Photographes apprenez à sélectionner vos photos

34

Je dis toujours que la photos est une affaire de choix, il faut choisir son matériel, son sujets, ses réglages etc mais de nombreux photographes oublient qu’il faut sélectionner les photos avant de les diffuser alors que le nombre de déclenchement explose depuis l’arrivée du numérique. Ce phénomène de non choix vient noyer les différentes galeries que ce soit sur Facebook ou flickr ou sur des sites personnels.

 

Ce n’est pas un problème de logiciel, il apparait après de nombreuses discussion que c’est un problème de savoir, sur quels critères faut il sélectionner ses photos, faut il toutes les diffuser pour faire plaisir à son sujet ou au contraire faut il en garder et générer de la frustration.

sélectionner vos photos, depuis l'arrivée du numérique il faut trier de plus en plus de photos
Sélectionner ses photos, depuis l’arrivée du numérique il faut trier de plus en plus de photos

Critères Technique pour sélectionner ses photos :

Le premier critère est un critère technique, chaque photographe à un seuil de tolérance différent sur ce sujet. Certains acceptent que la photo comporte de nombreux défaut, seulement quelques défauts tandis que d’autres ne tolèrent aucunes imperfections.

Mais les critères techniques ne s’arrêtent pas à savoir si la photo est nette, correctement exposée ou que le photographe à fait un bon choix d’ouverture ou de vitesse. Il y a aussi le contenu de l’image, le cadrage mais aussi tous les élément qui peuvent parasiter une photo, que ce soit sur le sujet (les yeux fermé par exemple) ou un élément qui rentre dans le champs (une voiture qui passe en arrière plan)

 

Le message ou l’émotion pour garder une photo :

Choisir une photo c’est aussi choisir le message que l’on veut faire passer, certains photographes ont préparé leur photo avant de la réaliser d’autres sont plus opportuniste et déclenchent à l’instinct, dans tout les cas au moment où le photographe appuie sur le déclencheur il a une idée de l’émotion ou du message que doit faire passer la photo. Malheureusement entre l’idée et le déclenchement la mise en scène peut évoluer favorablement ou moins favorablement pour répondre à l’idée du photographe.

Il faut donc parfois savoir rejeter une photo.

Choisir ses photos, un travail long mais obligatoire
Choisir ses photos, un travail long mais obligatoire

Le respect du sujet :

Dans la diffusion de photo il y a un point important sur lequel le photographe doit se montrer vigilant : le respect du sujet.

Si le photographe diffuse une photo dévalorisante ou peu favorable il risque de s’attirer les foudres de celui ci.

En fonction de la notoriété du sujet cela peut créer un gros buzz, mais c’est plus souvent un conflit qui peut nuire au photographe venant l’empêcher de re-photographier son sujet.

 

Faire plaisir en diffusant toutes les photos :

Parfois pour le photographe le tri est difficile à faire car il souhaite que l’on puisse voir tout le monde présent et ainsi faire plaisir aux différentes personnes photographier mais cela peut parfois faire exploser les nombre de photos. Ne pas diffuser l’intégralité de ces réalisations risque de générer de la frustration chez certains. Il faut alors pour le photographe se souvenir de qui est la cible de ses photos, car un nombre trop important risque de rapidement lasser le lecteur.

 

C’est encore une affaire de choix mais si le photographe souhaite ménager la chèvre et le choux il lui faut trouver une solution qui permette au lecteur d’accéder à une sélection plus restreinte de photos tout en donnant la possibilité aux autres de voir toutes les photos.

Parfois une seule photo suffit pour passer un message ou susciter une émotion.
Parfois une seule photo suffit pour passer un message ou susciter une émotion.

Le nombre idéal de photos :

Existe t il un nombre idéal de photo ? Personnellement je n’en suis pas certain mais le fait de devoir être actif m’amène naturellement à cliquer sur une croix rouge avant la fin d’une série surtout lorsque les photos qui la composent sont longues à charger.

Trop de photos vont noyer votre message, risque de révéler un manque de cohérence dans votre série mais existe t il une limite basse pour raconter une histoire ?

Certains y arrive très bien avec une seule photo.

Avec l’expérience et si on se pose les bonnes questions quand on a l’œil dans le viseur, le nombre de déclenchements se réduit naturellement encore faut il exercer sont regard et déclencher juste (A lire : Combien faut-il de prises de vues pour faire une bonne photo ? sur Histoires de photos).

 

Vous sélectionnez vos photos, expliquez nous comment ? sur quels critères ? Existe t il pour vous un nombre de photos idéal ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

34 COMMENTAIRES

  1. Difficile exercice! Avant je gardais presque tout, maintenant je suis plus exigeant. Je dirais sur 100 photos, j’en pré-selectionne 10 et je n’en garde qu’une au final… Mais c’est frustrant, c’est vrai!

  2. Très juste !

    Étant débutant, je trouve les tri plutôt facile 🙂 Peut être qu’avec le temps cela se compliquera un peu.

    Pour les nombres de photos à sélectionner, c’est délicat. Je n’y avais jamais pensé, mais il est vrai que ça a une influence sur l’article que l’on écrit.

    J’ai fais,une série de portraits dans Paris, et dans mon article, j’ai présente 32 clichés ! Avec du recul, je crois que c’est beaucoup trop, il aurai peut être mieux valu les publier en plusieurs fois.

    • Je rejoint aussi thomas pour ce qui est du choix des photo a diffuser… en général j’en ai plutôt pas assez que trop. Ça ne me pose aucun problème de choix. Je suis assez critique sur moi même, donc la plupart des photo ne sortent jamais de mon PC.
      C’est d’ailleurs la le problème par contre pour moi (et en lisant le titre de l’article je pensais que tu allais parler de ça…) comment supprimer des photos de son PC… Mon disque se rempli a une vitesse vertigineuse, mais je n’arrive pas vraiment a faire le ménage… faut peut être que je m’y mette un jour et que je supprime sans état d’âme c’est tout… (maximum garder les jpg seulement, et pas les RAW des photos moyennes histoire de pas manger trop de place…)

    • @ary

      Merci pour cette idée d’article je me la note 😉
      C’est dommage de ne pas montrer ses photos parfois on a de bonnes surprises, mais c’est un article en cours de préparation aussi.

    • Ary,

      Pour ma part, à chaque sortie photo, je sélectionne celles qui me plaisent et ne garde que celle là. Je garde le RAW et le Jpg développé.

      Mais s’il s’agit de photos plus personnelles, type enfants, famille ou amis, j’en garde un peu plus. Le critère n’est plus artistique mais sentimental ^^

      Je te conseil vivement de supprimer sans remord les photos qui ne t’emballent pas, il faut tranché sec ! Il faut le faire systématiquement pour pas se retrouver dans ta situation (ce qui m’est arrivé, maintenant je me force à trier, et supprimer sans regret !)

    • je sais thomas, je sais… mais je me connais je vais faire ça quand mon disque dur sera plein…. pffff il y a des trucs dur a changer (la flemardise par exemple…) 😉

  3. Pour ma part, il est assez facile de supprimer toutes les photos ratées (floues, mal cadrées). Par contre la sélection entre les photos réussies, c’est + compliqué.
    Je les note avec des étoiles et je laisse passer quelques jours en général.
    À chaud je suis un mauvais sélectionneur, mais 2-3 jours après l’événement c’est + simple de savoir ce qu’on veut garder.

    • @_DSteiner_

      Souvent le problème c’est que le public ne s’intéresse plus vraiment aux photos 2-3 jours après un événement.
      Mais c’est une réalité, le temps permet d’être plus rigoureux dans la sélection de ces photos.

  4. La sélection des photos est une chose très difficile pour ma part, sur 200 j’arrive souvent à en garder qu’une au final, ou au plus deux ou trois… je suis très difficile et assez perfectionniste, ou je n’arrive pas vraiment à voir quelles sont vraiment les bonnes photos prises… donc merci pour l’article, ces conseils m’aideront à l’avenir !

    • @Patrice
      Si ces conseils peuvent t’aider 😉 Il y a les photographes qui ne trient plus et ceux qui sont tellement perfectionniste qu’ils oublient presque de garder quelques photos. Ce n’est pas simple de trouver un juste milieu.

  5. C’est une bonne idée de parler de la sélection des photos avant diffusion. Trop d’images qui se répètent tue l’impact qu’elles pourraient avoir séparément. Il vaut mieux présenter un choix restreint quitte à se priver d’une partie qui nous plaît sinon le lecteur s’ennuie.
    Parfois, on ressort une photo que l’on avait écartés des années plus tôt. Faire un tri permet aussi de constituer des portfolios pour des usages différents.
    J’ai remarqué que souvent les asiatiques multipliaient les prises de vues semblables dans leurs portfolios, surtout quand il s’agit de portraits. C’est peut-être aussi une question de culture.

    • @Fred LAURENT

      Je ne suis pas spécialiste des portfolios des photographes asiatiques je vais aller enquêter par la bas 😉

      Si le lecteur s’ennuie c’est que l’on ne connait pas suffisamment son public, ou pire que l’on oublie la destination de ses photos.

  6. Beau sujet, j’ai du mal à selectionner mes photos mais je ne publie qu’une selection réduite de mes photos.
    Hormis l’article sur le Dé en Bretagne, je ne crois pas avoir publié plusieurs fois la même image.

    Merci pour cette réflexion.

    • @snash
      Il y a des lieux autour de chez nous que l’on peux photographier des dizaines de fois sans jamais se lasser, la photo n’est pas qu’une affaire de sujet c’est aussi une affaire de lumière et un lieu comme le Dé en Bretagne connait de nombreuses possibilités.

  7. Merci de tes conseils. Choisir une photo après une prise de vue est toujours une torture. j’ai toujours besoin de me distancer un peu avant de faire les choix….. je garderais en tete les questions que tu poses la prochaine fois…

  8. Très bonne idée que de parler de ce sujet. Je pense qu’il faut plus insister sur la destination, utilisation des photos.
    Suivant qu’elles sont réalisées dans un but de photofilmage, souvenirs familiaux, illustration d’articles/média, exposition, … la sélection et les critères ne seront pas les mêmes.

    Pour du photofilmage, la plupart des images vont être publiées; si je sélectionne des photos suite à un reportage pour un média, je vais prendre des images qui illustrent le match et les différents acteurs; si c’est pour une expo ca sera encore plus strict et avec des critères totalement différents.

    • @Yannick Genty
      Ce n’est pas toujours simple de se calmer sur le déclencheur … Avec les boitiers actuels il est facile de remplir une carte mémoire en quelques secondes et suivant le sujet ce n’est parfois pas du luxe que de pouvoir faire 6 images à la seconde.
      Mais il est vrai qu’une photo se pense au déclenchement donc il faut savoir préalablement ce que l’on photographie

  9. Je préfère personnellement une photo « raté » mais avec un contenu qui exprime bien le « moment » qu’une photo propre sans aucune âme. Mais si la photo est parfaite et qu’elle exprime de l’émotion je suis preneur 😉

    • @kamoui

      Il raté et raté la photo qui devient illisible ne devrait pas être diffusée sauf si c’est l’unique temoignage d’un moment exceptionnel.

  10. Moi j’en suis encore aux fouillis général, je me cherche dans cette jungle de photo.
    Mais j’ai décidé de m’y mettre et de faire un bon classement. Je vais travailler à sélectionner mes photos.
    Meci.
    Michel

LAISSER UNE RÉPONSE