Pourquoi et Comment calibrer son écran ?

19

Je fréquente de nombreux photoblogs et j’ai parfois des surprises en regardant les photos. Il m’arrive de découvrir des couleurs que le photographe lui même ne voit, ce n’est pas à cause d’un problème de vue mais à cause d’un écran non calibré.

Pour ces photographes qui retouchent leurs photos sur des écrans non calibrés, on peut avoir des couleurs qui ne correspondent pas à ce que l’on peut attendre d’une situation ou d’une autre. C’est particulièrement vrai avec le choix de la balance des blancs qui est est parfois ou trop chaude ou trop froide selon les écrans.

Il arrive aussi que sur de grandes zones colorées que le photographe pensait uni on découvre des couleurs qui produisent un effet disgracieux, résultat d’un réglage imprécis des tons clairs ou des tons foncés, d’un curseur de contrastes poussé trop fort. Cela n’impacte pas que les photographies couleurs, les photographies en noir et blanc sont aussi parfois touchées avec des niveaux de gris rendu invisible ou une l’apparition d’une teinte colorée.

Parfois le photographe constate un décalage entre ce qu’il voit sur son écran habituel et ce qu’il peut voir sur un autre écran.

Cela vient du matériel souvent négligé par les photographe : leur écran de retouches. Les écrans spécialement prévus pour les professionnels de l’image sont souvent hors de prix pour les amateurs pourtant avec le calibrage de l’écran il devient parfaitement possible de s’approcher d’une qualité satisfaisante pour les photographes amateurs.

L’œil humain possède une capacité extraordinaire d’adaptation, il suffit de quelques minutes pour qu’un œil s’habitue à un écran et interprète les couleurs qu’il voit même si celles ci ne sont pas justes.

Calibrer un écran pour avoir de bonnes couleurs
Calibrer un écran pour avoir de bonnes couleurs

Pourquoi calibrer son écran ?

Lorsque l’on retouche des photos on fait varier la luminosité, le contraste les couleurs et la saturation pour obtenir le meilleur, donner plus d’éclat à une image. Si l’écran n’est pas correctement calibré alors certains de ces paramètres ne seront pas correctement réglés. L’affichage ne sera probablement pas optimal sur d’autres écrans et cela pourra même se ressentir, se voir lors de tirages papier.

Cela provient du matériel qu’utilise le photographe, pas seulement l’écran mais aussi le type de câble qui relie l’écran au PC. Avec le temps les composants électroniques s’altèrent, chauffent et refroidissent, subissent les attaquent du temps.

Une variation des couleurs de la saturation des contrastes ou de la luminosité peut alors se faire sentir mais l’œil s’habitue à ces variations. Une comparaison entre deux photos traitées sur le même écran non calibré et avec un laps de temps important entre les 2 traitements permet parfois de constater cette évolution.
Avec un écran calibré à intervalles réguliers l’usure du matériel est pris en compte pour toujours offrir une visualisation à l’écran égale.

2 écrans fabriqués à la suite n’auront pas le même affichage si ils ne sont pas calibrés.

Les grandes marques d’écrans proposent des écrans qui offrent des couleurs flatteuses parfois en complet décalage avec la réalité, dans le commerce c’est le regard de l’acheteur qu’il faut séduire.

Chez moi le calibrage de l’écran a permis de réduire la luminosité de mon écran, j’ai ainsi pu gagner du temps de travail en réduisant la fatigue oculaire.

Calibrer un écran variation des niveaux de gris
Calibrer un écran, variation des niveaux de gris

Comment calibrer son écran ?

Il existe plusieurs sites internet qui proposent de vous aider à faire le calibrage à l’œil, malheureusement il est difficile de tomber juste et souvent en utilisant ce système on perdra du temps et on obtiendra des résultats mauvais si ce n’est pire.

Non pour le calibrage d’écran, il n’existe qu’une seule solution, l’utilisation d’une sonde de calibration.

La sonde de calibration est un petit boitier que l’on pose sur l’écran durant l’action du logiciel qui l’accompagne, cela va tester un panel de couleurs pour en ajuster l’affichage. C’est en quelques sorte un œil électronique. Les plus perfectionnées vont ajuster l’affichage de l’écran en fonction de la luminosité ambiante et seront à utiliser (automatiquement) tous les jours, les autres ne seront à utiliser qu’à intervalles réguliers.

Calibrer son écran, variation des couleurs
Calibrer son écran, variation des couleurs

On trouve des sondes de calibration à partir de 100€, mais il faut porter une attention toute particulière aux possibilités de ces sondes.

Chez Datacolor par exemple les sondes Spyder, probablement parmi les plus connues existent en 3 versions :

Le logiciel fournis par Datacolor est différent selon les versions achetées. Avec le logiciel dispcalgui (gratuit) les 3 sondes (qui possède le même capteur) feront les mêmes mesures et permettront un réglages plus fin.

Quand calibrer son écran ?

Le calibrage d’un écran doit toujours se faire à chaud c’est à dire que l’écran est allumé depuis un petit moment, les constructeurs de sondes proposent 30 minutes de fonctionnement avant de pouvoir le calibrer.

Sachant que les composants vieillissent à chaque utilisation (et aussi lorsque ils ne sont pas utilisés), il faut calibrer un écran régulièrement suivant le type de travaux cela doit être fait plus ou moins régulièrement, toutefois je recommande de le faire au moins une fois par mois.

A chaque fois qu’un élément de l’ordinateur est modifié, un câble, un branchement, je recommande aussi de faire le calibrage. Sur ma carte graphique j’ai deux prises identiques si je change mon câble d’emplacement l’affichage est alors complétement faussé, et le calibrage s’impose.

J’effectue aussi un calibrage avant les travaux importants.

Et toi ton écran il est calibré ?

19 COMMENTAIRES

  1. c’est un truc que je me dis qu’il faut que je fasse depuis des lustres, mais pour l’instant, au travail comme a la maison je travaille sur des écran très très limites.
    d’un autre cote, on aura beau calibrer son écran, c’est pas pour ça que les gens qui voient nos photos et qui eux n’ont pas toujours un écran calibré, verront les bonnes couleurs…

    • @ary
      Calibrer tes 2 écrans t’éviterais des décalages car je doute qu’ils aient le même calibrage …
      Pour ceux qui n’ont pas d’écran calibré, un peu de formation et le prêt d’une sonde peu palier à de gros écarts

    • Si tu as deux écrans, ça te permettra d’équilibrer les deux.

      La calibration permet de maintenir une cohésion dans la production de clichés, de l’appareil à la rotative ou l’imprimante photo et sur les écrans calibrés des graphistes ou éditeurs, vos potentiels clients dans l’illustration. Et puis pourquoi négliger complètement sa chaîne colorimétrique juste parce qu’une de ses multiples extrémités n’est pas maîtrisable ?

      Qui peux le plus, peu le moins… 😉

  2. « un peu de formation et le prêt d’une sonde »… Ahum. On ne peut pas forcément non plus « éduquer » tout Internet et faire passer la sonde d’un internaute à un autre 😀
    On ne peut rien faire contre le fait que pour une très vaste majorité d’utilisateurs, les écrans sont de mauvaise qualité, mal calibrés, ou avec un gamut assez faible. Les écrans et portables avec des technologies types IPS ou PPS commencent à se démocratiser, mais on reste dans le milieu voire haut de gamme (tous les Macbooks récents, les gammes Envy de HP, Ativ Book 9 de Samsung, Zenbook d’Asus). L’ordi de ma grand mère, avec sa dalle brillante et la saturation à fond les ballons, c’est du TN et une calibration aussi bonne soit-elle ne permettra pas de dépasser les limites de la dalle en elle-même (si on dépasse le 75% SRGB on est content…).
    Enfin tout ça pour dire que la calibration, oui c’est important, surtout pour des photographes (l’avantage de la calibration est que ça permet d’avoir une meilleure fidélité entre ce qu’on voit à l’écran et ce qu’on développera en labo quand on souhaitera faire des tirages de nos photos). Mais il n’y a pas de solution miracle pour que « tout le monde voie la photo pareil que sur le bel écran EIZO du photographe ». La calibration permet de corriger les couleurs, mais dans les limites du gamut couvert par l’écran lui-même.
    Petite note: dans les colorimètres pas cher, il y a le ColorHug aussi, qui est un colorimètre open-source. Pour un Linuxien comme Ary ça peut être tentant 🙂

    • @elpadawan
      La formation commence sur le site 😉 Pour le pret de la sonde c’est un peu plus compliqué mais pas impossible si on reste à un niveau local, sans quoi la logistique devient couteuse.
      Un écran calibré sera toujours meilleur qu’un écran mal calibré, certes tout ne sera pas parfait mais c’est un premier pas.

  3. Arf… Ça fait un bail que je voulais calibrer mon écran… Pis entre temps je suis passé au MBP retina et j’ai lâché l’affaire en lisant un peu partout que cela ne valait pas la peine de calibrer un portable et que rien ne valait mieux que d’acheter un écran externe de bonne qualité et de calibrer celui-ci..

    • @Seb
      Un écran calibré sera toujours meilleurs qu’un écran non calibré, c’est sur ce ne sera pas parfait mais pour que cela soit « parfait » cela demande un important effort et passe par l’achat d’un écran très couteux.

    • Les MBP Retina, de mémoire, sont très bien calibrés en sortie d’usine. Donc avec le temps et l’usure, tu peux avoir une déviation, mais pas énorme. La calibration reste utile (surtout que les MBPs Retina sont réputés pour avoir une couverture sRGB à 100%), surtout à l’usage. Et de toutes façons, avec ton nouvel écran, vu que tu auras acheté une sonde pour le calibrer, autant recalibrer aussi le MBP 🙂

  4. Je sais que les graphiste en parle toujours d’écran calibrer ou pas ! Pour le traitement des photos et de leurs visuels sous photoshop
    Je pensais que les écrans de nouveaux laptops sont d’origine calibrer, j’avoue que je ne suis pas spécialiste mais en lisant ces infos je sais au moins qu’est qu’un calibrage !
    Bon weekend à tous 🙂

    • @celine
      Certains écrans tombent plus justes que d’autres parce que les usines sont vigilante sur ce point selon les gammes de produits mais cela n’empêche pas de devoir calibrer un bon écran.

  5. Le problème, c’est que la plupart des gens possède un écran non calibré, voir souvent non calibrable ^^ Du coup, à moins de devoir faire de nombreuses impressions photos, je ne suis pas sur que ce soit réellement utile.

    Si on prend l’exemple de ma photo strobist qui t’a justement fait réagir sur le sujet, tu es le seul à avoir vu les artefacts. Tous ceux qui n’ont pas d’écran calibré, comme moi, ne les ont pas vu. Donc là il fallait mieux avoir un écran basique ;-P

    • @Thomas Benezeth
      Tous les écrans se calibrent sans exception. Certains il vrai mieux que d’autres mais ils se calibrent.

      Par exemple si ton écran non calibré tire vers le jaune, en post traitement tu compenses en ajoutant du bleu… Mais si chez ton lecteur son écran lui aussi non calibré tire vers le bleu ça additionnera les pb et à la lecture le rendu de ton image ne sera plus du tout celui que tu imagines.

LAISSER UNE RÉPONSE