Compétition de tir à l’arc nature, organisée par le TSN

14

Ils étaient près de 40 pour cette journée Pascale, réunis non pas pour une chasse aux œufs mais pour une compétitions amicale de tir à l’arc nature organisée par le Toulouse Sport et Nature (TSN). Les archers sont venus du grand sud de la France, de Toulouse bien sur, de Montauban mais aussi de Gironde ou même de Rhône Alpes pour cette rencontre entre passionnés. Les archers ont pu profiter d’un soleil agréable malgré une semaine pluvieuse qui a rendu le terrain boueux et parfois glissant.

 

Par groupe de 5 ou 6 archers, ils ont arpenté les parcours soigneusement préparés par les bénévoles du TNS installé au pied des falaises de Pech-David .

Collection de flèches colorées de tir à l'arc nature sur le terrain du Toulouse Sport et Nature à Pech-David
Collection de flèches colorées de tir à l’arc nature sur le terrain du Toulouse Sport et Nature à Pech-David

Le tir à l’arc nature ressemble au golf, 2 parcours vallonnés de 14 cibles chacun, offrant différentes situations de chasses, sont proposés. Sur le premier parcours les tireurs rencontrent des cibles 3D et sur le second parcours ils tirent sur des cibles 2D, dans tous les cas il faut toucher la bête représentée pour marquer des points.

A chaque cible le terrain est différent tantôt il faut monter pour accéder à la cible tandis que pour d’autres il faut descendre, parfois le terrain est plat mais parfois il est en devers obligeant les archers à bien se positionner.

Tous les archers doivent compléter les parcours et compter les points pour obtenir un classement qui départage les participants. Les classements sont organisés en fonctions de l’arc utilisé et de la catégorie du participants.

Pour en savoir plus sur la compétition de tir à l’arc organisée par le Toulouse Sport et Nature :

14 COMMENTAIRES

  1. Superbe ! Le tir à l’arc est un sport que j’aime bien (bon, je ne le pratique pas, seulement en loisir, l’été, quand je vais à la montagne), car il fait preuve de précision et de concentration, deux notions que j’aime développer dans mes activités. 🙂 Je crois que c’est la seule arme qui ne me dégoûte pas, je la trouve noble et surtout, maintenant, elle sert plus à s’amuser sur cible qu’à chasser… 🙂
    Quoiqu’il en soit, de biens jolies photos, j’aime notamment celles avec les flèches colorées, ça met un peu de couleurs dans ce lundi pluvieux…

    • @Marie
      L’arc est une arme noble qui est rarement détournée de son usage premier aujourd’hui c’est à dire le loisirs.
      Même pour lorsqu’elle est utilisée pour chasser il y a entre le chasseur à l’arc et son environnement une relation qui s’instaure entre le tireur et son environnement bien plus respectueuse que pour un chasseur avec un fusil.

  2. Avais tu un gilet jaune fluo sur le dos afin d’être facilement repérable et surtout ne pas déranger les chasseurs ?? 😉

    Blague à part, belle série !

    Par curiosité, une flèche peut partir à 100/200 km/h ? Je me demande en fait s’il serai possible de capter une flèche en plein vol, soit par chance (en déclenchant beaucoup de photo avec un cadrage approximatif) soit en tentant un filé (mais là vu la vitesse je doute que ce soit faisable).

    • @Thomas Benezeth

      J’ai fait le choix d’éviter le jaune pour ne pas être confondu avec un cœur de cible 😉

      Je crois que la vitesse d’une flèche est supérieur à 200km/h mais cela dépend de tellement de paramètres que je préfère laisser parler les spécialistes sur ce sujet.
      Avec beaucoup de chance il doit être possible de capter une flèche seule en vol, mais ce n’est pas par accident que j’ai obtenu les flèches sur les photos que je présente ici.

      Pour le filé ce ne doit pas être impossible mais cela me semble bien compliqué pour le mettre en œuvre et surtout obtenir un cliché présentable. De plus selon l’arc utilisé, certaine flèche ont une trajectoire variable ce qui augmenterai considérablement le taux de déchet.

    • Pour information, la mesure de vitesse sur l’arc à poulie noir réglé au mini de sa puissance donne dans les 80m/s= 290 km/h en sortie de flèche.
      Avec une vitesse d’obturation de 1/1000s la flèche bouge seulement de 8cm.
      Le problème c’est qu’il faut appuyer sur le déclancheur photo au bon moment:
      Le seul moyen selon moi c’est de mitrailler et de garder la bonne photo… Et avec un peu de chance c’est OK.

    • @Henri

      Pour éviter de remplir les cartes mémoires inutilement il faut étudier le rythme de l’archer. Les gamins avaient par exemple un tir plus instinctif avec des arcs d’initiations que les arcs plus volumineux par exemple.

      Sur la décoche de la flèche rouge (en filé) il y a un déplacement de la flèche, inférieur à 12cm durant l’obturation. Ca ne semble pas important pourtant au départ la flèche était cadrée plein cadre et au finale elle sort.

  3. bon reportage pour une activité que je ne connaissait pas du tout. Je pensais que le tir a l’arc se faisait seulement sur les cibles rondes. Comme ça, ça a l’air vraiment sympas !!
    Il y a vraiment des chasseurs qui utilisent un arc ?

    • @ary
      Je confirme que c’est bien plus sympa ainsi par rapport à une pratique dans un gymnase.
      Il y a quelques chasseurs à l’arc mais ils sont rares, généralement solitaires lors de leur chasse.

  4. Pas mal comme sport le tir à l’arc. je n’avais pas imaginé comment ce sport se déroulait. En tout cas cela doit être sympa de le pratiquer avec ces amis ou des amis.

LAISSER UNE RÉPONSE