[RDW] Le Petit Journal épingle, le clip d’Emmanuel Macron

0

Faire un clip pour annoncer un nouveau parti ou des idées n’est pas nouveau. Par contre faire un clip avec des vidéos de (micro)stock peu vous faire passer pour un idiot.

Depuis 2014 Emmanuel MACRON est le Ministre de l’économie et des finances, de l’industrie et du numérique. L’ancien banquier d’affaires a lancé cette semaine son mouvement politique et pour cela il a fait monter un clip dont les images ne comportent que des images de (micro)stocks comme le révèle le Petit Journal.

Ainsi un clip qui parle de la France et des francais est illustré avec des personnes qui habitent tous à l’étranger, ces plans ont été tournés par des vidéastes étrangers.

Faut il donc le préciser l’argent dépensé pour les séquences vidéo de ce clip quitte la france pour aller enrichir d’autres pays. Alors que le chomage explose que les intermittents du spectacle sont obligés chaque jour de se battre le Ministre de l’économie et des finances, de l’industrie et du numérique fait le choix de choisir de productions étrangères.

On se doute qu’en réalisant ce choix ce n’est pas par altruisme pour ces acteurs et producteurs de vidéos étrangers mais par soucis de faire des économies.

Heureusement certains veillent aux grains. C’est aussi ça le risque de faire appelle à un microstock. Quand une petite structure utilise ce genre d’images cela se voit peu mais quand une structure aussi importante qu’un nouveau mouvement politique lancé par un Ministre français cela ne passe pas inaperçu. Loin d’arranger l’image des hommes politiques cela risque dès le lancement de ce mouvement politique nommé « En Marche » de lui donner un coup de frein ou en tout cas de lui apporter du discrédit dont certains se rappelleront très probablement le jour de passer dans l’isoloire.

TÉLÉVISION – Un clip sur la France qui se passe à l’étranger, une séquence sur les Français, mais sans Français. Voici ce que l’on peut dire du spot pu

Source : VIDÉO. « Le Petit Journal » épingle « En marche », le clip d’Emmanuel Macron

LAISSER UNE RÉPONSE