Revue de Web de la Photographie, Mars 2013

14

Tous les mois découvrez dans la revue de web de la photographie, une sélection d’articles ou de réflexions qui ont marqué l’actualité de la photo.

Revue de web de la photographie

Droits et photographie :

Le copyright est mort. Le droit d’auteur aussi ! : Sur le site de Francis Le Guen découvrez une analyse sur le devenir du droit d’auteur avec les nouveau outils de curation. Ces outils permettent de créer des journaux sans intervention humaine, copie le contenu complet d’un article pour le publier avec de nombreuses publicité sans jamais poser la question du droit d’auteur.

Photojournalisme :

Un photographe portugais au chômage récompensé par le World Photo Press : Daniel Rodrigues, photographe au chômage depuis plusieurs mois, a eu la surprise de remporter le prestigieux prix World Press Photo Award dans la catégorie alors qu’il a dû vendre son matériel photographique pour subsiste. Preuve que l’on peut avoir du talent et être au chômage.

Les travers de la photo :

Photographes. Indignez-vous ! : sur Shots découvrez une pratique qui se répand dans le milieu de la photo, celui de recruter à moindre cout des photographes.

Tourisme et photographie abusives : Sur Pixelistes découvrez un pratique qui se développe sous prétexte que l’on est « photographe » ou pire parce que l’on a payé, nous devrions avoir tous les droits et surtout celui de faire n’importe quoi, sans respect pour personne.

Sports et photos :

Les photos du premier Superbowl : le magazine Life nous offre la possibilité de découvrir à travers 29 photos les prémices de ce qui est devenu l’une des compétitions les plus importantes aux Etats Unis : le Superbowl. Pour mémoire en 1967 l’autofocus n’existe pas, le numérique encore moins, il faut pour le photographe faire la mise au point manuellement.

Matos :

3 filtres pour sublimer vos photos de paysage  : Présentation des 3 filtres que tout photographe devrait posséder dans son sac pour obtenir le meilleur en photo de paysage sans passer par le long travail de post-traitement

 

J’ai raté un lien que je devrai proposer dans la Revue de web de la photo, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires ci dessous. J’étudierai le lien pour la fois suivante.

14 COMMENTAIRES

  1. – touchant l’histoire de Daniel Rodrigues, dur de se dire que parfoisencore au 21eme sicele il faut se passer de sa passion pour survivre…
    – etonnant le comportement de ces touriste, comme s’il participaient a un safari photo… n’importe quoi !
    – passionnant ces photos du premier super bowl, temoin d’une autre epoque, j’adore le foot US, c’est un sport tellement photogenique, et bravo au americain d’avoir pense a toujours faire jouer une equipe en blanc (ou clair) et une en couleur. les photos sont superbe, quel talent sans tous les automatismes dont nous beneficions
    – quand aux flitres, ils sont très très tentants, le ND me fait de l’oeil de plus en plus maintenant que j’ai un trepied…

    Merci Pyrros pour ces liens !

    • @ary
      Perso j’ai un ND et un polarisant mais je ne les utilise pas très souvent (à mon gout), les occasions sont assez rares, mais pas inexistantes )

  2. Merci pour cette sélection d’articles dénichés sur la toile. Le sujet qui me parle le plus c’est celui abordé dans « Photographes. Indignez-vous ! ». Indignons-nous, c’est tout ce que j’ai à dire. Quant à la mort du copyright, dans un genre similaire mais quelque peu différent, je suis outrée par une telle utilisation des photos disponibles sur les différents services de stock. C’est l’utilisation des mêmes photographies par des sites différents pour illustrer des sujets différents, qui me gêne énormément. D’ailleurs, si cette dérive continue et prend de l’ampleur, nous nous retrouverons presque sans photographies inédites.

  3. Dans ce cas j’espère lire bientôt un article qui traite ce thème, vu que je n’ai pas trouvé grand chose sur ce sujet sur la toile. Personnellement je trouve qu’il y a également de quoi s’indigner en ce qui concerne tous ces stocks d’images. J’oserais même rapprocher cette façon de faire à du travail à la chaîne. Des photographies « formatées », toutes sorties du même moule. Et à nouveau on peut se poser la question de la rémunération des photographes qui mettent leurs clichés sur ces services.

LAISSER UNE RÉPONSE