Les zombies envahissent Toulouse

14

Les zombies ont envahi Toulouse, non, ce ne sont pas les victime de l’épidémie d’Ebola qui ce sont rendus de la médiathèque à la prairie des filtres lors de cette Zombie-Walk 2014.

Toute la matinée ils ont été nombreux à se faire maquiller par des spécialistes du genre au pied de l’arche Marengo. Avant que vers 14h rejoint par de nombreux zombies qui se sont préparés chez eux, ils ne s’élancent sur les allées Jean Jaurès.

Il y avait un peu moins de participants que l’année passée, mais le nombre de photographes était toujours très important à suivre la horde de zombies. Lorsqu’un zombie prenait la pose c’était la cohue parmi les photographes qui parfois se bousculaient afin d’obtenir La photo.

Au fil de la traversée de Toulouse, le nombre de spectateurs augmentait, simples curieux, présents par hasard ou véritables fans qui n’avaient pu se déguiser.

Même chez les bonne sœur il y a des zombies qui participent à la zombies walk de Toulouse
Même chez les bonne sœur il y a des zombies qui participent à la zombies walk de Toulouse

Du public et des zombies

Les rencontres avec les passants se sont pour la plupart bien passées même si certains enfants n’ont pas apprécié de rencontrer les monstres. Certains adultes apercevant la horde des zombies préférèrent faire demi tour discrètement pour ne pas montrer leur malaise. Il faut avouer que tout le monde ne baigne dans la culture zombies et que certains ne supportent pas la vu de l’hémoglobine qui orne les tenues de certains zombies.

Des costumes de zombies variés

Les costumes dans le cortège sont variés, certains sont réalisés rapidement tandis que d’autres montrent une certaine préparation, parfois longue. On retrouve toute une variété de zombies, suivant les influences. Certains sont des fans de la série Walking Dead tandis que d’autres préfèrent les films comme 28 jours plus tard voir même Resident Evil ou Bienvenue à Zombieland.

Les zombies sont parfois des personnages plus ou moins connus, il y a Blanche Neige Zombie, Pikachu Zombie, Jack Sparrow, les infirmières et les militaires zombies et même toute une équipe de foot.

Les zombies étaient encadrés par le staff de Rêves Temporels. Ils étaient contenus sur le trottoir et une voie de circulation. Les zombies cherchaient l’ombre car sur le parcours de cette zombie walk le soleil était bien présent.

D’autres Marches des Zombies auront prochainement lieu dans différentes villes de France ou du Monde. (Marseille : 19 octobre 2014, Bordeaux : 25 octobre 2014, Lille : 1novembre 2014 (Annulée), Paris : 8novembre 2014, Prague : Mai 2015, Lyon : juin 2015, Strasbourg : Septembre 2015, Londres : Octobre 2015 et bien d’autres encore qu’il faut retrouver dans les méandre du Net ou sur Facebook…)

14 COMMENTAIRES

  1. Et viva Halloween, une grand travail des maquilleurs, maquilleuses
    Si j’aurais à choisir parmis le plus horrible ça serait le Zombie musicien
    En occurrence je ne suis pas fan du tout

    • @celine
      Meme si on peut voir un lien avec Halloween, les zombies walk n’ont pas grand chose à voir, certaines se déroulent au printemps. C’est juste un grand carnaval
      De quoi n’es-tu pas fan ?

  2. Il y a de sacrés as du maquillage, chapeau !! Iron Man et celle à la fermeture éclair sont terribles !! Et on comprend mieux pourquoi certains préfèrent changer de trottoir en voyant arriver cette horde de zombies ;-p

    • @Seb
      Oui il y en a qui se défendent bien sur ce terrain. A Toulouse on a au moins une école de maquillage, peut être que certains participants en sont issus.

  3. Dans le genre fans, le quatrième zombie, c’est un agent d’Hydra, une organisation secrète remontant à l’époque nazie dans l’univers Marvel (Marvel Agents of S.H.I.E.L.D à la télé, Captain America au cinéma, plus récemment). 🙂

    • @Cham
      Comme toutes les manifestations, les spectateurs involontaires peuvent etre surpris, ici les costumes devraient faire peur et certains ne sont bien sur pas rassurés.
      Surtout qu’il n’y a que très peu d’information autour du cortège contrairement à une manifestation de syndicats qui dispose de nombreuses banderoles.

    • @Thomas Benezeth
      C’est la contrainte de tous les photos-reportages. Ou des séances photos contraintes par les horaires.
      La lumière de Novembre n’est pas la lumière d’un mois de juin 😉 mais surtout il y a une plus grande probabilité de bénéficier d’un voile nuageux qui joue un rôle de diffuseurs et donne au ciel de la texture.
      Avec un peu de chance cela se terminera suffisamment tard pour que tu shootes durant la golden hour 😉 (le changement d’heure est favorable aux photographes parisiens)

LAISSER UNE RÉPONSE