Marche Citoyenne contre le « F Haine » à Toulouse

12

Suite aux résultats des élections européennes, un lycéen marseillais choqué par le résultat lance un appel sur les réseaux sociaux afin de manifester contre la montée du Front National, surnommé par les organisateurs « F Haine« . De nombreux  journalistes ont de suite annoncé que personne n’y viendrait contrairement à 2002 où les rues étaient noires de monde.

Au pied du Capitole, à 11h, les manifestants sont rares à affronter la pluie, tout juste 200 personnes, mais le groupe gonfle progressivement dèsque la pluie cesse.  Vers midi, ce sont 700 personnes environ qui se lancent dans une marche citoyenne dans les rues de Toulouse.

Dans le cortège, ce sont principalement des jeunes, certains ont voté parfois pour la première fois, d’autres n’ont pas encore l’âge de voter mais veulent se faire entendre. Autour de ce groupe, on retrouve certaines personnes plus âgées qui ont connu les manifestations de 2002 ; certains m’avoueront que la mobilisation est décevante alors que les outils de communications sont plus nombreux et surtout plus accessibles.

Pour Eric qui passe le bac prochainement si la mobilisation est si faible c’est à cause des révisions des examens de fin d’année. Ses camarades préfèrent se concentrer sur leurs révisions mais pour lui c’est  [sic] « moins important que de lutter contre le FN et ses « idées nauséabondes ».

700 personnes réunies pour cette marche citoyenne contre le FN
700 personnes réunies place du Capitole pour cette marche citoyenne contre le FN

Plus loin, Maëlys, 25 ans, étudiante à la fac du Mirail, explique que c’est  [sic] la faute de l’abstention si le FN a pu obtenir de tels scores lors de ces élections européennes. Si elle est ici,, ce n’est pas vraiment contre le FN mais [sic] contre les autres partis politiques qui sont responsables de l’abstention car ce sont « tous des pourris ». Elle n’a plus confiance dans les hommes et les femmes politiques. Il faut, selon elle,  [sic] imposer le renouvellement de la classe politique pour apporter des idées neuves dans le débat qui oppose toujours les mêmes personnes depuis près de 20 ans.

Avant de partir, je discute avec une personne qui n’a pas voté lors de ce scrutin.Il s’est abstenu comme 57% des électeurs, car il n’a plus confiance dans la politique. Pour lui il faut une reforme profonde des institutions politiques et une lecture plus simple avec une réductions du nombre de scrutins qu’il trouve trop nombreux :  « au final, on s’y perd, on ne sait même plus pour quoi ou qui on vote ». Il ajoute que s’il est à cette marche citoyenne c’est quand même pour montrer qu’il est contre la montée du FN mais surtout il espère que cela fera bouger la classe politique.

On peut en douter quand on constate que les leaders politiques de la ville ont brillé par leur absence.

La liste FN de Louis Aliot l’emporte avec 24,71% dans la circonscription du Sud Ouest devant l’UMP, le PS-PRG et Europe Écologie Les Verts. Le Front National dispose ainsi de 3 des 10 sièges de la circonscription. A noté qu’ à Toulouse le Front National termine quatrième avec 14.09%.

12 COMMENTAIRES

  1. bien triste cette perte de confiance des français envers les politicien, et encore plus triste l’absence de réaction massive face a la montée du FN. Quel contraste avec 2002… j’y étais c’était énorme…
    La c’est comme si on assistait a un mouvement inéluctable, mais tellement de facteur coïncident pour favoriser cela, que ça pourrai bien l’être malheureusement…

    • @ary
      Force est de constater que les leaders politiques font tout pour perdre la confiance des électeurs. Les affaires se suivent et se ressemblent avec toujours des histoires de détournement d’argent, ils vivent avec nos impôts qui ne cessent d’augmenter tout comme leurs salaires. Les entreprises ne savent pas sur quels pieds danser tant la vision sur le moyen terme est obscure avec les variations de règles dans les statuts et les taux de TVA et d’impositions.
      Les solutions apportées ne résolvent jamais les problèmes notamment en matière de sécurité ou d’emplois.
      Enfin et le meilleur de tout c’est la multiplication du nombre d’élections je crois que l’on vote tous les ans … avec les campagnes sans idées neuves.
      Je ne parle même pas des problèmes liés à la crise, ou au capitalisation débordant et sans limites.

    • @Auvairniton Bourgrire
      En 2002 l’abstention (associé à la multiplication du nombre de candidats) est aussi une des causes du passage du FN au second tour des présidentielles. Ce n’est donc qu’un recommencement qui conduit la classe politique droit dans le mur.
      Même les pires horreurs se font parfois oublier dans l’isoloir, les allemands ont élu un néo-nazi (Udo Voigt) au parlement européen.

  2. La jeunesse se réveille et c’est tant mieux! Cette manifestation est un son de cloche à prendre au sérieux je pense et ce n’est pas qu’ils sont jeunes qu’ils ne faut pas les écouter! Bien au contraire.

    • @sortio
      Faut il avoir peur de seulement 700 manifestants ? Le manque d’intérêt pour ces élections et les enjeux politiques en général est un signal bien plus fort.

    • @elpadawan
      C’est dommage, surtout que cela n’a pas provoqué de prise de conscience des élus pour faire en sorte que les choses changent. Au lieu de cela on préfère revoir le nombre de régions à la baisse et dans l’urgence.

LAISSER UNE RÉPONSE