Nuit Debout continue à Toulouse

0

Malgré les aléas climatiques Nuit Debout se poursuit sur la place du Capitole. Chaque soir on compte en moyenne un peu plus de 250 personnes présentes. Ce soir il fait froid, un froid de canard mais il y a 100-150 personnes qui échangent lors d’une AG avant de se diviser en ateliers.

A 23h30 ils sont encore nombreux sur la place du Capitole mais la pluie est venue doucher la résistance de certains.

Ainsi depuis le 5 avril ils sont nombreux à se retrouver au pied du Capitole pour discuter, réfléchir, construire l’avenir. La météo a fait fuir les curieux mais ceux qui le peuvent essayent chaque soir de venir et de mobiliser un peu plus de participants. Certains ont été présents tous les soirs, d’autres ne viennent que ponctuellement, quand ils le peuvent.

Les prises de paroles libres se poursuivent, le micro est ouverts et ceux qui veulent peuvent venir s’exprimer devant la foule. Certains ont le trac, d’autres une certaines aisance, certains ont préparer leur message, griffonné sur un papier ou dans un carnet, d’autres ont tout dans leur tête, les plus timides peuvent s’exprimer par le biais d’un crieur public qui les représentent. Certains racontent un histoire, d’autres témoignent d’une situation et d’autres ont des demandes.

Les participants n'ont que 2 minutes pour s'exprimer, ils préparent parfois leur intervention en la griffonnant sur un carnet
Les participants n’ont que 2 minutes pour s’exprimer, ils préparent leur intervention en la griffonnant sur un papier

Au calendrier de Nuit Debout nous sommes le 39 Mars (8 avril). A Toulouse de nombreux participants pensent venir le 40 mars, le samedi

Les Nuits Debout se structurent progressivement, des solutions sont chaque jour trouvées et mises en place pour inciter chacun et chacune à participer, pour faciliter les échanges. Même ceux qui ne peuvent pas venir peuvent suivre les débats à travers les réseaux sociaux hélas jusqu’à présent il manque à Toulouse une diffusion continue de ce qu’il se passe sur la place du Capitole. Il y a bien parfois des diffusions sur périscope mais il y a parfois des coupures ou même des absences.

Le micro est ouvert, tout le monde peut venir s'exprimer librement
Le micro est ouvert, tout le monde peut venir s’exprimer librement
Certains s'abritent sous un parapluie le temps d'une rapide averse pour écouter les participants
Certains s’abritent sous un parapluie le temps d’une rapide averse pour écouter les participants

Parmi les participants il y a des chefs d’entreprises, des cadres, des employés, des fonctionnaires, des ouvriers, des précaires, des chômeurs, des étudiants, des retraités, parfois il y a des élus qui passent discrètement.

Avec l’arrivée du weekend les participants espèrent que le mouvement Nuit Debout à Toulouse connaitra un pic de participants. Certains n’ont jusqu’à présent pas pu venir car cela se déroule en semaine et qu’ils « ont des obligations » au mème moment là. Mais les « organisateurs » espèrent qu’il aura beaucoup de monde samedi soir pour le 40 mars. Ils prévoient de participer à la manifestation contre la loi travail qui se déroule dans la journée. Pour certains il faudra jongler avec les réunions qui se déroulent aussi parfois la journée.

Les participants vont et viennent mais ils sont toujours attentifs aux messages
Les participants vont et viennent mais ils sont toujours attentifs aux messages
Discussion en petits groupes lors de la Nuit Debout
Discussion en petits groupes lors de la Nuit Debout

Depuis mardi soir certains dorment place du Capitole. Ils montent chaque soir pour l’occasion un campement de fortune. Dans la nuit de mercredi à jeudi, ils ont été surpris de voir arriver les pompiers mais ils venaient juste contrôler un hôtel tout proche où s’était déclenchée une alarme incendie. Ce soir la pluie et le froid risque d’avoir raison de ces quelques campeurs.

LAISSER UNE RÉPONSE