Connaissez vous Wika ?

0

Dans un précédent article je vous présentais Vichnous en compagnie de Gaïa. Aujourd’hui Vichnous a laissé sa place à Wika. Avec Gaïa sa grande copine elles font les 400 coups. Quand elles ne dorment pas collées l’une à l’autre elles se coursent dans l’appartement. En cette période de confinement il faut bien qu’elles trouvent quelques occupations pour remplacer les longues balades habituelles.

Ceux qui me suivent sur Instagram connaissent déjà Wika. Elle apparait régulièrement dans mes stories et parfois même dans certaines de mes photos. Certains de mes abonnés attendent souvent des photos de cette chienne au vécu compliqué.

Wika est un border terrier au caractère joueur, elle se révèle infatigable
Wika, femelle border terrier à la maison

Un chien à la maison

Vichnous nous a quitté au printemps 2018. Trop vieux, le vétérinaire l’a aidé à partir pour éviter qu’il ne souffre plus longtemps. Parfois je me dis que la médecine vétérinaire devrait donner quelques leçons à la médecine des humains mais ce n’est pas le débat ici.

Donc 15 jours après le départ de Vichnous mes parents le cœur lourd faisaient connaissance avec Wika. Dans le même refuge que celui où ils avaient rencontré Vichnous. Ils ont été accueillis par cette petite chienne toute ébouriffée. La chienne a choisi mes parents, ils voulait un chien avec des poils courts mais ils n’ont pas pu résister longtemps. Dès la première rencontre ils ont subit une véritable attaque de câlins et léchouilles.

En faisant les papiers pour l’adoption mes parents ont découvert que Wika est un Border Terrier, un chien joueur et très affectueux. Le vétérinaire du refuge avait estimé son age à 2ans. D’autres examens ont révélé que Wika est bien moins âgée de 6 à 8 mois. Aujourd’hui, au moment de la séance photo, on pense qu’elle n’a que 2 ans 1/2.

Wika prend la pose
Wika pensive

Une adoption dans de bonnes conditions

En allant dans ce refuge, mes parents savaient ce qu’ils y trouveraient. Des animaux en bonne santé et dont on comprend le passé. Les animaux sont stérilisés ce qui évite les soucis de santé ultérieurs et surtout les portées encombrantes qui alimentent bien trop régulièrement les refuges. De la même manière Wika a reçu une puce d’identification qui remplace le tatouage des chien.

D’après le refuge elle aurait été trouvée dans un village pyrénéen. A-t-elle été abandonnée ou a-t-elle été perdue par ses précédents propriétaires, difficile de le savoir. Mais on sait qu’elle a une peur bleue du balai. Personnellement, je doute que ce soit la peur du ménage qui provoque chez elle cette crainte. On imagine donc qu’elle a été maltraitée avant d’être abandonnée ou peut être de s’échapper de chez ses tortionnaires.

Par chance, en dehors de cette peur bleue du balai, son passé n’a laissé aucune autre trace. On sait que Wika supporte mal la solitude mais est-ce son caractère ou son passé, difficile de savoir.

Wika curieuse. Elle pivote toujours la tête quand elle se pose des questions sur l’origine d’un bruit

Une séance photo particulièrement simple sans le chat

Il y a quelques temps je partageais avec vous mes conseils et astuces pour photographier votre animal de compagnie. Je n’ai donc fait qu’appliquer ma méthode. Au moment de faire les photos nous ne savions pas que les autorités nous confineraient. Nous pensions juste devoir être plus prudents et surtout nous pensions pouvoir garder le studio monté le temps que Wika et surtout Gaia se familiarisent avec l’installation.

J’aurais beaucoup voulu aller plus loin dans les prises de vue pour obtenir plus d’expressions de la part de Wika. J’aurais aussi et surtout souhaité faire des photos de Gaia et Wika lors de leurs moments de complicité. Mais on n’a pas eu le temps. Gaia n’a pas voulu collaborer suffisamment rapidement et Wika voulait bouger, se dégourdir les pattes après un début de séance photo plutôt long.

Avec l’annonce du confinement j’ai rapidement démonté le studio pour accueillir mes parents dans de bonnes conditions.

Une grande amitié avec Gaia, le gros chat

Depuis le début entre Wika et Gaia l’entente se révèle cordiale. Gaia n’a jamais feuler conte Wika. Habituellement elle supporte difficilement les chiens qu’elle ne connait pas. Mais dès le premier jour Gaia savait que Wika faisait partie de la famille.

Aujourd’hui entre 2 courses-poursuite dans l’appartement elles font la sieste collées l’une à l’autre.

Wika aimerait sortir un peu plus, aller jusqu’au parc mais depuis quelques jours elle ne sort que pour ses besoins. Hors de question de s’éloigner de la maison. Tout le monde limite les contacts avec le voisinage. On évite que les voisins, certains pas très malins, ne viennent taper la discussion durant les courtes balades de Wika.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.