Randoween, les monstres à roulettes à Toulouse

4

Bien moins implantée qu’aux Etats Unis, la fête d’Halloween, importée en France par les annonceurs et les commerçants, continue de fonctionner sous les critiques de ceux qui ne voit la qu’une opération commerciale. Mais en ce vendredi il est facile de constater que la fête venue des Etats Unis reste une occasion pour les français de se costumer. C’est le cas pour cette randonnée roller surnommée Randoween. Les patineurs sont venus costumés afin de fêter Halloween déguisés.

Place du Capitole il y avait les curieux, certains costumés d’autres en tenue de tous les jours à demander ce qu’était ce rassemblement de monstres à roulettes.

Le regard perçant de la randonnée roller Halloween (randoween)
Le regard perçant de la randonnée roller Halloween

Une Randoween plein de surprise

Après une belle journée sur Toulouse, les patineurs étaient un peu plus de 200 à prendre le départ de cette randonnée roller annoncée par Roulez Rose comme la plus effrayante de l’année. Les organisateurs avaient préparé un parcours dans le Nord de Toulouse passant dans des tunnels mal-éclairés. Longeant les cimetières et autres ruelles sombres d’où auraient pu sortir un monstre, un vampire ou même un spectre mais on n’avons rencontré que quelques personnes elles aussi costumées.

Les monstres de la Randoween

Dans le cortège de cette Randonween on retrouvait des zombies sanguinolents, des Comtes de Dracula et autres vampires, des loups garous, des squelettes et des fantômes ainsi que des héros de dessins animés et autres costumes non identifiables.

Les staffeurs qui encadrent le cortège étaient eux même costumés, arrivant ainsi parfois à obtenir plus facilement un sourire des automobilistes les plus patients mais en ce soir d’Halloween il n’y avait pas que les monstres qui étaient de sortie, de nombreux automobilistes se sont comportés dangereusement,  se montrant parfois insultant à l’égard des staffeurs et même des patineurs.

Dans le centre ville les randonneurs jouaient avec les passants surpris et souvent amusés. Il y avait sur le trottoir un ou deux rabats-joie mais ils n’ont pas empêché les patineurs de poursuivre leur soirée.

Une Randoween de 15km

Au retour sur une place du Capitole, on pouvait apercevoir de nombreux monstres-piétons chercher un bar ou une discothèque, les patineurs fatigués après avoir réalisé la boucle de 15km sont pour certains rentrés chez eux tandis que d’autres ont poursuivit la soirée dans un bar à siroter un jus de citrouille.

4 COMMENTAIRES

    • @Seb
      Non je te rassure le cortège ne passe pas dans le cimetière, les allées sont trop étroites et le revêtements n’est pas adapté. Chaque année ce cimetière est ouvert et nous y faisons une pause sur son parking, certains participants prennent alors la pose dans l’entrée.
      Chaque année je suis surpris de découvrir que les grilles de ce cimetière restent ouvertes alors que pour d’autres cimetières de Toulouse il y a des gardiens qui ferment « leur cimetière ».

LAISSER UNE RÉPONSE