Des manifestants occupent les locaux de BNP Paribas à Toulouse

3

A Toulouse les manifestants continuent de mener des actions contre la Loi Travail et contre la politique que mène le gouvernement. 100-150 personnes ont répondu à l’appel de de plusieurs collectifs (Attac 31, DAL Toulouse31, Nuit Debout Toulouse, CIP-MP, les lycéen-nnes, les étudiant-e-s) pour une action pacifiste mais offensive dont le déroulement est longtemps resté secret.

Les manifestants étaient invité à venir (en tenus de plage) à Jean Jaurès pour le départ de cette action. Après un appel dans un mégaphone les manifestants se sont dirigés vers le métro pour prendre les rames de la ligne B. Parmi les observateurs les spéculations étaient nombreuses mais personnes parmi les organisateurs ne voulaient dire où se dirigeaient les manifestants.

Une station plus loin, les manifestants envahissaient les locaux de BNP Paribas situés à la sortie de la station de métro « François Verdier ». A l’intérieur les manifestants improvisaient quelques danses notamment sur le morceau de Zebda « Y’a pas d’arrangement » entre 2 revendications faites dans le mégaphone.

Installés devant la banque les manifestants prévoient de rester jusqu'à la fermeture de l'agence
Installés devant la banque les manifestants prévoient de rester jusqu’à la fermeture de l’agence

Devant les bureau de l’agence bancaire, d’autres manifestants attendaient ne sachant pas trop ce qui allait se passer, tandis que d’autres collaient sur les murs des affiches sur lesquelles on pouvait lire les revendications des manifestants.

Une banderolle est accrochée sur la facade de l'agence de BNP Paribas
Une banderolle est accrochée sur la facade de l’agence de BNP Paribas
Un distributeur automatique a été redécorré pour rappeler les paradis fiscaux
Un distributeur automatique a été redécoré pour rappeler les paradis fiscaux

Pour certains curieux, passants, le choix de la BNP Paribas ne semblait pas logique, car ces derniers jours, depuis que l’on parle de « Panama Papers » on parle principalement de la Société Générale qui a créée 979 sociétés offshores au Panama. Mais un manifestant, tracts à la main, explique que de nombreuses banques françaises profitent d’autres paradis fiscaux, que le Panama n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Ce manifestant ne parle pas de banques mais de gangs, de BNP Paribas, de Crédit Agricole, de la Banque Populaire-Caisse d’Epargne et il n’oublie pas de terminer par la Société Générale qui facilitent l’exil fiscal à leurs clients les plus fortunés.

Les patrons solidaires, devant l'agence de BNP Paribas à Toulouse
Les patrons solidaires, devant l’agence de BNP Paribas à Toulouse

Sortant avec du mobilier des salles d’attente dans les mains les manifestants s’installaient devant l’agence, annonçant, toujours dans le mégaphone, leur intention de bloquer le fonctionnement de la banque, au moins jusqu’à l’intervention de la police que le directeur de l’agence avait contacté.

Vers 13h, les policiers intervenaient pour faire évacuer les manifestants toujours nombreux devant l’agence. Une évacuation qui se déroulait dans le calme malgré les slogans des manifestants.

Les manifestants investissaient alors le Théâtre National de Toulouse (TNT).

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE