Airbus fête ses 50 ans en compagnie de la Patrouille de France

Ce devait être une fête mais la météo capricieuse en a décidé autrement. Pour ses 50 ans Airbus devait réaliser un vol en formation comprenant l'A220, l'A319 NEO représentant un appareil de la famille A320, un A330 Neo, l'A350, l'A380 et le Béluga XL. Pour l'occasion la Patrouille de France devait se joindre à la fête. Malheureusement pour les "airbusien" et les passionnés d'aéronautique le vol en Patrouille n'a pu avoir qu'au dessus des nuages et au dessus de la Méditerranée.

0

Airbus fête ses 50 ans lors d’un family flight (vol en famille) malheureusement les conditions météos ont obligé Airbus à annuler le survol de l’agglomération toulousaine. Dans le ciel se sont pas moins de 6 Airbus qui devaient retrouver la Patrouille de France pour faire des photos et éblouir les toulousains.

Autour des usines et des bureaux d’Airbus les employés de l’avionneur européen se sont regroupés pour assister à ce vol mémorable. Ailleurs autour de l’aéroport les spotters nombreux souhaitaient immortaliser ce vol. Hélas après l’annonce de l’annulation tous étaient déçus de ne pas voir les 6 Airbus voler ensemble.

Airbus Family flight, A380 Airbus 50 ans
Airbus Family flight, A380 Airbus 50 ans

50 ans d’Airbus, 50 ans d’aéronautique à Toulouse

Des débuts difficiles

C’est lors du salon du Bourget en 1969 que les allemands et les français signent la création de ce qui va devenir Airbus. Cet accord à pour but de concurrencer le géant américain Boeing. Rapidement les britanniques et les espagnols intègrent le projet.

Afin d’éviter une concurrence direct sur le marché des longs courriers Airbus préfère se tourner vers les courts courriers de 200 places.

Ainsi le projet de l’Airbus A300 commence à prendre forme. Mais c’est dans une seconde version, plus adaptées aux besoins des compagnies européennes que celui ci sera commercialisé : l’Airbus A300B.

En 1972 le premier exemplaire est présenté au public mais ce n’est qu’en 1974 que le premier A300B est mis en service. C’est la compagnie Air France qui a commandé les six premiers exemplaires de ce nouvel appareil.

En 1977 Eastern Air Lines signe à Toulouse une location de 6 mois de 4 appareils à l’avionneur européen. Jusqu’alors Washington empêchait aux compagnies américaines d’acheter des Airbus.

Il faut attendre 1978 pour qu’Airbus soit sauvé en recevant une commande de 23 A300B d’Eastern Air Lines sous la direction de l’ancien astronaute de la NASA Franck Borman. Cette commande permet à l’avionneur européen de se faire une place sur la marché américain.

Le programme de l’A310 dérivé de l’A300B est lancé.

La révolution des commandes électriques numériques

En 1982 le lancement du programme A320 permet à Airbus de s’imposer un peu plus face à Boeing. Les commandes entièrement électriques et numériques révolutionnent l’aviation et le pilotage.

Le premier A320 est présenté à Toulouse en février 1987. Air France réalise la première mise en service le 18 avril 1988.

En 1989 la famille des A320 s’agrandit d’abord avec la version allongée de l’A321 puis avec les versions A319. L’A318 effectue son premier en janvier 2002.

Des longs courriers en projet chez Airbus

En parallèle Airbus se lance en 1987 sur le marché des long courriers avec les A330 et A340. Les deux appareils partagent de nombreux éléments, Cela permet de réduire les couts de production.

Le premier A340 est présenté le 4 octobre 1991, il effectue son premier vol le 25 octobre 1991. La compagnie Lufthansa effectue la mise en service de l’A340 le 15 mars 1993. En 2011 Airbus cesse la production du quadriréacteur trop couteux pour les compagnies aériennes

De son coté le premier A330 effectue son premier vol le 2 novembre 1992 après plusieurs semaines d’essais au sol. Sa mise en service s’effectue le 17 janvier 1994 dans la compagnie Air Inter.

L’A380, pas un échec ni une franche réussite

En 1995 Airbus dévoile le projet de l’A3XX, un quadriréacteur gros porteur capable de concurrencer le Boeing 747. Le 19 décembre 2000 le projet devient l’A380, 6 compagnies ont déjà commandé un total de 55 appareils.

Le premier appareil est présenté le 18 janvier 2005. Il s’envole le 27 avril de la même année. Il effectue son premier vol commercial le 25 octobre 2007.

Si au départ Airbus estime que le seuil de rentabilité de l’A380 se situe à 250 appareils avec les difficultés de production et les retards ce seuil grimpe jusqu’à 450 exemplaire vendus. Malheureusement l’avionneur compte seulement 251 appareils commandés.

Pour les observateurs ce faible nombre de commande constitue un échec. Mais les avancés technologiques vont permettre à Airbus de lancer l’A350 et la gamme NEO.

La chaine d’assemblage de l’A380 doit cesser sa production courant 2021.

L’avenir d’Airbus, l’A350 et la gamme NEO

En 2004 le patron d’Airbus Noël Forgeart laisse entendre que l’avionneur pourrait lancer un A350. Il devait reprendre les caractéristiques de l’A330-500 mais après études il risque de mettre en péril les vente de l’A330.

Le 17 juillet 2006 au Salon aéronautique de Farnborough Airbus présente l’A350 XWB (Extra Wide Body ou fuselage extra-large). Il dispose d’un fuselage beaucoup plus large et utilise plus de matériaux composites.

L’A350 effectue son premier vol le 14 juin 2013 à Toulouse. Qatar Airways réalise sa mise en service le 26 décembre 2014.

En janvier 2011, Airbus propose une version modernisée de l’A320 : l’A320neo (pour New Engine Option). Il devient rapidement l’avion le plus commandé de l’avionneur européen avant même son lancement.

La famille Airbus s’agrandit

Le 16 octobre 2017 l’avionneur européen annonce qu’il rachète la majorité des parts de la Série-C de Bombardier. L’entreprise canadienne connait de graves difficultés financières.

Ainsi les CS 300 deviennent des A220 et complètent la gamme Airbus des plus petits appareils (100-160 places)

Le Beluga clé de voute d’Airbus

Afin d’assurer la livraison des éléments fabriqués à travers l’Europe, Airbus utilise dans un premier temps le Super Guppy avant de lancer la production de 5 Béluga.

Aujourd’hui afin de poursuivre son développement Airbus prépare les Béluga XL. Si au départ il ne devait y avoir seulement 5 exemplaires aujourd’hui Airbus attend 6 exemplaires de cet avion.

6 Airbus pour le « Family Flight » (vol en famille)

Pour fêter les 50 ans d’Airbus, 6 appareils représentant les 6 familles d’avions ont décollé vers 9h30.

Les spotteurs arrivés en avance ont pu observer les décollages d’un A220, A320, A330, A350, A380 et un Béluga XL répartis sur les 2 pistes de l’aéroport de Toulouse Blagnac (LFBO)

Au dessus du Gers les appareils ont commencé à se positionner pour ce vol en formation. Ils ont rejoint la Patrouille de France afin de réaliser des photos et des vidéo au dessus des nuages.

Au même moment au sol les employés d’Airbus et les toulousains se plaçaient pour assister au survol de Toulouse prévu à midi. Autour des pistes les spectateurs se montraient particulièrement nombreux.

Il n’y avait pas seulement des toulousains autour des pistes. Certains n’ont pas hésité à prendre l’avion pour assister à ce survol qui devait être exceptionnel.

Si il est habituel de voir passer les avions lors des décollages ou des atterrissages à Toulouse Blagnac, les voir voler en patrouille se révèle bien plus rare.

Airbus Family flight, A220-300 en approche sur Blagnac
Airbus Family flight, A319 NEO de la famille des A320 NEO
Airbus Family flight, A330Neo
Airbus Family flight, A350-1000
Airbus Family flight, Beluga XL
Airbus Family flight, A380

Certains observateurs n’ont pas manqué de relever l’impact écologique d’un tel vol. Ce family flight constitue une opération de communication de l’avionneur.

Durant toute la matinée l’avionneur a réalisé de nombreuses photos et vidéos pour assurer sa communication.

La météo impose l’annulation du vol en patrouille

A cause de la météo capricieuse le vol en patrouille à basse altitude n’a pu être réalisé. Le plafond trop bas et le vent ont obligé les pilotes à annuler un tel survol pour des raisons de sécurité.

A Pech David les observateurs semblaient plutôt triste de ne pas assister à un tel moment. Mais tous se montraient compréhensifs, certains soulignaient que la sécurité prime sur le spectacle.

A la place ils ont eu droit au long défilé des différents avions qui ont atterris sur l’aéroport de Toulouse Blagnac. L’A220 et l’A319 ont rapidement rejoint le parking suivis de près par l’A330 et l’A350.

Le Béluga puis l’A380 ont offert aux spectateurs un survol à basse à altitude de la zone aéroportuaire. Quelques minutes après ils se posaient en douceur devant les invités d’Airbus et les employés regroupés le long de la piste 32L (32 gauche)

Airbus Family flight, des toulousains observent le passage des avions (Beluga XL)
Airbus Family flight, Des spectateurs regardent le Béluga XL qui vient de se poser à Blagnac

Tout le monde espère qu’un tel vol pourra avoir lieu prochainement, reste à trouver une fenêtre météo. Il faudra aussi convaincre les responsables d’Airbus.

La Patrouille de France colore le ciel

Après le survol de la l’Envol des pionniers et de la Cité de l’espace, la Patrouille de France revient au dessus de Toulouse pour draper le ciel du drapeau tricolore.

Passage de la patrouille de France au dessus des usines de l’avionneur européen
Passage de la patrouille de France au dessus des usines de l’avionneur européen qui fête ses 50 ans

Les pilotes de la PAF ont l’habitude de ce genre de vol en patrouille avec des Airbus (ou même avec des Boeing) pour fêter des anniversaires ou souligner le savoir faire des avionneurs et des compagnies aériennes.

Les alphajets ont réalisé 2 survols des piste de Toulouse Blagnac avant de se poser, le survol avec les 6 appareil de l’avionneur européen étant impossible à cause de la météo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.