Le marché de Noël de Toulouse 2012

28

Toulouse, comme de nombreuses grandes villes, accueille tout le mois de décembre son Marché de Noël. Les commerçants, répartis dans 125 chalets, bénéficient d’un emplacement de rêve avec les nombreux toulousains qui passent par là spécialement pour leurs achats ou trouver une idée cadeau, ceux qui viennent pour les animations et les illuminations des fêtes de fin d’année et ceux qui sont plus ou moins obligés de passer par la place du Capitole.

Cet article date de 2012, suivez le lien pour lire l’article sur le Marché de Noël 2014 de Toulouse

Cette année, les chalets du marché de Noël sont blancs contrairement aux années précédentes. Ouvert de 10h30 à 20h30 du dimanche au mercredi et de 10h30 à 22h30 les autres jours, le marché de noël ne connait pas de moments de répit que ce soit la journée ou à la tombée de la nuit, il y a toujours de la vie au milieu des allées tracées sur la place du Capitole.

Marché de Noël, Un Père Noël lumineux se cache au centre de la place du Capitole
Un Père Noël lumineux se cache au centre de la place du Capitole

De nombreux chalets proposent des repas, pâtisseries et sucreries à emporter, parfumant le centre de Toulouse, d’autres chalets accueillent des commerçants et créateurs qui proposent des cadeaux pour tous ceux qui sont à la recherche de la surprise idéale. Au marché de Noël, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Hélas, on constate que les produits de Noël typiques sont rares. Il y a bien sûr, ce chalet où l’on vend des guirlandes lumineuses surmontées de boules qui rappellent vaguement les décorations des sapins. Il y a aussi ce chalet où l’on tente de vous vendre le bonnet de Noël quatre fois plus cher que dans les boutiques régulières ou cet autre chalet où sont alignés les santons mais où on prend grand soin de cacher les pièces maitresses de la Nativité.

Certains commerçants acceptent volontiers que l’on réalise des photos de leur chalet, d’autres refusent violemment, à croire qu’ils ont des choses à cacher. Sans doute que le reportage Les petits boulots de Noël (à 19’45 ») qu’Envoyé Spécial a diffusé le 8 décembre 2011 apporte une réponse probable et fait que certains refusent de voir tout ce qui ressemble à un reporter.

Dans un chalet, un commerçant m’explique que ses produits ne peuvent être fabriqués en France, le coût du travail est trop élevé et il est impossible d’automatiser sa production, c’est donc contraint qu’il fait venir sa marchandise d’Asie mais il ajoute qu’elle répond aux normes de sécurité NF et CE.

Les exposants du marché de Noël sont choisis sur dossier par une commission technique qui se base entre autre sur le type de marchandise proposée. J’aimerai bien connaitre la définition de marché de Noël de cette commission, quand on constate que certains produits sont disponibles en grandes surfaces, ou lors de marché plein vent, mais que les produits qui rappellent noël, les décorations et autres sont quasi inexistants.

Plus d’informations sur le marché de Noël à Toulouse :

  • Le village de Noël sur le site de la ville de Toulouse.
  • Date : du 30 novembre au 26 décembre 2012
  • Lieu : Place du Capitole
  • Horaires : 10 h 30-20 h 30 (nocturnes les jeudis, vendredis et samedis)

28 COMMENTAIRES

  1. Je viens d’arriver à Toulouse et je trouve que votre marché de Noël est nul. Rien ne rappel Noël et son esprit, il est froid impersonnel et manque de gout dans l’offre des produits proposés. Certains artisans proposent des produits que l’on a déjà vu ailleurs et notamment chez moi à Strasbourg.

    L’ambiance lumineuse n’est pas festive mais surtout la musique qui est diffusée est plus digne de Toulouse plage que d’un marché de Noël. Bref vous l’avais compris je n’ai pas prévu de retourner sur la place du Capitole avant le démontage de cette opération commerciale qui j’espère apporte un peu d’argent à la ville qui loue l’espace public aux commerçants.

    • @john
      il faut de tout pour faire un monde, mais je dois admettre que le choix des produits est très éloigné de ce que je peux attendre d’un marché de Noël, sinon je vais dans un centre commercial.

    • Bien cher John.

      Je pense qu’avec ce genre de commentaires péremptoires tu vas te faire des amis très rapidement…

      Bon courage dans la ville rose.

      Il est bien connu que d’où que l’on soit, on aime beaucoup que quelqu’un qui arrive à peine de l’autre côté du pays dise que sa ville à lui est bien mieux et qu' »ici c’est nul »…

      La chaleur des gens du nord, probablement…
      Leur sens de la politesse, ça c’est sûr…

    • @Lemoine-Thieffine
      Il faut quand même reconnaitre que Jonh n’a pas complétement tord, la « tradition » du marché de Noël est bien différente entre Toulouse et Strasbourg.
      A Toulouse cela fait 13 ans que ça se pratique avec un définition de Noël bien différente de celle qui est mise en avant dans la ville de Strasbourg où il existe depuis bien plus longtemps.

    • Bien entendu, je ne peux qu’être d’accord avec le fait que le marché de Noël est devenu l’occasion de faire du fric pour les marchands de tout bord.
      Davantage un signe du temps qu’un symptôme géographique…

    • @Lemoine-Thieffine

      Pourtant pour l’esprit le marché de Strasbourg semble plus attirant que celui de Toulouse. Dans les 2 cas c’est une opération commerciale et touristique mais d’un coté on vend Noël dans tout ses états (creches décorations alimentation etc) et d’un autre on vend tout et n’importe quoi.

  2. Malheureusement j’ai l’impression que comme beaucoup de choses, on a perdu dans la plupart des marches de noel a travers la france, le cote authentique et typique, au profit de la mondialisation et des produits bas de gamme… dommage !

    • @ary
      On a perdu l’authenticité des marchés de noël en voulant les reproduire partout. A Toulouse c’est le treizième et même si il y a 500 exposants qui tentent leur chance pour l’un des 125 chalets ce n’est pas par tradition contrairement à d’autres villes.

    • …..je pense qu’il le font avec de l’aligot déjà prêt et congelé….il est alors sous forme de flocons ou de paillettes ! Je « tiens ça de personnes qui en utilisent en Aveyron…..

    • @Mayanguy
      je viens de découvrir cela sur le web, mais c’est plus vraiment de l’aligot si la tome fraiche est passée par le congélo.
      C’est super facile à faire manuellement et correctement, pas besoin d’artifice pour enter de se simplifier la vie. Ou alors il faut lui donner un autres nom et/ou l’afficher clairement comme pour les produits surgelés en restauration. Meme sur le marché de Noël les toulousains peuvent avoir envie de qualité

    • Tiens, si vous êtes sages et que (dites donc…) c’est bientôt noël, je vous révélerai peut-être LE secret ultime d’un bon-aligot-qui-file-bien…

  3. Je viens de lire votre reportage sur le marché de Toulouse et je suis ébahie par ce que je lis.
    J’achète tout les ans mes santons au même santonnier qui vient sur ce marché tous les Noël (je les collectionne) et l’année dernière encore nous pouvions voir Marie, Joseph, Jésus, l’Ange annonciateur, le boeuf et l’âne et maintenant vous dites qu’un pan de notre culture (ben oui nous sommes encore catholiques en France que je sache)fout le camp avec tous les autres principes de démocratie.Où va cette pauvre France réduite à taire ses racines.
    Je vous souhaite un joyeux Noël qui reste la fête de la Nativité pour moi.

    • @Linda
      La France est un pays laïque depuis 1905 qui oublie le fondement de sa société.
      Parce qu’il y a une certaine minorité de personnes qui pleure ou dégrade tout ce qui ne lui plait pas, on ne plus afficher les symboles sans se faire insulter.

      On va pas raser les églises et effacer les fondations de la société française au prétexte que la France est un pays laïque.

    • Tout à fait d’accord avec toi, Linda. Nous n’aurons bientôt plus le droit de décorer nos maisons.
      Les arbres de Noël se font de plus en plus rares dans les villes où l’on a peur de choquer les minorités mécontentes et communautaristes (Amiens, Lille…
      Jusqu’où allons-nous descendre ?
      Pauvre France.
      Fille aînée de l’église, on ne pourrait pas se renier davantage…

    • @Lemoine-Thieffine

      Perso je décors mon balcon qui scintille, bien sur un de mes voisins n’apprécie pas. La fois où il est venu me le dire il a pris un renvoi dans ses 22.
      Pourtant il n’y a pas de crèche sur le balcon seulement de la lumière…

    • @guevara jonathan
      Je n’en sais strictement rien… Mais je pense que pour avoir ce genre d’informations je prendrai contact avec la Mairie de Toulouse.
      Ps : le majuscules c’est pour CRIER, ce qui n’est pas très agréable.

    • @Christophe
      Magnifique ? il faut le dire vite, il existe plus beau ailleurs et surtout plus dans l’ambiance de Noël.
      Les chalets et les lumières ne font pas tout…

    • Bien sûr qu’il y a plus beau et plus typique en terme de marché de Noel … mais personnellement, même si j’en ai vu pas mal (avec surtout les plus beaux en Alsace), j’ai été sur le moment impressionné par celui de Toulouse car je n’en avais jamais vu d’aussi beau en terme d’illuminations …

      Je ne parle pas de ce qui était vendu par les commerçants dans les chalets mais bien du marché de Noel dans sa globalité : emplacement, organisation, illuminations, … j’avais fait des photos pour montrer à mon entourage à mon retour de déplacement et je reste bien là sur mon impression de « magnifique ».

      Après les goûts cela dépend de chacun 😉

    • @Christophe
      Les lumières résument elles à elles seules un marché de Noël.
      Il y a des choses mieux qu’ailleurs mais dans l’ensemble c’est moyen car il manque trop de symboles même païens de Noël.
      Sur la première photo par exemple ce ne sont pas des sapins lumineux mais des palmiers lumineux, le reste ça scintille et ça clignote…
      Certains étales s’éclairent comme un manège à la fête foraine plutôt que comme un chalet de montagne ou de Noël.

      Après comme tu dis les gouts et les couleurs dépendent de chacun…

LAISSER UNE RÉPONSE