Les manifestations se succèdent contre la loi travail

0

A Toulouse comme partout en France les manifestations se succèdent contre la loi travail et l’utilisation du 49.3. Dès 5 heure du matin des barrages étaient installés sur les routes notamment autour de l’aéroport de Blagnac.

Dans le centre ville les étudiants ont installé un barrage dans le quartier Saint Cyprien. Les contrôleurs aériens ont perturbé le programme des vols, à Purpan les personnels soignants ont débrayé à la mi journée tandis qu’à la SNCF la grève se poursuit depuis mardi.

Dans l’après midi les opposants à la loi travail se sont retrouvés une nouvelle fois pour manifester contre le texte porté par la Ministre Myriam El-Khomri. A Toulouse, la manifestation a réuni de 4000 à 16000 personnes, selon les sources, soit plus de monde que la manifestation précédente qui s’est déroulée Mardi.

Sur une grande pancarte une manifestant affiche son opposition à l'utilisation du 49.3
Sur une grande pancarte un manifestant affiche son opposition à l’utilisation du 49.3

Dans le cortège l’ambiance est bon enfant, les syndicats ouvrent la manifestation, les organisations étudiantes et lycéennes ferment le cortège.

Certains parlent des images des casseurs mettant le feu au véhicule de police à Paris. Certains comprennent le geste prétextant que la violence sociale mis en place par les élus est responsable de la violence des groupes de casseurs, d’autres sont scandalisés par cette escalade de la violence et souhaitent que les condamnation soient exemplaires.

Énième manifestation contre la loi travail à Toulouse, les manifestants défilent derrière la banderole
Énième manifestation contre la loi travail à Toulouse, les manifestants défilent derrière la banderole
Un camion de la CGT ouvre la manifestation toulousains contre la loi travail
Un camion de la CGT ouvre la manifestation toulousains contre la loi travail
A Toulouse les opposants à la loi travail utilisent des feux de bengale
A Toulouse les opposants à la loi travail utilisent des feux de Bengale
L'utilisation du 49.3 ne passe pas et s'affiche sur le mobilier urbain
L’utilisation du 49.3 ne passe pas et s’affiche sur le mobilier urbain
Un message au sujet des casseurs, la violence engendre la violence.
Un message au sujet des casseurs, la violence engendre la violence.

Un moment de tension dans la manifestation

Entre Jean Jaurès et le Monument aux Morts, l’ambiance dans la manifestation se fait pesante. Les pancartes sont toujours portées fièrement, les drapeaux flottent toujours, les slogans sont toujours hurlés dans les mégaphones et parfois repris par les manifestants. Mais une onde se propage. Un groupe de policiers remonte par le trottoir la manifestation et subit des jets de pétards et bombes à eau colorée, mais les agents ne ripostent. Tout le monde se dit qu’à l’arrivé les policiers vont montrer les muscles.

Heureusement, sans explication apparente, la tension retombe. La manifestation se termine dans le calme et les manifestants quittent les allées François Verdier tranquillement sous l’œil des forces de l’ordre.

Une opposante au projet de réforme du code du travail porte une pancarte sur laquelle on peut lire "On Lache Rien"
Une opposante au projet de réforme du code du travail porte une pancarte sur laquelle on peut lire « On Lâche Rien »
Un portrait de F.Hollande le montre avec le regard embué par l'argent et avec un nez de clown lors de la manifestation contre la loi travail de Toulouse
Un portrait de F.Hollande le montre avec le regard embué par l’argent et avec un nez de clown lors de la manifestation contre la loi travail de Toulouse
Une manifestante trouve la loi aussi nulle que sa pancarte
Une manifestante trouve la loi aussi nulle que sa pancarte lors de manifestation de Toulouse contre la réforme du code du travail.
Sur son sac un manifestant critique avec humour l'attitude du MEDEF et des entrerprises du CAC40
Sur son sac un manifestant critique avec humour l’attitude du MEDEF et des entreprises du CAC40

Opération Palmes D’or

Certains manifestants rejoignent à pied le bas des allées Jean Jaurès pour la cinquième opération « Y’a pas d’Arrangement ». Les commerçants ont pour la plupart baissé leur rideau ce qui amuse beaucoup les participants. Peu à peu les forces de l’ordre se font un peu plus présentes et certains craignent un temps de se faire arrêter avant même le début de l’opération.

Les participants à cette sorte de Flash mob ont découvert au dernier moment que c’est l’ancienne Ministre du Logement Sylvia Pinel qui était visée par l’opération Palmes D’Or. Ils ont ainsi occupé une salle dans laquelle elle devait tenir une réunion.

Malheureusement l’ancienne Ministre a annulé sa réunion.

D’autres manifestations et actions en préparation

D’autres actions et d’autres manifestations commencent à se dessiner pour les prochains jours notamment la semaine prochaine.

LAISSER UNE RÉPONSE