Les supporters Gallois et Russes envahissent Toulouse

4

A l’occasion du dernier match de poule de l’EURO UEFA 2016 joué à Toulouse , le stadium a vu l’équipe Russe affronter l’équipe du Pays de Galles, les supporters de l’équipe galloise et de l’équipe russe se sont approprié Toulouse.

Suite aux incidents avec les hooligans russes à Marseille quelques jours plus tôt, le match est classé au niveau 3 sur 4 concernant la dangerosité des supporters. Pour l’occasion les forces de l’ordre quadrillent la ville et la densité des agents en tenue anti-émeute augmentait plus on s’approchait du Stadium de Toulouse.

Arrivée la veille ou le matin les supporters ont cherché à s’occuper dans la ville Rose avant le début de la rencontre prévu à 21h. Pour les gallois les bars sont une activité de choix. Pour les supporters russes, plus discrets, il semble que certains soient allés faire du shopping notamment dans les boutiques les plus luxueuses de Toulouse, d’autres ont préféré rester à leur hôtel.

Des supporters de l'équipe russe posent avec des supporters de l'équipe du Pays de Galle sur la place du Capitole
Des supporters de l’équipe russe posent avec des supporters de l’équipe du Pays de Galle sur la place du Capitole

Les supporters des 2 équipes ont traversé l’Europe pour assister à ce match. Certains sont venus en avion, en train, d’autres sont venus en voiture ou camping car. Certains ne viennent que pour ce match d’autres ont suivi leur équipe depuis le début de la compétition et espèrent pouvoir suivre encore longtemps leur équipe nationale.

Des supporters Russes posent pour les photographes
Des supporters Russes posent pour les photographes

La bière coule à flot sous le soleil

Du côté des gallois la bière coule à flot, malgré l’interdiction préfectorale de vendre de l’alcool. De nombreux commerces n’ont pu résister et ont ouvert leur porte à des supporters tuant le temps une pinte (en plastique) à la main. D’autres supporters se sont rendus dans les supermarchés qui eux pouvaient toujours vendre de l’alcool avant de retrouver d’autres groupes de supporters dans le centre ville.

Après la polémique au sujet de bâches publicitaires accrochées sur le Capitole voici que l’organisation de la fête de la musique empêche les supporters d’accéder à ce qui est l’un des joyaux toulousains. La place du Capitole est entourée de barrières.

Sur la place du Capitole, entourée de grillage pour permettre aux techniciens de France 2 de préparer la fête de la musique, les Gallois ont accroché de nombreux drapeaux sur les grilles. ils attendent en chantant, en rigolant, en refaisant le monde ou en se prenant en photo. Ils sont debout, pour des questions de sécurité les commerçants ont rangé leur terrasse. Ils n’hésitent pas à se prendre en photos avec les rares supporters russes qui portent un maillot de leur équipe nationale.

Les supporters de l'équipe du Pays de Galles se sont appropriés la place du Capitole en accrochant de nombreux drapeaux
Les supporters de l’équipe du Pays de Galles se sont approprié la place du Capitole en accrochant de nombreux drapeaux sur les barrières installées pour permettre la préparation de la fête de la musique
Dans une ruelles à coté du Capitole un groupe de supporters Gallois ont demandé à un supporter russe de poser sur une photo avec eux
Dans une ruelle à côté du Capitole un groupe de supporters Gallois a demandé à un supporter russe de poser sur une photo avec eux, ils ne parlent pas la même langue mais arrivent à se comprendre avec quelques gestes
A Saint Pierre sur la toute nouvelle place, les gallois sont nombreux à prendre le soleil en attendant le match
A Saint Pierre sur la toute nouvelle place, les gallois sont nombreux à prendre le soleil en attendant le match

Vers 17h les supporters commencent à se rendre au stadium de Toulouse, les premiers ne veulent pas rater le début du match à cause des contraintes de sécurité, d’autres ont peur de se perdre. Pourtant les bénévoles de l’UEFA sont nombreux à guider les supporters. Ils sont nombreux à porter un vêtement qui fait référence au camp qu’ils supportent quand ils n’ont pas un drapeau qui les habille.

Deux jeunes gallois fraichement maquillés posent pour une photos avant le match qui se joue au stadium de Toulouse
Deux jeunes gallois fraîchement maquillés posent pour une photo avant le match qui se joue au stadium de Toulouse
Des supporters russes se rendent au stadium de Toulouse avec un drapeau de la Russie
Des supporters russes se rendent au stadium de Toulouse avec un drapeau de la Russie
Une supportrice russe marche en faisant flotter son drapeau dans son dos
Une supportrice russe marche en faisant flotter son drapeau dans son dos

Étrangement les russes sont peu nombreux sur le pont Saint Michel, mais rapidement on apprend que les russes arrivent par le Boulevard Déodat de Séverac. Les 2 groupes de supporters ne doivent donc pas se rencontrer. Même si certains se sont quelques peu égarés.

Une supportrice galloise se fait prendre en photo avec un supporter russe
Une supportrice galloise se fait prendre en photo avec un supporter russe

Sur les ponts où les forces de l’ordre ont installé des barrages, des personnes revendent leurs billets. Certains profitent de l’occasion pour faire un bénéfice, d’autres veulent juste se débarrasser de billets qu’ils ne pourront pas utiliser. Cette pratique pourtant interdite par l’UEFA ne semble pas déranger les forces de l’ordre qui ne peuvent ignorer ce genre de pratique.

Certains n'hésitent pas à revendre leurs billets devant le stadium de Toulouse quelques heures avant la rencontre qui oppose la Russie au Pays de Galles
Certains n’hésitent pas à revendre leurs billets devant le stadium de Toulouse quelques heures avant la rencontre qui oppose la Russie au Pays de Galles

La marée rouge aux relents de bière s’intensifie, les supporters du Pays de Galles chantent et se prennent en photos, ils font de nombreux selfies. Du côté des russes c’est un peu plus calme même si certains semblent avoir eux aussi abusé des bières.

Une marée rouge essentiellement composée de supporters gallois se rend au stadium de Toulouse
Une marée rouge essentiellement composée de supporters gallois se rend au stadium de Toulouse
Les supporters russes s'échauffent la voix avant d'acceder aux tribunes du stadium de Toulouse
Les supporters russes s’échauffent la voix avant d’accéder aux tribunes du stadium de Toulouse

Vers 20h, 1h avant le début du match, les supporters sont nombreux à passer les contrôles de sécurité du Stadium de Toulouse. Ils sont par contre beaucoup moins nombreux à arriver. Ceux qui n’ont pas de billets se rendent lentement vers la fan zone. Il reste devant les barrages de police quelques supporters qui terminent leur bière avant de pouvoir accéder à l’une des portes qui mènent aux tribunes. D’autres cherchent des renseignements pour trouver plus facilement la porte inscrite sur leur billet.

Une supprotrice russe se rend au stadium habillée d'un drapeau de la Russie
Une supportrice russe se rend au stadium habillée d’un drapeau de la Russie

Les hooligans russes absents ?

En discutant dans un anglais souvent approximatif avec les supporters de l’équipe Russe nombre d’entre eux ne veulent pas parler des hooligans, d’autres se montrent parfois véhéments contre ces groupes qui donnent une mauvaise image de la Russie. L’un d’eux parlant français m’explique que depuis Marseille les supporters russes sont très surveillés ce qui rend son séjour inconfortable même si il comprend parfaitement pourquoi les policiers les ont contrôlés à plusieurs reprises.

Alors que le soleil décline un supporter russe monte en pression lentement, il invective quelques supporters gallois qui passent non loin de lui. Tout à coup, sans raison apparente il commence à s’énerver sur un autre supporter. Rapidement ils en viennent aux mains. Les policiers municipaux présents juste à côté interviennent rapidement. L’un d’eux, la gazeuse à la main, lance de grandes giclées en direction de la mêlée qui est en train se former. Tout le monde à droit à sa dose de spray au piment, même les autres policiers municipaux.

Un supporter russes se bat avec un supporter gallois avant de pouvoir acceder au stadium, ils seront tous les deux arretés
Un supporter russe se bat avec un supporter gallois avant de pouvoir accéder au stadium, ils seront tous les deux arrêtés

Les gendarmes mobiles postés à quelques mètres interviennent eux aussi pour séparer les 2 boxeurs. L’un d’eux est sévèrement plaqué au sol, un autre est menotté plus calmement. Les 2 belligérants sont emmenés au milieu des camions avant d’être rapidement transférés vers le commissariat central.

Peu avant le coup d’envoi, apparaît un groupe encadré par les forces de l’ordre. Ils sont 14. 14 supporters russes considérés comme dangereux. Ils ne peuvent accéder au stadium qu’entourés par de nombreux gendarmes mobiles qui les encerclent.

Un groupe de supporters Russe est encadré par les forces de l'ordre pour éviter des débordements
Un groupe de supporters Russe est encadré par les forces de l’ordre pour éviter des débordements

Les hymnes retentissent dans le stadium. Mon appareil photo doit rester à l’extérieur. Le match Russie vs Pays de Galles voit les gallois s’imposer sur un cinglant 0-3. Les buts sont marqués par Aaron RAMSEY, Neil TAYLOR, et Gareth BALE. Les Pays de Galle profite du match nul de l’Angleterre pour terminer premier de la poule B. C’est la première fois que le Pays de Galles arrive à sortir des matchs de poules.

4 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce compte rendu de la soirée qui pour une fois s’attarde plus sur les échanges souvent sympathiques que sur les violences qui ne sont en général le fait que de quelques personnes

    • @Donlope
      Les violences dans le foot ont fait fuir certains supporters, aujourd’hui c’est plus sain, mais dans certains pays il y a toujours des phénomènes de hooliganisme. A Toulouse les dispositifs policiers se sont révélés efficaces sans doute après les interpellations qui ont eu lieu après les bastons de Marseille. Cela permet de se concentrer sur la fête d’un tel événement que certains considèrent comme une tribune politique.

LAISSER UNE RÉPONSE