Long Ma, en spectacle à Toulouse

18

Le temps d’un Week-End les toulousains se retrouvent à la Halle de la Machine qui accueille Long Ma, le cheval Dragon. Durant un week-end, la piste des Géants devient une immense scène. Sur l’ancienne piste de l’aérodrome de Montaudran se côtoient Long Ma, l’araignée et le minotaure Asterion.

Depuis 4 ans, les toulousains viennent régulièrement à la Halle de La machine. Ils participent aux événements, comme la fête foraine de la Halle de la Machine et aux concerts qui se déroulent au cours de l’été.

Après le Gardien du Temple qui s’était déroulé dans les rues de Toulouse, la Machine accueille Long Ma. C’est l’occasion de proposer aux toulousains un spectacle épique et poétique dont la compagnie la Machine a le secret.

Portrait de Long Ma le cheval Dragon à Toulouse
Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine

Longma, le cheval Dragon, de la légende au spectacle

Long Ma (ou Longma) ou cheval Dragon est une créature de la mythologie chinoise. La créature prend pour apparence le corps d’un cheval et une tête de dragon couverte d’écailles.

Taille de Long Ma, le cheval Dragon présenté à Toulouse :

12 mètres de haut

5 mètres de large

45 tonnes

13 machinistes

À partir de cette créature mythologique et légende chinoise « La déesse de Nüwa », François Delarozière, metteur en scène et inventeur des créatures de la Compagnie la Machine, crée le spectacle Long Ma à Pékin pour fêter le 50ᵉ anniversaire de l’établissement des relations franco-chinoises.

Le spectacle se déroule pour la première fois en 2014, autour du Nid D’Oiseau, le stade Olympique de jeux de 2008 et 2022. L’organisation du spectacle n’est pas simple pour la Compagnie la Machine. La Compagnie doit se battre avec les lourdeurs sécuritaires imposées par les autorités chinoises. Les organisateurs locaux peu habitués à ce type de manifestation veulent encadrer le spectacle, ce qui n’est pas dans les habitudes de ces spectacles.

Depuis Long Ma, le cheval Dragon qui appartient à un mécène chinois donne des représentations à l’étranger. Il a ainsi été vu à Ottawa, Nantes et Calais.

Long Ma à Toulouse sur la piste des géants à Montaudran
Réveil de Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine

Avant le Spectacle de Long Ma, le cheval dragon

Après une période d’entretien et de restauration pour la machinerie de la créature à Nantes, Long Ma, le cheval dragon, est dévoilée aux toulousains et aux visiteurs de la Halle de la Machine. Long Ma se compose de bois, de métal, de verre soufflé, de toile et de cuir.

Chaque jour, le Cheval Dragon se fait réveiller par les visiteurs. Les “véritables machinistes” donnent vie aux inventions et aux différentes créatures qui se trouvent à Toulouse dont Long Ma.

Moins haute que le minotaure, le cheval dragon, qui est en fait une jument dragonne, joue plus facilement avec les spectateurs et son environnement. Elle peut galoper, mais aussi se cabrer. Comme tous les dragons, elle crache du feu, mais elle peut aussi arroser les spectateurs. Ses yeux rouges et sa langue verdâtre peuvent surprendre voir effrayer les plus jeunes, mais finalement on a l’impression de rencontrer une créature sensible.

Elle permet aux machinistes d’utiliser une palette d’émotions différente par rapport aux autres créatures. Les machinistes lui donnent son propre caractère, elle se montre généralement plus douce et plus joueuse que l’araignée ou le minotaure.

La Halle de la Machine est un lieu vivant, à chaque visite le lieux et les animations diffèrent.

Des difficultés pour se rendre à la Halle de la Machine

La Halle de la Machine ne se trouve pas au centre de Toulouse. Pour s’y rendre, les toulousains sont invités à venir en bus voir en train. Tous regrettent que le métro ne soit pas plus proche. Ils regrettent la division du spectacle en 6 scènes (1 le matin, le l’après midi et une en soirée). Contrairement au centre-ville de Toulouse, il n’y a pas grand-chose à faire autour de la Halle de la Machine.

Lors du spectacle “Le Gardien du Temple” les spectateurs allaient faire les boutiques. D’autres spectateurs faisaient une pause dans un restaurant ou un café. Si les restaurants et les bar sont relativement nombreux autour de la Halle de la Machine, les commerces restent rares.

Pour l’occasion, Tisseo annonce augmenter le nombre de bus pour desservir la Halle de Machine. Cependant, la fréquence de passage reste assez faible, par exemple sur la L8 il faut compter le samedi un passage toutes les 15 minutes. Il s’agit de la même fréquence qu’un samedi habituel. Il y a bien une navette qui part de Ramonville, mais les bus sont bondés, car ici aussi trop peu nombreux, notamment à la fin des spectacles.

La station de métro Rangueil se trouve à un peu plus de 20 minutes de marche. De nombreux spectateurs viennent donc à pied. La gare toute proche n’offre pas une cadence suffisante pour permettre réellement aux toulousains de venir en train. Cela apporte de nouveaux arguments aux associations qui militent pour la mise en place d’un RER à Toulouse. Certains spectateurs viennent à vélo. Un parc à vélo est mis à disposition des spectateurs. Mais certains cyclistes accrochent leur vélo n’importe où. Pire, certains tentent de fendre la foule en poussant leur monture.

Quelques irréductibles essayent malgré tout de venir en voiture. Les places de parking sont rares et de nombreux véhicules stationnent comme ils peuvent où ils peuvent. Le parking PMR semble accueillir d’autres véhicules que ceux des personnes à mobilité réduite.

Du public venu en nombre assister aux différentes scènes

Comme pour tous les spectacles mettant en scène les géants de la Compagnie la Machine, les spectateurs viennent en nombre. Sans doute en raison des mesures sanitaires, mais aussi de l’actualité ou tout simplement à cause du week-end pascal, les spectateurs semblent un peu moins nombreux que pour le Gardien du Temple qui se déroulait en 2018 sur 3 jours.

Lors de la première scène, les familles sont nombreuses. Quelques spectateurs viennent d’un peu plus loin, d’Espagne ou du Royaume-Uni. Difficile de savoir combien de spectateurs sont venus tout au long du week-end. Les organisateurs estiment qu’entre 70’000 et 100’000 spectateurs ont assisté à au moins une des scènes du spectacle.

Long Ma arrose les visiteurs
De nombreux spectateurs sont venus assister au premiers pas de Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine.

Le spectacle Long Ma, le cheval Dragon

Long Ma est appelée par la déesse Nüwa (créatrice de l’humanité) afin de refermer un trou qui s’est formé dans le ciel et par lequel vient de passer une araignée géante. Suivant les spectateurs, certains y voient une analogie avec le réchauffement climatique, d’autres y voient une allusion au contexte géopolitique, ou à l’élection présidentielle en France.

Durant les différentes scènes résonnent les morceaux de musiques composées par Mino Malan. On retrouve les sonorités du spectacle du Gardien du Temple, mais d’autres morceaux semblent venir compléter l’animation musicale. Le compositeur est un spectacle à lui tout seul, il dirige ses musicien, danse et saute lors des morceaux, il vit la musique.

Le spectacle totalement gratuit ne fait de la pub pour rien, ni personne.

Première scène : Long Ma se réveille et découvre la piste des Géants

Lors de la première scène, Long Ma se réveille entre les immeubles construits de part et d’autre de la piste de l’aéropostale. Le cheval dragon découvre son nouvel environnement. Sur le chemin, elle rencontre l’araignée, créature maléfique qui dort sur le toit de la Halle de la Machine. Plus loin, le cheval dragon croise Astérion le minotaure.

Portrait Francois Delarozière devant Long Ma à Toulouse
François Delarozière directeur artistique de la Compagnie La Machine observe les premiers pas de Long Ma, le cheval Dragon à Toulouse
Long Ma, le cheval Dragon rencontre la créature maléfique, l’araignée qui dort sur le toit de la Halle de La machine
Première rencontre Long Ma, le cheval Dragon, et Astérion, le minotaure, à la Halle de La machine
Long Ma, le cheval Dragon, minotaure, Astérion et dans le fond l’araignée géante à la Halle de La machine
Long Ma, le cheval Dragon toise les visiteurs à la Halle de La machine

Deuxième scène : L’araignée se réveille et descend du toit

Dans l’après midi, La créature maléfique qui prend la forme d’une araignée se réveille. Long Ma ne semble pas très rassurée face à cette créature. Heureusement, la présence d’Astérion le minotaure rassure Long Ma. Long Ma pourra s’allier avec Astérion pour repousser l’araignée.

Troisième scène : Long Ma aidée par Astérion le Minotaure tente de repousser l’araignée

Le soleil se couche à Toulouse pour éclairer les géants, les machinistes utilisent des torches enflammées pour éclairer les créatures.

Long Ma et Astérion tente un de repousser l’araignée. Mais celle-ci résiste. Pire, elle ne semble pas vouloir bouger de la place qu’elle occupe. Long Ma essaye à plusieurs reprises de faire bouger la créature maléfique sous le regard d’Astérion.

Après ce qui ressemble à une concertation, les émissaires de la Déesse Nüwa reviennent à la charge, mais c’est peine perdue. L’araignée refuse de bouger.

Astérion aux côtés de Long Ma, le cheval Dragon se dirige vers la créature maléfique à la Halle de La machine
L’araignée fait face à Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine
Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine
Astérion, le minotaure et Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de La machine
Long Ma, le Cheval Dragon, déterminée revient à la charge pour repousser l’araignée géante à la Halle de la Machine
L’araignée ne voit pas Astérion et Long Ma, le cheval Dragon, dans son dos à la Halle de La machine
Astérion et Long Ma, le cheval Dragon s’éloignent de la créature maléfique à la Halle de la Machine

Scène 4 : Long Ma et l’araignée s’affrontent

Au second jour de l’ouverture dans le ciel qui a fait apparaître une créature maléfique prenant les traits d’une araignée, Long Ma tente une nouvelle fois de repousser l’araignée. Pris en embuscade, Long Ma est obligé de s’éloigner. Le jument dragon, joue avec les spectateurs, grignote un arbre. Profitant de l’aide d’Astérion, le minotaure, Long Ma se retrouve face à l’araignée et repousse l’immense arachnide qui se met en chasse.

Sous le regard d’Astérion Long Ma repousse l’assaut de l’araignée. Dans des gerbes de flammes, l’araignée s’éloigne sous la neige, tandis que le Cheval Dragon retrouve ses ailes.

Réveil de Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine
L’araignée se fait repousser par Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine
Long Ma, le cheval Dragon s’éloigne de l’araignée à la Halle de la Machine
L’araignée poursuit Long Ma, le cheval Dragon à la Halle de la Machine
Affrontement entre Long Ma, le cheval Dragon et l’araignée géante à la Halle de la Machine
Long Ma, le cheval Dragon repousse l’araignée avec d’immenses gerbes de feu à la Halle de la Machine

Scène 5 : La bataille

Long Ma a reçu ses ailes dans la mâtinée. Avec Astérion ils prennent l’araignée en étau. Long Ma attire l’araignée dans un piège, le piège à neige. Un allié de l’araignée se fait piéger. La créature maléfique aurait dû se méfier. Repoussée par Astérion dans le piège, l’araignée vacille entre un mur d’eau et un mur de fumée. La neige piège finalement l’araignée.

Scène 6 : Le grand final

Comme dans tous les films, comme au théâtre, il ne faut pas manquer le début et surtout la fin. Alors que le soleil se couche, les machiniste règlent les derniers détails.

L’araignée qui bloque la piste se fait repousser par le cheval dragon. Long Ma suivie de près par l’araignée, se dirige vers le trou dans le ciel. Celui-ci enflammé ne peut qu’attirer les regards et les esprits. Astérion ferme la marche. Le cheval dragon à l’aide de sa flamme referme le trou dans le ciel. De son côté, Astérion repousse la créature maléfique. Nüwa la déesse qui avait missionné le cheval dragon pour repousser l’araignée et fermer le trou dans le ciel, offre un temple qui sera placé sur le dos de Long Ma.

La créature Maléfique, l’araignée, est repoussée par Astérion
Long Ma se rapproche du trou dans le ciel et qui vient de causer des troubles importants en faisant apparaître l’araignée
Astérion le minotaure repousse l’araignée
La Déesse Nüwa offre le temple qui doit transporter les visiteurs de la Halle de la Machine sur le dos de Long Ma, le cheval dragon.

Pour finir, les machinistes, les bénévoles et les musiciens saluent la foule sous un véritable tonnerre d’applaudissements.

Après le Spectacle Long Ma, le cheval Dragon

À partir du 19 avril, Long Ma transporte sur son dos les touristes dans le quartier de Montaudran. C’est l’occasion de croiser Asterion le minotaure. Les déplacement des créatures permettent de voir le quartier de la Piste des Géants évoluer. Depuis l’ouverture de la Halle de la Machine, de nouveaux bâtiments ont vu le jour.

Après le 8 mai, Long Ma devait retourner en Chine, mais lors de la conférence de presse qui s’est déroulée avant le spectacle de Long Ma, François Delarozière annonce que le cheval dragon restera à Toulouse jusqu’à la fin aout.

Un spectacle de la Compagnie La Machine en centre-ville de Toulouse ?

La compagnie la machine et de nombreux toulousains souhaitent pouvoir vivre un nouveau spectacle organisé dans le centre-ville de Toulouse. Cependant, la mairie de Toulouse souhaite trouver des financements, notamment des mécènes privés, avant de mettre en place un tel projet. Dans tous les cas, pour le directeur artistique de la Compagnie la Machine et pour la mairie de Toulouse, il faudra que ce spectacle soit plus grand et attire encore plus de monde.

Certains spectateurs voudraient encore plus de spectacles organisés par la Halle de la Machine. Pourquoi pas sur la piste des Géants en attendant mieux. Mais ce qui rend exceptionnel ces spectacles, c’est leur rareté. Un trop grand nombre de spectacles pourrait moins séduire les spectateurs voir pire les lasser.

En attendant, la Compagnie la Machine reçoit des demandes pour organiser ses spectacles dans d’autres villes.

Pour en savoir plus sur Long Ma, le cheval dragon :

Long Ma, le cheval dragon est une créatures conçue par la Compagnie la Machine et François Delarozière. À Toulouse, le spectacle se déroule sur le parvis de la Halle de la Machine, sur la Piste des Géants à Montaudran.

18 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Est il possible de connaître les horaires pour les représentations de dimanche ?
    Les photos m’ont très fortement donné envie de venir voir les créatures évoluer.
    Merci

  2. Nous sommes venus en bus depuis Marengo (L8). Il faut presque 1h pour faire le trajet. Aujourd’hui nous venons en voiture !

    Les photos sont belles et rendent hommage au travail créatif autour de ce spectacle.

    • @Maxime et les maximonstres
      Exactement le trajet est particulièrement par le L8 Mais par la navette et le métro à Ramonville, le temps de trajet était similaire.
      Il ne faut pas s’étonner que les automobilistes continuent de prendre la voiture pour se déplacer quand les transports en commun se montrent aussi lents.
      Merci pour le message au sujet des photos 😉

  3. Top ces photos, nous n’avons pas pu venir nous étions trop loin de Toulouse. En attendant des vidéos pour revivre ces moments qui semblent épiques. Vivement le week end prochain que l’on aille voir longma

    • @benoit verdez
      Oui il faut vraiment aller voir Long Ma quand elle se déplace sur la piste des géants, ca ne sera pas comme pendant le spectacle mais cela devrait s’en raprocher

    • @SPIDERMAN
      Avec un tel pseudo pas étonnant que l’araignée vous attire. Je pense que si l’on garde Long Ma aussi longtemps c’est aussi à cause de l’épidémie de Covid en Chine.
      C’est l’occasion pour les visiteurs de venir à Toulouse découvrir le cheval dragon

  4. la chance, ce n’est pas dans les petits villages ni dans les petites villes que l’on a des spectacles comme celui-ci.
    Il faut vraiment que je vienne un jour à Toulouse pour profiter de ce genre de moments

    • @Marly
      Pour organiser un tel spectacle, il faut des moyens financiers et des infrastructures que toutes les villes ou villages n’ont pas.
      Quand on est à Toulouse, on regrette souvent que certains spectacles ou certaines expositions ne se déroulent qu’à Paris.

  5. J’ai eu un méga cout de soleil dimanche je n’ai aps pu voir le final sinon j’aurai fini de cuire. Merci pour ces photos ca permet de revivre les bon momants du week end.

    On a envie que ca recommence mais il ne faut pas trop de spectacle ca doit rester rare. En plus on peut voir asterion tous les jours ou presque

  6. J’aurais adoré voir tous les spectacles, et surtout le dernier, mais c’est tellement la galère pour s’y rendre… depuis chez moi, pas le choix, voiture obligatoire… (ou vélo, mais les parkings à vélo et toutes les barrières étaient saturés aussi).
    Je trouve comme toi qu’il n’en faut pas trop, sinon, on se lasse!

    • @Anne
      Je regrette aussi d’avoir raté ceux de l’après midi. Je n’ai pas vu le parking à vélo. Il semble qu’il restait des places au moins le samedi. Mais le samedi il y avait des vélos accrochés partout. Je n’ai pas vu l’état du parking à Ramonville, mais j’imagine que ça devait aussi être saturé.

  7. J’ai pu faire un tour sur le dos d’astérion aujourd’hui. C’est assez étrange. J’ai adoré monter à ma nièce les 2 géants se déplacer sur la piste.
    Comme moi elle trouve que Longma se déplace un peu comme un chat.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.