Le 14 juillet 2013 à Toulouse, le ciel s’embrase pour la Fête Nationale

15

Précédé par un concert mélangeant les genres, le feu d’artifice du 14 juillet à Toulouse a été tiré depuis la Médiathèque de Toulouse située en haut des allées Jean Jaurès.

Tugan Sokhiev et l’orchestre du Capitole ont accompagné de nombreux artistes qui ont chauffé les Toulousains venus nombreux pour cette soirée de Fête Nationale.

Bernard Lavilliers a rendu hommage à Léo Ferré 20 ans après sa mort, Maurane a fait le choix d’interpréter des chansons du Toulousain Claude Nogaro. Juliette était maitresse de cérémonie, elle n’avait jusqu’à présent jamais été invitée, voila qui est réparé pour celle qui a fait ses débuts à Toulouse.

 

Les toulousains pouvaient assister au feu d’artifice du 14 juillet depuis les allées Jean Jaurès ou depuis l’avenue Yves Brunaud du coté de Jolimont.  Malheureusement à cet endroit il n’y avait pas la possibilité d’entendre la collaboration entre l’orchestre Nationale du Capitole et les artistes invités ou pendant le feu d’artifice qui était accompagné par des morceaux de musique classique.

Pour certains, Jolimont était l’endroit le plus propice pour assister à ce feu d’artifice. Alain m’explique que les années précédentes, il a été coincé par le métro qui ne pouvait absorber tout le monde, à la fin  du tir. Ce soir, il pourra rentrer à pieds jusqu’à chez lui. Pour d’autres qui sont venus en voiture, c’est le chaos ; il y a des voitures partout à partir du boulevard des Crètes.

Cette année, la station Jean Jaurès est fermée tout comme la station Marengo. Les toulousains doivent marcher pour rejoindre le métro, seul moyen de transport pour assister au feu d’artifice du 14 juillet.

Du Bleu, du Blanc et du Rouge pour le Feu d'artifice du 14 juillet 2013 à Toulouse
Feu d’artifice du 14 juillet 2013 à Toulouse, vu depuis Jolimont.

Découvrez comment photographier un feu d’artifice :

Comme en 2012 les artificiers de Jacques Couturier Organisation ont installé leur pas de tir sur la médiathèque José Cabanis afin d’illuminer le ciel toulousain lors du spectacle « Danse artificielle« ,  un pyroconcert synchronisé sur l’Orchestre National du Capitole de Toulouse offrant des tableaux à la fois énergiques, dansants, poétiques et lyriques. Pour Joseph Couturier qui prépare ce feu d’artifice, la difficulté réside dans la coordination nécessaire avec le chef Tugan Sokhiev et l’orchestre du Capitole. Il se placera parmi les musiciens pour être le plus réactif lors des diverses séquences de tirs.

Ce sont pas moins de 700kg de bombes qui ont été utilisées pour illuminer le ciel Toulousain. Joseph Couturier utilise des bombes chinoises au détriment de l’entreprise toulousaine Lacroix-Ruggieri.

 

Plus d’informations sur le 14 juillet 2013 à Toulouse :

15 COMMENTAIRES

  1. superbes photos Pyrros, comme d’habitude. Le spectacle avait l’air de toute beauté, avec en plus l’accompagnement musical (c’est la première fois que j’entend parler de pyrroconcert… c’est de ta famille ?) ça devait être vraiment beau.

    • @Orisphoto
      Je me dit souvent qu’il me manque un premier plan à mes photos de feu d’artifice, j’ai fait l’effort de l’intégrer et la photo fonctionne plutôt bien.
      Pour ce tir j’utilise le 40D sur trépied avec le Canon 28-70mm L 2.8

  2. Magnifique… Arf, je suis un peu jalouse, j’ai voulu voir le feu d’artifice également, mais j’étais à la montagne et il a été annulé par deux fois à cause du très mauvais temps (c’est d’ailleurs pour ça que j’ai écourté mes vacances), du coup, cette année, je n’ai pas pu profiter du 14 juillet. J’espère me rattraper pour le 15 août !
    Quoiqu’il en soit, tes photos sont splendides ! 🙂

    • @Marie
      Le facteur météo est important pour les tirs de feu d’artifice.
      Dommage que ce soit complétement annulé mais je ne doute pas qu’autour de chez toi il y en a chaque semaine …

  3. Vraiment très réussies toutes ces photos ! Une préférence pour l’avant-dernière tout de même : j’aime beaucoup les couleurs et elle n’est pas aussi « chargée » que certaines autres, la suivante par exemple.
    Celle avec la foule est très belle aussi. On dirait qu’elle va se faire attaquer par des insectes bleus géants ! :p (mon imagination va peut-être un peu loin…)
    Mais avec ces poses longues, même si les photos qu’elles donnent sont très jolies, je trouve que ça manque de réalisme. J’en ai pris quelques-unes pour le 14 juillet avec des réglages plus « classiques » (entre 1 600 et 3 600 ISO à environ 1/50 s) et je trouve qu’on en sort tout de même de très jolies, plus réalistes. Je préfère, mais c’est une question de goût… Y’a juste qu’avec ce genre de réglages il faut un appareil et des objectifs qui tiennent la route.

    • @teddy
      ce qui fait la force des feu d’artifice ce sont les explosions et leurs trainées, un temps d’obturation trop court ne permet pas de saisir l’explosion complète.
      Au contraire je pense que pour ce type de photos tes réglages ne sont pas des plus classiques, mais c’est un choix…

  4. Superbes photos! Et dommage que Couturier n’aille pas s’approvisionner « local ». J’ai eu une ex dont la famille avait une société de feux et articles de fête, j’ai découvert un pan de l’envers du décor par son biais… Mais ce n’est pas pour autant que je maîtrise la photo de feux, encore…

LAISSER UNE RÉPONSE