Des impacts de foudre multiples lors de l’orage

4

Après un été avec de nombreuses chasses aux orages peu fructueuses j’ai enfin eu la chance de pouvoir capturer de nombreux impacts de foudre dans des conditions presque idéales. Si il y a une semaine j’ai pu faire une photo comme je les aime, ce soir les conditions sont différentes et je vais chasser hors du centre ville

Depuis 3 jours on savait dans la région toulousaine qu’un orage était prévu pour ce mercredi soir. Évidemment en 3 jours la météo peut évoluer. A l’approche de la soirée de mercredi on commence à avoir une bonne idée du déroulement de la soirée.

A 19h je n’ai pas pu surveiller les dernières évolutions météorologiques. Je reçois un message d’un autre chasseur d’orages et décide de me reposer sur lui. C’est en toute confiance que je le rejoins. Pourtant plus tôt dans la saison on est rentré sans rien mais ce soir c’est différent.

Le ciel s'illumine comme lors d'un feu d'artifice
Le ciel s’illumine comme lors d’un feu d’artifice avec ces impacts de foudre multiples

L’orage vu depuis Montrabé

On s’installe à Montrabé. Le spot est agréable et offre une vue sur Toulouse. D’autres spots à proximité permettent de changer de vue rapidement. Andréa mon compère surveille sur son smartphone la naissance de l’orage sur les Pyrénées. Il est confiant l’orage va venir jusqu’à nous.

Découvrez mes conseils et astuces pour photographier l’orage sans prendre de risques

Échaudé après les multiples échecs de la saison, j’attends de voir l’évolution de la situation. Soudain le ciel s’illumine, c’est encore peu visible. Le soleil se couche lentement et l’orage est encore loin.

Sur mon boitier ma cellule détecte des variations de lumière que je suis incapable de voir. Est-ce réel ou est ce un avion à destination de Blagnac qui fait réagir la cellule de déclenchement ? C’est encore trop tôt pour le dire.

Double impact de foudre, celui de droite semble tomber sur Jolimont
Double impact de foudre, celui de droite semble tomber sur Jolimont

Un premier impact de foudre

Sur les cartes de détection de foudre en temps réel on voit que l’orage remonte lentement des Pyrénées. Quand tout à coup un impact se dévoile. C’est un simple spaghetti, mais au dessus de nous le ciel encore bleu nous permet d’espérer d’autres captures.

Chasser l’orage est dangereux ! Ne prenez pas de risque inutile pour faire une photo

Au fur et à mesure que la lumière décline, les impacts se font plus nombreux. Ils sont plus visibles. Certains sont plus proches. Parfois on voit des avions qui vont se poser à Blagnac, c’est le signe que l’orage est encore loin de nous.

La cellule de déclenchement ne cesse d’ordonner au boitier de déclencher. Peu à peu le temps d’exposition s’allonge, la nuit se fait de plus en plus sombre. Le ciel change de couleur, il passe ainsi du bleu sombre au mauve pour terminer orange à cause de la pollution lumineuse.

4 impacts de foudre s’abattent en 10secondes sur le Lauragais
4 impacts de foudre s’abattent en 10secondes sur le Lauragais
4 impacts de foudre s’abattent en 30 secondes
4 impacts de foudre s’abattent en 30 secondes

Des impacts de foudre ramifiés

En allongeant le temps de pose on capture sur une seule photo plusieurs impacts de foudre. Voila de quoi oublier les précédentes chasses aux orages qui se sont souvent révélées peu fructueuses.

On compte jusqu’à 5 impacts de foudre sur une seule photo. Je regrette de pas avoir une optique plus longue que le 50mm dans mon sac. Le 70-200mm aurait été fort utile ce soir notamment en début de soirée.

2 impacts de foudre
2 impacts de foudre
2 impacts de foudre ramifiées tombent sur le sud ouest toulousain
2 impacts ramifiés tombent sur le sud ouest toulousain

En fin de soirée alors que l’orage arrive sur le Lauragais à plus de 30km de nous je remplace le 50mm par le grand angle. cela me permet de multiplier les prises multiples. L’orage nous encercle au sud.

Malheureusement la pluie nous rejoint. Au départ ce sont quelques gouttes mais on se rend rapidement à l’évidence la chasse à l’orage commence à prendre fin. La douce odeur de pétrichor nous accompagne pour cette fin de soirée.

Andréa me conduit sur un autre spot dans l’espoir de capter quelques derniers impacts mais la pluie tombe de plus en plus.

La chasse à l’orage se termine dans la pluie. Mais cette fois il y a des photos à partager.

4 COMMENTAIRES

  1. Quand j’ai vu les beaux impacts qu’on avait hier, j’ai pensé à toi. De très belles photos, notamment les impacts ramifiés, c’est très réussi…une juste récompense de ta persévérance.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.