Spectacle de Drones à l’occasion de la journée de l’Europe

4

Le 9 mai est la journée de l’Europe. Le 9 mai, les états membres de l’union européenne célèbrent la déclaration de Shuman du 9 mai 1950. Lors de ce discours, le ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman, propose la création d’une organisation européenne chargée de mettre en commun les productions française et allemande de charbon et d’acier. Ce texte débouche sur la création de la Communauté Européen du Charbon et de l’Acier (CECA) et est signé lors du traité de Paris le 18 avril 1951.

En 2022, la France préside le conseil de l’union Européenne. À cette occasion, de nombreuses festivités se déroulent en France, notamment à l’occasion du 9 mai. À Toulouse, un spectacle de Drones lumineux est proposé aux toulousains sur l’ile du Ramier.

Le drapeau européen lors du spectacle de drones synchronisés pour fêter la journée de l’Europe.

Un spectacle de drone lumineux

On parle de plus en plus de ces spectacles de drones lumineux. Mais jusqu’à présent on en voit surtout les images à la télé ou sur internet.

À Toulouse, ce sont quelque 400 drones, équipés d’une puissante ampoule Led pouvant changer de couleur, qui forment différentes figures avec pour thème l’Europe. Ces drones disposent d’une autonomie de 15 minutes environ. C’est la société Dronisos qui est chargée d’organiser le vol et la synchronisation des 400 drones.

Lors de ces spectacles de drones, il n’y pas 400 télépilotes de drones. Les différents tableaux sont préparés en amont de la présentation. Un ordinateur commande les drones lors de la présentation.

Les spectacle de drones synchronisés présente un alternative aux feux d’artifice.

Deux visages encadrent une urnes et symbolisent la démocratie lors du spectacle de drones synchronisés pour fêter la journée de l’Europe à Toulouse.
Des silhouettes s’échappent d’un urne lors du spectacle de drones synchronisés pour feter la journée de l’Europe.

Pour les rares spectateurs, trouver le bon spot

Pour les toulousains les informations sont assez parcellaires. Le spectacle doit être visible jusqu’à 2 kilomètres de la nuée de drone. Mais Ceux qui souhaitent être aux premières loges doivent se placer le long de l’avenue Lattre de Tassigny. Des vigiles se trouvent sur les passerelles de la poudrerie et sur le pont Garigliano. Ils orientent les visiteurs vers les berges de la Garonne. Cependant, l’un d’eux interdit de passer avec un trépied et même avec un téléobjectif à cause du plan vigipirate. Il explique cependant qu’il y a des passages non gardés un peu plus loin pour rejoindre les berges.

Que ce soit depuis la route ou depuis la berge de la Garonne, il semble difficile de trouver un espace qui offre un point de vue donnant sur l’ile du Ramier, les arbres bouchent la vue. Autour d’un rare trouée, une poignée de toulousains curieux se pressent tout le monde cherche à en savoir plus, mais les informations sont rares. Tout le monde a vu l’information dans la presse et tous les médias ont reçu le même communiqué de presse.

Au maximum, il y aura devant ce trou dans la végétation une trentaine de personnes. Un chiffre ridicule quand on voit le nombre de personnes mobilisées pour assurer la sécurité de la foule.

Les plus chanceux sont ceux qui disposent d’un balcon qui donne vers l’ile du Ramier.

Le symbole de l’égalité des genres tronqué par les arbre et inversé lors du spectacle de drones synchronisés pour fêter la journée de l’Europe. (Photo non retournée, la flèche devrait être orientée vers la droite)

Vers 22 h 30, les drones s’élèvent dans le ciel

Avant le spectacle de drones, les curieux peuvent apercevoir quelques drones évoluer dans le ciel. Cela permet à chacun d’ajuster sa place devant la trouée dans les arbres. Tout le monde discute, la température est douce sur les berges de la Garonne.

Vers 22 h 30, il n’y pas de musique. On entend les oiseaux chanter, un chien plonge dans la Garonne. Il y a un peu de circulation.

Soudain, la nuée de drones synchronisée s’élève dans le ciel. La nuée de drones ne monte pas assez haut. Une partie des tableaux est masquée pour ceux qui sont venus au bord de la Garonne. Les 400 drones forment ce qui pour certains représentent les contours de l’Europe inversés et pour d’autres un caniche.

D’autres tableaux suivent et se révèlent plus lisibles. On peut ainsi voir le drapeau européen, des silhouettes qui semblent discuter, une urne qui accueille des bulletins de votes. De cette urne sortent des silhouettes de couleurs diverses. On devine le symbole de l’égalité entre les femmes et les hommes. On peut aussi observer les drones former un satellite ou une colombe symbole de paix.

Tous les tableaux sont en partie masqués par les arbres. Les drones ne s’élèvent pas suffisamment haut. Certains tableaux se révèlent plus lisibles et plus lumineux que d’autres. Mais il y a un gros point noir. Aucun tableau ne semble correctement orientés. Les spectateurs étaient invités à se placer sur la rive droite de la Garonne et les tableaux sont orientés vers la gauche du fleuve qui traverse Toulouse.

Le drapeau de l’Ukraine flotte dans le ciel de Toulouse lors de la Journée de l’Europe
La devise de l’Union Européenne “Unie Dans La Diversité” lors du spectacle de drones synchronisés pour fêter la journée de l’Europe. (Photo retournée)

Un déception pour les quelques toulousains présents

À l’issue de la représentation, les quelques personnes présentes admirent le travail technique pour faire voler 400 drones et former les différents tableaux, mais regrettent le manque de rythme. Tous critiquent le lieu où a été organisée ce vol de drones synchronisés. L’espace pour les spectateurs n’était clairement pas adapté. Il aurait été plus pertinent de choisir un espace en hauteur comme à Pech-David ou Jolimont Quelques éclairages urbains auraient pu aussi être arrêtés.

La prochaine fois, il faudra prévoir un endroit plus adapté pour attirer les spectateurs. Ce soir, les conditions n’étaient pas réunies pour fédérer plus de monde qu’une poignée de curieux autour des valeurs européennes.

4 COMMENTAIRES

  1. Ca à l’air chouette à voir mais je pense qu’il faut à l’avenir que les municipalité choisissent un endroit plus adapté pour les spectateurs.
    L’absence de bruit comme pour un feu d’artifice doit préserver la faune.

    • @Afolaurent
      Je confirme, la prestation laisse songeur sur les évolutions techniques que nous vivons chaque jour. Les drones sont en train de révolutionner certains secteurs et c’est aussi le cas des spectacle nocturnes.
      Pour la faune, peu de risque sauf peut-être pour les rapaces nocturnes.
      Je croise les doigts pour que la prochaines fois on ait droit à un secteur plus adapté.

  2. Il faut surtout que la mairie COMMUNIQUE !
    Nous avons appris relativement tard qu’il y avait un spectacle, et surtout, on ne nous a pas indiqué le bon endroit pour profiter du spectacle (vue bouchée, inscription à l’envers si on suivait les indications de la mairie)
    Mais sinon, ce qu’on a entr’aperçu avait l’ait très chouette

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.