Photographes faites des économies avec l’auto-assurance

4

Les assurances pour le matériel photo coutent cher et les remboursements sont parfois très limités. Quand on discute avec les photographes rares sont ceux qui sont assurés à cause du cout des assurances pour le matériel. Le plus souvent ils sont assurés au minimum avec une petite responsabilité civil. Par contre rares sont les photographes qui ont une auto-assurance.

En Juin 2016 un policier à volontairement cassé mon matériel alors que j’étais en reportage. J’ai pris contacte avec les diverses assurances couvrant mon matériel et toutes m’ont avoué que la situation dans laquelle mon matériel avait été cassé ne serait pas indemnisé.

Des photographes ont mis en place une cagnotte pour m’aider à financer le remplacement de l’objectif cassé. Mais que ce serait il passé si les lecteurs de Pyrros.fr n’avaient pas été présents pour me soutenir ? J’aurais du financer moi même le remplacement de l’optique cassée.

S'auto-assurer un bon moyen de faire des économies surtout pour les photographes
S’auto-assurer un bon moyen de faire des économies surtout pour les photographes

A la recherche de la meilleure assurance

Face à cette situation j’ai demandé à différentes assurances des devis pour protéger mon matériel. Ce type d’assurance me couterait au alentour de 50€ par mois/minimum. En 10 ans je n’avais jamais cassé de matériel. J’aurais donc du m’acquitter de plus de 6’000€. Pour un résultat qui aurait été mineur. Car oui les assurances ont trouvé le filon pour ne pas rembourser le matériel d’un photographe.

Les assurances sont utiles.

Mais il faut bien connaitre et comprendre toutes les exclusions qui peuvent exister.

Le matériel n’est jamais remboursé à sa valeur d’achat ou de remplacement. Une décote est appliquée. Le remboursement est donc moindre. Dans mon cas j’aurais touché seulement 50€ par ces assurances pour financer le remplacement de mon optique qui avait près de 10 ans elle aussi.

Une alternative aux assurances pour le matériel photo

Je me suis donc mis en quête d’une alternative me permettant de protéger mon matériel. Ou en tout cas de pouvoir financer le remplacement de celui ci. A la maison, le matériel est protégé par l’assurance de la maison. Mais ici aussi il y a une décote. Donc il y a d’autres protections sur mon matériel quand il est à la maison. Je ne vais pas en parler ici on ne sait jamais.

Il faut donc pouvoir financer son remplacement en cas de problème à l’extérieur. Quand je pars en déplacement même au pied de la maison je ne prends que le nécessaire ce n’est donc pas la totalité du matériel qu’il faut remplacer en cas de perte, de vol ou de casse.

Cette vision permet de créer une forme d’assurance à un tarif bien plus faible que ce que j’aurais pu imaginer.

L’auto-assurance permet de faire des économies sur le long terme.

Chaque mois je mets donc un somme de coté me permettant de financer le remplacement éventuel de mon matériel. Cela n’est possible qu’avec une véritable rigueur financière.

Un peu plus d’un an après après m’être fait cassé une optique je suis en mesure de financer le remplacement de celle ci. Après 1an 1/2 le couple boitier objectif pouvait être refinancé. Puis ce sera prochainement l’intégralité du sac à dos qui sera ainsi Auto-Assuré.

A l’inverse d’une assurance classique qui rembourse le matériel correctement en début de vie et rien du tout en fin de vie de celui ci. Ici mon assurance permet de remplacer le matériel plus facilement lorsque celui ci se fait vieux.

Les limites de l’Auto-assurance

L’auto-assurance à des limites qu’il ne faut pas ignorer avant de se lancer dans ce type de pratiques.

Certaines assurances sont obligatoires.
Renseignez vous avant pour savoir si cela peut s’appliquer à votre cas

Elle ne protège pas des frais en cas de blessure à autrui. Il faut pour cela que le photographe soit protégé par une assurance responsabilité civil. Certaines assurances sont obligatoires pour certaines professions. (mais les photographes ne sont pas concernés)

Si le photographe fait courir des risques importants à son matériel il peut être intéressant de prendre une assurance, au moins pour le début de la vie de ce matériel. Il n’est pas interdit de cumuler assurance et auto-assurance.

Les avantages de l’Auto-assurance pour un photographe

La totalité de l’argent mis de coté vous revient. Il ne finance pas un confrère qui ne fait pas attention à son matériel. (Mais il est possible de l’aider quand il lui arrive un pépin via les cagnottes en ligne par exemple)

L’auto-assurance permet de gagner de l’argent

L’argent mis de coté est à vous. Le jour où vous décidez de remplacer du matériel ou de financer un tout autre projet il est possible de piocher dedans. Il faut juste penser à bien reconstituer ce capital pour prévenir d’autres problèmes.

L’argent mis de coté peut être placé pour rapporter une somme même minime qui viendra s’ajouter à la « prime d’assurance » ainsi formée.

Pas de paperasse ni de « clauses à la con » écrites en petites lignes en bas d’un contrat, il n’y a pas de mauvaises surprises. Vous êtes votre propre assureur.

4 COMMENTAIRES

  1. Bonne idée, bonne pratique, mais faut être vraiment rigoureux. Malheureusement ce n’est pas toujours évident a mettre en place financièrement (ou en tout cas de se forcer a le faire).
    En pratique tu as un prélèvement automatique sur ton compte courant vers un compte épargne ou quelque chose comme ça ?

    • @ary
      Il faut réussir à se discipliner. Ce n’est pas simple mais on y arrive. Effectivement on peut passer par un prélèvement automatique. J’ai fait le choix de verser un minimum et j’ajuste tous les 3 mois avec ce qui dépasse sur le compte quand il y en a …

  2. Bonjour,
    Votre banquier peut vous aider à être rigoureux : mise en place un prélèvement automatique vers un compte livret dédié pour éviter d’y toucher. (ils ont plein de produits d’épargne)
    En espérant que cela sera utile
    GM

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.