La comète Neowise visible dans le ciel de Toulouse

La comète Neowise se dévoile tout au long de la nuit. Sa chevelure particulièrement visible permet aux astronomes et aux curieux de l'observer facilement.

28

C’est une chose bien moins fréquente que les éclipses qui se déroulent tous les matins en ce début de mois de juillet. La comète Neowise est visible avant le levé de soleil au dessus du ciel toulousain et plus largement de l’hémisphère nord.

La comète nommé C/2020 F3 (Neowise) alias la comète Neowise apparait tôt le matin dans le ciel est reste visible même une fois que le soleil se lève. Il faut un ciel clair pour pouvoir l’observer. Par chance sa magnitude relativement élevée permet d’observer la comète depuis une grande ville. Toutefois un ciel sans pollution lumineuse permet une observation dans de biens meilleurs conditions.

Comete Neowise visible dans le ciel de Toulouse
Comète C/2020 F3 (Neowise) dans le ciel de Toulouse (France). Le 7/7/2020 à 5h02. (iso 1000 f/5.6 5s à 50mm)

La comète Neowise (C/2020 F3)

Régulièrement quand on suit l’actualité astronomique on entend parler de comète. Mais le plus souvent il faut du matériel lourd pour pouvoir les observer. Parfois elle n’ont pas le temps de dévoiler leur chevelure dans le ciel que la chaleur du soleil les disloquent. Les fragments trop petits deviennent presque invisibles. Ainsi les comète Atlas et Swan ont agité les astronomes qui n’ont pour beaucoup pas pu les observer.

Le télescope spatial Wide-field Infrared Survey Explorer (« Explorateur à grand champ pour l’étude dans l’infrarouge ») lors de la mission Neowise découvre la comète Neowise le 27 mars 2020. Elle passe au plus proche du soleil (périhélie) le 3 juillet 2020. Si tout se passe bien elle devrait passer au plus proche de la Terre le 23 juillet de la même année.

Par chance la comète Neowise n’a pour le moment pas été fragmentée. On peut donc observer la comète et sa chevelure sans instrument. Avec des jumelles, une lunette astronomique voir un télescope on peut améliorer les conditions d’observations.

Les experts estiment que la luminosité de la comète Neowise pourrait encore augmenter. Si pour le moment elle se montre aux premières lueurs de l’aube plus on va avancer dans le temps plus elle sera visible tôt, quand le ciel nocturne est plus sombre. Toutefois la comète s’éloigne désormais du soleil et sa chevelure risque de devenir moins importante, moins visible.

Le passage dans le système solaire doit modifier la période de révolution de cette comète. Elle ne devrait revenir que dans 6800ans.

Nowise pointe vers le soleil qui tarde à se lever
Loin de la pollution lumineuse la comète neowise se dévoile. Le 12/7/2020 à 4h20 (iso 2500 f/2.8 4s à 70mm)

Neowise une grande comète ?

La notion de grande comète en astronomie reste une notion aux contours flous. Il n’existe pas de définition officielle cependant les spécialistes s’accordent pour nommer une comète « Grande Comète » quand celle ci devient particulièrement brillante et donc visible à l’œil nu.

Les grandes comètes sont rares. On compte une moyenne d’une grande comète par décennie. Contrairement aux autres comètes qui restent invisibles sans un matériel adapté, les grandes comètes deviennent visibles depuis la Terre sans instrument.

La taille du noyau cométaire importe peu dans la définition d’une grand comète. Seule sa visibilité importante permet de donner le titre de grande comète à une comète. Pour devenir très brillante une comète doit passer au plus proche du soleil (sans se fragmenter) et passer au plus proche de la Terre pour qu’elle soit visible.

C/2020 F3 (Neowise) semble répondre à la définition de grande comète. La comète de Hale-Bopp (C/1995 O1) visible à l’œil nu durant 18 mois a aussi le titre de grande comète de 1997. En 2007 la comète C/2006 P1 (McNaught) a été l’une de plus brillante. La comète C/2011 W3 (Lovejoy) a aussi obtenu le titre de grande comète de 2011 avant de disparaitre en passant à une distance de 140’000 km de la surface du Soleil. Malheureusement ces 2 comètes n’ont été visibles que dans l’hémisphère sud.

Reflet de la comète neowise dans un lac de l’est de Toulouse

La comète Neowise au dessus de Toulouse

A Toulouse les astronomes se retrouvent sur les coteaux de Pech David. Quelle surprise de croiser d’autres photographes au premières heures du jour à cet endroit. Le reste de la ville dort encore profondément. Sur la route les automobilistes sont rares. Certains de ces photographes un peu isolés s’offrent quelques frayeurs quand un voiture s’approchent d’eux. Il faut dire que la zone de Pech David souffre d’une mauvaise réputation.

Vers 3h45 les photographes installent leur trépied et trouble de doux ronflement de la ville qui endormi. A ce moment d’autres photographes semblent venir s’agglomérer autour de ce premier photographe. Seuls ceux qui ont déjà pu observer la comète savent ce qu’ils doivent chercher. Les autres tentent de recueillir quelques informations complémentaires notamment sur les réglages à employer.

Lorsque la comète Neowise apparait tout le monde tente de lui tirer le portrait. On assiste alors à une sorte de chorographie silencieuse dans laquelle les photographes alternent entre observation, choix des réglages et changements d’objectif pour varier les cadrages. Le passage de l’ISS vient troubler ce silence. Certains demandent alors à l’assemblée ce que peut être le point lumineux qui traverse le ciel.

En centre ville les toulousains commencent à se réveiller. Les photographes sont peu nombreux aux aurores. Sans doute que certains préfèrent faire des photos depuis leur fenêtres. Pour cela il faut trouver la comète qui se noie dans la pollution lumineuse de l’hyper centre sur-éclairé. Les monuments ne brillent plus mais la pollution lumineuse ennemi de tous les astronomes reste conséquente.

Comment voir la comète Neowise

RAPPEL : Il ne faut jamais orienter un dispositif optique (jumelle télescope, appareil photo) en direction du soleil.
Le risque de perdre la vue est important !

Si au départ il fallait se lever tôt pour pouvoir observer la comète qui répond au doux nom de C/2020 F3 (Neowise). Elle apparait désormais après le coucher de soleil pour disparaitre dans les première lueurs du jours. Il faut donc la chercher entre le Nord Nord Est après 23h et vers le Nord Ouest avant le levé du jour. Il est préférable de trouver un spot avec l’horizon dégagé pour pouvoir observer la comète.

On repère assez facilement un point, une tache lumineuse diffuse. Avec la pollution lumineuse d’une grande ville comme Toulouse sa chevelure ne saute pas au yeux immédiatement. La nébulosité peut atténuer la luminosité de la comète. Par contre loin de la pollution lumineuse la comète se voit sans difficulté.

Attention cependant son intensité lumineuse (la magnitude) diminue chaque jour. Elle devient de moins en moins lumineuse. A partir du 23 juillet Neowise s’éloignera de la Terre. Sa chevelure va devenir de moins en moins prononcée et sera donc moins visible. Avec la pollution lumineuse d’une grande ville la comète va devenir difficile à voir.

La pupilles de l’œil a besoin de temps sans source de lumière (parasite) pour s’habituer à la faible luminosité. Il faut au maximum s’éloigner de la pollution lumineuse mais aussi éviter de se faire éblouir par des phares de voiture, une lampe torche, l’écran d’un smartphone etc. Il faut environ 15 minutes pour s’habituer à l’absence de lumière.

Observer la comètes Neowise avec des jumelles

Avec des jumelles observer une comète devient plus simple. Cela permet de bien faire apparaitre la chevelure de la comète. Une bonne paire de jumelles permet d’observer le ballet céleste, pas seulement le passage des comètes. Montée sur un trépied les jumelles gagneront en confort d’utilisation pour observer le ciel, les planètes et leurs satellites, les galaxies, les amas stellaires et bien d’autres choses.

Comment trouver facilement la comète ?

Le site Heavens Above permet de localiser la comète, on utilise le même site pour prévoir les passages de la Station Spatiale Internationale (iss). The Skylive propose un planétarium, il suffit d’entrer sa localisation et de choisir une date d’observation. Certains astronomes recommandent d’utiliser une appli telle que Star Walk.

Afin de prévoir si il faut régler son réveil je conseille de vérifier avant de se coucher la nébulosité du ciel via les modèles arômes.

Comète C/2020 F3 (Neowise) dans le ciel de Toulouse (France) Le 7/7/2020 à 5h30. (iso 1000 f/5.6 1s à 400mm)

Comment photographier une comète facilement

Pour photographier une comète il faut trouver un spot dégagé. La comète Neowise ne s’élève pas beaucoup dans le ciel. Le choix d’un premier plan permet de contextualiser la comète et de la mettre en valeur. Le boitier doit être disposé sur une surface stable en direction de la comète. Pour plus de confort le photographe a tout intérêt à utiliser un trépied et un déclencheur à distance.

Pour le cadrage il convient de choisir une focale moyenne afin de ne pas couper la chevelure de la comète dont on discerne parfois difficilement la fin. Cela permet d’intégrer la comète avec un premier plan. Il est parfaitement possible d’utiliser une focale plus longue pour ne cadrer que la comète.

Afin de photographier une comète il faut utiliser des réglages pointus. Cependant la variation lumineuse d’une comète étant difficile à anticiper, il faut choisir les réglages en tâtonnant. Il ne faut pas hésiter à utiliser une optique avec une grande ouverture. Sur le boitier il faudra utiliser une sensibilité moyenne à importante. La vitesse d’obturation permet de figer le mouvement terrestre et évite d’avoir des filés d’étoiles trop importants. Pour cela on recommande de respecter une vitesse égale à 500/distance focale.

Pour faire la mise au point il faut viser un élément suffisamment éloigné et lumineux. J’ai personnellement utilisé la lune pour faire ma mise au point. Faire la mise au point sur la comète se révèle difficile, la chevelure se montre trop diffuse.

Pour éviter le flou lié au mouvement du miroir lors du déclenchement il vaut mieux utiliser l’option du relevage de miroir. Le déclenchement se fait alors en 2 temps. Dans un premier temps le miroir se relève. Puis dans second temps l’obturateur s’ouvre. Ici l’utilisation d’une télécommande prend tout son sens, cela permet de ne pas toucher au boitier lors du déclenchement et de générer des vibrations inutiles.

Empillement de plusisuers photos de la comète Neowise avec Deep Sky Staker
Comète Neowise, empilement de 10 photos avec DSS. Le 12/7/2020 à 4h40 (iso 2500 f/2.8 2s à 180mm)

Le post-traitement d’une photo de comète telle que Neowise

L’enregistrement des photos au format RAW permet de sublimer la photo et de faire apparaitre en post-traitement des détails difficilement visibles. Certains recommandent de faire un assemblage HDR pour faire ressortir toutes les nuances de la chevelure de la comète ou celles du premier plan.

Les photographes les plus exigeants feront des empilements de photos afin d’obtenir des détails plus fins.

Suivant le logiciel et le mode utilisé pour faire l’empilement de photo on pourra observer le mouvement des étoiles ou celui de la comète. Certains logiciels d’empilements permettent d’avoir les étoiles et la comète nettes c’est le cas avec Deep Sky Stacker (DSS). Pour fonctionner ce gratuiciel doit pouvoir identifier des étoiles sur les étoiles. Le photographe doit donc privilégier les périodes les plus sombres pour fixer quelques étoiles qui faciliteront l’alignement des photos.

D’autres préfèrent Sequator qui permet de garder un premier plan lors de l’empilement des photos. Le fonctionnement se révèle assez proche de DSS. Toutefois le fichier produit semble plus facile à modifier.

Les experts n’oublieront pas de faire Offsets, Flats et Darks qui permettent de retirer le bruit qui apparait.

Neowise s’éloigne de la Terre depuis le 23 juillet

Neowise s’éloigne de la Terre et devient de moins en moins visible. Le cœur de la comète apparait désormais bleu vert ce qui semble normal. La pollution lumineuse rend l’observation difficile depuis les grandes villes. Avec la distance la chevelure de la comète subit moins les vents solaires. La comète projette moins de matière. Petit à petit la queue de la comète va « s’éteindre ». L’iceberg stellaire, amas de glace et de poussières, va poursuivre sa route pour revenir dans 6’766 ans environ. D’ici là quelques poussières cométaires viendront former quelques étoiles filantes dans l’atmosphère de la Terre.

Neowise s’éloigne de la Terre, sa chevelure devient de moins en moins visible.
Neowise s’éloigne de la Terre est devient de moins en moins visible. Le 24/7/2020 à 23h46 (iso 6’400 f/2.8 3.2 à 200mm empilement de 12 photos avec sequator)

Rendez vous dans 6’766 ans, reste à savoir qui sera là pour observer ou photographier la comète Neowise.

Différence entre comète, étoile filante et astéroïde

  • La comète est un astre composé de glace et de poussières. A l’approche du soleil la glace fond, elle forme alors la chevelure de la comète. Les comètes proviennent du fond du système solaire.
  • Un astéroïde se compose principalement de roche. Les astéroïdes naviguent entre les planètes sans éjecter de matière.
  • Les météorites sont des cailloux issus des comètes ou des astéroïdes qui pénètrent dans l’atmosphère et arrivent jusqu’à la surface de la Terre. Le frottement avec l’air brule la matière qui compose la météorite ce qui forme la trainée lumineuse des étoiles filantes, le plus souvent il ne reste que de la poussière après l’entrée dans l’atmosphère. Les météorites les plus importantes se nomment des bolides dans ce cas on peut retrouver avec de la chance l’élément (ou ses fragments) qui n’a pas brulé dans l’atmosphère comme ce fut le cas à Tcheliabinsk.

28 COMMENTAIRES

  1. Supers photos !!
    Je me permets de te poser une question : comment fais tu pour avoir les informations des ces situations et comment fais tu pour toujours réussir à faire des photos ?

    • @Lena
      Les informations qui me permettent de faire des photos me sont transmises par un important réseau d’informateurs que l’on appelle internet.
      On trouve ces infos sur twitter, sur facebook parfois sur instagram.

      Concernant la réussite des photos c’est du travail pour apprendre les techniques et être en mesure de les réutiliser le moment venu. Avec le temps et la pratique on apprend de nombreuses choses, il faut juste être en mesure de réutiliser ce qu’on a appris. Le temps entre la découverte de l’information et la prise de vue permet de choisir quelle technique utiliser.

  2. J’ai le droit de te maudire ?
    Je viens de me lever et on ne voit rien. Impossible de trouver la comète.

    En vrai ce n’est pas ta faute mais il me faut un coupable, le ciel est bouché ce matin et on ne voit rien.
    Tu as pas une astuce pour savoir à l’avance si on doit se lever ou pas ?

    • @Patrick
      Pour se plaindre de la météo ce n’est pas ici.
      J’ai ajouté dans l’article un lien qui permet de prévoir l’état du ciel quelques heures avant de devoir se lever.

  3. Merci pour le partage de ces informations. J’ai pu observer ce matin ma première comète. Comme beaucoup je pense, je suis resté à la maison en buvant mon café mais ma fenêtre est bien orientée pour voir la comète. J’ai pu la montrer à mes drôles avant de partir pour le centre de loisirs.
    Dommage chez moi la NEOWISE semble peu lumineuse.

    • @Laurent et sa tribu
      Profiter de l’occasion est déjà une belle démarche et la partager est encore plus plaisant.
      Effectivement la comète Neowise perd rapidement en luminosité.

  4. elle est peut lumineuse et il faut une bonne vue pour l’observer , les boitiers modernes très sensibles permettent d’obtenir de belles images, néanmoins dans une paire de jumelles vous l’observerez sans problème .

    • @Louis
      Mon frangin à la chance d’avoir un ciel pur. Ce matin il pouvait voir la comète avec beaucoup de facilité. Avec la pollution lumineuse c’est plus difficile.
      Dans les 2 cas elle se noie vite dans le levé du jour. Mais je suis d’accord qu’avec des jumelles on peut plus facilement voir Neowise.

  5. Le plus difficile c’est de trouver un lieux pour s’éloigner suffisamment de la pollution lumineuse. Le réveil à 4H ne me pose pas de soucis, par contre les nuages de ce matin … Merci pour le lien vers les prévisions de nuages. Je croise les doigts pour pouvoir voir la comète dans de bonnes conditions. On ne pourra voir qu’une seule fois Neowise.

  6. Comme je travail en soirée j’espère qu’on pourra bientôt la voir ou beaucoup plus tot dans la nuit ou dès le début de la nuit. Sa m’évitera de devoir me coucher trop tard pour voir neowize.

  7. Salut Pyrros,

    Je viens de voir la vidéo d’Astronogeek. Je suis tombé sur ton article en cherchant plus d’informations notamment pour prendre la comète en photo et je suis tombé sur ton article que je trouve très complet.

    Tu penses que je peux utiliser un filtre dégradé pour masquer le premier plan ? Je souhaite pouvoir faire une photo avec mon village au premier plan et j’ai peur que l’éclairage pose problème.

    Astronogeek souligne qu’au moyen age les comètes étaient annonciatrices de catastrophe(s). Après le confinement à cause du coronavirus j’espère que l’on aura pas droit à une autre catastrophe.

    • @Astrographe
      Je ne vois pas pourquoi il ne serait pas possible d’utiliser un filtre dégradé pour diminuer l’éclairage du premier plan. Il faut juste faire attention à bien placer la zone de transition.
      J’espère que Neowise ne sera pas porteuse de mauvaises nouvelles ça serait une mauvaise coïncidence.

  8. Salut Loic,
    Tu penses que la comète Neowize sera visible jusqu’à quand ? Je dois partir en vacances ce weekend et j’espère pouvoir l’observer depuis ma résidence secondaire en Ardèche. Mais comme elle semble moins lumineuse j’ai peur qu’elle ne soit plus suffisamment visible durant mes vacances.

    Je peux aussi me lever plus tôt, mais en ce moment c’est pas évident de prendre le risque d’être dans le cirage toute la journée.

    D’ailleurs tu penses que je dois la montrer à mes 2 enfants de 7 et 11 ans ? ça m’embête de devoir les réveiller en pleine nuit.

    • @Laurence Delamare
      La comète devrait toujours être visible le week-end prochain mais de nombreuses incertitudes existent.
      La comète peut se fragmenter, c’est à dire que le noyau cométaire se divise en plusieurs morceaux. Les débris vont être bien moins visibles.
      Neowise peut avoir consommée toute la glace qui compose son noyau.
      Enfin la météo peu jouer les troubles fêtes. Un ciel nuageux rendrait l’observation de la comète plus difficile.
      Il faut prendre en compte la pollution lumineuse et la situation de l’observateur pour pouvoir observer la comète dans de bonnes conditions.

      On commence à pouvoir voir la comète avant le couché de soleil. Ça peut être une solution pour ne pas devoir se réveiller en pleine nuit.

      En ce qui concerne l’observation de la comète par des enfants je pense que ça devrait être obligatoire ! Nous sommes dans une période propice aux observations nocturnes. Les vacances permettent de faire varier le rythme des enfants. Toutefois il faut respecter le souhait et les envies des enfants. Ils peuvent ne vouloir l’observer que quelques instants ou au contraire l’observer plus longuement, parfois sur plusieurs nuit. Attention de ne pas oublier de prévoir un temps pour qu’ils puissent récupérer le lendemain de l’observation.
      La précédentes comète visible en France l’a été en 1997 !
      Observer Neowise peut permettre selon les enfants de se plonger dans un univers onirique ou plus orienté vers les sciences. Cela permet à l’enfant de créer des expériences et donc des souvenirs qui pourront être sollicités plus tard. Dans tous les cas ça permettra à vos enfants d’avoir un truc bien différent à raconter lors de la rentrée scolaire.

  9. J’adore la photo du reflet dans le lac !
    Si je veux faire la même il faut que je trouve un lac… mais ici ce sont plutôt des mares. En plus la météo n’est pas top en ce moment.

  10. En Belgique ce n’est pas simple d’observer les étoiles mais cette nuit je vais à Berinzenne à coté de Spa. J’espère que je pourrais voir la comète j’ai pas trop envie d’attendre + de 6’000 ans pour la voir

    • @Le Belge
      Je sais que la Belgqieu n’offre que très peu de zone sans pollution lumineuse. Berinzenne que j’ai eu l’occasion de découvrir lors de ma visite de Spa me semble être une bonne idée pour trouver un ciel moins polluer. Reste à trouver une periode sans nuages ou voile nuageux.

  11. Hier soir en rentrant avec mon date j’ai fait un détour pour lui montrer la comète. L’endroit et le moment on fait le reste, franchement le ciel étoilé ça marche toujours mais avec une comète ça va plus vite

  12. Merci pour tous tes conseils, ton site est une véritable mine d’or pour les photographes qui veulent apprendre de nouvelles techniques comme ici photographier Neowise.

    • @annabelle
      Sauf grand changement, nous devrions pouvoir observer la Comète Neowise jusque début aout. Toutefois sa luminosité décline de plus en plus et il faut s’éloigner de la pollution lumineuse.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.