Avant la rentrée, Roulez Rose fête encore l’été

6

Après une semaine qui annonçait l’arrivée tardive de l’été, la grisaille à fait son retour le jour de la rando plage et pistolets à eau de Roulez Rose. Cette randonnée est une revanche après la randonnée Pistolet à Eau de juillet.

Les randonneurs étaient environ 150 au départ de la place du Capitole encadré par des staffeurs bronzés et reposés. Comme en juillet le parcours fait le tour des fontaines et autres bassins pour permettre aux patineurs de recharger leurs armes. Bien sur le parcours de la randonnée roller passait devant les casernes de Pompiers.

Il y a une semaine les stagiaires de Roulez Rose étaient encore des débutants ils sont grace à Mathieu capables de suivre la randonnée roller
Il y a une semaine les stagiaires de Roulez Rose étaient encore des débutants ils sont grace à Mathieu capables de suivre la randonnée roller

Un arrêt à chaque fontaine du centre ville

Aux fontaines, c’est l’occasion pour certains patineurs d’arroser tous ceux qui viennent se ravitailler, parfois quelques uns plongent même dans le bassin à la forte odeur de chlore. Les passants sont curieux d’observer les batailles d’eau, certains participent volontiers d’autres refusent de se faire arroser.

Roulez Rose pistolets à eau
Roulez Rose pistolets à eau
Devant la fontaine Ariège Garonne les randonneurs sont peu nombreux à remplir les pistolets à eau
Devant la fontaine Ariège Garonne les randonneurs sont peu nombreux à remplir les pistolets à eau

Les stagiaires de Roulez Rose présents dans la randonnée

Dans le cortège quelques patineurs sont accompagnés par Mathieu le prof de roller de Roulez Rose, ils terminent un stage d’une semaine. Tous affichent la satisfaction de pouvoir participer à leur première randonnée roller, mais les appuis sont délicats, les arrosages rendent la chaussé parfois glissante. A voir leur sourire durant toute la randonnée cela ne semble pas vraiment les déranger.

A la caserne de Lougnon les pompiers se reposent après une longue journée.
A la caserne de Lougnon les pompiers se reposent après une longue journée.
Certains ont des armes de destructions massives pour la randonnée pistolets à eau
Certains ont des armes de destructions massives pour la randonnée pistolets à eau

La randonnée roller sans les pompiers

Durant les randonnées rollers je suis dans la voiture balai, mais je fais en sorte d’arriver avant les randonneurs sur les points stratégiques.

Habituellement lors des randonnées pistolets à eau les patineurs se font arroser par les sapeurs pompiers de Toulouse en passant devant les casernes de Vion et de Lougnon mais ce soir lorsque je suis arrivé à la caserne Vion une forte odeur de suie se fait sentir dans le garage. Je rencontre un pompier au visage fatigué. Le pompier de garde, qui répond au téléphone, m’accueille et m’explique que les pompiers sont très fatigués après une longue journée à lutter contre le feu dans un immeuble situé dans le quartier Saint Agne. Les Hommes du feu profitent de ce moment de calme pour reprendre quelques forces avant la nuit. D’autres sont appelés en urgence, ils ont tout juste eu le temps de manger ce soir.

A la caserne de Lougnon, les quelques pompiers présents dans le garage affichent eux aussi une grande fatigue. C’est avec un certain regret qu’ils m’expliquent que pour ce soir cela ne va pas être possible, toute la journée ils ont combattu le feu.

Les pompiers fonctionnent en équipes ils prennent leur service à 7h du matin pour une durée de 24h. Chacune des 2 casernes du centre ville réalisent plus de 11’000 interventions par an.

De retour place du Capitole après la randonnée pistolets à eau
De retour place du Capitole après la randonnée pistolets à eau

 Plus d’information concernant les randonnées roller de Roulez Rose :

6 COMMENTAIRES

  1. Un moment bien sympathique à en croire la mine réjouie des participants. Ça doit être vraiment agréable de pouvoir faire du roller en milieu urbain avec un parcours fermé à la circulation automobile. Je suppose que la police municipale encadre la chose : ils sont aussi en rollers ?? ^^

    • @Seb
      Pour les randonnées de Roulez Rose il n’y a pas d’encadrement de la police municipale.
      Depuis presque 15 ans il y a eu des projets pour les faire venir mais cela ne s’est jamais concrétisé, cela demanderait trop de moyens, alors l’association gère elle même l’encadrement de la randonnée. Ce n’est pas toujours évident mais cela fonctionne plutôt bien. Toulouse est l’une des rares grandes villes à procéder ainsi cela offre plus de liberté aux organisateurs qui peuvent proposer une rando tous les vendredis soirs et tous les premiers dimanches du mois, quand avec la PM il n’est possible de n’en faire qu’une ou 2 par mois.
      La rando d’hier était très agréable, elle répondait à l’attente des patineurs, sur les randonnées plus sportives à l’arrivée les sourires sont moins visibles.

  2. Je pense que les sapeurs pompiers étaient tout excusés, et que personne ne leur a tenu rigueur pour cette absence d’arrosage…
    Pour ce qui est de l’encadrement par la Police, il me semble que la rando hebdo à Paris (Rollers et Coquillages) est systématiquement encadrée par la Police (trajet approuvé par la Préfécture de Police de Paris, rues bloquées, et Brigade Roller déployée à côté du staff de l’asso pendant la rando). Mais c’est une autre échelle, là (les randos rassemblent plusieurs milliers de fanas de roulettes, et dans une ville comme Paris, ils ne peuvent pas organiser ça sans l’aide de la PM) :).

    • @elPadawan
      Paris Roller le vendredi et Rollers et Coquillages le dimanche sont effectivement encadrées par la PM. Une section avait été créée avec des policiers en roller. C’est choix politique et préfectorale, c’est aussi une nécessite car comme tu le soulignes le nombre de participants et bien supérieur. A Toulouse nous avons fait une rando avec les 1’000 participants, il y a longtemps et je dois avouer que cela est très impressionnant, pas évident à gerer mais nous nous en étions très bien sortis sans aide extérieur.
      Pour les pompiers il était important de le souligner car je les ai vu, ce qui n’ai pas le cas des randonneurs qui sont aussi des lecteurs de Pyrros.fr

  3. Re: les pompiers:
    -> et merci de l’avoir souligné (c’est ce que je voulais dire au début, en fait). Parfois, on en oublierait presque à quel point le travail qu’ils font est important, mais aussi dangereux et épuisant. Alors merci pour eux 🙂

    • @elpadawan
      Dans les casernes on a parfois l’impression que rien ne se passe, mais quand ils sont sur le terrain c’est une autre histoire, je l’ai vu à Toulouse, mais aussi avec l’effondrement de l’immeuble de Rosny où les pompiers ont cherché durant des heures des survivants.
      Ce ne sont jamais des conditions de travail évidentes même sur un simple « secours à personne ». Les rares fois où on rencontre les pompiers dans des conditions qui nous sont agréables c’est pour le bal des pompiers, pour les calendriers et à Toulouse pour les randonnées roller pistolets à eau.

LAISSER UNE RÉPONSE