La Compagnie la Machine présente le Gardien du Temple

2

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre la Compagnie la Machine a installé le Minotaure et l’Araignée géante dans le centre ville de Toulouse. Alors que certains toulousains fêtaient encore Halloween les techniciens de la Compagnie la Machine étaient en train de positionner le Minotaure Asterion sur la Place du Capitole et Ariane l’Araignée Géante sur le toit de l’Hôtel Dieu.

Durant 4 jours en prélude à l’ouverture de la Halle de Machine, Toulouse est le théâtre du Gardien du Temple. Le Gardien du Temple est un opéra urbain qui a pour décors la ville de Toulouse.

Ils sont nombreux sur la place du Capitole à etre venu à la découverte du géant Asterion installé par la compagnie de la machine
Ils sont nombreux à être venu à la découverte du géant Asterion sur la place du Capitole.

La Compagnie la Machine surprend les Toulousains

Dans la nuit le minotaure prend s'installe place du Capitole à Toulouse
Dans la nuit le minotaure s’installe place du Capitole à Toulouse

Dès leur réveil sur les réseaux sociaux tels qu’instagram les toulousains ont pu découvrir la silhouette gardée secrète jusqu’alors d’Asterion le minotaure. Sa tête de bœuf rappelle la figure mythologique du minotaure mais son corps rappelle celui des centaures. Devant le Capitole il semble endormi est respire lentement.

Asterion pèse 46 tonnes pour 13 mètres de haut. Il faut 17 personnes pour diriger le minotaure. Il est composé d’acier, de bois de tilleul sculpté et de cuir. Les toulousains ne le savent pas encore mais le minotaure peut bouger les paupières, les yeux, les oreilles, il ouvre la bouche et dispose mème d’une langue. Ses pattes et ses bras sont articulés. Asterion peut même se cabrer.

Asterion le minotaure dort sous les fenêtres du Capitole
Les toulousains observent le minotaure qui dort au pied du Capitole

Soutenue par de lourdes grues Ariane l’Araignée Géante repose elle sur le toit de l’Hôtel Dieu. Elle peut observer la Garonne et le pont Neuf. Pour l’araignée 16 manipulateurs sont nécessaires pour la faire se déplacer. Elle pèse 38 tonnes pour 13 mètres de haut.

Ariane l'araignée sur le toit de l'Hotel Dieu à Toulouse scrute les toulousains
Ariane l’araignée géante est sur le toit de l’Hôtel Dieu
Une araignée surveille le niveau de la Garonne
Ariane domine la Garonne
Seul, en famille ou entre amis les toulousains découvre l'araignée géante de la Compagnie la Machine
Les toulousains sont nombreux a être venus à la rencontre d’Ariane l’araignée géante

Devant ces 2 géants les toulousains ne peuvent pas rester silencieux. Tous font des photos. Tous observent et commentent les silhouettes apparues dans la nuit. Beaucoup s’impatientent de voir arriver le soir pour découvrir ce que leur réserve la suite du week end mis en scène par la Compagnie la Machine.

4 jours de fêtes dans les rues de Toulouse.

Jeudi Acte 1 Scène 1

Après la surprise place à la fête. Sur l’Hôtel Dieu Ariane se réveille sous le regard des toulousains. Elle va du toit de l’Hôtel Dieu au pont Neuf sur lequel elle se rendort rapidement.

Les spectateurs trouvent se moment un peu trop lent. Mais ce n’est que le réveil de l’Araignée Géante. Impossible de savoir ce que réserve la suite du week end.

Vendredi Acte 2 Scène 1

Ariane se rend du pont Neuf au Capitole. De nombreux toulousains l’accompagnent. Des musiciens précèdent l’araignée géante.

L'araignée géante arrive au Capitole
Ariane l’araignée vient réveiller Asterion le minotaure

Au Capitole avec l’arrivée d’Ariane, Asterion le Minotaure se réveille, il tente de fuir la cohue sur la place du Capitole. D’un pas lent il s’arrête pour renifler les arbres de la rue Alsace Lorraine. Quand il a le champ libre il court dans les étroites artères du centre ville. Parfois il salue la foule sur les balcons. Plus loin il ralentit un câble en hauteur l’empêche de passer, il doit baisser la tête pour pouvoir passer.

Dans la foule on croise de nombreux toulousains. Certains sont parfois très jeunes. On croise aussi des touristes. Certains viennent parfois de loin. Greg Mallet revient du Canada où il a pu assister à d’autres présentations de la Compagnie la Machine, ayant la chance d’habiter Nantes il a pu assister à différents spectacles organisés par la Compagnie la Machine

le minotaure traverse la place du Capitole
Asterion le minotaure, se réveille sur la place du Capitole
Le minotaure Asterion scrute la rue Alsace Lorraine
Asterion, le Gardien du Temple, scrute la foule avant de s’élancer dans le labyrinthe des rues toulousaines
Quai de Tounis Asterion cherche son chemin
Quai de Tounis Asterion cherche son chemin dans le labyrinthe des rues de Toulouse
Le Gardien du Temple de la Compagnie la Machine
Place du Salin le minotaure va faire une sieste après une longue déambulation dans le centre ville

Vendredi Acte 2 Scène 2

Ariane et Asterion se perdent dans le labyrinthe des rues de Toulouse. Le minotaure rejoint la place Olivier dans le quartier Saint Cyprien, tandis que l’araignée emprunte les boulevards.

Pour les spectateurs le jeu de cache cache continue. Les indications données dans le livret du spectacle ne permettent pas de savoir où passent Asterion ou Ariane.

Vendredi Acte 2 Scène 3, le Capitole fermé pour les retardataires

Le minotaure Asterion est fatigué et s’endort place du Capitole. C’est le moment que choisi Ariane pour piquer le Minotaure. La douleur est insoutenable pour Asterion. Les spectateurs sont impressionnés par la force et la vie que dégagent les 2 héros du Gardien du Temple. Ariane peut enfin devenir le guide d’Asterion.

L’accès à la place du Capitole est fermé tant les spectateurs sont nombreux pour assister à ce moment de l’opéra urbain qui se déroule de nuit avec le Capitole pour décors.

Samedi Acte 3 Scène 1

C’est un Asterion quelque peu différent qui se réveille sur la place du Capitole. Piqué la veille par sa demi sœur Ariane, il se met en quête de ses ailes. Sur son chemin il croise Ariane l’Araignée Géante qui l’observe de loin tout au long de la matinée.

Le Gardien du temple cherche ses ailes à Toulouse
Le minotaure Asterion passe dans les étroites ruelles du centre de Toulouse
Le minotaure joue avec les spectateurs
Asterion le minotaure salue les toulousains aux balcons

Ariane l’Araignée Géante ne semble pas toujours très à l’aise dans les artères du centre ville. Rue Alsace Lorraine elle a du batailler pour prendre appui sur ses longues pattes.

Les spectateurs sont nombreux pour voir l'araignée géante
La foule est compact pour voir Ariane l’Araignée Géante se déplacer rue Alsace Lorraine
L'araignée géante sort d'une rue étroite de Toulouse
Sous le ciel bleu les toulousains sont nombreux pour voir Ariane l’araignée géante
Sous les platanes l'araignée géante se déplace à Toulouse
L’araignée est très encadrée, aucun toulousain ne peut lui barrer la route

La foule est nombreuse pour assister aux déplacements du minotaure et de l’araignée. Les enfants sont encore plus nombreux. Les adultes ne sont pas en reste. Certains découvrent les personnages. D’autres ont assisté à tout les tableaux.

Certains habitent Toulouse d’autres viennent de loin. On croise par exemple des gens du Gers qui viennent passer la journée à Toulouse. Ils ont pris le train jusqu’à Toulouse se doutant que la circulation dans le centre ville serait difficile. Entre deux scènes de l’opéra Urbain Le Gardien du Temple ils espèrent pouvoir faire les boutiques.

Le long des trottoirs les photographes sont très nombreux et parfois les accompagnateurs des machines ont quelques difficultés pour que le public laisse suffisamment de place aux machines.

François Delarozière surveille le minotaure à Toulouse
François Delarozière (au premier plan) surveille le minotaure qui est bloqué par un obstacle

Samedi Acte 3 Scène 2

Ariane se prépare à l’apparition des ailes du minotaure lors de la lune bleue. Asterion et Ariane parcourent le labyrinthe des rues la ville et se rapprochent du Pont Neuf.

La foule des toulousains est dense dans le centre de la ville. Ils sont nombreux à chercher ou le minotaure ou l’araignée géante.

Samedi Acte 3 Scène 3

Asterion retrouve Ariane sur le Pont Neuf. A la faveur de la Lune Bleue les ailes d’Asterion apparaissent sous le regard bienveillant de sa demi sœur Ariane. La neige tombe sans discontinuer sur les épaules du minotaure qui découvre ses immenses ailes.

La nuit l'araignée de la Compagnie la Machine est impressionnante
Ariane tente de se frayer un passage à travers la foule
Ariane danse au dessus des toulousains
Ariane tente de se frayer un passage à travers la foule
Dans la nuit le minotaure fait face à l'araginée
Astérion le minotaure fait face à sa demi soeur Ariane au moment de recevoir ses ailes
Portrait du minotaure de la Halle de la Machine
Astérion le minotaure fait face à sa demi soeur Ariane au moment de recevoir ses ailes

Des 2 cotés du Pont Neuf la foule est dense. Certains tentent d’atteindre le premier rang avec des poussettes. Quand l’araignée arrive par Esquirol c’est la cohue. Le service d’ordre tente de limiter les bousculades.

Dans la foule on parle français avec l’accent de Toulouse, mais on entend d’autres accents. Les gens sont venus de loin pour voir le Gardien du Temple. Certains ont modifié leur voyage en France d’autres, comme ce couple de Neo Zélandais ne sont venus que pour voir l’araignée Ariane et Asterion le minotaure.

Dimanche Acte 4 Scène 1

Asterion découvre ses ailes et se met en quête du temple. Mais Ariane, l’araignée géante tente de capter l’attention d’Asterion en se plaçant face à l’entrée du temple. Les 2 géants se font face au pied du Pont Neuf avant se se séparer. Le minotaure se perd dans le labyrinthe des rues de la Ville Rose.

Dome de Lagrave et minotaure
Asterion a passé la nuit sur le Pont Neuf il se réveille avec le Dôme de Lagrave en arrière plan
Rencontre entre l'araignée et le minotaure à Toulouse
Asterion et Ariane se rencontrent au pied du Pont Neuf
Le minotaure déploie ses ailes au dessus des toulousains
Encadré par la foule Asterion cherche le temple sacré

Le soleil perce peu à peu les nuages pour les plus grand plaisir des toulousains une nouvelle fois très nombreux. Le minotaure passe le quai de Tounis accompagné par de très nombreux spectateurs. Il remonte ensuite la rue du Languedoc où il se met à courir faisant courir ceux qui l’accompagnent. Il s’endort devant le jardin des plantes.

Le minotaure passe entre les arbres à Toulouse
Asterion joue avec les arbres du centre ville de Toulouse
Les smartphones photographient le minotaure
Asterion fait face à une nué de smartphones qui le photographient sous tous les angles

De son coté l’araignée Ariane se rend au quai de la Daurade où se trouve le temple sacré.

Dimanche Acte 4 Scène 2

Ariane traverse la Garonne. Asterion s’approche lentement du temple sacré.

Dimanche Acte 4 Scène 3

Le minotaure Asterion rejoint l’araignée géante Ariane sur le Pont Neuf. Il doit une nouvelle fois passer des obstacle laissé sur son chemin. Le temple sacré apparait au dessus d’Asterion. Désormais Ariane va guider Asterion jusqu’à sa demeure.

Les toulousains étaient particulièrement nombreux pour assister au dernier tableau du Gardien du Temple. Tout autour du Pont Neuf les spectateurs ont attendus parfois longtemps pour voir Asterion découvrir le Temple Sacré et faire face à sa demi sœur Ariane qui l’a guidée tout au long du week end dans le labyrinthe des rues de Toulouse.

Les manipulateurs de l’araignée Ariane se rendent en nacelle jusqu’à l’arachnide
Les manipulateurs montent dans la machine
Les manipulateurs descendent en rappel jusque dans l’araignée pour pouvoir lui donner vie
Minotaure avec une torche dans le labyrinthe
Asterion avance lentement sur le Pont Neuf de Toulouse il tient une torche pour s’éclairer
L'araignée accueille le minotaure sur le pont neuf de Toulouse
Ariane l’araignée avant sur le Pont Neuf elle fait face à certains obstacles
Araignée et minotaure sur Pont Neuf de Toulouse
Asterion et Ariane se font face sur le Pont Neuf quand le Temple Sacré apparait
Le minotaure découvre le temple
Asterion épuisé par ses aventures découvre le Temple Sacré

Comme tout au long du week end la musique, savant mélange entre opéra et musique moderne, a accompagné les deux géants dans leur dernière aventure du week end. A la fin de ce dernier tableau les manipulateurs des 2 machines ont salué de part et d’autre du pont le public. Les spectateurs n’ont pas manqué de les ovationner longuement.

Un spectacle hors norme pour Toulouse

Si le spectacle a été acheté par Toulouse Métropole pour un prix de 2 million d’euros il faut ajouter le cout du Minotaure construit pour Toulouse. Il a couté à Toulouse Métropole 2.4 millions d’euros. A ce cout s’ajoute celui de la création de la Halle de la Machine dans le quartier Montaudran pour un cout de 15 millions d’euros.

Mais durant un week end Toulouse a été une capitale culturelle attirant les regards de partout dans le monde. La presse internationale a réalisé de nombreux articles sur Toulouse et le Gardien du Temple. Dans la foule les spectateurs sont parfois venus de loin assister à la quête d’Asterion le minotaure accompagné par Ariane l’araignée géante.

Des spectateurs nombreux pour le Gardien du Temple

L’espace de 4 jours les toulousains et les spectateurs venus nombreux. Les organisateurs attendaient 450’000 personnes mais les premières estimations laissent penser que le public à été 2 fois plus nombreux que prévu. Ce sont entre 800’000 et 900’000 spectateurs qui ont assistées au Gardien du Temple.

Les spectateurs ont pu vivre un moment de partages et d’échanges se réappropriant la ville sans les voitures. Les gens ont du se parler, échanger pour connaitre le parcours des différents tableaux.

La Halle des Machines, l’après Gardien du Temple

Le Gardien du Temple est un spectacle conçu par la Compagnie la Machine et François Delarozière. Il se déroule du 1er au 4 novembre 2018 dans le centre ville de Toulouse. Le Gardien du Temple annonce l’ouverture de la Halle de la Machine sur la Piste des Géants à Montaudran. Il sera alors possible de monter sur le dos du Minotaure Asterion. (cout entre 4.50 et 9€ pour 45 minutes)

2 COMMENTAIRES

    • @Anne
      Malheuruesment je n’ai pas pu tout voir mais j’en ai vu beaucoup.
      C’était un super week end et la météo a été clémente pour permettre à tout le monde d’en profiter.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.