Test du micro Zoom H1n, petit mais costaud

0

Pour les besoins d’une mission professionnelle, l’enregistrement de podcast, j’ai acquis le Micro Zoom H1n. C’est un micro qui enregistre en stéréo. Il n’a pas besoin d’être branché sur un enregistreur, il est autonome. Mais son achat n’a pas été simple tant le monde de la capture sonore se révèle parfois complexe.

Il existe sur le marché de très nombreux microphones. Chacun des micro disponibles ont des avantages et des inconvénients qu’il convient d’apprendre à maitriser pour ne pas se tromper.

Comme pour les objectifs photographiques il faudra parfois plusieurs micros à certains d’entre vous. Mais pourquoi parle-t-on de micro sur Pyrros.fr ? Tout simplement, car c’est l’accessoire presque indispensable pour ensuite faire de la vidéo.

Test Micro Zoom H1N

Comment enregistrer un son ?

Qu’est-ce qu’un son ?

Le son est une vibration qui se propage de manière longitudinale à travers un fluide. Les humains et les animaux ressentent le plus souvent les sons grâce au sens de l’ouïe. Mais parfois les vibrations peuvent être ressenties par le touché.

Un son se caractérise de différentes manières :

  • Un point d’origine qui donne une direction
  • Un volume sonore (sonnie) aussi appelé intensité
  • La hauteur tonale et la hauteur spectrale
  • Le timbre, qui traduit la variation sonore dans le temps

Quel support utiliser pour capter un son ?

Sur le marché il existe différents supports pour capter un son. Le microphone permet de traduire les vibrations en signaux électriques. Mais il faut pouvoir enregistrer ces signaux électriques pour ensuite les restituer.

Pour restituer un son, il existe de très nombreux outils. Les moins jeunes se souviennent sans doute des cassettes audio. Mais aujourd’hui à l’ère du numérique on dispose le plus souvent d’enregistreurs numériques.

Certains sont couplés à un micro comme c’est le cas pour le Zoom H1n. D’autres micros nécessitent d’être raccordés à un enregistreur. Suivant le micro, il est parfois indispensable de prévoir un amplificateur entre le micro et l’enregistreur.

Il est possible d’enregistrer un son sur un smartphone, mais des enregistreurs plus performants existent. Ils permettent d’obtenir plus de détails dans le son. C’est comme en photographie une histoire d’algorithmes qui font la différence.

Enregistrement stéréo avec le Zoom H1n visible dans le logiciel Audacity

Les différents microphones :

Les microphones se révèlent nombreux. Mais on peut classer les micros suivant 5 grandes familles en fonction de leur directivité :

– Omnidirectionnel : Le micro capture le son tout autour de lui
– Cardioïde : Il ne capture que le son sur l’avant de la cellule
– Hyper-Cardioïde : La zone de capture est moins large, mais il capture des sons qui viennent de l’arrière de la cellule
– Canon : Capture le son loin vers l’avant de la cellule
– Bi-directionnel : Capture le son à l’avant et à l’arrière de la cellule

Quels micros pour de la vidéo ?

La question se pose le plus souvent au pluriel. En effet, le vidéaste peut être amené à utiliser plusieurs micros différents pour un même projet.

Le plus souvent pour débuter les vidéastes s’équipent de micros « canon ». Parmi eux les micros rode ont une solide réputation Ces micros populaires peuvent sembler simple d’utilisation. Mais suivant les utilisations certains se tournent rapidement vers des micros directionnels voir des micros cravates qui permettent d’isoler le son de l’interlocuteur de son environnement. Pour certaines situations, il faudra parfois même utiliser un micro sans fil.

Comme en photographie choisir un micro dépend des habitudes du vidéaste, de ses besoins et parfois de ces moyens. Le H1n offre à l’utilisateur la possibilité d’enregistrer indépendamment de la vidéo. Ici il ne peut y avoir de problèmes d’interférences le micro est autonome, c’est-à-dire qu’il enregistre directement le son. Ensuite il faut synchroniser le son et l’image ce qui n’est pas toujours évident.

Quels micros pour le Podcast ?

Enregistrer un micro est différent de l’enregistrement pour la vidéo. En effet, un micro peut suffire, mais il faut lui adjoindre un enregistreur. Dans certains cas, il faut plusieurs micros.

Le Micro Zoom H1n permet d’enregistrer des podcasts à une, voir 2 personnes. Il permet de connecter un micro supplémentaire. Au-delà je recommande des modèles plus complets qui permettent de brancher plusieurs micros externes.

Il dispose d’une prise jack qui permet d’écouter ce que l’on enregistre ou a enregistré.

Le Zoom h1n, avantages et inconvénients

Lorsque l’on ouvre la boite de ce micro on découvre sa taille. Sa taille peut surprendre. Le plus souvent on connait la taille d’un micro à main. On n’imagine pas que ce micro contient toute l’électronique et les piles pour assurer son fonctionnement.

Ce micro stéréo surprend par ses deux cellules d’enregistrements. Ces cellules peuvent sembler bien nues, mais une cage plastique les protège des chocs.

On fait rapidement le tour de la boite. Malheureusement, il peut manquer des accessoires. De mon point de vue il manque une bonnette heureusement cela ne coute pas une fortune.

On trouve dans le commerce des kits d’accessoires. Cela peut compléter le micro zoom H1n.

Bonnette indispensable pour le Micro Zoom H1N

Le zoom H1n sur le terrain

Sur le terrain le micro répond parfaitement aux attentes de celui qui cherche à enregistrer un son sans accessoire superflu. Il n’est pas nécessaire d’avoir des câbles qui trainent. Il fait tout, tout seul.

L’enregistrement en stéréo peut nécessiter de bien se placer lorsque l’on enregistre un texte. Sans cela il faudra corriger les problèmes d’orientation lors du montage.

Ce micro permet de garder une ambiance sonore toutefois elle peut dans certaines conditions couvrir la voix que l’on souhaite enregistrer.

Dans certaines conditions, il arrive au Zoom H1n de capter des sons extérieurs que l’oreille humaine n’entend pas. Ceci peut perturber l’enregistrement et surtout l’écoute. Il faut donc faire attention à ces bruits qui viennent parasiter l’enregistrement.

Afin de soigner les enregistrements, il permet d’utiliser un casque via une prise jack. Il permet aussi de brancher un micro externe via une entrée jack.

Avantages :

  • Le cout
  • La qualité du micro
  • La qualité du son obtenu
  • Les nombreuses possibilités
  • Le poids et la maniabilité
  • La simplicité d’utilisation
  • La capacité de stockage avec une petite carte micro SD

Défauts :

  • Le format de la carte mémoire micro SD pas pratique quand on a des cartes SD à revendre.
  • Le format des piles (AAA) pas pratique quand dans le sac on a déjà des accus AA
  • L’absence de bonnette pour protéger du vent léger et des plosives.
  • La sensibilité aux bruits de manipulation
  • Souffle présent à une sensibilité moyenne

Des différences mineures avec le Zoom H1

Sur le marché on trouve encore le zoom H1. Le micro Zoom H1N apporte de petites évolutions sur son ancêtre. Le réglage du gain se fait désormais via une molette tandis que précédemment il se faisait via des boutons dont on entend le bruit lorsqu’on les manipule.

L’évolution ne se limite pas à la mise en place d’une molette puisque l’ergonomie a été revue et des boutons placés sur le côté trouvent désormais leur place en façade du Zoom H1N. 

Le micro Zoom H2 plus complet

Si je devais recommencer cet achat je prendrais le Zoom H2. En effet, ce micro utilise des piles AA et une carte SD qui sont déjà dans mon sac photo.

Heureusement dans mon sac, il y aussi un bloc d’alimentation externe pour mon smartphone et celui-ci est compatible avec mon micro. Pour la mémoire, il me suffit de trouver une micro SD suffisamment grande pour pouvoir stocker mes créations en attentes de transfert sur un PC.

Le zoom H4nPro se montre encore plus complet que ce soit pour enregistrer des podcasts des concerts ou faire des vidéos avec plusieurs micros

APERÇU DE REVUE
Qualité sonore
Facilité d'utilisation
Taille et encombrement
Article précédentMélanie Butez, l’émotion au cœur de ses photos
Article suivantA quoi sert le pare soleil sur les objectifs photographiques ?
Photographe depuis que j'ai l'age de mettre un œil dans un viseur. J'ai développé mon regard au fil du temps. Je partage sur Pyrros.fr mon savoir faire à travers des articles tutoriels et photographie régulièrement le sport, les orages ou les feux d'artifice.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.