La météo ne s’est pas trompée, il a bien neigé sur Toulouse et sa région ce 3 février 2015. Les premiers flocons de l’année ont commencé à tomber vers 6h30 du matin sur la Ville Rose encore plongée dans son sommeil. Les toulousains malgré les alertes ont été surpris de découvrir la neige en se levant.

Evidemment le réveil s’est fait au ralenti, les trottoirs se sont rapidement couvert de neige et on sent qu’il manque certaines personnes en ville. Certains toulousains ont préféré remettre à plus tard leurs déplacements matinaux.

La Basilique Saint Sernin, symbole de Toulouse sous la neige
La Basilique Saint Sernin, symbole de Toulouse sous la neige

Toulouse au ralenti, pour la sécurité

Dès lundi sur les réseaux sociaux la ville de Toulouse annonçait la fermeture des parcs et jardins afin d’éviter les accidents. Il faut dire qu’il y a un risque de verglas et qu’il n’est pas souhaitable de voir un toulousains se casser la figure dans un espace vert. On peut se demander comment ils font sur des trottoirs qui eux restent bien ouverts.

Les bus et le tram ont été suspendus. Le métro n’a lui pas été perturbé par cet épisode neigeux.

Il a neigé sur le périphérique toulousain

Les services de salage et de déneigement ont fait le nécessaire pour garder le périphérique et les axes majeurs praticables, cela n’a toutefois pas empêché les bouchons habituels, surtout les jours de pluie, de se former.

Malgré des axes majeurs déneigés, il a été possible de voir circuler des voitures avec les chaines.

Certaines voitures transportaient une impressionnantes quantité de neige, solidement accrochée sur la carrosserie notamment sur le toit.

Dans les petites rues c’est une autre histoire, certaines rues n’ont que peu de neige mais d’autres ne sont pas déneigées, il y a par endroit prés de 8cm sur la route, tant qu’il ne gèle pas cela devrait continuer à circuler correctement, après il faudra se montrer particulièrement prudent. La Préfecture de la Haute Garonne annonce une baisse des températures, le verglas risque de se former.

A l’extérieure de la ville c’est une autre chanson et de nombreuses personnes ont été bloquées par la neige. La faute aux imprudents, aux mal équipés et à ceux qui ne savent pas conduire dans de telles conditions.

Il a neigé dans le centre ville de Toulouse

J’arrive à Jean Jaurès vers 7h15 il fait nuit quelques toulousains se rendent ou au travail ou au lycée. Je rejoins rapidement Saint Sernin en passant par le marché du Cristal où les commerçants finissent de s’installer, plusieurs emplacements sont vides, ils le resteront.

Peu de monde dans le métro de Toulouse à 7h15 mais de la neige en quantité
Peu de monde dans le métro de Toulouse à 7h15 mais de la neige en quantité
A Toulouse pour se rendre au travail ou lycée il faut la tenue adaptée surtout quand il neige
A Toulouse pour se rendre au travail ou lycée il faut la tenue adaptée surtout quand il neige
Au marché du cristal les commerçants tentent de proteger leurs legumes
Au marché du cristal les commerçants tentent de protéger leurs légumes de la neige

Devant la basilique Saint Sernin un petit groupe de collégiens se lance des boules de neige à la figure, mais le froid et l’heure impose de rapidement cesser la bataille de boules de neige. L’un d’eux espérait se réchauffer une fois en classe.

Je continue mon chemin vers la Garonne, Le Dome de La Grave est invisible, entre neige et brume ses contours se dessinent dans mon viseur. Je connais heureusement les « bons » spots pour lui tirer le portrait. Sur la Garonne on voit quelques cormorans et mouettes nager.

Dans la neige du cloitre des chartreux (Faculté du Capitole) un homme promène son chien
Dans la neige du cloitre des chartreux (Faculté du Capitole) un homme promène son chien
Les briques rouges des arcades du cloitre des chartreux (Faculté du Capitole) sont sous la neige
Les briques rouges des arcades du cloitre des chartreux (Faculté du Capitole) sont sous la neige
Le dôme de La Grave (autre symbole de Toulouse) se devine entre neige et brume
Le dôme de La Grave (autre symbole de Toulouse) se devine entre neige et brume

Je remonte ensuite vers les Carmes et son parking couvert, je tente quelques photos sans être bien convaincu elles sont toutes à la corbeille. Mes gants sont humides et je commence à sentir le froid, mais il me reste du chemin, je veux aller vers le tribunal et le terminus du tram. La quantité de neige est impressionnante. Il y a des curieux, qui réalisent de nombreuses photos il y a aussi ceux qui sont condamnés à se déplacer à pieds les bus sont retournés au dépôt pour commencer à ressortit dans l’après midi après le balai des chasses-neige.

Certains toulousains affrontent la neige en vélo
Certains toulousains affrontent la neige en vélo sur des chaussées pas toujours déneigées
Au terminus du tram quelques toulousains curieux observent la neige tomber
Au terminus du tram quelques toulousains curieux observent la neige tomber

Je remonte alors vers le Capitole où de nombreux photographes sont réunis, la place du Capitole est encore occupée par l’émission Midi en France alors c’est dans le square de Gaulle que s’improvisent les séances photos. Une personne me demande de le prendre en photo dans la neige, il vient du Sri Lanka et voit la neige pour la première fois. Il veut des photos qu’il pourra envoyer à sa famille.

Devant le Donjon du Capitole de nombreuses personnes prennent des selfies
Devant le Donjon du Capitole de Toulouse de nombreuses personnes prennent des selfies dans un décor enneigé

Je monte ensuite sur la terrasse des nouvelles galeries où je découvre le bonhomme de neige et ses sculpteurs en train d’y apporter les dernières retouches. Je discute avec eux, quelques personnes ont eu la même idée que moi et nous rejoignent. Le petit vent est glaciale cela fait déjà 3h que j’affronte la neige.

Un bonhomme de neige et ses sculpteurs sur la terrasse des Nouvelles Galeries
Un bonhomme de neige et ses sculpteurs sur la terrasse des Nouvelles Galeries de Toulouse

Un rapide passage par le Capitole où je croise notre ami sri lankai qui se fait toujours prendre en photo, il n’a plus de batterie dans son smartphone. Je fonce vers Jean Jaures boucler la boucle et faire quelques photos que je ne pouvais pas réaliser quand il faisait nuit.

Il a neigé à Toulouse
Il a neigé à Toulouse

La neige se transforme en soupe c’est le moment de rentrer chez moi, me sécher, me réchauffer, ranger mon matériel et trier mes photos de Toulouse sous la neige.

17 COMMENTAIRES

  1. jolis cliches (particulièrement la première, on a vraiment l’impression de recevoir la neige en pleine face), ça donne envie… moi qui n’ai pas vu la neige depuis plus de 10 ans, les vrai paysage d’hiver me manquent !

    • @ary
      C’est nul chez toi, les orages sont rares et la neige est inexistante ;p
      Plus sérieusement la première est une photo que j’avais en tête pas forcément à cet endroit mais une fois sur place c’était une évidence 😉
      Le principale avantage de Saint Sernin ce sont les éclairages qui illuminent la basilique et qui permettent de faire apparaitre les flocons de la sorte. Mais l’inconvénient de ce type de cadrage c’est que la neige se dépose sur la lentille il faut alors la sécher pour continuer à faire des photos.
      De la neige est annoncée pour cet après midi en plus faible quantité. J’ai d’autres lieux à photographier 😉

  2. Ça a dû faire tout bizarre aux toulousains de se réveiller dans la poudreuse :). Plus sérieusement, dans ces moments-là, je pense aux sans-abris. Parce que les bouchons, les transports publics retardés, c’est une chose, on s’accomode. Mais les sans-abris, eux, sont les plus affectés dans ces moments-là. J’espère que les associations locales se sont mobilisées…

    • @elPadawan
      Il y a toujours des gens qui ont la mémoire courte et qui donc se font surprendre…
      Durant toute la matinée que j’ai passé en ville je n’ai pas croisé un seul sans abris. Je dois reconnaitre que je ne suis pas forcément passé aux endroits où ils sont le plus nombreux habituellement. Mais j’ai eu l’impression que les services sociaux avaient pu les accueillir. Dès lundi matin le plan « grand froid » était activé et il doit le rester au moins jusqu’au 9 février.

  3. C’est vrai que c’était un sacré bazar!
    J’ai préféré aller à la forêt de Bouconne qu’en centre ville, c’était aussi très sympa!
    J’aime également beaucoup la première photo!

    • @Donlope
      J’ai longuement hésité sur mon parcours mais la neige est trop rare en centre ville pour passer à coté.
      J’irais en foret une prochaine fois … 😉

  4. « …il a été possible de voir circuler des voitures avec les chaines… » o_O J’ai l’impression que c’est un peu la panique pour certains par chez vous… M’enfin c’est vrai que si vous n’êtes pas habitués, vaut mieux prendre ses précautions 😉
    La première photo est top, avec ces gros flocons partout 😉

    • @Seb
      Entre panique et bêtise. On m’a expliqué que certains conducteurs ont voulu passer dans les petites rues de mon quartier (entre autres). Elles sont toutes en pente et donc avec la neige et des pneus « normaux » il y a eu des glissades. Ces conducteurs n’ont pas cherché à passer par un « axe prioritaire » (tout proche), qui lui est déneigé dès la chute des premiers flocons.
      A partir de là on peut penser que ceux qui ont utilisé les chaines et les ont gardées sont passé par ce type de rues.
      Mais c’est vrai que sur Toulouse on voit la neige moins d’une fois par an.
      Je ne suis donc que rarement surpris quand il y a de fortes chutes de neige de voir les routes se bloquer car je sais qu’il y a des citadins, de Toulouse ou d’ailleurs qui ne voient que trop rarement la neige tenir sur la route.

  5. Merci pour ces images, quand je pense que la seule semaine où il neige à Toulouse, j’étais aux USA, et qu’il n’y avait presque pas de neige là-bas… (et pourtant très froid)
    Il y a 2 ou 3 ans, je m’étais régalée à Pech David, sous son épais manteau blanc.
    Visiblement, il n’y avait pas foule en ville, quand même!

    • @Anne
      Partir la dernière semaine de Janvier ou les 2 premières de février fait prendre un important risque de rater la neige dans la cité de la violette. Je n’ai pas eu le temps pour aller jusqu’à Pech David, mais j’ai déjà souvent eu l’occasion d’y aller pour photographier les toulousains jouant avec la neige 😉 Une autre fois peut être …
      Mais je ne doute pas qu’il y avait des choses passionnantes à voir aux Etats Unis.

  6. La neige va bien à Toulouse. L’aventure s’était produite à Marseille en 2009, la magie a vite fait place au chaos. Mais pour un evenement qui se produit une fis tous les dix ans, pourquoi chambouler l’équipement de la ville?

    • @Magicien
      Les personnes censées pensent comme vous : A quoi bon dépenser des millions pour équiper une ville qui ne doit lutter contre la neige qu’une fois par an voir moins.
      Les autres râlent sans comprendre… ni sans se poser la question.

    • @Thomas
      Effectivement tout le monde attend la neige et le froid mordant avec impatience… Malheureusement cela semble plutôt mal parti pour que l’on puisse voir la neige en plaine et en montagne cette année elle ne volera pas son surnom d’or blanc

LAISSER UNE RÉPONSE