Printemps au Jardin Japonais de Toulouse

45

Le Jardin Japonais de Toulouse se trouve au cœur du quartier de Compans Caffarelli en plein centre ville. Coincé entre le boulevard Lascrosses et le canal du Midi ce jardin de 7000m² propose aux toulousains et aux gens de passage un espace propice à la méditation et au repos. C’est aussi un endroit que de nombreux amoureux choisissent pour réaliser leurs photos de mariage.

Le Jardin Japonais de Toulouse s’inspire des jardins créés à Kyoto entre le XIVe siècle et XVIe siècle. Il est isolé du reste du parc grâce à des rideaux de verdure et une colline offrant une certaine intimité.

Le Jardin Japonais de Compans Caffarelli est composé d’un jardin sec (Mer de graviers) et ses îles, d’un lac, d’un pavillon de thé, et d’un jardin planté, composé d’une cascade sèche, des pas japonais, une lanterne, un pont rouge, une île du Paradis, une représentation du mont Fuji et les pierres des trois saints.

Le Jardin Japonais de Compans-Caffarelli est crée en 1981 par Pierre Baudis alors qu’il est maire de la Ville Rose. Il porte le label « Jardin Remarquable » instauré par le ministère de la culture.

Ce label d’État « Jardin Remarquable« , attribué pour 5 ans, est renouvelable et révisable. Les critères pris en compte pour l’attribution sont la composition, l’intégration dans le site et la qualité des abords, la présence d’éléments remarquables, l’intérêt botanique, l’intérêt historique (pour les jardins anciens seulement), la qualité de l’entretien.

Le salon de thé du jardin japonais de Toulouse se reflète dans le lac quand le soleil se leve
Le salon de thé du jardin japonais de Toulouse se reflète dans le lac quand le soleil se lève

J’ai profité du printemps pour photographier les Cerisiers du Japon (Prunus serrulata) du Jardin Japonais de Toulouse qui sont en fleurs à cette période de l’année.

Au Japon, le printemps est une période sacrée

Au Japon, on célèbre la floraison du Prunus serrulata lors de manifestations appelées Hanami ou Ohanami (qui signifie « regarder les fleurs »). Durant cette période la fleur de cerisier est sacrée, elle est annonciatrice de la plantation du riz.

Le jardin japonais est issu de la tradition antique japonaise.L’aménagement de jardins est un art important et respecté. Le jardin japonais cherche à interpréter et idéaliser la nature tout en partageant des codes esthétiques avec la calligraphie et le lavis.

Le Jardin Japonais de Toulouse à toute les saisons

Le Jardin Japonais de Toulouse est aussi à voir à l’automne ou en hiver.

Pour en savoir plus sur le Jardin Japonais de Toulouse :

45 COMMENTAIRES

    • @thierry974
      Merci pour les liens ça me semble un peu loin de chez moi (Toulouse) mais qui sait, un jour peut être.

      Pour cette série de photos j’ai eu la chance d’avoir l’un des derniers jours de beau temps avant ce qu’il convient d’appeler un mois d’avril pourri se terminant par une tornade (29/4/2012).
      Bien sur il était important d’avoir de l’eau pour les agriculteurs et leurs cultures, pour les cours d’eau mais je crains que cela ne soit pas suffisant pour recharger les nappes phréatiques.

      Sympa le nouvel avatar, plus lisible …

    • @ary
      Le dépaysement est garanti pourtant il se trouve au coeur de Toulouse.
      Il faut que je puisse photographier ceux qui viennent pratiquer des arts martiaux dans ce lieu.

  1. Bonjour,
    très belles photos qui véhiculent merveilleusement bien ce climat de zénitude du jardin japonais. D’ailleurs la magie du printemps apporte ses couleurs éphémères dont il faut profiter pendant qu’il est temps ! EN tout cas, merci de les avoir véhiculées à travers vos photos 🙂

  2. De très jolies photos Pyrros, le printemps reste décidément ma saison préférée… Une petite pause sous ces jolis arbres en fleurs, voilà le meilleur moyen de se ressourcer… Merci pour ce petit moment d’évasion… et de dépaysement !
    Et bon début de semaine 🙂

    • @Benoit
      Il arrive doucement, j’ai trouvé ma première morille ce matin, avec presqu’un mois de retard sur ce que nous avons en temps normal.

  3. C’est vraiment magnifique, j’ai une amie à qui cela plairait enormément, elle serait aux anges si puis-je dire vu qu’elle est fan du Japon et des tout ce qui attrait au Japon de façon directe ou indirecte.
    Merci, grace à toi, elle pourra voyager à travers tes photos et ne sera que plus motivée à réaliser son rève d’y partir vivre au Japon bien sur.

  4. merci pour ces magnifiques photos pyrros, c’est un spectacle riche en couleur, j’adore bien le printemps japonais surtout avec les cerisiers sakura sakura qui sont en fleurs. C’est un mélange de beauté purement appaisant !

    • Merci Pyrros pour le partage.
      Habitant à côté de ce parc j’y traîne souvent mes guêtres … Ou plutôt mon appareil et . On se coisera peut être un jour. On peut aussi signaler qu’on peut y trouver : des écureuils, des papillons…des cétoines dorés dans les pavots géants et pleins de jolies fleurs… On peut donc y pratiquer la macro….de centre ville.

      Je débute un blog photo sans prétention si tu veux jeter un œil au passage…..

    • @Patatitphoto

      Ce n’est pas impossible, mais je ne passe pas souvent par le jardin japonais.
      Pour les écureuils je ne savais pas qu’il était possible d’en croiser à cet endroit, mais je sais qu’il est possible d’y croiser des martins pécheurs. Bien sur il faut y aller tôt le matin ou tard le soir quand il n’y a personne.
      La biodiversité de Toulouse évolue dans le bon sens… Je croise a chacune de mes balades des espèces que je découvre ailleurs que dans les livres 😉

    • @Nora
      Merci, les contrastes font partis de cet espace, ne serait que la couleur typique du pont qui est toujours rouge et se détache de toute la végétation.

  5. Moi qui suit fan des jardins japonais, je suis ravi d’être tombé sur cette série de photos magnifiques.
    Que de belles fleurs typiques ! Bon la tortue de floride dénote un peu, il aurait peut être mieux de voir des poissons japonais réellement 😉 En tout cas, si j’ai l’occasion d’aller un jour à Toulouse je n’y manquerai pas d’y faire un tour.

    • @Nicolas
      La tortue de floride n’est pas à sa place mais elle s’y trouve en vrai une sorte de « faille spatiale »
      Pour les poissons au jardin japonais de Toulouse nous avons principalement des grosses carpes koi timides qui reste au centre, là ou il y a le plus de fond. Quand elles viennent sur le bord c’est dans des nuages de vases rarement photogéniques

  6. J’ai réalisé un jardin japonais ce printemps (printemps,printemps, sur le calendrier…), en prenant des plans de ci et de là. La difficulté à été de trouver les plus grands végétaux, mais grâce à mon paysagiste que j’ai dû appeler au secours, j’ai tout récupéré ! J’attend l’année prochaine pour vraiment avoir une image ‘similaire’, mon poumon d’oxygène !

  7. Magnifique! Je retrouve toutes les splendeurs que j’avais découvert dans le Jardin Japonais de Monaco l’an dernier. Pouvoir passer du temps dans un cadre aussi beau et aussi calme c’est vrai que c’est divin :). Par contre je pense qu’il faudrait que je me rende dans l’un de ces jardins en automne, l’atmosphère et les couleurs doivent être vraiment différentes.

  8. Tous d’abord je te félicite pour le dévouement que tu a pour ton travail car le timing et choix des articles sont toujours up to date, ce reportage photos est extra naturelle, le truc qui fait que c’est un lieu magique c’est le choix des plantation et couleurs et reflet que donnent avec le lac, c’est très étudier et parafit qui donne un résultat No comment.

    • @celine
      J’évite de parler de baignades à la plage en hiver et de ski en été. Ça demande parfois un peu d’organisation mais ce n’est pas impossible.
      Le Jardin Japonais de Compans-Caffareli et en permanent travaux. Chaque année il y a des modifications, cette année il y a la pose de 3 lanternes (peut être 4) comme celle qui est au bord du lac.
      Il y a 5 ans il y a eu des arbres qui ont été supprimés, remplacés ou plantés pour toujours coller aux standards d’un Jardin Japonais. C’est parfois gênant car pour éviter la foule il faut y aller en semaine au moment ou se déroulent certains chantiers, il y a donc parfois de la rubalise (ruban rouge et blanc) ou des outils de chantier qu’il faut camoufler au moment des prises de vue.

  9. Bonjour et merci pour ta réponse 🙂 juste une dernière question un peu bébête, est ce que se sont des japonnais qui s’en occupe ou bien des français 🙂

    • @celine
      Ce sont des techniciens français qui s’occupent du jardin, mais je sais que certains ont eu des échanges avec des spécialistes japonais. Les jardiniers du Jardin Japonais restent des passionnés et ont acquis de nombreuses connaissances sur le sujet.

  10. J’ai beau essayer de trouver une critique! que nenni! superbe endroit et le cadre fait rêver! à croire qu’on est dans un conte de Walt Disney tellement c’est bien fait 🙂

    • @danielrfrancois
      Les cinéastes savent s’inspirer de la nature, mais ici c’est entièrement recrée par la main de l’homme. Le Jardin Japonais et avant tout décoratif et même si par certains aspects il reprend des organisations « naturelles » c’est organisé par des jardiniers passionnés

  11. Magnifique. Très chouette visite et très belles photos. Je suis à la recherche d’inspiration pour réagencer mon jardin et il parait qu’en Bretagne, tout pousse.

LAISSER UNE RÉPONSE