L’ouverture de la Halle de la Machine à Toulouse

2

Après le spectacle le Gardien du Temple qui s’est déroulé dans les rues de Toulouse, la Halle de la Machine ouvre ses portes. Pour le premier jour l’entrée est gratuite les toulousains sont donc nombreux à venir découvrir la Halle de la Machine située au bord de l’ancienne piste de Montaudran.

Avant même l’ouverture des portes les curieux sont nombreux à attendre. Certains sont impatients d’approcher le minotaure et les araignées. D’autres ont envie d’être les premiers à découvrir la Halle de la Machine.

Asterion le minotaure encore endormi se trouve à coté de l’entrée il semble attendre les Toulousains.

L'ouverture de la Halle de la Machine
L’ouverture de la Halle de la Machine

La Halle de la Machine

Dans la Halle de la Machine on découvre les créations farfelues de la Compagnie la Machine. Ça fait du bruit, parfois de la lumière. Les « véritables machinistes » jouent parfois avec les éléments, du feu, de l’eau ou du vent.

Ils sont pour l’ouverture près de 40 à répondre au questions des visiteurs. Ils racontent des histoires presque des légendes. Les véritables machinistes présentent les origines des machines et invitent les spectateurs dans leur univers. Parfois il font de rapides démonstrations des machines disposées dans tout le hangar qui borde l’ancienne piste de l’aéropostale.

Des explosions de gaz rythment un morceau de musique
Une véritable machiniste actionne un instrument de musique étrange composé de personnage de bay foot
Lors d’une aubade symphonique certains instruments ne sont pas habituels
Mino Malan, le chef d’orchestre donne le rythme aux musiciens lors d’une aubade symphonique
Une véritable machiniste explique une machine aux visiteurs de la Halle de la Machine
Des plans des machines sont exposées dans la Halle de la Machine

Un film et des questions

A l’étage dans une salle discrète est diffusé un film sur le spectacle de Pékin (LONG MA
JING SHEN). On découvre les contraintes d’une telle mise en scène dans un pays aux mœurs différentes des nôtres.

A la fin de la projection François Delarozière répond à quelques questions. Il parle du spectacle toulousain. Il survole les difficultés d’un tel week end. L’échange est riche. Il parle de l’origine du spectacle toulousain, de ses autres créations.

François Delarozière répond aux questions des visiteurs

Dehors sous la grisaille le Carré Sénart

Sur la piste de l’Aéropostale le manège du Carré Sénart attire les regards et les visiteurs. Les enfants et les adultes viennent faire quelques tours de ce manège. Ils tirent et poussent sur les manettes de l’animal qu’ils chevauchent.

Le Carré Sénart attire les regards et les visiteurs

Le minotaure et l’araignée de la Halle de la Machine

A coté du manège le minotaure et l’araignée transportent les visiteurs. C’est pour eux l’occasion de découvrir un bout de l’histoire de Toulouse sur une monture inhabituelle.

Pour l’ouverture les spectateurs sont nombreux à observer les Géants se déplacer. Ils sont dans un mode simplifié par rapport au spectacle qui s’est déroulé dans les rues de Toulouse. Il y a moins de véritables machinistes. Asterion, la Gardien du Temple, se retrouve avec le temple sur le dos. Il perd ainsi de sa superbe pour devenir un autobus à touristes.

L’araignée s’approchent de son stationnement
Astérion le minotaure sur la piste de l’Aéropostale
Astérion le minotaure sur la piste de l’Aéropostale

Plus d’informations sur la Halle de la Machine

  • La Halle de la Machine est accessible aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite) Asterion est lui aussi accessible.
  • Linéo 8, arrêt Lavidalie
  • Ligne 23 depuis le centre-ville et les stations de métro Université Paul Sabatier et Faculté de Pharmacie (ligne B), arrêt Montaudran-Gare SCNF
  • Plus d’infos : cliquez ici

2 COMMENTAIRES

  1. Superbe ce manège ! Après quelques recherches, j’ai enfin trouvé ma réponse. En fait, pas très loin de chez moi en Seine et Marne, il y a un grand centre commercial qui s’appelle le Carré Sénart. En voyant plusieurs fois des images de ce manège à Toulouse, je me suis interrogée. Il vient bien de la ville nouvelle de Sénart en Seine et Marne. Il a été fabriqué à Nantes, sur l’île où il y a les machines (qui ont du inspirer Toulouse). Ce manège était à Calais avant, mais il a également été en République Tchèque et d’autres destinations. Il a été créé en 2008. 🙂

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.