de la flamme olympique de Paris 2024

Plus d’infos sur Jeux Olympiques de Paris 2024

Lieux :

  • Paris
  • Marseille
  • Tahiti

Dates :

  • Du 26 juillet au 11 aout 2024

Internet :

Le Parcours Unique de la Flamme Paralympique qui ne Passe pas par Toulouse

Les Jeux Paralympiques de Paris 2024 prévoient un relais de la flamme qui diffère de celui des Jeux Olympiques en termes d’itinéraire et de concept. Contrairement à la flamme olympique, qui traverse Toulouse, la flamme paralympique emprunte un chemin distinct avec plusieurs points de départ convergeant vers Paris. Les organisateurs ont choisi des itinéraires qui reflètent la diversité géographique de la France, tout en mettant en avant des lieux symboliques pour le mouvement paralympique. Voici un aperçu des routes de la flamme paralympique qui ne passent pas par Toulouse, mais qui jouent un rôle crucial dans le parcours global.

12 Flammes Convergent vers Paris du 25 au 28 aout

Pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024, le relais de la flamme commence dans 12 villes différentes réparties à travers la France. Chaque flamme est allumée lors de cérémonies locales, puis elle est relayée par différents moyens jusqu’à Paris, où les flammes se rejoignent pour une grande célébration. Ce concept unique vise à mettre en lumière des régions distinctes, tout en symbolisant l’unité et l’inclusivité qui sont au cœur des Jeux Paralympiques.

Itinéraires Principaux qui Contournent Toulouse

Bien que Toulouse ne soit pas incluse dans le parcours de la flamme paralympique, plusieurs itinéraires passent à proximité ou dans des régions voisines :

  • De Montpellier à Vichy : Cet itinéraire commence à Montpellier, une ville réputée pour son engagement envers le sport et l’inclusion, et se termine à Vichy, connue pour son patrimoine thermal et son histoire liée au sport. Le parcours traverse des paysages variés, mettant en avant la richesse culturelle du sud de la France. Cette route symbolise le mouvement du sud vers le nord, soulignant la diversité régionale.
  • De Lourdes à Limoges : Cette route relie Lourdes, un important lieu de pèlerinage et symbole de foi et de résilience, à Limoges, une ville avec une riche histoire industrielle et artistique. Le trajet met en lumière des lieux emblématiques qui incarnent l’esprit paralympique de courage et de détermination. Bien que ce parcours ne passe pas par Toulouse, il traverse des régions proches, offrant des occasions pour les Toulousains de s’y rendre et de participer aux festivités.

Signification du Relais de la Flamme Paralympique

Le relais de la flamme paralympique a une signification profonde pour les athlètes et les spectateurs. Il célèbre le courage, la détermination et la résilience des athlètes paralympiques, tout en encourageant l’inclusion et la diversité. Le fait que la flamme passe par des itinéraires différents de ceux des Jeux Olympiques montre que le mouvement paralympique a sa propre identité, ses propres héros, et son propre message à transmettre.

Plus d’infos sur les Jeux Paralympiques de Paris 2024

Lieux :

  • Paris

Dates :

  • Du 28 aout au 8 septembre 2024

Internet :

Conclusion

Le passage de la flamme olympique à Toulouse pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 a été un événement qui a laissé une empreinte indélébile sur la ville et ses habitants. Plus qu’un simple relais, cet événement a su rassembler des personnes de tous âges, de toutes origines, et de tous horizons autour des valeurs universelles des Jeux Olympiques : l’amitié, le respect et l’excellence.

Au fil des jours et des semaines qui ont précédé l’arrivée de la flamme à Toulouse, l’enthousiasme et l’anticipation ont grandi. Les préparatifs minutieux, la coordination entre les différents acteurs et la participation active de la communauté ont contribué à faire de cet événement un succès. Les célébrations, les activités associées, et le relais lui-même ont créé une ambiance festive, tout en soulignant le riche patrimoine sportif et culturel de la ville.

Les retombées positives de cet événement se feront sentir bien au-delà de la période du relais. L’impact économique, la dynamisation des activités sportives et culturelles, ainsi que le renforcement des liens communautaires témoignent de l’effet durable que peut avoir le passage de la flamme olympique sur une ville comme Toulouse. De plus, le passage de la flamme a suscité de l’inspiration et des rêves chez de nombreux jeunes, contribuant à créer un héritage positif pour les générations futures.

Alors que les Jeux Olympiques de Paris 2024 approchent, Toulouse peut être fière d’avoir été une étape sur le parcours de la flamme olympique. Les souvenirs et les émotions créés par cet événement resteront gravés dans les mémoires, rappelant à tous que le sport a le pouvoir de rassembler et d’unir les gens. En conclusion, le passage de la flamme à Toulouse a été un moment de célébration, de fierté et d’unité, marquant le début d’un été olympique inoubliable pour toute la France.

22 COMMENTAIRES

  1. Cool de pouvoir voir passer la flamme olympique et en plus dans ton cas tu as pu la voir 2 fois. Je sais pas si on pourra la voir car elle ne passe chez moi, mais elle passe pas trop loin de chez nous alors peut être, comme disait Patrick Montel.

  2. J’ai vu Claude Onesta recevoir la flamme, mais aucun spectateurs autour de moi ne connaissait la personne qui lui à transmis. Mais j’ai vu la flamme olympique, je ne cherchais pas une personne en particulier comme d’autres qui n’avaient aucune information sur le relayeurs qu’ils venaient voir.

    • @Paulin
      C’est Isabelle Strunc la joueuse de basket avec le TMB (et que j’ai eu la chance de voir à Saint Sernin) qui a transmis la flamme olympique à Claude Onesta.

  3. On sait pourquoi le relais a commencé plus tôt que prévu ? Je n’ai pas pu rejoindre mes parents assez tôt à Saint Cyprien car la station de métro était fermée. On a rejoint le port de l’embouchure mais mon père n’a pas pu suivre le rythme.

    • @dom
      Je n’ai vu aucune explication. C’était annoncé qu’il pouvait y avoir un changement d’horaire. Mais ça a dû se décider assez tard dans la journée. De nombreuses personnes ont été piégées par ce changement d’horaire.

    • @Sam
      En France aucun des porteurs de la flamme olympique ne peut garder la torche, je sais que lors d’autres éditions des Jeux Olympiques certains invités ont pu garder la torche.
      En France, les torches sont réutilisées.

  4. J’ai pu suivre le relais de la flamme sur internet. Ca donne envie de pouvoir y assister en vrai mais l’ancienne toulousaine que je suis n’aura pas cette chance, mon département n’a pas voulu qu’elle passe chez nous.

    • @Ursule bidulle
      Le passage de la flamme olympique représente un cout important pour les départements et certains ont dû faire des arbitrages sur certains projets pour ne pas dépasser les budgets dont ils disposent

  5. Nous vous avons rencontré sur le Pont St Pierre, (Vous êtes passionné par votre métier )
    Nous attendions avec ma fille le passage de la flemme olympique (ainsi que Guillaume Restes), nous avons vu la flemme mais pas Guillaume… Si dans le mini bus!!!
    Très bel article. Bonne continuation.
    Tali

    • @Sacrispeyre
      Effectivement, on a attendu ensemble.
      Beaucoup de spectateurs se sont plaints de ne pas savoir où ils pouvaient voir certains relayeurs. Les médias qui ont pu donner des pistes n’étaient pas toujours très justes. Les relayeurs savent eux où se trouve leur point de départ 10 jours avant de participer au relais de la flamme olympique, malheureusement tous ne communiquent pas dessus ou seulement avec leurs proches.

  6. Je souhaite faire photos lors du passage de la flamme olympique dans les Hautes-Pyrénées. J’espère pouvoir aller dans plusieurs villes. As tu des conseils à me donner pour réussir mes photos ?

    • @LeHaricot
      Il faut bien se placer si possible dans une zone où il y a peu de personnes pour avoir plus de marge de manœuvre. Il est préférable de trouver rune place proche d’un relais pour assister au passage de relais et si possible sur une artère assez large.
      Pour le reste, il vaut mieux désactiver la reconnaissance des visages car il y a beaucoup de monde et l’AF a vite fait d’aller accrocher le visage d’une autre personne que celle que l’on souhaite photographier.
      Pour le reste, c’est de la photographie. Il faut seulement faire attention à utiliser une vitesse suffisante suivant les relayeurs, certains trottinent et leur passage peut être assez rapide.

  7. Salut, après avoir lu votre article hier matin j’ai eu envie de me bouger pour assister au passage de la flamme olympique de paris 2024 chez moi à Auch… tout ce que je peux dire c’est que ca passe vite. Trop vite ! Mais au moins je peux dire :  » j’ai vu la flamme et où passe nos impôts »

    • @Combiencacoute ?
      Effectivement ca passe trop vite, mais c’est le propre à toutes les courses hors stade. Dans certains on peut arriver à suivre la flamme de Paris 2024, ou à la voir plusieurs en coupant par exemple.

  8. La flamme olympique ne passe pas chez moi, mais j’ai apprécié ton article très complet. Ca nous permet de vivre par procuration ce que la TV ne montre pas toujours.

  9. Je trouve dommage que des people (comme Jul, Bigflo et Oli et des youtubeurs) portent la flamme, le domaine du sport à tant de personne à valoriser. Il n’était pas possible de leur faire porter la flamme ?

    • @bychoz
      Le relais de la flamme a pour mission de fédérer les français autour du projet Paris 2024. Les gens de la culture permettent d’attirer le regard de ceux qui restent hermétiques au monde du sport.

  10. J’ai vu la flamme à Toulouse et à Lisle Jourdain et je me suis fait une réflexion. Dans le groupe des gardiens de la flamme qui accompagne les relayeurs, on ne peut pas dire qu’il ait une grande diversité. Il y a des hommes et des femmes, mais nous n’avons vu personne de couleur. Comment dans ce cas permettre l’identification de tous les français à cet événement populaire ?

    • @veganiste
      Je viens de regarder mes photos et celles de certains de mes confrères et effectivement cela saute aux yeux. Pourtant, les personnes qui encadrent les relayeurs sont des membres des forces de sécurité (armées, police, gendarmerie, pompier, sécurité civile) et non des personnes sélectionnées par les sponsors comme je le pensais.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.