Toulouse, les canalisations d’eau explosent avec le dégel

7

Avec le froid, les canalisations d’eau gèlent. Quand ce ne sont pas les canalisations, c’est le sol qui gèle. Dans les deux cas, il arrive que les canalisations finissent pas exploser, se casser ou tout simplement fuir.

 

Lorsque cela arrive une seule solution, faire appel à des plombiers. Lorsque la fuite a lieu avant le compteur d’eau, dans la rue, c’est la société de distribution d’eau qui à la charge du réseau de distribution d’eau potable qui doit faire les réparations. À Toulouse c’est la société VEOLIA qui a donc la charge d’effectuer ces réparations. Mais en cette période de grand froid prolongé, il a fallu renforcer les équipes. Ce sont les techniciens de la société SADE qui interviennent ce soir dans le quartier de Jolimont à Toulouse.

 

La SADE, originellement Société Auxiliaire des Distributions d’Eau, a été créée en 1918 par la Compagnie Générale des Eaux dans le cadre de la reconstruction du territoire français pour apporter son concours aux services et entreprises de distribution d’eau. (source : SADE)

 

Après quasiment 30 heures de chantier, les ouvriers terminent enfin de remplacer la canalisation qui n’a pas supporté le froid. Cette canalisation en fonte installée à cet endroit dans les années 50 a fini par céder sous les assauts répétés du froid. En creusant avec la pelleteuse les ouvriers découvriront une terre compacte et gelée sur plusieurs centimètres d’épaisseur.

 

La recherche d’une fuite est souvent longue et difficile, de nombreuses canalisations peuvent se trouver au même endroit, il y a bien sûr les canalisations d’eau mais aussi de gaz et parfois l’électricité qui circulent sous terre. La recherche de fuites s’apparente alors à une forme d’archéologie où les plombiers découvrent les vestiges des chantiers précédents. Ils doivent faire attention de ne pas arracher la canalisation de gaz, surtout quand celle-ci n’est pas signalée par des filets de protection.

 

C’est donc dans le noir, le froid glacial (température mesurée de -5° à 0:00) la neige et la boue que les techniciens traquent la fuite sans relâche. Il faudra l’intervention de 6 personnes pour terminer ce chantier.

 

Il faut faire attention lors de l'utilisation de la pelleteuse d'autres réseaux peuvent se cacher dans les parages.
Avec le froid les canalisations d’eau se cassent, il faut alors traquer la fuite pour réparer.

 

Je devrai attendre lundi matin pour pouvoir prendre ma douche mais je sais grâce à qui j’aurai de l’eau, des hommes qui se seront gelés 2 nuits d’affilées pour garantir l’arrivée de l’eau dans nos maisons.

 

7 COMMENTAIRES

  1. Merci de rendre hommage à ces hommes qui ont eu tant de mal à travailler dans le « grand froid » ce week end. Des fuites, à TOULOUSE, il y en avait un peu partout.

    • Entre les infrastructures vieillissantes, mal faites et celle qui à force de subir les attaques extérieures (passage de vehicules nombreux), il est normal de voir apparaitre des fuites surtout quand il n’y pas de maintenance régulière visant à eviter ces problèmes.
      Il est normal pour moi de présenter le travail difficile et ingrat de ces travailleurs de l’ombre, surtout quand on entend certaines personnes se plaindre du manque d’eau depuis quelques heures.

  2. je dis moi aussi un grand merci à ces hommes qui bravent le grand froid pour que les Toulousains gardent le confort de leur foyer.
    Seront-ils reconnus à leur juste valeur ?
    La nuit, le froid, la boue, les risques : beaucoup de facteurs qu’ils ont affrontés pour nous dans les 4 coins de Toulouse. CHAPEAU les gars et encore Merci pour votre courage!!!! et merci également au photographe qui a dû lui aussi se geler !!!

    • Ce photo-reportage existe car je souhaitais mettre un peu plus en avant ces hommes qui travaillent sans relâche…
      C’est un début de reconnaissance… Il reste à l’entreprise à reconnaitre cet effort mais je ne suis pas dans le secret des fiches de payes de ces personnes qui méritent pourtant bien plus que certains de nos ministres dirigeants ou footballeurs aux salaires indignes …

  3. superbe article, un grand merci pour les hommes dont à toi aussi
    mais les installations non pas suivies ce qui est normal (vétustes) , petite question pourquoi dans les pays nordiques où le froid règne, a moins de problème, je pense nouvelle structure et matériaux.
    J’espère que le froid ne va pas duré sinon pyrros sinon un autre doc sur ce sujet arrivera sur ton site;) . articles sur les métiers éprouvants
    superbe la 2e
    15 ans dans le bâtiment donc chapeau bas pour ces personnes qui on réussit à remettre en ordre pour les citoyens de votre ville si merveilleuse
    J’espère que tu n’as pas eu trop froid pyrros
    thierry

LAISSER UNE RÉPONSE