Arrivée au Capitole du Stade Toulousain Champion de France 2011

15

A Toulouse, chaque année, les supporters du Stade Toulousain se rendent sur la place du Capitole vers la fin du mois de mai parfois, comme aujourd’hui au début du mois de juin. Le samedi soir,  ils y vont pour assister au match sur écran géant, puis le Dimanche, les supporters rouges et noirs viennent assister à la présentation du trophée.

L’an dernier c’était pour la victoire en H-Cup, mais cette année, c’est pour voir celui que l’on appelle le bout de bois : Le Bouclier de Brennus, qui récompense la meilleure équipe de TOP14.

En 2011, le Stade Toulousain ramène pour la dix-huitième fois le Bouclier de Brennus, toutefois les supporters n’en sont pas moins présents, au contraire ils sont nombreux à se rendre sur la place du Capitole pour applaudir leurs champions.

 

Cette première série de photo présente l’arrivée des joueurs sur la place du Capitole, qui sous les » viva » des supporters présentent le Bouclier tant attendu.

Thierry Dusautoir, Vicent Clerc, Clement Poitrenaud et Yannick Nyanga présentent le bouclier de Brennus à la place du Capitole.
Thierry Dusautoir, Vincent Clerc, Clément Poitrenaud et Yannick Nyanga présentent le bouclier de Brennus à la place du Capitole.

 


Les photos du Stade Toulousain avec le Bouclier de Brennus sont visibles dans l’article : Le Stade Toulousain champion de France 2012, cliquez ici

 

Le bouclier de Brennus est la récompense décernée à l’équipe qui remporte le championnat de France de rugby à XV, le Top 14.

Ce trophée que les rugbyman ont surnommé le « bout de bois » ou « lou Planchot » en occitan est la création de Charles Brennus qui est un des cofondateur de la fédération de rugby. Souvent malmené lors de festivités, c’est aujourd’hui une copie qui est remis aux joueurs l’original est précieusement gardé dans les vitrines du musée de la Fédération française de rugby.

 

L’équipe du Stade Toulousain remporte son 18eme bouclier de Brennus face à l’équipe de Montpellier Hérault Rugby sur un score de 15 à 10 au Stade de France.

 

Retrouvez plus de photos de cette après-midi au Capitole :

 

 

15 COMMENTAIRES

    • Faire de belles photos n’est pas très compliqué, il faut pour cela travailler son regard et garder un œil critique sur son propre travail… pour toujours se remettre en question et chercher à faire mieux.
      .
      J’ai au cours de dimanche après midi réalisé plus de 400 clichés mais je n’en présente que 36. Il y a bien sur les doublons sans intérêts, les photos ratées, floues ou obstrué par la présence d’une autres personne « non souhaitée » (nombreuses dans la cohue), et celle qui ne s’inscrive pas dans les séries que je présente…
      .
      Au delà du travail de réalisation des photos et de la sélection, il y a les Post-traitement, qui permet notamment d’optimiser les photos pour leur diffusion sur le web, mais qui permet aussi de régler énormément de paramètre dans la photo. Je donne de nombreuses explications dans Organiser son flux de production
      .
      J’ai vu ton blog, n’hésite pas a faire un lien vers ici 😉

  1. Oui sa je suis assez critique sur mes photos, j’aimerais investir dans un autre objectif le mien n’a pas le stabilisateur d’image, mais c’est au dessus de mes moyens pour le moment.

    Je vais un mettre un lien sur l’article d’accueil avec plaisir ^^

    • Cela est suffisant pour faire de bonnes photos de jours, les limites par contre sont visibles des que la lumière décline (montée en iso du 1000D et faible ouverture du 50-200mm).

      Dans le monde de la photo on parle souvent de Robert Mekis qui a fait toutes les photos de son site avec du matériel d’entré de gamme.

LAISSER UNE RÉPONSE