Un Timelapse de nuages sous le soleil

8

Cela fait un petit moment que je guette le moment idéal pour réaliser ce premier Timelapse de paysage. J’ai déjà par le passé eu l’occasion de réaliser des timelapse, mais jamais je n’avais pris de me concentrer sur le paysage et notamment sur le défilé des nuages.

Pour réaliser ce timelapse je voulais du ciel bleu et donc du soleil. Mais je voulais aussi des nauges, mais des nuages pas trop denses pour ne vas avoir de grosses variations d’exposition tout en gardant de la texture dans ce ciel bleu.

Il me fallait aussi être disponible pour réaliser ce Timelapse de nuages. Au moment de l’enregistrement du Timelapse (2 series de 300 photos). Je savais exactement ce que je voulais mais comme souvent en photo il faut un brin de chance. Le matin le ciel était bleu et il y flottait un seul pauvre nuage. Je scrutait ce ciel désespérément vide des nuages que j’attendais. Heureusement vers midi le ciel commençait à se remplir de quelques nuages, de quoi m’inciter à me préparer.

Mon matos était prêt depuis déjà quelques temps mais au moment de partir la batterie de secours me faisait défaut (je pars toujours avec 2 batteries, on ne sait jamais). La batterie principale fonctionnant et étant à coté de la maison j’attrapais mon trépied et me dirigeais vers le spot que j’avais choisis depuis bien longtemps.

Sur place, au pied de l’Obelisque de Jolimont j’installais rapidement le trépied, le boitier et la télécommande et après avoir vérifié les réglages de mon (vieux) Canon 40D, je lançais une première série. Bien évidemment l’aimant à relou que je suis, attirait rapidement un mec paumé qui se plaçait pile dans le champs de l’objectif. 127 photos à refaire, 6 minutes 35 à devoir patienter à nouveau, mais j’étais heureusement sous le soleil de quoi aider à passer le temps un peu plus vite.

Dès la fin de cette première séquence je rejoignais le second spot, ici à cause de quelques branches qui entraient dans le cadre je devais modifier légèrement l’emplacement que j’avais prévu. Toutefois je lançais rapidement cette nouvelle séquence en surveillant qu’un relou ne vienne pas se planter dans le champs mais en espérant qu’un piéton passe par la pour apporter un petit supplément de vie. Malheureusement la seule personne qui est passé par la est passée au moment ou le soleil se retrouvait masqué par un gros nuages.

De retour à la maison il me restait à faire l’assemblage et le montage des 2 séquences. Puis d’envoyer le tout sur Youtube ce qui se révéla être l’opération la plus longue de ce timelapse.

8 COMMENTAIRES

  1. Bravo, c’est vraiment sympas, moi aussi c’est un exercice qui me tente bien, faudrait que j’essaye, mais n’ayant pas d’intervalometre sur ma télécommande ça risque d’être plus compliqué…

    • @ary
      tu as déjà une télécommande il te suffit de choisir le bon sujet avec le bon intervalle pour un déclenchement manuel calqué sur les bips d’un minuteur par exemple. C’est moins pratique mais cela se fait.

  2. C’est super sympa Loïc ton time lapse ! Je vois deux difficultés, la première étant la prise de photo à intervalle régulier sans matériel spécifique (j’ai bien une télécommande) [ok pour le minuteur avec bips] et la seconde difficulté est de changer ou pas les règles en cours de route, c’est peut-être risqué ? Tout dépend peut-être de la durée de l’intervalle que l’on prend entre deux prises de vue. Sinon je trouve que ça rend super bien. Je me demande si je ne me serais pas mis sur la partie haute du lieu (au pied de l’obélisque) pour avoir une vue plus large. Un premier essai bien réussi de mon point de vue.

    • @sylolive
      Il est aussi possible d’automatiser le déclenchement vie un ordinateur voir avec un smartphone pour certains boitiers 😉
      J’ai fait le choix de réaliser ces séries en plein soleil pour minimiser les risques de gros changements de luminosité. Le boitier est alors réglé en manuel et on a ainsi des photos qui ont toujours la même exposition, sauf bien sur quand un nuage passe devant le soleil.
      Au pied de l’Obélisque, au dessus de ma première position il n’y a pas la place pour tout faire rentrer dans un cadrage paysage. En plus sous les arbres que l’on voit dans la deuxième partie le mur n’est pas super et aurait pu attirer trop le regard.
      Il y a sur la droit de cette première position un autre spot mais avec des arbres sans feuille au premier plan. Ce sera dont pour une prochaine fois, peut être 😉
      J’ai prévu d’aller trouver d’autres spots à Toulouse, il y a d’autres histoires à raconter, d’autres mouvements à capter.

  3. Joli, c’est bien réalisé! En plus avec l’obélisque comme sujet c’est bien sympa!
    J’avais tenté à quelques reprises, mais il faudrait que je m’y remette…mais c’est vrai que ça demande du temps, de la planification et de la technique 🙂

LAISSER UNE RÉPONSE