Entre 6’500 et 10’000 personnes défilent à Toulouse contre la loi travail

Pour le retrait de la réforme du code du travail

0

Entre 6’500 (selon la police) et 10’000 personnes (selon les organisateurs) ont défilé à Toulouse contre la loi travail, pour demander son retrait, et une réelle consultation des travailleurs.

Le projet de loi sur la réforme du Code du Travail porté par la Ministre Myriam El-Khomri ne convient pas aux toulousains qui l’ont fait savoir ce jeudi 13 mars. Les chiffres indiquent une petite baisse de la mobilisation malgré la présence de nombreux lycéens et étudiants. Lors de la première manifestation (9 mars 2016) on parlait de 10’000 à 20’000 manifestants contre ce projet de loi.

"Contre la loi travail, la jeunesse est dans la rue"
« Contre la loi travail, la jeunesse est dans la rue »

Pour certains les modifications du projet de réforme du Code du Travail auraient elles suffit ? Ce n’est pas l’avis de certains qui pensent que les manifestants ne peuvent pas être partout et « doivent aussi bosser pour remplir leur frigo et attendent d’en savoir plus »

Une longue journée de mobilisation contre la loi travail

La journée avait commencé par le blocage de plusieurs Lycées de Toulouse comme ceux de Berthelot ou des Arènes avant que les lycéens ne convergent vers le centre ville.

Les manifestants se sont retrouvés à 13h place Jeanne d’Arc équipés de pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Retrait de la loi El Connerie », « La Nuit c’est pour geeker, pas pour bosser », « En Colère » et bien d’autres.

Retrait du projet de loi travail entre 6'500 et 10'000 personnes ont manifestées à Toulouse
Retrait du projet de loi travail entre 6’500 et 10’000 personnes ont manifestées à Toulouse
Ni amendable non négociable
Ni amendable non négociable
Le gouvernement couche avec le capitalisme
Le gouvernement couche avec le capitalisme
La nuit c'est pour baiser, par pour bosser
La nuit c’est pour baiser, par pour bosser
Va d'abord t'amuser
Va d’abord t’amuser
On ne veut pas perdre nos vies à la gagner
On ne veut pas perdre nos vies à la gagner
A la fin c'est nous qu'on va gagner
A la fin c’est nous qu’on va gagner
Le travail c'est la santé, la loi travail c'est la ruiner
Le travail c’est la santé, la loi travail c’est la ruiner

Autour des manifestants on pouvait voir des policiers en tenue anti-émeute, bloquant certaines rues ou protégeant les commerces les plus sensible comme les banques.

Quelques casseurs ont rapidement fait leur apparition brisant les vitres d’un abribus avant de se faire entourer par le service d’ordre de la manifestation. Malgré cet incident la manifestation s’est dispersée dans le calme, sous la pluie.

La police bloque l'accès à une rue
La police bloque l’accès à une rue
Un abribus a été cassé lors de la manifestation.
Un abribus a été cassé lors de la manifestation.

Une nouvelle journée de manifestation est prévue par les lycéens et étudiants la semaine prochaine, les salariés ont eux prévus de manifester le 31 mars. Certains appellent toutefois à une « Grève Générale jusqu’au retrait total ».

LAISSER UNE RÉPONSE