Fête de la Musique 2012 à Toulouse

14

La Fête de la Musique de 2012 s’est déroulée jeudi soir à Toulouse comme partout en France et dans de nombreux pays aujourd’hui. Cette fête initiée voici 30 ans par le ministre de la culture Jack Lang se développe un peu plus chaque année.

On retrouve bien sûr les travers de tous les regroupements de personnes et particulièrement la consommation d’alcool. Dès 21H certains avaient déjà trouvé place dans l’un des postes de secours de la ville.

Passé ce détail, témoin d’un besoin d’alcooliser les soirées pour avoir l’impression de faire la fête, on découvre ici et là, parfois les uns sur les autres des musiciens. Tous ne méritent pas le qualificatif de » musicien » tant leur art de choisir entre 2 CD ou 2 titres disponibles sur un PC visent à attirer le client dans l’un des nombreux commerces de  Toulouse vendeurs d’alcool qui fournit en échange l’électricité nécessaire au bon fonctionnement du matériel.

Ailleurs, au détour d’une rue peu fréquentée, on découvre une personne seule ou un petit groupe qui fait danser les foules, ou comme devant le lycée Pierre de Fermat,  invite les passants à prendre le micro.

Sur la place du Capitole de Toulouse pour la troisième année, ce sont 6 groupes qui se sont succédés. La sélection d’artistes tente de faire la part belle à la qualité et à l’originalité voire à des créations uniques.

Place du Capitole, Bazaar Boutik et Paamath, Fête de la Musique
Place du Capitole, Bazaar Boutik et Paamath, Fête de la Musique 2012 à Toulouse

 

Du monde dans les rues toulousaines, pour la Fête de la Musique !

Alors que dans le nord de la France les festivités étaient annulées ou reportées en raison du risque d’orages important, les toulousains étaient nombreux dans les rues de la Ville Rose pour cette Fête de la Musique 2012 à Toulouse. C’est aussi pour certain l’occasion de fêter l’arrivée tardive de l’été alors que les premières chaleurs commencent à se faire sentir sur la Préfecture de Haute-Garonne.

Plus d’informations sur la Fête de la Musique 2012 : ici

14 COMMENTAIRES

  1. les photos sont belles et heureusement il n’y a pas le son… Trop de bruit, trop d’alcool, et trop peu de bonne musique ! Alors je préfère rester chez moi !!! je partage ces instants par les photos de ce site : bravo l’artiste

    • @patapon

      Pour éviter bruit et alcool il faut se préparer et chercher les bons plans qui hélas ne sont pas toujours visibles, ni dans les médias ni sur internet.
      Il y a pourtant quelques concerts qui permettent d’éviter la cohue et la viande saoule lors de la fête de la musique.

  2. Salut Pyrros
    Très bons clichés, bravo, je pense que tu as dû faire un tri dans tes photos, as-tu rencontrer des difficultés avec la lumière (ruelle mal éclairée) quoiqu’on puisse avoir des jolis effets, trop de personnes pour un bon cadrage .
    merci pour ces photos
    Amicalement Thierry

    • @thierry974

      En photo il y a toujours un tri. Il y a les photos qui présentent une histoire, un intérêt pour le reportage (Fête de la Musique 2012 à Toulouse) et les autres. Il y a celles qui ont des défauts et les photos que je peux garder.

      Concernant la lumière j’ai eu pas quelques difficultés pour faire des photos. Pour certaines j’ai utilisé le flash cobra pour apporter de la lumière. Pour d’autres j’ai du composé avec l’éclairage scénique qui est parfois limite pour faire des photos.
      Par exemple pour la photo de la place du Capitole où l’on voit le chanteur de Chouf avec sa guitare il y a plus de lumière derrière que pour éclairer le chanteur.

      La Fête de la Musique n’est hélas pas toujours la fête des lumières et pour certaines photos le post-traitement n’a pas suffit pour obtenir un rendu « diffusable ».

      Concernant la difficulté de prise de vue au milieu de la foule il y a la aussi quelques difficultés cela peut parfois avoir un effet intéressant, mais c’est souvent un problème dans mon cas je bénéficie de ma taille pour passer au dessus du public et j’utilise mon téléobjectif pour utiliser les points hauts qui sont disponibles en retrait.

  3. merci pour ton éclairage(humour), je ne connaissais pas (terme)l’éclairage scénique. La scène oui avec les lumières mais pas le vocabulaire. Pour la Lumière faut absolument aller à Lyon et voir d autres villes qui commencent à le faire mais Lyon serait plus (prêt)pour toi. j’espère que tu as réussi à prendre des photos dans les rues où la lumière est intéressante, jeux d’ombres etc.
    sinon très beau flare sur la dernière moi j’aime bien , je le redis bravo
    Amicalement Thierry

    • @Thierry974

      Pas simple de jouer entre l’ombre et la lumière quand le sujet est en mouvement comme pour une Fête de la Musique. J’ai tenté mais sans réussite.

      En éclairage de scène il y a 2 parties (parfois plus)
      La face qui éclaire de face (comme avec un flash sur le boitier photo)
      Le contre qui apporte la couleur et donne du relief à la scène

      Sur le Capitole la face était trop faible pour permettre la PDV.
      Sur Jean Jaurès c’est le contre qui était absent car il manquait ce qui permet de rendre la lumiere visible : la fumée.

      Le flare est un coup de chance le spot mobile est passé dans le champ au moment du déclenchement

  4. Belle série !
    J’aurais juste tendance à dire « dommage » pour la 1ère et la 4ème (plans larges)… où un micro traine devant la figure du batteur / percussionniste (les pauvres, c’est toujours les mêmes ^^).
    Sinon, j’adore le rendu des lumières, très sympa 🙂

    • @Seb F.

      Hélas ce sont des micros impossible à contourner le batteur reste assis et est donc toujours « caché » par ses micros. Il y a toujours sur scène et plus particulièrement lors de la Fête de la Musique des éléments perturbateurs comme des pieds vides qui trainent il faut malheureusement composer avec.
      Pour la lumière ça va de paire avec la photo 😉 Mais c’est vrai que j’ai eu un peu de chance pour avoir de tels rendus.

  5. C’est sûr que même en parlant poliment à un micro, il ne bougera pas souvent 🙂
    Et puis quand tu te décales pour éviter un pied devant le batteur tu te retrouves avec un autre pied devant le guitariste… Noeuds au cerveau en perspective 😀

  6. La musique est un élément indispensable de notre vie moderne. Il enlève notre paresse. Un peu de musique permet d’acquérir des connaissances et d’élargir nos perspectives. Donc, tout le monde devrait signer et écouter de la musique.

    • @musique marocaine

      Comme tous les arts je pense que cela permet un mieux être en utilisant un moyens de communications différents de la parole.
      C’est aussi le cas de la photographie ou de la peinture il faut juste trouver celui qui convient le mieux.

LAISSER UNE RÉPONSE