Choisir une télécommande pour son appareil photo

0

Après les trépieds, la télécommande est un accessoire souvent recommandé pour les photographes. Elle permet au photographe de déclencher sans toucher à l’appareil ou en s’éloignant de celui ci.

Cet accessoire souvent oublié est pourtant plus indispensable qu’il n’y parait. Il existe de nombreux modèles disponibles sur le marché. Au regard du cout il est possible d’en avoir plusieurs mais il est aussi possible d’en avoir qu’une seule.

Quelle télécommande pour un photographe ?
Quelle télécommande pour un photographe ?

Une télécommande à quoi ça sert

Les télécommandes pour appareil photo ont plusieurs fonctions. Certaines sont manuelles. D’autres sont des commandes radio permettant de s’éloigner de l’appareil et d’autres plus complexes permettent un déclenchement automatique.

Dans tous les cas elles permettent de réduire les vibrations du déclenchement lorsque la vitesse d’obturation est faible.

Comme souvent en photographie, il faut être vigilant sur la compatibilité du matériel.
Ici il faut être vigilant sur la compatibilité entre la télécommande et le boitier.
D’une marque à une autre, d’un modèle à un autre la connectique peut être différente.
Parfois le capteur infrarouge n’est pas présent sur l’appareil ce qui rend certaines télécommandes inutilisables.

Les différents type de télécommandes

Il existe de très nombreux modèle de déclencheur pour les appareil photos. Certains ont un prix particulièrement faible d’autres ont un coup plus élevé.

Télécommande à câble

C’est l’équivalent du déclencheur souple de nos très vieux boitier. Il suffit de brancher la télécommande sur le boitier pour la faire fonctionner. Le plus souvent il n’y a qu’un seul bouton celui pour faire la mise au point et déclencher. Parfois le bouton peut se verrouiller pour les temps d’exposition plus long.

Il est possible de commander un appareil photo depuis un PC en USB et pour les modèles haut de gamme en Ethernet. Ces solutions limitent le déplacement de l’appareil photo. Mais c’est bien utile pour appareil photo commandés à distance notamment lors des grands événements sportifs.

Télécommande à distance par radio, wifi ou infrarouge

Les télécommandes qui communiquent à distance sont nombreuses et leur fonctionnement l’est tout autant.

Télécommande infrarouge

Si les plus simples à utiliser sont les télécommandes infrarouges elles ne sont pas compatibles avec tous les boitiers qui ne sont pas équipés. De plus elles connaissent de grosses difficulté de fonctionnement quand la lumière est un peu forte ou quand il y a des obstacles entre la télécommande et le boitier.

La télécommande émet un rayon infrarouge qui est capté par un récepteur intégré au boitier. L’avantage réside dans son faible encombrement.

Télécommande radio

Les télécommandes radios nécessite un émetteur et un récepteur. Le photographe utilise l’émetteur et le récepteur branché au boitier déclenche le boitier lorsqu’il reçoit un signal radio.

L’avantage ici est de pouvoir déclencher sans être face au boitier, par forte luminosité, ou avec des obstacles entre le photographe et le boitier.

Télécommande WIFI

Certains boitiers peuvent être commandés en WIFI. A l’aide d’un smartphone il est possible de contrôler le boitier et de nombreuses options.

Malheureusement c’est une technologie qui semble peu réactive. A l’usage elle se révèle gourmande en énergie tant sur le boitier que sur le smartphone qui fait office de télécommande. Elle n’est utile que pour dépanner.

Les déclencheurs autonomes

Il existe des télécommandes capables de déclencher en fonction d’un évènement. Certaines réagissent au son, d’autres à la lumière ou encore au mouvement.

C’est le cas avec une cellule de déclenchement qui permet de photographier l’orage lorsqu’il fait jour.

Les télécommande permettant de réagir au mouvement sont utilisées pour photographier certains animaux particulièrement les plus discrets ou les plus timides.

La seule limite des ces télécommandes est dans la créativité du photographe pour les mettre en œuvre et s’en servir pour faire des photos.

Le cas particulier des pièges photographiques

Il existe aussi des boitiers autonomes qui sont de véritables pièges. Utilisés notamment par les photographes animaliers ils permettent d’étudier un espace, et le comportement de ses visiteurs. Ils détectent le mouvement avant de déclencher pour faire des photos. Les modèles les plus hauts de gammes permettent de faire des photos et des vidéos en vision infrarouge avec une importante autonomie.

Les options sur certains modèles

Certains modèles ne sont pas juste de simples déclencheurs. Si pour le moment aucune ne semble faire le café, certaines permettent de déclencher suivant un intervalle de temps. C’est une option pratique pour faire un timelapse par exemple.

Comment se passer d’une télécommande

Parce que l’on doit voyager léger ou parce que l’on est tète en l’air il arrive que parfois la ou les télécommandes restent à la maison. Pourtant on pourrait en avoir besoin.

Les boitiers disposent aujourd’hui pour la quasi totalité d’un retardateur. Cela permet au photographe d’être sur la photo de famille. Les boitiers de type réflex dispose aussi de l’option qui permet de remonter le miroir et ainsi réduire les vibrations du déclenchement.

Ces astuces permettent de se passer de la télécommande la plus simple. Pour toutes les autres télécommandes il faudra penser à les prendre avant de partir.

Mon choix personnel

J’ai personnellement un déclencheur infrarouge qui fonctionne avec mon 350D et mon 70D. Le 40D incompatible avec cette télécommande dispose d’une télécommande filaire qui permet de faire des timelapses.

J’utilise aussi un déclencheur pour photographier les orages le jour.

Enfin j’utilise parfois mon smartphone avec le 70D qui me permet d’avoir une télécommande en permanence dans la poche. Connectés en WIFI c’est une solution de dépannage gourmande en énergie et peu réactive.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here