Test du DAS TerraMaster D5-300C pour sauvegarder vos photos

Dans le domaine de la sauvegarde on connait tous les supports physiques que sont les disquettes, les CD/DVD et les disques durs que l'on utilise dans le PC ou via un boitier ou lecteur externe. On ignore trop souvent qu'ils existent d'autres outils permettant la sauvegarde. C'est le cas du DAS qui permet de disposer d'un cloud personnel. Aujourd'hui on teste le DAS TerraMaster D5-300C

0

Les photographes pour qui leurs photos sont importantes sauvegardes régulièrement leur productions. Avec l’explosions de taille de photos, il faut des unités de sauvegardes toujours plus importantes. Nos PC ne peuvent pas toujours supporter la totalité de notre productions de photos.

Si au départ on se tourne vers des disques durs externes rapidement on se retrouve limité, par la taille ou par le nombre de ces disques durs. Heureusement, il existe des solutions pour sauvegarder des grandes quantités de photos. TerraMaster m’a contacté pour vous présenter un de ses produits le DAS D5-300C. Selon la personne qui représente la marque, c’est idéal pour les photographes.

Test du DAS TerraMaster D5-300C pour les photographes et les vidéastes mais pas seulement
Test du DAS TerraMaster D5-300C pour les photographes et les vidéastes mais pas seulement

La marque TerraMaster

TerraMaster est une marque chinoise créée en 2010. Elle propose des produits liés à la sauvegarde, des NAS et des DAS pour les particuliers et les entreprises. Les produits de cette marque ne se trouvent pas dans tous les commerces et boutiques en lignes. On peut se procurer ses produits sur le site de la marque ou sur Amazon.

Différence entre DAS et NAS

Si les différences entre un DAS (Direct-Attached Storage) et un NAS (Network-Attached Storage) peuvent sembler complexes il suffit de se dire que le DAS fonctionne comme un disque dur externe tandis que le NAS est plus autonome. Le DAS se connecte généralement en USB ou thunderbolt tandis qu’un NAS se connecte en Ethernet.

Le NAS grâce à son fonctionnement peut plus facilement se partager entre plusieurs PC. Il peut être contrôlé facilement depuis l’extérieur.
Pour partager un DAS il faut que l’ordinateur auquel il est relié soit en fonctionnement. Lors de cette opération, le transfert utilise des ressources parfois précieuses du PC ou du Mac auquel il est relié.

De par son mode de fonctionnement le DAS se montre plus réactif et offre des transferts plus rapide que le NAS.

Le DAS D5-300C de TerraMaster, avec 5 disques durs

Dans le carton du DAS D5-300C de TerraMaster

En ouvrant le carton contenant le TerraMaster D5-300C on découvre le boitier en alu brossé. À la fois discret et moderne, compact il trouvera facilement sa place sur le bureau ou sur une étagère d’un photographe. Le DAS prend la majorité de la place, entouré de mousses pour le protéger. L’ensemble semble assez massif et parait surtout solide.

Dans le carton du TerraMaster D5-300C

En complément se trouve un carton dans lequel se trouve le transformateur et le câble permettant de relier le DAS au PC. Dans des sachets on trouve des vis pour fixer les disques durs au racks. On découvre aussi des pièces en plastique souple qui servent à réduire les vibrations des disques durs elles seront utile en cas de besoin, car quatre pièces identiques sont déjà montées sur chaque rack. On trouve des étiquettes pour noter ce que contiennent les disques durs, personnellement j’écris le nom directement sur mes disques durs. Enfin un tournevis et un élément permettent de faire le montage et le réglage du DAS.

Sur la face avant on trouve le bouton pour démarrer le DAS, on devine la présence des voyants de fonctionnement. Sur la plus grande partie de la face avant on découvre les différents racks. Ils se montrent faciles d’accès.

Au dos du boitier se trouve la prise électrique et la prise USB, rien de très sorcier il est impossible de se tromper. C’est aussi à cet endroit que se trouve une sorte de vis qui permet de sélectionner le mode de fonctionnement du D5-300C de TerraMaster. Enfin toujours au dos du boitier se trouve deux ventilateurs qui assurent le refroidissement des disques durs.

Une installation simple et rapide

L’avantage du DAS réside dans sa simplicité d’installation. En déballant le DAS je n’ai pas eu besoin de notice pour le montage. La version papier n’est pas disponible en français heureusement un lien permet de retrouver la notice sur le site du fabricant. Le manuel en ligne permet une installation pas à pas et présente les différentes possibilités du DAS.

Face arrière du DAS TerraMaster D5-300C un montage simple et des explications à proximité

Il suffit d’installer les disques durs dans les racks. Ici rien de bien compliqué l’opération se montre très intuitive. Tout est fourni même le tournevis. Les racks permettent de raccorder automatiquement les disques durs. Ils glissent dans leur emplacement sans difficulté. Les prises placées au fond du DAS s’enfichent sans devoir forcer ni même viser.

Ensuite, il convient de sélectionner le mode de fonctionnement du DAS. Via une « clé » il suffit de sélectionner le mode de fonctionnement. Il n’y a que trois positions possibles. Les racks 1 et 2 peuvent fonctionner indépendamment, en RAID 0 ou RAID 1. Les autres racks fonctionnent indépendamment.

Connecté en USB il suffit de le raccorder au PC pour que celui-ci le reconnaisse. Cependant, si les disques durs ne sont pas formatés ou montés en RAID il faut passer par le gestionnaire de disque dur de Windows pour finir de les préparer. Cette opération ne prend généralement que quelques minutes même si je cherche à chaque fois l’emplacement du gestionnaire de disque.

Ensuite les disques durs apparaissent dans les menus de Windows. Chaque disque dispose de sa propre lettre, de sa propre icône, comme si plusieurs disques avaient ajoutés au PC. Personnellement je recommande de nommer chaque disque dur. Ainsi organisé on retrouve plus facilement ce que contiennent chaque disque dur. Ce mode fonctionnement remplace astucieusement plusieurs disques durs externes et libères des ports USB avec lesquels il n’est plus nécessaire de jongler.

Une interface réduite

Façade avant du DAS TerraMaster D5-300C le bouton d’allumage et les indicateurs de fonctionnement des disques durs

Une fois raccordé au PC le DAS fonctionne comme un disque dur externe. Il n’y a pas de logiciels à installer, pas de pilotes à télécharger pour que tout fonctionne.

Le fonctionnement des disques durs est visible depuis la façade du DAS. Sur la face avant se trouve un seul bouton pour démarrer et arrêter le DAS. Cinq diodes informent l’utilisateurs sur le fonctionnement du TerraMaster D5-300C. Dans mon cas elles s’allument en vert, mais elles peuvent devenir orange le temps lors du passage d’un mode RAID voir rouge quand un disque connait une panne.

Un fonctionnement silencieux pour le confort des oreilles

Lorsque le TerraMaster D5-300C fonctionne on entend seulement le bruit de l’air qui circule à l’aide des deux ventilateurs. En écriture et un peu moins en lecture on devine le fonctionnement des disques durs. Tout est fait pour éviter que ce bruit ne se propage. Les racks disposent d’éléments qui permettent d’atténuer les vibrations et donc le bruit.

Il reste cependant préférable d’utiliser des disques durs silencieux. L’un de ceux que j’ai utilisé pour le test est un peu âgé. Il gratte plus que les autres. Le bruit qu’il émet depuis le DAS reste cependant plus faible que dans un PC.

Une grande capacité de stockage pour le TerraMaster D5-300C

Il est possible d’équiper le TerraMaster D5-300C de cinq disques durs. La capacité maximale de chaque disque ne doit pas dépasser 16 Téraoctets. Cela permet au TerraMaster D5-300C de sauvegarder jusqu’à 80 To de données. L’installation des disques durs est à la portée de tous. Il suffit de fixer le disque dur sur un rack et d’insérer le rack dans le DAS.

A coté les 6 Go de mon premier PC font pale figure surtout que vu l’organisation de la machine, nous devions régulièrement sauvegarder les photos sur disquettes ou les graver sur des CD. Aujourd’hui la capacité des disques durs explose et permet de ne plus avoir à réaliser

Montage des disques durs dans les racks du DAS TerraMaster D5-300C

Un transfert ultra rapide

La rapidité du transfert permis par l’USB-C coté DAS et USB 3 coté PC donne la possibilité au TerraMaster D5-300C d’être utilisé comme un disque dur presque normal. Il permet le traitement des photos ou des vidéos de manière quasi transparente pour l’utilisateur.

Il n’est plus nécessaire d’ouvrir le PC pour y ajouter des disques durs. Surtout que parfois la place vient à manquer dans la tour, quand ce n’est pas un problème d’alimentation électrique trop faible qui bloque l’opération.

Je n’ai pas constaté de grosses différences lors des transferts de photos. Mais il faut avouer que lors de mes sorties photos, en cette période, les cartes mémoires se remplissent beaucoup moins. Seuls les photographes avec des ordinateurs dopés aux hormones risquent de voir une réelle différence lors des transferts.

Le TerraMaster D5-300C pour les photographes et les vidéastes

Grâce à sa rapidité et son importante capacité un tel produit s’adresse principalement aux photographes et vidéastes.

Cela évite de devoir jongler entre plusieurs disques durs ce qui ne peut que faciliter la tache des vidéastes qui ont besoins d’énormément de ressources pour réaliser leurs vidéos.

Les photographes auront eux un accès simplifié à l’intégralité de leurs photos.

Il devient possible de chercher des photos dans un catalogue de plusieurs milliers de photos en allumant le DAS. Certains photographes particulièrement productifs doivent parfois réunir des photos sur une thématique bien précise. Pour cela ils devaient jongler entre les disques durs externes ce qui prend du temps.

Ce DAS 5 baies de TerraMaster permet d’utiliser 2 des 5 disques montés en RAID 0 pour plus de performances. Dans ce cas les deux disques fonctionnent en parallèle pour délivrer les données partagées sur les deux supports. Il est aussi possible d’utiliser ces deux disques en RAID 1 pour dupliquer des données sur les deux disques en même temps. Dans ce cas les performances sont moindre, mais cela offre plus de sécurité à l’utilisateur. Malheureusement le TerraMaster D5-300C ne peut fonctionner en RAID 5, RAID 6.

D’autres utilisations pour le TerraMaster D5-300C

Bien évidemment, le TerraMaster D5-300C n’est pas uniquement destiné aux seuls photographes et vidéastes. Toutes les personnes qui doivent gérer de grosses quantités de données peuvent l’utiliser. Les fans de musiques ou de cinéma pourront stocker chez eux de nombreux films en 4K ainsi que leurs morceaux de musiques préférés.

Il reste possible de partager l’accès au DAS entre plusieurs PC cependant il faut que le PC sur lequel est raccordé le DAS reste en fonctionnement. Le partage du DAS se révèle assez simple, même si le système n’est pas toujours intuitif, mais ici la faute revient à Windows.

Des sauvegardes l’esprit libre avec le TerraMaster D5-300C

L’avantage d’un DAS ou d’un NAS réside dans la possibilité de réaliser des sauvegardes. Pouvant accueillir jusqu’à 5 disques durs d’un capacité de 16 To le TerraMaster D5-300C permet à son utilisateur de sauvegarder ses données sans problème de place. Cela laisse la possibilité de réaliser de très nombreux projets parfois même en parallèle sans devoir jouer aux chaises musicales avec ses disques durs.

Dans le cas du DAS de TerraMaster il faudra cependant penser à l’allumer. Il semble impossible de programmer son démarrage. Personnellement pour la gestion de mes sauvegarde, j’utilise le logiciel Cobian Backup. J’ai programmé mes sauvegardes qui se lancent au démarrage de mon PC quand le DAS fonctionne.

Choisir des disques durs adaptés pour le TerraMaster D5-300C

Si de très nombreux disques sont compatibles avec les DAS et NAS TerraMaster il est toutefois recommandé d’utiliser des disques durs faits pour ce genre de matériel. Dans le TerraMaster D5-300C, il est possible d’utiliser les disques au format 3.5 » et 2.5 » et même les SSD. Personnellement je continue d’utiliser des HDD pour mes sauvegardes afin de ne pas faire exploser mon budget pour les sauvegardes avec des SSD. Parmi les marques les plus connues de disques durs j’apprécie tout particulièrement la marque Western Digital.

C’est avec cette marque que j’ai eu le moins de problèmes. Mieux j’ai aussi pu tester l’efficacité de leur SAV et je dois dire que celui-ci m’a complétement surpris dans le bon sens.

En effet, il y a trois ans un disque dur fraichement installé dans mon PC est rapidement tombé en panne. Lorsque j’ai contacté le SAV ils m’ont immédiatement proposé de m’envoyer un nouveau disque dur sans me demander de renvoyer le disque devenu hors service. Ainsi en deux jours après les avoir contacté j’avais un nouveau disque dur à la maison sans perdre de temps. De plus dès les premiers échanges, Western Digital m’a donné des explications sur la panne et les possibilités pour retrouver mes données.

J’ai aussi testé d’autres de disques durs qui ne m’ont pas convaincu soit à cause de pannes diverses soit à cause du bruit des disques.

Mais revenons à nos moutons. Pour un DAS ou pour un NAS il convient de choisir des disques durs faits pour cet usage. Toutes les marques proposent des références différentes suivant l’utilisation. Cela va du disque dur pour le gaming et les applications qui demandent d’importantes ressources aux disques durs les plus économes en énergie.

Chez Western Digital pour un NAS ou un DAS il convient de prendre un disque dur ROUGE. Western Digital désigne ses gammes de disques durs avec des couleurs. La couleur rouge désigne un disque dur fait pour un usage dans un NAS ou un DAS. Les disques durs de cette gamme sont fait pour être plus durables et plus souvent sollicités, mais leurs performances sont parfois moindres par rapport à d’autres gammes de disques durs.

Les autres gammes fonctionnent aussi les performances ou la durée de vie peuvent cependant être réduites.

Pour éviter les problèmes

Afin d’éviter les problèmes certains spécialistes recommandent d’utiliser des disques avec des numéros de série différents. Cela permet d’éviter d’avoir une même panne plus ou moins au même moment sur tous les disques durs d’un NAS ou d’un DAS.

Avantages et Inconvénients du TerraMaster D5-300C

Avantages du TerraMaster D5-300C

  • Rapidité de fonctionnement
  • Grande capacité
  • Cout faible
  • Montage simplifié et accessible
  • Notice en ligne très détaillée
  • Pas besoin d’ouvrir le PC pour installer les disques durs
  • Compatible MAC et PC

Inconvénients du TerraMaster D5-300C

  • Pas de programmation de l’allumage et de l’arrêt
  • Pas de port Ethernet ou de second port USB
  • Pas de RAID 5 possible il faut choisir un autre modèle de DAS pour cette fonction,
  • RAID 0 et RAID 1 limité à 2 disques

Les inconvénients seront résolus en choisissant un NAS tel que Terramaster F5-221. Attention, il est moins rapide que le TerraMaster D5-300C.

Ne pas oublier de multiplier les sauvegardes

Sauvegarder ses données est indispensable, mais pour que la sauvegarde puisse résister au temps, il convient de multiplier les supports de sauvegardes et d’installer une sauvegarde à distance. Cela peut se faire sur un cloud ou sur une autre unité de sauvegarde. Aujourd’hui avec le développement d’internet, il est possible de demander à un contact, un parent ou un amis d’héberger un NAS sur lequel les données sont copiées.

En cas de problème au domicile, un incendie, un vol ou une inondation, il reste toujours la sauvegarde à distance. Cela permet de ne pas tout perdre lors d’un de ces événements.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.