Ni Macron Ni Le Pen à Toulouse

6

Dans plusieurs grandes villes de France des manifestations se sont organisés pour dire que les électeurs ne veulent « Ni Macron Ni Le Pen ». Pour les organisateurs de ces manifestations c’est l’occasion de rappeler que +de 50%  de la population n’a voté ni pour l’un ni pour l’autre candidat. Ils rejettent l’affiche de ce second tour.

A Toulouse de nombreux manifestants sont venus pour dire non à Le Pen. Mais dans le cortège certains expliquent qu’ils ne voteront Ni pour Macron Ni pour Le Pen. D’autres iront voter mais à contre cœur. Certains ne savent pas encore si ils participeront au second tour des élections présidentielles.

Au dessus des manifestant surgit une affiche "Pissons sur la flamme", le logo du Front National
Au dessus des manifestant surgit une affiche « Pissons sur la flamme », le logo du Front National

Lycéens et étudiants dans la rue au pas de course

Pour cette manifestation ce sont principalement des lycéens et des étudiants qui se sont mobilisés. Ce devait être un rassemblement sur place du Capitole. Mais après plusieurs prises de parole dans un mégaphone les manifestants ont improvisé un cortège.

Ils ont défilé durant un peu plus d’une heure trente dans les rue de Toulouse. Les policiers se sont fait de plus en plus visibles tout au long de la manifestation. Dans le cortège de manifestants certains étaient clairement venus pour chercher l’affrontement. Mais heureusement le cortège a pris soin d’éviter le moindre barrage.

Pour certains le cortège était particulièrement rapide. Sans doute que les manifestants ne voulaient pas se faire bloquer par les policiers.

Un manifestant brandi un affiche devant le Capitole
Un manifestant brandi un affiche devant le Capitole, en faveur du boycott des éléctions
Sur une pancarte on peut lire le slogan de Sarkozy en 2007 détourné pour "En cendres tout devient possible"
Sur une pancarte on peut lire le slogan de Sarkozy en 2007 détourné pour « En cendres tout devient possible »
Sur un kiosque à journaux la Une du Point titre "Seul face à l'Histoire" avec un portrait de Macron
Sur un kiosque à journaux la Une du Point titre « Seul face à l’Histoire » avec un portrait de Macron qui se fait insulter par de nombreux manifestants qui ne veulent ni Le Pen Ni Macron

Ni Macron Ni Le Pen

Peu à peu les partisants du ni-ni sont plus nombreux. Après un passage à Esquirol les manifestants sont allés vers le Lycée Saint Sernin. Sur les trottoirs des personnes plus âgées n’hésitent pas à encourager les manifestants, certains viennent d’ailleurs grossir les rangs de la manifestation.

Toulouse Anti FN !
Toulouse Anti FN !

Le cortège a presque doublé. Dans les petites rues du centre ville il n’est pas simple de pouvoir donner un chiffre du nombre de manifestants.

Dans le ciel flotte les drapeau noir des antifascistes
Dans le ciel flotte les drapeau noir des antifascistes, tout au long de la manifestation
Un groupe de manifestants est venu avec des pancartes contre Le Pen et contre Macron
Un groupe de manifestants est venu avec des pancartes contre Le Pen et contre Macron
Dans le quartier Arnaud Bernard, une affiche "Rage against the fascism" est collée sur un panneau
Dans le quartier Arnaud Bernard, une affiche « Rage against the fascism » est collée sur un panneau

Une mobilisation moins importante qu’en 2002

Alors que tous les observateurs pensent que la manifestation qui ne suit aucun parcours prédéfini va se faire taper dessus, les manifestants rejoignent la Place du Capitole pour un sit-in et une fin de manifestation plutôt calme.

Sur une pancarte une jeune femme a noté "Le Pen Macron ca m'fait chier"
Sur une pancarte une jeune femme a noté « Le Pen/Macron ça m’fait chier »

Sur la place du capitole quelques observateurs se rappellent des mobilisations monstres contre Le Pen au second tour des présidentielles. Maintenant le FN est passé dans les mœurs et ne choque plus, pas comme en 2002. Le FN au second tour choque autant que l’autre candidat. Les manifestants ne veulent ni Macron ni Le Pen en 2017.

PARTAGER
Article précédentIl faut aller voter !
Article suivantUne chasse à l’orage à Pech-David
Photographe depuis son plus jeune age, Loïc est l'administrateur, rédacteur et photographe du site. Il exerce principalement son regard sur Toulouse et sa région. Loïc photographie régulièrement le sport, les orages ou les feux d'artifice.

6 COMMENTAIRES

  1. Salut Loic,
    Une fois encore, merci pour tes reportages, j’aime ton point de vue objectif.
    C’est vrai qu’on a un peu eu tendance à banaliser la présence du FN au second tour….
    Pour ma part, dieu sait si je ne suis pas d’accord avec Macron, mais pas de là à m’abstenir.
    A dans une semaine pour le résultat!

  2. eh oui !!! corruption, mensonge et pourriture sont le fer de lance de ce pays sous dictature. après flamby, on va subir le bouffon 5 ans de plus.

    • @jean-michel sero
      Le problème c’est que dimanche on a eu l’impression que tout le monde était résigné. Si c’est réellement le cas il va avoir un boulevard pour faire passer ses idées.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here