Les Irréels dans la Cour Henri IV du Capitole

10

Durant le mois de décembre Les Irréels de la Compagnie Créature envahissent la cour Henri IV du Capitole. Cette animation se déroule dans le cadre des festivités de fin d’année. Réparti dans 15 cabanes le peuple des irréels mi animal mi humain propose un voyage dans l’imaginaire de chacun.

Même si de prime abord les personnages peuvent surprendre voir faire peur aux plus jeunes (comme le Père Noël), ils savent tisser des liens avec les passants qui traversent cette cour à coté du marché de Noël. Une complicité s’installe progressivement avec les passants qui veulent prendre le temps.

Le Rêveur d’amis imaginaires, les irréels à Toulouse
Le Rêveur d’amis imaginaires, les irréels à Toulouse

Pourtant visuellement éloigné de la thématique de Noël, des lutins ou du traditionnel Père Noël, la magie opère et de nombreuses personnes prennent le temps d’observer les scènes de vie qui leur sont offertes. Les personnages ne racontent pas une histoire c’est aux visiteurs de se l’approprier, de la créer avec les personnages.

Au fil des 15 cabanes ou découvre certaines valeurs communes avec Noël : la générosité et la bienveillance. La rêverie et la poésie prennent place l’instant d’une pause au milieu de la frénésie ambiante, le Capitole est entouré de commerces pris d’assaut à l’occasion de fêtes de fin d’années. 

Autour des cabanes de nombreuses personnes observent Les Irréels, les plus jeunes se blottissent dans les bras rassurants de leurs parents le temps de prendre confiance face à ces personnages parfois surprenants, intrigants dans leur silence. Certaines personnes tentent de dialoguer avec ces personnages tandis que d’autres n’hésitent pas à sortir leur téléphone portable pour réaliser quelques photos.

Malheureusement tous les personnages ne sont pas présents et il faudra aux visiteurs revenir parfois plusieurs fois pour pouvoir tous les observer.

Pour en savoir plus sur Les Irréels :

  • Compagnie Créature
  • Mis en scène par Lou Broquin
  • Du 30 Novembre au 31 décembre 2013 (sauf 25 décembre).
  • De 14h à 19H
  • Cour Henri IV du Capitole de Toulouse.

10 COMMENTAIRES

  1. C’est très jolie, mais effectivement, pour les plus petits, ça parait un poil flippant *la mienne a aussi connu la peur du père noël ! lol*
    Mais effectivement, beaucoup de poésie dans ces scénettes…

    • @Marie
      Il faut le temps à l’enfant de prendre confiance … Il se trouve ici face à l’inconnu, un univers et un personnage et on le sait tous l’inconnu fait toujours peur.

  2. Moi j’y suis allée cet après midi avec ma fille de 4 ans. Après un petit moment de recul vis à vis des personnages elle ne cessait de courir de l’un à l’autre, passionnée devant ces hybrides qui sont devenus des amis.

    Elle m’a demandé si nous y retournerions ce week-end.

  3. C’est vrai que cela peut paraitre un peu flippant … lol 😉 Mais je compare ça àa la beauté du Carnaval de Venise avec leurs masques et costumes presque d’une autre époque…
    Je pense qu’il ne faut pas y aller tout de même avec des trop petits… 😉

    • @Steve
      Les parents ont tout de même un rôle éducatif à avoir avec leur gamins.
      Si il ne veulent pas en faire des pétochards, c’est dèsle plus jeune age qu’il faut les accompagner vers l’inconnu.

  4. Tout simplement magique ! J’ai été profondement émue par ces personnages et en particulier le pêcheur d’espoir et surtout la gardienne des secrets… Quelle poésie ! Sublimissime ! et je remercie ma fille de m’avoir amenée au capitole car …eh oui, moi je suis grand mère, donc ce spectacle est aussi fabuleux pour les adultes qui regarde avec leur coeur. Merci à la troupe pour ce moment de grâce.

    • @Monique
      Dans cette performance tous les publics peuvent s’y retrouver. Les mises en scène ont plusieurs niveaux de lecture et les personnages s’adressent à tout le monde sans distinction.

LAISSER UNE RÉPONSE